Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 le devenir de la reconstitution historique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Que devient la reconstit?
De toute manière, les reconstitueurs ne font que des spectacles guignolesques!
12%
 12% [ 5 ]
Il y a du bon, et du moins bon
86%
 86% [ 36 ]
Ils sont tous au top du top
0%
 0% [ 0 ]
Sans avis
2%
 2% [ 1 ]
Total des votes : 42
 

AuteurMessage
Nyckten
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 650
Age : 26
Localisation : Pau
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: le devenir de la reconstitution historique   Ven 3 Nov - 17:06

Que pensez vous du devenir de la reconstitution historique en France?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 412
Localisation : Région toulousaine
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Ven 3 Nov - 18:48

Bonjour

Question délicate pour un non initié.

Vue de l'extérieur (spectateur), la reconstitution "empire" en France paraît en manque d'une véritable identité.

Les tensions entre certaines conceptions de la reconstitution (puristes extrêmes et puristes-"fait de son mieux") ou entre certains groupes affaiblit beaucoup, à mon avis, l'image du mouvement. Ce n'est pas forcément l'idéal pour rassembler le plus de monde autour de cette passion. Il suffit de voir les débats parfois houleux sur d'autres forums.

Par contre, une note positive dans cet horizon, ce sont les bicentenaires qui arrivent à rassembler de nombreux reconstituantes/ants autour d'une même cause, faisant d'une part, de la bonne publicité au mouvement et, d'autre part, naître parfois des vocations. Il y a aussi les commémorations plus locales (plus intimes) qui sont un lien privilégié entre les reconstituants et le public ! De mon côté, c'est ce dernier type de reconstitution que j'apprécie, mais je serai curieux d'assister à un gros évènement.

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bibliothèque Empire
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 3344
Age : 49
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Ven 3 Nov - 20:08

Bonjour à toutes et à tous,

J'ai voté pour "Il y a du bon, et du moins bon" car je suis assez de l'avis de Stéphane...

Citation :
Vue de l'extérieur (spectateur), la reconstitution "empire" en France paraît en manque d'une véritable identité.
C'est également ce que je pense mais comme le dit Stéph, nous ne sommes pas des reconstituantes/ants... Alors, j'aimerai bien connaître l'avis des personnes qui vivent cette passion de l'intérieur.

Cordialement,
Eric LM

_________________

[Site Internet réalisé par ELM Creation Web]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bibliotheque-empire.com
Sergent LOMBART

avatar

Nombre de messages : 1234
Age : 58
Localisation : Lons près de Pau (64)
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Ven 3 Nov - 20:38

Le résultat actuel de ton sondage, ma Chère Nyckten, ne réconforte, je ne suis pas un petit canard boiteux Wink

Mais attendez que nos amis Sénot et Corso arrivent Wink

:[img]http://ja

serg Lombart

_________________
Le lion de Friedland : François Amable RUFFIN
Membre des APN

(Qui ose gagne)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sergentlombart.skyblog.com/
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8966
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Ven 3 Nov - 22:10

Je ne suis pas reconstitueur non plus et je ne puis donc apprécier en connaisseur les efforts des reconstitueurs pour être au plus près de la véracité historique, mais, à mon humble avis, être "au top du top" pour "toutes"les associations de reconstitution, ce doit être très difficile. Forcément, on doit y trouver du bon et du moins bon. Un peu comme internet : Le web est une "bibliothèque" immense, mais, hélas, on y trouve de tout : "le bon comme le moins bon".

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/


Dernière édition par le Sam 4 Nov - 0:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Corso
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2003
Age : 56
Localisation : Prades le Lez - 34730
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Sam 4 Nov - 0:50

sunny
J'ai répondu il ya du bon et du moins bon.
J'allais dire ailleurs cela se passe très bien, on voit un engouement pour la reconstitution, mais là il ne faut pas être trop regardant sur la confection des uniformes. Je pense à une unité espagnole qui s'est fait confectionner des uniformes français. Ca passe dans un film de 3 000 figurants mais pas au milieu d'une reconstituition de quelques centaines.
Chez nous j'ai l'impression que l'on passe pour de doux dingues. On ne fait pas de mal, mais les accueils sont mitigés.

Notre espoir, c'est de voir les gens lors de petites manifestations comme à Laruns qui viennent nous questionner, lorsque le public se trouve en contact avec la matière, les armes, il se montre particulièrement intéressé. Et le contact avec les jeunes, c'est la relève.
Mais dire qu'on a dormi sous la tente à Iéna, on passe pour des gros barjots.
Pour ma part j'appartiens à un groupe où l'on privilégie la diversité de l'uniforme. On mise plus sur la véracité de ce qui devait être, que de ce qui doit ête.
Mais j'ai bon espoir. Quand je vois des enthousiastes comme Nyckten, je me dis que le patron, il peut débarquer à Golfe Juan, c'est pas à Laffrey qu'on ira l'attendre, mais sur le quai.

_________________
On me croit sévère, même dur. Tant mieux cela me dispense de l'être. Ma fermeté passe pour de l'insensibilité. A Caulaincourt
Si je monte au Ciel, et que Napoléon n'est pas au Paradis, alors ce ne sera pas le Paradis.


Dernière édition par le Sam 4 Nov - 14:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/tirailleurscorses/
vivelempereur
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1017
Age : 67
Localisation : Lesquin
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Sam 4 Nov - 13:46

J'ai voté pour "le bon et le moins bon", les "reconstituants" sont des passionnés et, comme tous passionnés, sont parfois excessifs!
Je me rappelle de Waterloo 2005 : un de nos amis sur les forums s'est fait "remonter les bretelles" par son "officier" parce qu'il gachait les munitions en laissant les visiteurs tirer avec son fusil !
La reconstitution doit étre historique, mais quand méme pas comme à la légion!
:[img]http://ja

_________________
VIVE L’EMPEREUR
Le premier empire en miniatures
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alain.lestienne.free.fr/
FRIEDLAND
Modérateur principal
Modérateur principal
avatar

Nombre de messages : 1012
Age : 49
Localisation : CHAMPAGNE
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Dim 5 Nov - 18:51

J'ai répondu il y a du bon et du moins bon... je pense... Exclamation

N'ayant jamais fait moi même de "reconstitution" mais en ayant déjà vu quelques unes, je pense que certains "groupes de reconstituton" doivent être meilleurs que d'autres en fonction du savoir historique des "membres" aussi et des "moyens" matériels et aides que possèdent ces "groupes"...


... Personnellement, j'ai toujous voulu faire parti d'un groupe de reconstitution Very Happy , mais par chez moi, je ne sais qui contacter... Question scratch


...Et à savoir combien cela coûte d'être "membres" dans un groupe de reconstitution... (cotisations, uniformes etc...)... Question scratch


Amicalement FRIEDLAND... sunny study salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tirmaillyforum.com/mildot/index.php?sid=4d9162e5d6458
Nyckten
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 650
Age : 26
Localisation : Pau
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Lun 6 Nov - 15:20

bien bien, merci de ces réponses
salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Melchior



Nombre de messages : 43
Age : 61
Localisation : Amance (12 km au sud de Brienne le Château)
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Lun 6 Nov - 17:00

FRIEDLAND a écrit:
... Personnellement, j'ai toujours voulu faire parti d'un groupe de reconstitution Very Happy , mais par chez moi, je ne sais qui contacter... Question scratch
Dimanche après-midi, j'ai été contacté par un membre d'un groupe (le 14e de Ligne ?), basé sur Chaumont et Langres.
Patrice Romary en fait parti, et j'ai vu qu'il était sur ce forum, peut-être pourriez-vous lui envoyer un message privé pour avoir des renseignements ! Smile

Thierry La Fronde king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://silex-et-baionnette.fr/
FRIEDLAND
Modérateur principal
Modérateur principal
avatar

Nombre de messages : 1012
Age : 49
Localisation : CHAMPAGNE
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Lun 6 Nov - 21:19

Merci pour l'info THIERRY... Wink


Amicalement FRIEDLAND sunny


study salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tirmaillyforum.com/mildot/index.php?sid=4d9162e5d6458
Païpaï
Dessinateur officiel du forum des APN
Dessinateur officiel du forum des APN
avatar

Nombre de messages : 364
Age : 32
Localisation : marseille
Date d'inscription : 12/09/2009

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Jeu 18 Fév - 9:56

Je n'ai assisté qu'a une reconstitution, c'était plus sur le moyen âge au Baux de Provence.
Quelle plaisir de voir des patrouilles de soldat dans cette ville médiéval, l'assaut du château (j'ai appris l'existence d'une guerre civil en Provence entre les partisans de la reine jeanne (Marseille et Arles) et ceux de Charles Duras (Aix en Provence).) , les campements, les animaux (rapaces et destrier), j'ai même tiré au trébuchet! enfin on était huit, je vous rassure. J'en ai appris un peu sur les machines de siège comme la bricole (d'où l'expression "il vas t'arriver des bricoles").

Bon les moins maintenant : les magiciens (on est pas au cirque !!!), le gens qui font de la calligraphie avec du matos moderne , les elfes sur échasse( Personne vas te dire que les Elfes, où plutôt les Alfs, viennent d'Alfhielm, un des neufs mondes soutenus par l'arbre Yggdrasil dans la mythologie Scandinave, simplement les elfes ça vend alors on en fou partout)...toutes ces guinoleries qui font moyen âge mais qui on rien à voir.
Bref, est-on dans une médiéval ou a une conférence sur l'héroïque-Fantaisie. Sans parler de la troupe de musique, de la musique moderne avec des instrument pseudo moyen-ageux, Bref y prennent tout le coté attrayant et vident cette époque de sa substance , de son âme !

En bref j'ai aimé apprendre, j'ai détesté le superflu qui n'est là que pour faire venir plus de monde et rendre le truc plus "m'as tu vu" commercial et moins instructif. Mais j'imagine que pour l'empire, vous n'avez pas ces problèmes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://payepaye.over-blog.com/
dups

avatar

Nombre de messages : 325
Age : 45
Localisation : Nîmes
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Jeu 18 Fév - 12:55

Je découvre ce sujet. Vaste question.

Je pense que les alternatives proposées n'en sont pas vraiment. Wink
Tout le monde plaidera pour un équilibre dans les approches, personne ne fera (je l'éspère) d'amalgame mal venu. Donc, le "il y a du bon et du moins bon" devrait s'en tirer facilement.

Pour ce loisir, il m'est arrivé de le dire, peu de reconstitueurs ne savent de quoi il s'agit; ils ne se sont jamais posé la question, ils font les choses selon les "habitudes", il n'y a pas d'organisme central qui donne les axes d'effort et uni les pratiques. Donc chacun y va dans son coin et lorsque l'on se retrouve, c'est pour profiter du moment et pas pour se lancer dans des débats interminables sur le contenu de notre loisir...et les forums, ils sont impropres à l'échange (trop d'intervenants, intervenants souvent anonymes qui s'achètent à bon compte une "autorité", incapacité à lire les nuances dans les messages, etc...)

Après dans a pratique, on voit de tout.
L'uniforme aujourd'hui semble constituer le label indispensable mais juste nécessaire pour pratiquer. Je ne parle pas de sa qualité.
Dans la pratique en elle-même, on y trouve de tout et n'importe quoi. Bien peut connaissent les règlements (on dit qu'"un règlement est fait pour ne pas ête appliqué", comme ça l'affaire est classée Rolling Eyes ), on jette le doute sur les témoignages (bah oui, un officier qui écrit est forcément sujet à caution), bref on se détourne de toute étude et travail de fond (on fait un loisir donc il faut se faire plaisir...alors parler de travail ou d'effort, c'est tabou)
Au final on fait les choses comme on les imagine... et aussi on tombe à bras raccourci sur ceux qui s'étonnent de pratiques approximatives. Car en plus on n'assume pas ses choix.

Alors bien sûr il ne s'agit pas ici d'un cas général, mais le tableau décrit ici est assez répandu et constitue au moins la majorité des pratiques.

Ensuite, à la décharge des reconstitueurs, faute d'un organisme fédéral ou autre disposant d'un budget et capable d'aider les groupes, les partenariats se font avec des collectivités qui attenentdu spectacle pour attirer les foules. Et là, les groupes organisateurs se plient aux choix des payeurs. Cela crée des formats de bivouacs assez communs dans lesquels, il faut que cela tire, une bataille dans les barres d'immeubles(ennemis ou pas), des défilés dans les rues et je ne sais quelles autres mascarades. Certains n'ont connu ou ne connaissent que cela. Sad

Maintenant un espoir existe derrière ce tableau sévère. Laughing
Il y a aujourd'hui des groupes qui se réunissent pour étudier les règlements, préparer des détachements au sein desquels il se regroupent pour uniformiser les pratiques, lever les doutes, qui dorment à la belle étoile font des marches de plusieurs jours, etc.
Et cette façon de faire se développe. cela n'empêche pas de participer à des évènements publics et de présenter des choses propres et authentiques sans se prêter aux tentations folkloriques.

Il s'agit ici d'un loisir jeune qui a des difficultés à atteindre une certaine maturité. Peut-être que les bicentenaires qui créent un sentiment d'urgence (faire vite pour y participer) n'ont pas toutes les vertues qu'on leur prête; on ne prend pas le temps de construire des choses solides et de qualité.

Lorsque vous venez nous voir, n'hésitez pas à nous mettre face à nos contradictions et à souligner ce qui vous semble étonnant. Parfois il s'agit de choix délibérés que les contraintes de notre époque peuvent justifier, mais pas toujours... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.12emechasseurs.org
Marc La Bréole

avatar

Nombre de messages : 95
Age : 37
Localisation : Colmar
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Jeu 18 Fév - 13:47

Je découvre également le sujet.

Qu'est-ce que je peux dire que Dups n'a pas déjà traité et élaboré?
Pour ma part, je pense que ces propos résumé exactement ce milieu...mais c'est également appréciable de connaître les opinions des gens extérieurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://histoirevivante.free.fr
Païpaï
Dessinateur officiel du forum des APN
Dessinateur officiel du forum des APN
avatar

Nombre de messages : 364
Age : 32
Localisation : marseille
Date d'inscription : 12/09/2009

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Ven 19 Fév - 1:37

Bon l'avis d'un type extérieure au milieu:

Bah en même temps, je ne veux pas vous décourager, c'est une très belle initiative.
Mais je veux juste savoir ce qu'on vas voir, des passionnés ou des gens qui pratiquent un hobbies. Après Baux beaux, c'étaient payant , du coup on devient plus exigeant.
On viens s'entasser dans un petit village, payer 9 euro est crever de chaud pour voir des gens s'amuser entre eux? Après si le but est de faire du parque d'attraction, c'est juste que je suis pas le bon publique.

Par contre, je reconnais totalement l'utilité publique de vos associations, à quelque niveau que ce soit,grâce à vous on n'oubliera pas comment s'est faites notre nations et une bonne partie de l'Europe!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://payepaye.over-blog.com/
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Ven 19 Fév - 11:18

Tu soulèves un point intéressant Païpaï en parlant droit d'entrée et reconstitution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dups

avatar

Nombre de messages : 325
Age : 45
Localisation : Nîmes
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Ven 19 Fév - 14:24

Citation :
Après Baux beaux, c'étaient payant , du coup on devient plus exigeant.

Tu tires sur un bout de ficelle qui va te faire dérouler la bobine qui est bien entremêlée.

Quelques explications s'imposent.

La reconstitution est un loisir. Comme pour quelqu'un qui pratique un sport, qui appartient à un club de cuisine ou autre, il s'agit d'abord pour le pratiquant de se faire plaisir.

Pour ma part, cela peut être de retrouver comment se faisait telle chose sous l'Empire et réussir à la reproduire* ou ultime bonheur, c'est de se retrouver à un moment avec un environnement "préservé", entouré de gars en uniforme (convenable) et se dire même furtivement, mon coup d'oeil du moment est peut-être authentique; à cheval sur un chemin forestier entouré d'une petite dizaine de cavaliers, tu peux t'y croire. 300 uniformes anglais qui en ligne viennent couronner une crête à Waterloo, cela fait quelquechose... Ce sont pour ces instants que je pratique ce loisir et que je fais ch... les autres reconstitueurs pour que tous fassent des efforts car je rêve avec des coups d'oeil d'un instant et celui qui fera les choses à la légère amoindrira mon plaisir.

Ensuite, notre loisir est spectaculaire en lui-même. Donc il y a une attente du public pour profiter aussi de ces coups d'oeil. Cela va du curieux qui ne sait pas, de celui qui a vu Christian Clavier et qui croit savoir, celui qui sait et se détourne en haussant les épaules, et j'en passe... Tous n'attendent pas la même chose et ne voient pas la même chose.

Au-delà de ça, il y a les organisateurs d'évènements. Nos "partenaires" qui nous fournissent des espaces, la paille, le bois, la poudre, les cehvaux... Eux aussi ont leurs attentes. Il leur faut du bruit de la fumée...du sang. Laughing (je plaisante, mais parfois on se demande)
L'authenticité n'est pas forcément ce qu'ils attendent. Mettre face à face deux camps français, ne les traumatise pas. Comme chasseurs à cheval de la ligne, notre groupe est souvent sollicité pour faire "l'ennemi". On essaie d'éviter autant que possible, mais cela nous est arrivé de nous plier à ce type d'exigence pour la pérénnité de l'évènement ou pour ne pas mettre en porte-à-faux les reconstitueurs "partenaires" de l'organisation.

Enfin, il y a le cas particulier d'une entreprise qui a compris le parti à tirer de notre loisir. Cette société est en charge de la gestion de Waterloo, des Baux de Provence, des Arènes de Nîmes, pour ne citer que cela...
Et là on rentre dans le monde commercial. J'ignore ce que touchent les groupes qui sont en partenariat avec cette société et cela m'est relativement indifférent. J'ai même tendance à souhaiter qu'ils récupèrent un maximum de cette manne pour le bien de leurs groupes, même si je regrette que nous devenions un produit commercial.

Prenons le cas de Waterloo (que nous appelons"Plancenoit"):
Nous sommes en Belgique et la société organisatrice peut s'appuyer sur deux types d'activités pour représenter la bataille de Waterloo; la reconstitution historique et les "marches de l'Entre Sambre et Meuse" qui correspond à une tradition séculaire chez nos amis Belges mais qui n'a rien à voir avec une démarche de fidélité dans les uniformes ou autres.
Un groupe Belge régional de l'étape a su faire valoir la plus-value que constitue la reconstitution historique face aux marcheurs. Mais l'alternative existe.
Aussi, il faut savoir concilier les intérêts d'une société commerciale et ceux de reconstitueurs qui arrivent en ordre dispersé.
Au fil du temps nous nous sommes émus de voir cette société gagner de l'argent alors que nous finançions notre participation de A à Z (compter autour de 700 euros le w-e quand vous habitez le sud de la France et êtes cavalier) Ce loisir est onéreux par nature, mais servir d'outil commercial nous a un petit peu ému.
Les reconstitueurs organisateurs ont fait de gros efforts pour diminuer cet état de fait dans les négociations qu'ils ont avec la société en place sur le site.
Vous connaissez les vases communicants ? Ce qu'elle a cédé d'un côté, elle le reprend de l'autre. Et l'autre, vous l'avez bien deviné, c'est vous.

Enfin il y a les situations pour lesquelles le partenaire n'a pas d'attendu de retour financier particulier, mais souhaite une animation locale (mairie ou autre) La plupart seront gratuites d'accès.

Pour ma part et au risque d'être déplaisant, je ne vous ai pas caché où se situait mon plaisir. Donc la présence du public est pour moi une contrainte; parce que du public justifie un accueil et une attention particulière et que comme dit plus haut, il nous sort de notre rêve.
En outre ce loisir est très onéreux et exige pas mal d'efforts donc si je conçois que nous puissions être attractif, j'ai tendance à voir dans un droit d'entrée la contrepartie du sacrifice de notre plaisir au vôtre.

De plus au regard du coût de notre activité je ne vous cache pas non plus que des finances pour une association autorisent des projets plus ambitieux pour vivre pleinement notre loisir (exemple: Nous aimerions aller à Borodino en 2012)

Pour ma part, je travaille sur une manifestation en partenariat avec un organisme d'état qui nous soutient mais doit avoir un budget équilibré dans cette organisation et dès à présent il a été déterminé un droit d'entrée, même si nous ne jouerons pas dans la même cours que les Baux de Provence par exemple (j'y suis passé en curieux)

Voilà MON AVIS sur la question. Je sais que nous ne partageons pas tous la même approche; certains de mes camarades situent l'action pédagogique au centre de leur plaisir, pour d'autres aussi c'est l'apéro et la merguez grillé... La cohabitation n'est pas toujours facile !

J'ai été un peu long, mais on ne peut pas considérer cette question de façon superficielle. En souhaitant vous avoir éclairé ! salut


*: Si vous me trouviez une représentation précise de la façon dont les chevaux étaient attachés dans un campement de toile, je leur serai reconnaissant. Je sais qu'il y avait une corde de 2 cm de diamètres, des piquets ferrés, que les chevaux étaient attachés par 8 face à chaque tente... Mais dans les faits, si vous faites les choses ainsi, les chevaux vont tout arracher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.12emechasseurs.org
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Ven 19 Fév - 14:53

Ce sont vos réflexions qui m'ont fait écrire cela. Car si un droit d'entrée ne me perturbe pas outre mesure justement à cause de l'investissement financier et personnel qui est votre, il est aussi annexé, à mon sens, au sérieux de la manifestation.
Là, c'est davantage le muséographe qui parle.

Toujours en réaction à ce que tu décris très bien et avec passion Dups, si c'est pour visiter un bivouac merguez pastis, je me le fait dans le jardin. Wink

Ca ne doit pas être simple, surtout que comme tu dis, chacun fait un peu dans son coin sans fédération.
Mais cela n'en reste pas moins un point important pour l'avenir de votre activité. Et c'est un débat qui peut être intéressant. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dups

avatar

Nombre de messages : 325
Age : 45
Localisation : Nîmes
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Ven 19 Fév - 15:24

Citation :
Ca ne doit pas être simple, surtout que comme tu dis, chacun fait un peu dans son coin sans fédération.
Mais cela n'en reste pas moins un point important pour l'avenir de votre activité. Et c'est un débat qui peut être intéressant.

Absolument, ce n'est pas simple... D'autant que des tentatives de fédérer l'ensemble ont été faites. Mais soit par les mauvaises personnes (apéro et merguez), soit elle s'est délitée face à des attaques dont j'ignore l'origine (je crois qu'il y a une histoire d'argent là-dedans). Je suis arrivé sur le final de ces tentatives et n'ai pas tous les élments.

Actuellement, on végète et on s'engueule. C'est regrettable, mais nous en sommes à point où beaucoup y trouvent leur compte et se satisfont de la situation actuelle. Les nouveaux arrivants sont stigmatisés pour peu qu'ils aient une vision qui fasse sortir de la routine.

Citation :
il est aussi annexé, à mon sens, au sérieux de la manifestation.
Là, c'est davantage le muséographe qui parle.

Tout à fait d'accord. A ce titre, je vous invite à mettre le doigt où cela fait mal lorsque vous venez nous voir; c'est pour notre bien (je ne dis pas que tout est toujours possible), mais il y a certaines attentes qui vous sont dûes. En interne, il n'y a pas ou peu de dialogues possibles.

Citation :
si c'est pour visiter un bivouac merguez pastis, je me le fait dans le jardin.


Absolument. Ceux qui plaident le plaisir d'être ensemble et la convivialité comme priorité à leur loisir devraient y réfléchir.

J'ai brossé un tableau qui peut paraître sévère. Il est simplement sans concession et, autant que je puisse en être capable, objectif.

Maintenant pour rassurer ceux qui découvrent, via ce fil, notre loisir, il est pssionnant. Il donne des directions de travail, fait découvrir l'uniformologie de plus prêt (nature des matériaux, confections, etc.). J'ai ainsi appris à travailler le cuir et découvert Bardin, Malibran et Goupil, entre autres.
J'ai acquis plusieurs ordonnances et règlements, les ai aussi épluchés pour les comprendre, et essayé de les mettre en oeuvre. J'ai lu des dizaines de témoignages et revu ma vision de la façon dont se faisaient les charges et autres missions de cavalerie légère. J'ai une collection de documents imprimés et manuscrits authentiques.
Dans nos sorties, j'ai rencontré des gens de qualité, des passionnés modestes et compétents, j'ai vécu des séquences parfois furtives assez intenses et je nourrit encore de nombreux rêves.

Donc n'hésitez pas à sauter le pas. Si vous réfléchissez bien à ce qui vous fait envie, vous y trouverez votre compte. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.12emechasseurs.org
mrphilou

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 54
Localisation : Chartres (28) France
Date d'inscription : 16/09/2006

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Ven 19 Fév - 18:01

Une fois de plus je trouve que DUPS a bien résumé cette activité qu'est la reconstitution.
Nous n'avons pas toujours les mêmes opinions sur certains points, par contre sur le travail terrain nous sommes dans la même ligne d'esprit.
Je fais cette activité pour mon plaisir et pour essayer, le temps d'un W.E., de m'immerger dans la peau d'un combattant des années 1800.
La présence du public ne m'est pas franchement hostile mais je préfère un évènement à "nous".
Je ne suis pas un intermittent du spectacle non plus, et à ce titre, je n'aime pas suivre les "directives" d'un évenementiel ou d'une mairie qui n'ont pas la même conception de l'évènement.
Ce W.E. je vais participer à Montereau, je reconnais que c'est pour de l'alimentaire (le canon est transporté gracieusement et la poudre fournie, logé et nourris. Ca permettra de rencontrer d'autres camarades et de faire la 1ère sortie de l'année.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Sam 20 Fév - 1:13

Vos propos contiennent en eux-mêmes le problème de la discipline que je soulevais doucement car je ne pratique pas.
Pour vous, c'est un plaisir, une passion puisque vous décrivez bien le plaisir d'exercer votre activité sans public.

Mais dans ce cadre là, nous ne parlons pas de droit d'entrée.

Alors pour nous, comment nous positionner, même si tu as en partie répondu Dups ?

Il y a plusieurs débats qui s'ouvrent sur ce sujet assez ancien d'ailleurs. Mais ils ne sont qu'intellectuels. Il faut pratiquer pour juger et se prononcer vraiment. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dups

avatar

Nombre de messages : 325
Age : 45
Localisation : Nîmes
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Sam 20 Fév - 10:26

Citation :
Alors pour nous, comment nous positionner, même si tu as en partie répondu Dups ?

Loin ! Laughing

Plus sérieusement comme je l'ai dit, il y a beaucoup d'évènements accessible au public. Même notre "tranquilité" se négocie; pour une journée entre nous, on nous demande une journée pour accueillir le public.

L'autre solution ? Franchir le pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.12emechasseurs.org
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Sam 20 Fév - 17:42

Tiens, une question. je viens de recevoir, pourquoi je ne sais pas, une proposition commerciale pour un week-end en immersion à Waterloo.
Cela se passerait en costume et dans les conditions de vie de la troupe: tente, popotte, maniement des armes, etc...

Vous connaissez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Païpaï
Dessinateur officiel du forum des APN
Dessinateur officiel du forum des APN
avatar

Nombre de messages : 364
Age : 32
Localisation : marseille
Date d'inscription : 12/09/2009

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Sam 20 Fév - 18:38

Ça à l'air tés intéressante.
Si Le publique vous embarrasse, vous avez 100% raison de rester entre vous, moi même je ne suis pas très sociale, vivons heureux vivons caché!
En fait c'est un peu un jeux de rôle historique?
C'est qu'il faut être capable de les gérer tout ces gens et j'imagine que vous n'êtes pas forcément animateur de base de loisir (qui est censé savoir animer des groupes de tout âge).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://payepaye.over-blog.com/
dups

avatar

Nombre de messages : 325
Age : 45
Localisation : Nîmes
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Sam 20 Fév - 21:34

Citation :
Tiens, une question. je viens de recevoir, pourquoi je ne sais pas, une proposition commerciale pour un week-end en immersion à Waterloo.
Cela se passerait en costume et dans les conditions de vie de la troupe: tente, popotte, maniement des armes, etc...

Vous connaissez ?

Oui. Nous en avons parlé à plusieurs Disons que le sujet divise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.12emechasseurs.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   

Revenir en haut Aller en bas
 
le devenir de la reconstitution historique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Annuaire des associations de reconstitution historique
» le devenir de la reconstitution historique
» Letavia - reconstitution historique des Bretons fin Ve
» Reconstitution historique: je connais aussi
» Emission sur la reconstitutions historique.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: LES UNIFORMES :: - Reconstitution Historique --
Sauter vers: