Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Au sujet de Virginie Ghesquières

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8956
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Au sujet de Virginie Ghesquières   Lun 27 Juin - 23:54

Virginie Ghesquières fut une femme soldat dont l'histoire est relatée sur notre forum :

http://lesapn.forumactif.fr/t2991-ghesquieres-virginie

Toutefois, depuis, sur internet, en particulier sur le site gallica, je me suis aperçu que, si pour la plupart elle servit au 27eme de ligne, pour d'autre c'est au 28eme, voir au 25eme ou au 23eme. Tous les textes sont d'accord pour dire qu'elle sauva son colonel, mais de temps à autre, ce n'est pas au Portugzl mais à Wagram. De plus, le nom du colonel n'est jamais cité.
Alors, que pensez-vous de cette histoire ? Comment expliquez-vous ces différences ? Possédez-vous des renseignements qui pourraient éclaircir un peu le sujet ?

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
urvoy

avatar

Nombre de messages : 151
Age : 66
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 30/03/2008

MessageSujet: Re: Au sujet de Virginie Ghesquières   Jeu 7 Juil - 13:38

La presse, à l'époque, s'en fit l'écho.
La Gazette de France dans son numéro du vendredi 30 octobre 1812 : " On parle beaucoup du courage et du dévouement d'une demoiselle qui a remplacé son frère, conscrit de 1806...Virginie Chesquière..." suit son parcours au 27ème de ligne dans lequel elle servit six ans et s'illustra, à Wagram et au Portugal.
Une consultation du registre matricules du 27ème à Vincennes apporterait des précisions; mais l'histoire n'apparait pas douteuse.
Au fait, elle a du être médaillée de Sainte Hélène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8956
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de Virginie Ghesquières   Ven 8 Juil - 1:13

Merci beaucoup pour cette information, Urvoy.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Dominique T.

avatar

Nombre de messages : 623
Age : 57
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: Au sujet de Virginie Ghesquières   Ven 8 Juil - 10:32

Elle ne figure pas dans la base de données de Ste-Hélène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://napoleon-monuments.eu/
urvoy

avatar

Nombre de messages : 151
Age : 66
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 30/03/2008

MessageSujet: Re: Au sujet de Virginie Ghesquières   Mar 12 Juil - 16:36

Peut-on vérifier si elle a eu la Légion d'honneur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ThiNap
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 949
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Au sujet de Virginie Ghesquières   Mar 12 Juil - 19:20

Citation :
Peut-on vérifier si elle a eu la Légion d'honneur ?
A priori, non.
Après vérification dans la base Léonore (BdD des titulaires de l'ordre décédés avant 1977), elle ne figure pas parmi les heureux décorés.

_________________
ThiNap
- Un seul son de sa voix, un signe de ses yeux donnaient une secousse au monde. [Chateaubriand]
- Il n'y a d'immortalité que celle qu'on laisse dans l'esprit des hommes [Napoléon Ier]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thierry.pouliquen.free.fr/LeshommesdenapoleonIer.htm
Michel

avatar

Nombre de messages : 877
Age : 69
Localisation : Lille
Date d'inscription : 16/09/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de Virginie Ghesquières   Mar 12 Juil - 19:38

Dans les chroniques lilloises on retrouve:
Citation :
En 1808, à l'une des affaires les plus chaudes et les plus meurtrières de la campagne; du Portugal, le 27e de ligne donna l'un des premiers, et se vit tourné par un corps d'Anglais. Le colonel ralliait ses gens; un coup de feu lui fracasse sa jambe et tue son cheval. Pendant que ses soldats travaillaient à le venger dignement, un sergent de voltigeurs, petit et mince, nommé Ghesquière, dit à deux camarades, qu'il serait aussi honteux de laisser à l'ennemi les restes de leur brave colonel.
Sources: Histoire de Lille Par Victor Derode. Essai de biographie Lilloise contemporaine 1800-1869 Par Hippolyte Verly etc ...

La source principale de toutes les chroniques, serait :Napoléon, journal anecdotique et biographique, 1833, in-8°, sous le titre: Le Voltigeur sans moustaches, page 50, 1808

Un tableau existe au musée des canonniers sédentaires, provenance? :


Il existe aussi une estampe de chez Pellerin pour l'anecdote (remise de croix?):


Dernière édition par Michel le Mer 13 Juil - 9:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lillempire.fr
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8956
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de Virginie Ghesquières   Mar 12 Juil - 22:04

Il est fort possible que le dossier de la légion d'honneur de Virginie Ghesquière ait été victime de l'incendie de la Grande Chancellerie durant la Commune

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Michel

avatar

Nombre de messages : 877
Age : 69
Localisation : Lille
Date d'inscription : 16/09/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de Virginie Ghesquières   Mar 12 Juil - 23:23

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lillempire.fr
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8956
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de Virginie Ghesquières   Mar 12 Juil - 23:30

C'est vrai ! je l'avais oublié, ce débat

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
ThiNap
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 949
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Au sujet de Virginie Ghesquières   Mer 13 Juil - 9:46

Jean-Yves a écrit:
Il est fort possible que le dossier de la légion d'honneur de Virginie Ghesquière ait été victime de l'incendie de la Grande Chancellerie durant la Commune
Possible en effet, mais dans la base Léonore on trouve de nombreux dossiers antérieurs à l'incendie de 1871.

Vérification faite avec l'orthographe "GESQUIERE" et on ne trouve qu'un Maurice Auguste René, natif de Valenciennes en 1891.
Par ailleurs, MacDonald écrivait en 1817 qu'aucune femme n'avait été décorée de la Légion d'honneur sous l'Empire.

_________________
ThiNap
- Un seul son de sa voix, un signe de ses yeux donnaient une secousse au monde. [Chateaubriand]
- Il n'y a d'immortalité que celle qu'on laisse dans l'esprit des hommes [Napoléon Ier]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thierry.pouliquen.free.fr/LeshommesdenapoleonIer.htm
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8956
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de Virginie Ghesquières   Mer 13 Juil - 10:19

Il est vrai que, sous le 1er Empire, aucune femme n'eut la légion d'honneur. En revanche, les femmes y eurent droit à partir de 1852. Rien n'empêche Virginie Ghesquière de l'avoir obtenu à cette époque

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Michel

avatar

Nombre de messages : 877
Age : 69
Localisation : Lille
Date d'inscription : 16/09/2006

MessageSujet: Re: Au sujet de Virginie Ghesquières   Mer 13 Juil - 10:49

Ou simplement sous son nom masculin d'emprunt!

L'orthographe du nom est divers suivant les sources : Ghesquière, Chesquière, Gesquière!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lillempire.fr
urvoy

avatar

Nombre de messages : 151
Age : 66
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 30/03/2008

MessageSujet: Re: Au sujet de Virginie Ghesquières   Mer 13 Juil - 14:56

A ce jour, la source la plus ancienne que nous ayons sur le forum est celle de la Gazette de France du 30 octobre 1812, dont l'article commence par préciser qu'on "parle beaucoup" de notre demoiselle.
Décédée presque centenaire en 1874 à Issy (voir lien ci-dessus) elle serait née en 1774...et aurait donc remplacé son frère à 32 ans.
Seules des recherches en archives permettraient de clarifier les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cornemeuse d'Ecosse



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 10/07/2012

MessageSujet: Re: Au sujet de Virginie Ghesquières   Mar 10 Juil - 6:28

Bonjour,

Premièrement, je dois m'excuser, car je ne parle pas très bien Français (je suis Écossais)!

J'ai trouvé quelques informations obscurs sur Virginie Ghesquière, dans un article par Léonce Grasilier, "Les Femmes et La Légion d'Honneur", La Nouvelle Revue, series 4, tome 31 (1917), pp. 243-253.

C'est ici: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1125855/f250.image

Mlle Ghesquière n'etait pas fantassin au 27e regiment de ligne comme dit les journaux en 1812 et les autres sources suivantes. Elle était vraiment au 27e légère, sous le nom de Jean-Baptiste Ghesquière et le numero 7353. Il y a un participant ici qui s'appelle «Carabiner du 27e» qui est un bon expert au sujet de ce corps.

M. Grasillier me semble d'avoir été un bon chercheur des archives, mais peut-être un peu trop stricte contre les histoires qui ne sont pas aux archives: il a rejeté la tradition de l'heroisme du «joli sergent» (et il a rejeté les prétends des toutes les femmes soi-disants chevaliers de la légion d'honneur de cette époque) et il a presenté des preuves forts qu'elle était (quelle horreur!)... un déserteur!

Jean-Baptiste Ghesquière était conscrit dans la classe de 1806, mais la narration de Grassilier commence le 19 mai 1810 avec l'incoproration de Virginie au 27e régiment légère (il me semble que Grasillier veut donner l'impression que Jean-Baptiste était toujours réfractaire de 1806 à 1810). Après deux mois, elle a disparu encore entre 11 juillet et 26 novembre 1810, et elle n'a pas retourné au régiment jusqu'a 2 Mars 1811.

Six mois plus tard, elle devient déserteur le troisième fois le 15 août 1811, et apres quelques mois aux mains de l'état, sa sexe était decouvert vers le fin de novembre. Après ça, après un inquet, elle été libéré de l'armée.

En octobre 1812, comme on sait, le coda de sa carrière militaire, un article dans le Journal de l'Émpire, qui dit qu'elle était deux fois héros, et ne dit pas du tout qu'elle était déserteur. On peut lire une version contemporaine ici:

http://books.google.co.uk/books?id=qLZBAAAAcAAJ&pg=PT312&q=Ghesquière

Je crois que Grasillier n'a pas connait ce article (ce n'était pas dans les archives!) et par conséquent, il était trop stricte contre notre joli sergent, Mlle Ghesquière.

Ce que suit, c'est mes pensées au sujet:

Premièrement: si Jean-Baptiste Ghesquière était refractaire de 1806 à 1810, ce n'était pas Virginie qui a fui le premier fois, mais son frère. Elle remplaca un frère faible qui a peur de la service militaire - en 1806 ou 1810, c'est pas trop important (mais je crois que les journaux indique 1806).

Seconde: Grasillier dit qu'elle portait vraiment le rang de sergent, sergent major ou premier sous-officier de la compagnie: elle était un soldat responsable, pas simplement refractaire et deserteur.

Troisieme: en 1811 Virginie souffrait d'une blessure de combat quand elle est arreté comme déserteur en France (même Grassillier ne peut pas l'eviter; les autres sources indiquent un coup de bayonette: les journaux de 1812 dit «au côté gauche», d'autres auteurs indiquent sa poitrine). Probablement, Virginie ne pouvait avoir l'attention des disciples du Larrey sans être découvert, et je crois qu'elle a déserté pour garder le secrete de son sexe... en effet, pour rester soldat!

L'histoire du joli sergent est plus compliqué que Grassillier a dit!

En plus, si l'on remplace les dossiers qu'il a trouvé avec les informations à côté des informations des journaux de 1812, on trouve que tout ça marche très bien ensemble. Voila:

Virginie était conscrit en 1806 en place de son frère jumeau Jean-Baptiste (et si ils étaient jumeaux, elle est aussi née le 11 juin 1786). Si elle était toujours dans la 27e légère, elle était certes au compagnie des voltigeurs, comme on trouve dans un version des années 1830s. Pourquoi? La régiment combatte en Espagne, mais quelques compagnies d'élite sont rattachés aux celebres grenadiers d'Oudinot, et c'est cette corps qui est à Wagram en 1809, ou 7 officiers du 27e sont blessés.

Je ne vois pas aucune raison pour rejeter les journaux: elle a sauvé son capitaine, et devient sergent.

Mais, après Wagram, elle devient déserteur pour le première fois. Pourquoi? Peut-être elle est simplement allé chez elle: Deûlémont n'est pas loin du dépôt de la 27e légère en Belge, et Oudinot lui-meme est aux Pays-Bas.

Elle retour au régiment le 19 mai 1810. Où est-elle? Je ne sais pas, mais il semble que quelques soldats du dépôt en Belge sont allés en Espagne pour lutter contre les Anglais en 1810. Est-il possible que Grasillier n'a pas compris du tout, et Virginie a rejoint tout simplement l'unité principal du régiment pour la première fous, après des années avec les grenadiers d'Oudinot?!

Mais Virginie est disparu encore entre le 11 Juillet et le 26 Novembre, et elle n'est pas réadmis avant le 2 mars 1811. Je ne sais pas pourquoi. Mais quelques jours plus tard, le 27e légère lutte dans l'armée du maréchal Victor contre le Géneral Graham (mon voisin Écossais) à Barossa.

Puis, en May 1811, on trouve les fantassins de la 27e légère dans la campaigne pour aider la garnison d'Almeida, qui est leur seule combat en Portugal. Je pense que c'était dans cette campaigne que Virginie a sauvé son colonel, le Baron Lacoste. Les journaux de 1812 parlont de «l'affaire du 2 mai près de Lisbonne, où commandait le duc d'Abraniès». Oui, ils sont plus de 350km de Lisbonne, et la général-en-chef est Masséna, pas Junot, mais le 2e mai est le premier jour de la campaigne, lorsqu l'infanterie légère du corps de Drouet d'Erlon (c'est-a-dire le 27e et quelques autres régiments) ont poussé les tirailleurs Anglais de Ciuad Rodrigo vers Fuentes de Oñoro.

Les grenadiers d'Oudinot à Wagram; l'avant-garde à Fuentes de Oñoro. Virginie n'était pas cantinière!

Elle a été blessé à Fuentes de Oñoro; les journaux parlent d'un «coup de feu au bras gauche» et puis «le coup de bayonnette». Les journaux disent aussi qu'elle fut transférée à Almeida (c'est possible, car c'est seulement à 20 km, et le purpose de Masséna est d'y aller), mais si c'est vrai, elle n'était pas là depuis longtemps. Le 10 Mai, les soldats du garnison échappé, pénétré les troupse Anglaises dans le blocus, pour rejoindre l'armée de Masséna.

Puis, le 15 août, Virginie a quitté le régiment à nouveau. Il semble que le régiment se trouvait encore au sud de Bayonne, mais le 28, Virginie est arrêtée dans le département de la Vienne. Avec deux blessures de combat, elle avait marché pendant 13 jours un route de 420 kilometres?! Elle était vrai voltigeur de la Grande Armée!

Mais pourquoi? Elle veut garder le secret de son sexe réel, elle veut rester soldat, même si son premier raison est de protéger son frère! C'est égalment possible que Virginie a été découvert durant la battaille, un détail qu'on trouve dans les premières versions détaillés de sa histoire dans les années 1830s: si c'est le cas, elle a fui pour cacher à nouveau sa vrai identitée, grâce à les distances et les bureacracies très-lents et trop-désorganisés de la Grande Armée.

À Poitiers, elle a expliqué qu'elle était Jean-Baptiste Ghesquière, sergent-major au 27e régiment d'infanterie légère, en route vers Paris (dit Grasillier) «pour obtenir une retraite pour cause de blessure». Arrêté pour quelques mois par la mème cause, en novembre elle devrait être transférée comme prisonnier au dépôt à Strasbourg, mais a Bourges, son vrai sexe est trouvé.

Grasillier dit qu'elle a quitté Poitiers dans un colonne des prisonniers le 28 novembre et arrivera a Bourges le 26 novembre! Ca ne marche pas bien. Les journaux de 1812 disent aussi qu'elle était à Bourges (pas Burgos, comme dans quelques sources secondaires!): était-elle là depuis août? Peut-être la vrai identité de Virginie était bien connu a Bourges, et «trouvé» pour elle épargner le voyage de 792 km à Strasbourg comme prisonnier?

Eh bien, Virginie est une femme: elle doit quitter la Grande Armée.

Les journaux de octobre 1812 ajoute que «elle vient de passer par la ville de Courtrai» vers son dépôt (c'est la bonne voie, le dépôt de la 27e légère est Aix-la-Chapelle) pour être décorée pour sa valeur par son colonel (le baron Lacoste est colonel du 27e). Est-ce qu'il y a des autres décoration pour la valeur dans la Grande Armée en 1811, en dehors de la Légion d'honneur?

La chanson Virginie Chesquière ou la Nouvelle heroine Francaise, inspiré par l'article dans les Journaux, semble certain que l'article parlait ici de la Légion d'honneur:

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6941327z/f1.zoom.langEN

Très curieux aussi, le journal ne dit pas qu'elle a été liberée de l'armée.

Et enfin, voila deux versions des années 1830s, avec quelques détails en plus. Je ne sais pas si l'un d'eux est vrai, mais ils sont assez charmant néanemois:

http://books.google.co.uk/books?id=Q_DOd9lRE4UC&q=Virginie+Chesquière

http://books.google.co.uk/books?id=04EoAAAAYAAJ&pg=PA205&q=Chesquière

Ces récits dit que Virginie a retournai au Deûlemont, mais il semble que le joli sergent a pris sa retaite à Issy, à coté d'un autre femme-soldat Napoleonienne, Thérèse Figueur, «le dragon Sans-Gêne»!

Phewh! C'est tout!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au sujet de Virginie Ghesquières   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au sujet de Virginie Ghesquières
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au sujet de Virginie Ghesquières
» Débat sur : Virginie Ghesquières
» GHESQUIERES, Virginie
» Paul et Virginie de Bernardin de Saint-Pierre
» Calcul du nombre de sujet nécessaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: