Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 le devenir de la reconstitution historique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Que devient la reconstit?
De toute manière, les reconstitueurs ne font que des spectacles guignolesques!
12%
 12% [ 5 ]
Il y a du bon, et du moins bon
86%
 86% [ 36 ]
Ils sont tous au top du top
0%
 0% [ 0 ]
Sans avis
2%
 2% [ 1 ]
Total des votes : 42
 

AuteurMessage
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Dim 21 Fév - 17:30

Bon. Very Happy D'accord. Wink Very Happy

Tu pourrais être un peu plus locace Dups.

Les professionels encadrant, qui son-ils ? Etc ....

Ce n'est pas tant que cela m'intéresse particulièrement. Mais il est étonnant que je reçoive ce mail alors que nous avons ce type d'échange sur le forum. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dups

avatar

Nombre de messages : 325
Age : 45
Localisation : Nîmes
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Dim 21 Fév - 19:03

Citation :
Mais il est étonnant que je reçoive ce mail alors que nous avons ce type d'échange sur le forum.

Là-dessus je suis parfaitement innocent !

Citation :
Les professionels encadrant, qui son-ils ?

Suspect Aucune idée. je ne connais pas de professionnels dans notre loisir. Certains ont peut-être le BAFA ?
Pourtant je connais l'association qui semble encadrer cette activité.
Il s'agit là d'une association représentant un régiment d'infanterie de ligne en 1805. C'est ce groupe qui organise "Plancenoit" avec succès.

Pour le fond, je laisse à votre appréciation de passionnés de l'Empire le soin de juger du programme. Certaines phases peuvent interpeller.

Pour la forme, comme il s'agit d'une association de reconstitution historique, les avis divergent sur une telle activité et sa valeur au regard d'un loisir (Attention, il s'agit de camarades Belges et j'ignore ce que peut dire la législation en la matière chez nos voisins)

Personnellement, comme responsable d'association plein d'idée, mais sans le sou, je trouve l'idée intéressante. Par rapport à ce que je disais, on évite ainsi la foule du public, on immerge ce public dans notre loisir, on permet de toucher d'éventuels candidats à nous rejoindre et on peut se constituer des finances pour des projets futurs.

Maintenant, le contenu est-il intéressant , Cela répond-il à une réelle attente? Comment cela sera mis en musique ? Je l'ignore.

Certains de mes camarades trouvent qu'il s'agit là d'une perversion de notre loisir et d'une déviance dangereuse... Je ne sais pas.

Vos avis peuvent être intéressants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.12emechasseurs.org
dups

avatar

Nombre de messages : 325
Age : 45
Localisation : Nîmes
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Lun 22 Fév - 23:57

Citation :
si un droit d'entrée ne me perturbe pas outre mesure justement à cause de l'investissement financier et personnel qui est votre, il est aussi annexé, à mon sens, au sérieux de la manifestation.
Là, c'est davantage le muséographe qui parle.

A priori, à Montereau c'était gratuit. Au moins, il n'y pas eu arnaque !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.12emechasseurs.org
ThiNap
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 949
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Mar 23 Fév - 0:24

Citation :
A priori, à Montereau c'était gratuit. Au moins, il n'y pas eu arnaque !
Je confirme, c'était gratuit ... tout au moins, là où je suis allé ; le reste, je ne sais pas. Mais en relisant le programme, tout était d'un libre accès.

Si parfois c'est payant (je n'ai jamais rencontré le cas), cela peut-être excusable. Un groupe qui se déplace pour la reconstitution est défrayé de ses frais (au moins, en partie), et si la ville ne s'implique pas financièrement, l'association qui organise l'évènement n'est pas forcément d'une richesse sans limite. Une juste participation me parait justifiée dans ce cas .. dès lors, le public est libre de son choix pour assister ou pas.

Perso, je ne suis pas partisan d'un accès payant, mais parfois ... si cela reste dans les limites du raisonnable.

En 2005 à Austerlitz, j'ai assisté au bicentenaire de la bataille ; l'accès aux tribunes était payant. Le montant était loin d'être symbolique (environ 20 €), pour être assis dans une tribune non couverte, en plein froid et face au vent glacial. Compte-tenu de l'évènement, je n'ai pas hésité un instant. Dans ce domaine, il faut faire la part des choses.

Pour Plancenoit, il me semble (à vérifier) qu'un accès payant à des tribunes est possible. Il faut, dès lors, savoir ce que l'on veut. Avoir une bonne vue de la reconstitution (avec de bonnes photos) ou bien être placé au 3ème rang du public et essayer - sur la pointe des pieds - de tendre ses bras vers le ciel pour faire des photos.

Contrairement à ce que disais le baron de Coubertin, parfois l'essentiel n'est pas uniquement de participer ... et de ne rien voir, ou presque !

_________________
ThiNap
- Un seul son de sa voix, un signe de ses yeux donnaient une secousse au monde. [Chateaubriand]
- Il n'y a d'immortalité que celle qu'on laisse dans l'esprit des hommes [Napoléon Ier]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thierry.pouliquen.free.fr/LeshommesdenapoleonIer.htm
Thermidor

avatar

Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Mar 23 Fév - 1:23

Et ca vous fait quoi de payer une place en tribune sachant que les reconstitueurs présent devant vous viennent sur leurs deniers?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ThiNap
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 949
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Mar 23 Fév - 10:13

Il me semble que les reconstitueurs sont défrayés de leur frais.
Est-ce que cela couvre l'ensemble des dépenses ? Je ne saurai vous le dire, vous êtes peut-être mieux placé que moi par en parler.

_________________
ThiNap
- Un seul son de sa voix, un signe de ses yeux donnaient une secousse au monde. [Chateaubriand]
- Il n'y a d'immortalité que celle qu'on laisse dans l'esprit des hommes [Napoléon Ier]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thierry.pouliquen.free.fr/LeshommesdenapoleonIer.htm
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Mar 23 Fév - 11:00

C'est tout le débat finalement Thermidor.

Je sais qu'il existe des manifestations où les groupes sont rémunérés. Là, finalement, les choses sont claires. On vient au spectacle, et donc on connait les règles.

Pour ce qui nous intéresse, soyez plus précis sur les conditions de votre participation.
Pour ce que je suppose, c'est à vos frais puisqu'une fois, tu me disais que vous deviez louer les chevaux Thermidor.

Mais dans des conditions comme celles de Waterloo, êtes-vous quelque peu aidé par l'organisation ?
Ce serait la moindre des choses, mais je suis loin d'être convaincu que cela soit le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mrphilou

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 54
Localisation : Chartres (28) France
Date d'inscription : 16/09/2006

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Mar 23 Fév - 11:28

Certains évènements génèrent un "défraiement". Défraiement qui peut avoir plusieurs formes : remboursement (sur justificatif) des frais de transports et de locations diverse (chevaux, véhicule pour transporter un canon, etc etc...), d'autres ont un fixe (somme globale pour fantassin ou cavalier, quelque soit la distance), bois, paille, eau, poudre, nourriture, pas toujours fourni.
Le plus souvent on en est de notre poche pour la plupart des sorties.
Des sorties "privée" comme La Boissière Ecole (78) sont à la charge des participants. L'organisateur fournissant la paille, le bois et l'eau. La poudre étant à la charge des participants (45€ le kilo, notre canon en consom-
mant environ 06 à 07 kg sur le W.E.)
Il y a des évènements où le public participe financièrement (Plancenoit) et les reconstitueurs ont : bois, paille, eau et poudre.
D'autres ou tout est fourni (comme Montereau) et où l'accès est gratuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Mar 23 Fév - 11:47

Bon, pour dire le fond de ma pensée, je pense que sur des manifestations payantes qui génèrent des revenus et des retombées financières alentours sur la commune et ses commerces par exemple, il est anormal que vous en soyez de votre poche.
C'est vous qui faites le spectacle. Alors sans parler de revenus car cela pourrait transformer profondément les choses entre vous et votre activité même, j'estime que c'est un minimun.

Alors effectivement, payer un droit d'entrée d'accord. Au spectacle, on paie les acteurs et l'organisation qui investit.

Pour ce qui est de vos activités "privées", bon, c'est autre chose. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dups

avatar

Nombre de messages : 325
Age : 45
Localisation : Nîmes
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Mar 23 Fév - 12:00

Pour les chevaux c'est très variable. C'est un poste budgétaire non négligeable. Eckmühl = 200 euros / cheval/ le week-end.
Les organisateurs pour Plancenoit cette année ont obtenu un soutien financier pour louer les chevaux.
Il n'y a pas de règles.
Sachant pour ma part que je ne me pose pas de question d'argent sur un évènement qui répond à mes aspirations ou lorsqu'il s'agit de soutenir un groupe-ami qui organise.
Après le reste est plus une question d'éthique et de décence dans les pratiques financières. Il n'est jamais agréable de servir des intérêts et d'être le dindon d'une opération commerciale.

Au-delà de l'aspect financier, j'aimerai l'avis des spectateurs avertis que vous êtes. Après le "prix" de la prestation, qu'en est-il du produit proposé à vos yeux ?

Pour moi cette question est plus intéressante dans le cadre d'une évolution de nos pratiques:
- Que pensez-vous de la qualité uniformologique ?
- Que pensez-vous des campement que vous visitez ?
- Quel intérêt trouvez-vous aux batailles reconstituées ?
- Avez-vous le souvenir d'une démonstration qui vous a marquée ?
- Apprenez-vous des choses en discutant avec les reconstitueurs ?
- Vous a-t-on parfois pris pour un ignorant et vous a-t-on alors sorti des énormités ?

Certains ont répondu en parlant d'un spectacle guignolesque. Ils ont certainement un avis, des exemples concrets justifiant de cette prise de position tout à fait respectable mais qui mérite une petite argumentation ?
J'imagine qu'ils ont été voir une manifestation qui les a déçue... De quelle manière ?
Au royaume des aveugles.... Donc faire un triomphe devant une foule peu au fait du sujet est assez facile. Qu'en est-il des gens qui comme nous sont passionnés et peuvent comparer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.12emechasseurs.org
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Mar 23 Fév - 12:10

Alors là, je ne peux pas répondre avant juin.
La seule réunion à laquelle je me suis rendu, c'est le débarquement de Golfe-Juan.

Sauf sur un point peut-être, c'est vrai qu'on a tendance à te prendre pour un couillon. Very Happy
Mais je te dirais que cela m'amuse car je peux écouter. Des fois, c'est pas mal. Ca peut même être très amusant, parfois.

Mais je crois qu'en la matière, rien ne vaut les concours de figurines. lol! Very Happy

Bon, je laisse la parole à ceux qui ont l'habitude de ces manifestations. Wink Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mrphilou

avatar

Nombre de messages : 125
Age : 54
Localisation : Chartres (28) France
Date d'inscription : 16/09/2006

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Mar 23 Fév - 12:49

Dans cette activité (comme dans beaucoup d'autres) il n'y a pas de règles.
Chacun peut créer un groupe et se vêtir comme bon lui semble. Un argument imparable pour des tenues "à peu près" : "ça coûte cher!".
Des participants ayant des comportements des plus fantaisistes, de la caricature qui fait plaisir au bon public. Les évènements avec des "clichés" sont très appréciés : des cantinières, des enfants habillés en soldat, des chiens... toutes ces personnes que l'on a vu au J.T. de 13h00 de T.F.1, donc c'est vrai !
Certains groupes s'investissent en argent et en temps pour représenter le plus fidèlement possible les tenues, les fonctionnements et les règlements.
Le public ne verra que de "zolis costumes ou des nuniformes". Ensuite il y aura "la bataille" au cours de laquelle on verra des soldats charger le sourire aux lèvres et taper des grandes claques dans le dos sur l'ennemi.
UNE COMPARAISON :
La peinture de figurines ça coûte cher aussi, alors pourquoi investir dans toutes ces teintes et toutes ces couleurs, alors qu'on peut "bidouiller" ?
Sur des salons de figurinistes il y a des passionnés amateurs et des pros (parfois des passionnés pour certains).

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Mar 23 Fév - 12:59

Tu as tout à fait saisi la comparaison. Wink Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thermidor

avatar

Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Mar 23 Fév - 13:21

Mouais le monde de la figurine n'est pas très folichon non plus, je vous l'accorde et celui là je l'ai plus que bien connu, ma conversion a la reconstit était en partie pour me dégager de la pesanteur et du plaisir que je ne prennais plus dans le milieu de la figurine.

Bingo j'ai tout gagné, on y retrouve les mêmes travers, les gens biens, et les mêmes connards,... La vie quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Mar 23 Fév - 22:02

Franc du collier, mais lol! quand même. Very Happy Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ThiNap
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 949
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Mer 24 Fév - 0:46


- Que pensez-vous de la qualité uniformologique ?
Il y a de tout ... du parfait au fantaisiste. Je pense que beaucoup dépend des moyens du reconstitueur. Quand on voit le prix de certains éléments (ex. 400 € pour UNE patte d'épaule d'officier général et un sabre ou une épée entre 150 et 200 €) il faut tout de même avoir les moyens de sa passion.

- Que pensez-vous des campement que vous visitez ?
Ceux que j'ai pu voir étaient bien tenu. Je ne sais pas si c'est toujours le cas.

- Quel intérêt trouvez-vous aux batailles reconstituées ?
Historique tout d'abord. Ensuite, cela montre le quotidien du soldat.

- Avez-vous le souvenir d'une démonstration qui vous a marquée ?
Globalement, toutes celles où je suis allés : Mormant, Montereau et Plancenoit. Une place particulière pour Austerlitz en 2005.

- Apprenez-vous des choses en discutant avec les reconstitueurs ?
Absolument. C'est même l'intétêret de ces discussions avec les reconstitueurs.

- Vous a-t-on parfois pris pour un ignorant et vous a-t-on alors sorti des énormités ?
Non. Et si tel était le cas, je ferai gentiment la remarque.

_________________
ThiNap
- Un seul son de sa voix, un signe de ses yeux donnaient une secousse au monde. [Chateaubriand]
- Il n'y a d'immortalité que celle qu'on laisse dans l'esprit des hommes [Napoléon Ier]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thierry.pouliquen.free.fr/LeshommesdenapoleonIer.htm
dups

avatar

Nombre de messages : 325
Age : 45
Localisation : Nîmes
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Mer 24 Fév - 2:10

Merci d'avoir répondu, même si les réponses sont un peu entendues et qu'elles me confortent dans mes craintes...

Citation :
Avez-vous le souvenir d'une démonstration qui vous a marquée ?
Quand je parle de démonstration, j'entendais plutôt une présentation effectuée par une ou plusieurs associations et qui soit commentée et qui vous propose quelquechose d'authentique (évolution d'infanterie, de cavalerie et autres)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.12emechasseurs.org
Bastien

avatar

Nombre de messages : 98
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Mer 24 Fév - 2:27

ThiNap a écrit:
Il y a de tout ... du parfait au fantaisiste. Je pense que beaucoup dépend des moyens du reconstitueur. Quand on voit le prix de certains éléments (ex. 400 € pour UNE patte d'épaule d'officier général et un sabre ou une épée entre 150 et 200 €) il faut tout de même avoir les moyens de sa passion.
Oui, encore que l'on peut avoir du cher sans pour autant avoir de véracité historique (mélange des époques, mauvaise coupe, mauvais matériaux). Croyez-moi, ce ne sont pas les pièges qui manquent (pis moi, j'ai comme un don pour tomber dedans drunken ). Paradoxalement, ma chance à moi, ça a été de ne pas connaitre cette période au delà de ce qu'en disaient les livres scolaires... et donc zéro pointé en uniformologie pour la période correspondante. Je savais donc d'entrée qu'il me faudrait rejoindre un groupe.
D'autres, ayant lu quelques ouvrages pensent pouvoir s'en sortir par leurs propres moyens, et évoluent dans le mouvement de la reconstitution tels des électrons libres. Souvent d'ailleurs, on retrouve les mêmes adresses de costumiers... Gare aux désillusions !

Et de toutes façons, puisque le but à atteindre est de représenter un militaire, et que cette "espèce" évolue habituellement en groupes (instinct grégaire albino ), autant se rapprocher dès le début d'un groupe associatif, histoire que ça ressemble à quelque chose une fois sur le "champ de bataille".

Pour en revenir à un uniforme de qualité (historique s'entend), cela demande un travail en amont de collecte d'une quantité énorme d'informations, avec parfois des contradictions. C'est un véritable travail d'enquête ou plus simplement d'archéologie documentaire, d'où le nom d'histoire vivante car il s'agit de la faire revivre, et non de la travestir ou de l'usurper.

D'une manière générale, cher ThiNap, prenez garde aux questions de dups. Souvent les réponses se trouvent à l'intérieur...... Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thermidor

avatar

Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Mer 24 Fév - 2:43

Quant l'on pratique un loisir atypique, l'on est toujours curieux de savoir comment l'on est perçu.
Si nous sommes quelques uns à nous poser des questions, ce n'est pas sans arrière pensées non plus.

Si la plupart des personnes qui arrivent en reconstitution sont là plus parce qu'ils ont vu de la lumière, d'autres,dont nous faisons parti,(désolé pour le manque de modestie mais autant correspondre aux rumeurs ) savions dès le départ ce que nous voulions faire dans ce milieu, et ce que nous avions envie de proposer.

Reproduire ponctuellement la vie d'un soldat de l'empire ( ou d'une autre période) n'est pas une mince affaire, cela implique en théorie l'acceptation de la discipline ( librement conscentie ), se conformer à des horaires, à des contraintes liées à la vie militaire, à de l'activitée physique, à essayer de correspondre au physique, à ce que cela soit un tant soit peu dur quoi.

Etrangement après quelques années de pratique (qui nous ont permis de faire le tour du hobby et d'appréhender les différents acteurs), le constat global est foncièrement assez déconcertant: aucunes directions, aucuns travail de fond ne se met en place à part de façon marginale et quand cela est fait à peu près correctement, cela fait rire ou glosser les imbéciles qui ne donnent à voir que des uniformes pas toujours très bien taillés, des attitudes rarement militaire, des vies de bivouacs issues dont on ne sait quelle imagination.
Le public étant dans sa grande majorité peu au fait de ce qu'était les guerres de l'empire ( Le retour du Jedi ? La guerre des Clones ? ) vous seriez surpris des questions que l'on nous pose parfois.
Le public n'est pas à même de juger si nous sommes bons, bien dans la reproduction de la période, juste quoi !
Souvent c'est la sortie du dimanche, c'est rigolo, ca pétarade.
Il y a parmi le public les Napoléoniens, eux aussi leur niveau de connaissances est parfois très élevé mais leur amour pour la période occulte tous les défauts des reconstitueurs pas très sérieux, et là tout est bon pour satisfaire au culte impérial, plus aucune différence n'est fait entre le ou les guignols de service et ceux qui se donnent de la peine.

Enfin c'est du moins comme cela que nous l'appréhendons au regard des retours des manifestations dont nous connaissons le contenu et les participants.

Les anglo saxons créateurs de ce loisir, se sont depuis lontemps organisés et fédéré en diverse tendances identifiables, cela évite le mélange des genres et cela je le suppose, doit détendre considérablement l'atmosphère.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Mer 24 Fév - 11:02

Pourquoi ne le faites-vous pas Thermidor ?

Finalement, il y a besoin de quoi, d'une charte édictant des points précis de votre activité, de quelques groupes et d'un peu de pub entre vous.
Si tout le monde n'y adhère pas, ce n'est pas grave. Cela n'en rendra pas moins les choses lisibles comme tu le dis entre ceux qui se plient à une certaine étique et ceux qui ne le font pas.

Pour ce qui est du public, tu abordes la problématique de la discussion que nous avons. Il y a deux choses qui se téléscopent là.
Il y a les reconstituteurs comme vous qui viennent tenter de revivre au mieux un moment d'histoire.
Et il y a une organisation qui favorise le côté sortie du dimanche que tu regrettes.

Mais tout ceci est fait pour ça au final.

Regarde l'organisation même du week-end de juin. Elle est assez révélatrice.
Le samedi, la reconstitution est gratuite. Pas le dimanche. Donc, en résumé, qu'est-ce que ça veut dire ça, clairement.
Le samedi on vous fait répéter, et le dimanche vous jouez le spectacle pour les visiteurs payant.
Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dups

avatar

Nombre de messages : 325
Age : 45
Localisation : Nîmes
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Mer 24 Fév - 12:14

Citation :
Pourquoi ne le faites-vous pas Thermidor ?

Parce qu'au village gaulois tout le monde veut être le chef !
Et avant même que quoi que ce soit ne soit construit des guéguerres dont nous avons le fsecret, tuent l'idée et le projet dans l'oeuf.
Donc derrière plus personne n'a envi de s'engager à mettre sur pied une telle organisation.
Car au final la plupart sont satisfaits de ce qui existe...

Citation :
il y a besoin de quoi, d'une charte édictant des points précis de votre activité

Un tentative a été faite. Les rédacteurs ont été mis au ban du loisir; parce que cela gâche le plaisir. Sur les "points précis", il y en a autant que de pratiquants. Et certains sont braqués contre certains qui leur paraissent liberticides.

Que n'entend-on pas lorsque l'on évoque l'idée de faire preuve d'un peu de discipline pour moralement donner corps à la représentation d'unités militaires. Tout de suite, on a une lecture excessive et certains agitent la menace du démon paramilitaire...
No

Citation :
Le samedi on vous fait répéter, et le dimanche vous jouez le spectacle pour les visiteurs payant.
Non ?

Non, il y a deux batailles distinctes. Une a lieu sur le territoire de la commune de Plancenoit qui ne demande rien ou presque et l'autre sur le site classé du champ de bataille géré par une société. D'où l'origine de cette appellation de "bivouac de Plancenoit" dans le monde de la reconstitution.

Les choses étaient ainsi il y a deux ans en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.12emechasseurs.org
Thermidor

avatar

Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Mer 24 Fév - 12:25

Je comprends ce que tu sous entends Lieutenant Legros ...l'erreur de casting !

J'y crois de plus en plus figure toi, qu'en fait ceux qui ne sont pas à leur place c'est bien les huluberlus comme nous.
En bon trouble fête, nous venons déranger une espèce de panouille qui s'affuble du titre ronflant de Reconstitution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Mer 24 Fév - 12:42

Bon, je crois que avec tout ce que vous dites, il ne reste plus qu'à essayer de se faire le plus plaisir possible en pratiquant votre activité au mieux de votre vision de la chose. Laughing
Que dire d'autre finalement.

Pour ce qui est de l'avenir, puisque c'est la question de départ ??????

Vous nous en tiendrez informés. Et nous en débattrons de visu et concrètement en juin. Very Happy Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thermidor

avatar

Nombre de messages : 736
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Mer 24 Fév - 12:48

En juin on aura la tête dans le guidon, on te dira que tout est formidable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   Mer 24 Fév - 13:02

Bien sur voyons. Very Happy lol! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le devenir de la reconstitution historique   

Revenir en haut Aller en bas
 
le devenir de la reconstitution historique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Annuaire des associations de reconstitution historique
» le devenir de la reconstitution historique
» Letavia - reconstitution historique des Bretons fin Ve
» Reconstitution historique: je connais aussi
» Emission sur la reconstitutions historique.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: LES UNIFORMES :: - Reconstitution Historique --
Sauter vers: