Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rue Général DECAEN à Caen (Calvados).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 11535
Age : 71
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Rue Général DECAEN à Caen (Calvados).   Mar 13 Oct - 10:57

....  sunny....    Rue Général Decaen à Caen (Calvados).....(Source Mr.Jean-Yves Mesle).

C'est à Caen, où son père était employé au bailliage, que naît le 13 Avril 1769, Charles Mathieu Isidore Decaen.

Tout jeune, en 1792, il se distingue en étant élu par ses concitoyens sergent major des canonniers volontaires, quelques mois après, il est promu au grade d'adjudant à l'armée du Rhin. Le siège de Mayence levé (il était enfermé dans cette ville avec Kléber), il part pour la Vendée où il sert comme chef de bataillon.

En 1795, il devient général de Brigade à l'armée du Rhin et Moselle. Il reçoit un sabre d'honneur des mains de Marceau pour s'être distingué à Rastadt. Après Campoformio, il est à l'armée du Danube sous les ordres de Jourdan, puis il sert de nouveau à l'armée du Rhin où il contribue à la victoire de Hohenlinden.

En 1802, l'ancien sergent major est nommé par le Premier Consul Capitaine général des possessions françaises en Inde. Mais quelques années plus tard, la perte de l'île de France (océan Indien), l'oblige à rentrer au pays où il remplace Macdonald à la tête de l'armée de Catalogne. Puis il devient commandant en chef de l'armée de Hollande. C'est à ce moment qu'il est élevé au titre de Comte d'Empire.

Pour s'assurer un tel homme, la Restauration lui donne la 1er Division militaire et lui confère la Légion d'Honneur et la Croix de Saint-Louis.

Pendant les Cent-jours, il est à Bordeaux, puis à Montauban où il commande le corps d'observation ainsi que les 9e et 10e divisions militaires.

Après tant de loyaux services, il est mis en disponibilité et se retire à Ermont (Seine et Oise) où il meurt du choléra en 1832.

.....  salut

_________________
" Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter "   (Sagesse Chinoise).

Jean-Baptiste Guindey, 1785-1813
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
 
Rue Général DECAEN à Caen (Calvados).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeux collectifs
» 2010:Le 26/06 à 23h56 - sphére lumineuse - calvados - (14)
» La vague française de 1954: 18 NOVEMBRE 1954, CLARBEC, CALVADOS
» Dossier. Ils ont vu des Ovnis dans le ciel de Caen
» appel à temoin Normandie-Bretagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Vos Articles --
Sauter vers: