Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Héritage de la Révolution ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Corso
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 2004
Age : 55
Localisation : Prades le Lez - 34730
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Héritage de la Révolution ?   Jeu 9 Nov - 9:13

sunny

Beaucoup de détracteurs de Napoléon argumentent que celui-ci a hérité d'un fabuleux outil légué par l'Ancien Régime, la cy-devant armée royale.

J'ai ici un petit état de l'armée française en 1791.

Infanterie : 117 428 hommes
Cavalerie: 30 040 hommes
Artillerie : 9 536 hommes
Total : 157 004 hommes

(chiffres tirés du Tranié & Carmigniani la Patrie en danger)
J'éméts cependant quelques réserves car pour la cavalerie, l'ouvrage donne 6 Rgts de Hussards à 4 esc & 18 Rgts à 3 esc. par contre il est fait abstraction des Dragons. Il doit s'agir d'une coquille.

Si quelques uns de ces hommes étaient des vétérans de la guerre d'Indépendance américaine, le pouvoir politique n'avait pas une trop grande confiance en eux puisque l'on amalgama 2 bataillons de Volontaires pour un bataillon de la cy-devant ex-armée royale.

Si l'on en croit les chiffres, en 1806, le corps de Davout ne comprenait que 22% d'anciens des campagnes d'Italie et d'Egypte. On peut donc avancer qu'a cette époque 78% des soldats faisaient leur première campagne.

_________________
On me croit sévère, même dur. Tant mieux cela me dispense de l'être. Ma fermeté passe pour de l'insensibilité. A Caulaincourt
Si je monte au Ciel, et que Napoléon n'est pas au Paradis, alors ce ne sera pas le Paradis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/tirailleurscorses/
André Jouineau



Nombre de messages : 852
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: L'héritage   Jeu 9 Nov - 22:12

Salut et fraternité citoyen !

L'armée de la révolution est une armée en campagne depuis 1792, Les frontières, la Belgique, la Hollande, la Suisse,l' Italie, l' Egypte, St Domingue (Consulat) plus une guerre intérieure en Vendée. La plupart des Maréchaux et généraux l'étaient avant l' empire.

La Loi Jourdan de 1798 sur la conscription a été établi et inscrit dans les moeurs françaises jusqu' à nos jours et sous différentes formes.

L' infanterie a amalgamé les bataillons de volontaires avec les régiments d'infanterie issus de l'armée royale pour réorganiser l'armée d'une part et soutenir et former les volontaires par les "culs blancs" d'autre part.

C'est vrai que la révolution n'a pas touché à la cavalerie pour éviter une trop grande émigration dans ses rangs. il n'y eu en principe que des régiments de cavalerie volontaires parmi les hussards qui ont faits les numéros à la suite. Le seul régiment de hussards ayant émigré en partie est Saxe Hussards.

On peut supposer qu'en 1804 un soldat parti avec les volontaires de l'an I et l' AN II avait déjà 12 ans de campagne si peu qu' il fut issu de l'armée royale il ajoutait encore quelques années de service et la seule campagne du règne de Louis XVI fut l' Amérique.

Et pour conclure provisoirement, l'armée impériale tant sur le plan uniforme qu'armement est issu de l'armée royale, voir les règlement de 1779 et 1786 , le fusil 1777 sans parler du système Gribeauval qui ne sera remplacé que par le système Vallée sous la Restauration. pour le reste c'est modification ou adaptation. L'habit jusqu'en 1813 a subi les avatars de la mode du temps sans changer de réellement de forme.

Slts
André Jouineau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.imagesdesoldats.com/
Corso
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 2004
Age : 55
Localisation : Prades le Lez - 34730
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Héritage de la Révolution ?   Jeu 9 Nov - 23:36

sunny

Il semblerait que notre fusil mèle 1777 ait été le plus fragile des fusils règlementaires mis en service.
Seule notre artillerie sembait performante puisqu'un même affut était utilisé pour différents calibres, et que nous avions réduit le nombre de ceux-ci.
Qu'est-ce qui a donc fait que cette armée de va-nu-pieds continuellement attaquée sur toutes les frontières aient ainsi pu s'imposer face aux autres nations européennes ?

_________________
On me croit sévère, même dur. Tant mieux cela me dispense de l'être. Ma fermeté passe pour de l'insensibilité. A Caulaincourt
Si je monte au Ciel, et que Napoléon n'est pas au Paradis, alors ce ne sera pas le Paradis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/tirailleurscorses/
stephane
Membre d'honneur
Membre d'honneur


Nombre de messages : 412
Localisation : Région toulousaine
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Héritage de la Révolution ?   Ven 10 Nov - 0:07

Corso a écrit:
Qu'est-ce qui a donc fait que cette armée de va-nu-pieds continuellement attaquée sur toutes les frontières aient ainsi pu s'imposer face aux autres nations européennes ?

A mon humble avis, disons que l'armée française faisait la guerre d'une façon non conventionnelle pour l'époque.

La détermination des uns (au début du moins) prenait le pas sur les autres nations. Les uns, en faisant la guerre, avaient tout à gagner tandis que les autres (nobles entre autres) tout à perdre.

La conscription permit aussi de venir grossir les rangs de manière continue.

Ensuite, les conceptions stratégiques/tactiques et les prises de risque des chefs alliées aux jambes des troupes et aux pattes des chevaux faisaient le reste. Mais hélas à quel prix en vies humaines Crying or Very sad Crying or Very sad

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Héritage de la Révolution ?   Ven 10 Nov - 14:25

Bonjour,

Corso a écrit:
""
Il semblerait que notre fusil mèle 1777 ait été le plus fragile des fusils règlementaires mis en service"".

Ce modèle de fusil dit " Charleville " de 1777 mis au point par Gribeauval, le même que les canons, était très robuste, il fût légèrement modifié en l' IX et restera en dotation de l'Armée jusqu'en 1819.
Les seuls défauts :
-amorce mal protégée ce qui fait quand cas de pluie, de brouillard ou un temps un peu humide le coup ne partait pas, ou faisait long feu.
-canon souvent bouché à cause de la mauvaise qualité de la poudre de l'Armée.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Héritage de la Révolution ?   Aujourd'hui à 4:53

Revenir en haut Aller en bas
 
Héritage de la Révolution ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Héritage de la Révolution ?
» Charles Maurras la Contre-Révolution pour héritage T. KUNTER
» Pourquoi si peu de films et de photos d'ovnis (évolution des moyens techniques)?
» Les étapes d'une révolution...
» Des idées de textes sur l'évolution des droits de l'enfant à travers les siècles?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: LES UNIFORMES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: