Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cas de conscience

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sergent LOMBART

avatar

Nombre de messages : 1234
Age : 58
Localisation : Lons près de Pau (64)
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Cas de conscience   Sam 16 Sep - 14:15

Bonjours à tous,

La Saale et la Méduse, deux batiments de guerre Français, l'un commandé par un fidèle de l'Empereur, l'autre par un royaliste déclaré.

La Méduse, qui aurait pu devenir immortelle en transportant l'Empereur en Amérique, navire maudit, il quitta le 27 avril le port de Bordeaux lui même félon à l'Empereur qui avait ouvert ses portes aux Anglais, et fini ses jours sur les rives d'Afrique le 2 juillet 1816.

Reste le célèbre tableau de Géricault.

Nous attendons vos analyses sur les personnages qui jouèrent un si grand rôle à ce moment de l'histoire impériale.

Au plaisir de vous lire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sergentlombart.skyblog.com/
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8961
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Cas de conscience   Sam 16 Sep - 23:14

Il ya une petite erreur dans votre texte, mon cher sergent Lombart. Effectivement, en 1815, le commandant de "La Méduse" était le brave et courageux capitaine de vaisseau Poné. Cet officier proposa au commandant de la "Saale", M. Philibert, d'appareiller dans la nuit, pour profiter d'une brise favorable. "La Méduse" devait aller seule attaquer "Le Bellérophon", et, pendant son combat, "La Saale" aurait feanchi le passage. Le capitaine de "la Méduse" espérait d'ailleurs, pouvoir surprendre le vaisseau ennemi à l'ancre, et, dans tous les cas, i devait s'attacher à ses flancs de manière à le mettre hors d'état de poursuivre "La Saale" avec quelques chances de succès. Cette proposition fut, toutefois, repoussée par l'Empereur.
En 1816, la frégate " La Méduse" se trouvait sous les ordres de l'incompétent et irrationnel commandant Chaumareys et avait à son bord le futur gouverneur du Sénégal, Schmaltz. Ce fut le célèbre échouage :
140 marins furent lâchement abandonnés sur un radeau de fortune. 14 jours plus tard, il ne restait que 14 rescapés... et un scandale politique à éclater.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
 
Cas de conscience
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: LES MONUMENTS ET SOUVENIRS DES DEUX EMPIRES :: - Les Monuments et Souvenirs du Premier Empire - :: - Les Exils - :: - L'exil et Sainte-Hélène - :: Sur le chemin de l'exil : :: (2) : "La Saale" et "La Méduse"-
Sauter vers: