Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 Le 5e Dragons

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
Jean-Yves

Nombre de messages : 9011
Age : 58
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

Le 5e Dragons Empty
MessageSujet: Le 5e Dragons   Le 5e Dragons Icon_minitimeMer 6 Déc - 13:54

Références : Historique du 5e Dragons par V. De St-Just, lieutenant au 5e Dragons
-27.01.1668, création du régiment à l'armée de Franche-Comté, sous le nom de Colonel-Général de dragons.
-1672 : Guerre de Hollande
-1673 : Siège de Maestricht.
-1674 : Bataille de Sénef.
-1675 : Bataille de Turckheim.
-1676 : Participe aux travaux des sièges de Condé, Bouchain et Aire.
-1677 : Sièges de Valenciennes et de St-Omer ; batailled e Mont-Cassel.
-1678 : Quartier d'Hiver à Ingwiller
-1681 : Camp de la Sarre ;
-1683 : Camp de la Saône ;
-1685 : Camp de l'Adour ;
-1687 : camp de la Saône.
-1688 : Investissement de Namur
-1692 : Bataille de Steinkerque
-1693 : Bataille de Neerwinden
-1697 : Siège d'Ath
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
Jean-Yves

Nombre de messages : 9011
Age : 58
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

Le 5e Dragons Empty
MessageSujet: Re: Le 5e Dragons   Le 5e Dragons Icon_minitimeMer 6 Déc - 19:55

-1701 : Guerre de successon d'Espagne-1703 : bataille de Spire
-1707 : Combat de Lorch
-1709 : bataille de Malplaquet
-1711 : Combat d'Arleux
-1712 : Le régiment fait brigade avec Rouvray-Dragons, et est à la droite de l'armée du Rhin , aux ordres du maréchal d'Harcourt.
-1713 : Prise de Landau et fin de la guerre de succession d'Espagne.
-1732, Guerre contre l'Autriche : Prise d Pont de Kehl
-1733 : Prise de Trèves, de Traerbach et siège de Philippsbourg
-1734 : La paix est signée à Vienne
-1741-1748 : Guerre de Succession d'Autriche
-1757-1764 : Guerre de Sept ans
L 20.01.1759, le régiment fut compris dans le proojet de rasemblement d'une armée à Xanten ; mais il fut employé pendant le reste de la guerre de 7 ans, à la garde des côtes de Saintonge. Son état-major était à Cognac.
Réorganisé le 1.04.1763 à Saintes, Colonel-Général est allé la même année : à Caen, à St-Lô et Valognes ; en 1764, à Givet ; puis à Cambrai, au camp de Compiègne en 1765 ; en 1766, à Laon ; en 1770, à Reims et à Maubeuge ; en 1772, à Laon ; 1774, à Strasbourg ; 1776, Cambrai ; 1777, Vesoul ; 1780, Verdun ; 1781, Metz ; 1782, à Saumur ; en 1783, Melun et Provins ; 1784, Lille ; 1788, Châteaudun, Vitré et Fougère ; 1789, Châteaudun, Pontoise et Chartres ; 1791, Joinville, Douai et Ancenis ; enfin, en 1792, Landrecies.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
Jean-Yves

Nombre de messages : 9011
Age : 58
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

Le 5e Dragons Empty
MessageSujet: Re: Le 5e Dragons   Le 5e Dragons Icon_minitimeMer 13 Déc - 18:58

Liste des mestres de camp-lieutenants et des colonels de 1674 à 1792 du 5e dragons :
-22.07.1674 : Marquis de Tilladet (Gabriel de Cassagnet) ;
-24.06.1681, Comte de St-Florentin (Balthazar Phélypeaux), tué à l'ennemi ;
- 25.12.1692, De Saint-Mars (V.), tué à l'ennemi.
-1.01.1694 : De Bournonville (N. Moret) ;
-15.02.1702, De Berville (Charles Legendre)
-mars 1719,De Préval (N.) ;
-27.02.1727 : Marquis de Frémeur (Jean-Toussaint de la Pierre) ;
-10.09.1744 : marquis de Goyon (Gédéon-René-Amaury) ;
-1.01.1748 :Marquis de Dunois (Charles Marie-Léopold)
-18.12.1758 :De Caraman (Charles-Marie-jean-Louis riquet)
-24.03.1769 : Duc de Luynes (Louis Joseph Charles Amable)
-16.10.1771 : Chevalier de Coigny (jean-philippe de franquetot) ;
-13.04.1780 : Baron de Coëhorn (jeran-jacob) ;
-1.01.1784 : Marquis de Wignacourt (Antoine Louis de la Vieuville) ;
-2.04.1786 : Duc de Cossé (Hugues-hyacinthe-Thimoléon) ;
-10.03.1788 : Comte de Seuil (Pierre-Charles)
-21.10.1791 : Charton (Joachim)
-5.02.1792 : Marquis de Dampierre (Auguste Marie Henri Picot).
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
Jean-Yves

Nombre de messages : 9011
Age : 58
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

Le 5e Dragons Empty
MessageSujet: Re: Le 5e Dragons   Le 5e Dragons Icon_minitimeMer 20 Déc - 20:01

La Révolution

Le 1.01.1791, Colonel-général de dragons prend le nom de 5e dragons. Le régiment, fort de 404 hommes, était à Valenciennes.
27.04.1792 : Le général Biron rassemble au cantonnement de Famars, près de Valenciennes, 10 bataillons et autant d'escadrons, parmi lesquels ceux des 5e et 6e Dragons. Le lendemain, il marche à leur tête vers Quièvrechain dont il s'empare le 29. De là, il se porte en 3 colonnes sur les hauteurs de Boussu, chasse les postes avancés du général autrichien Beaulieu, qui couvre Mons avec 3.300 hommes, dont 1.500 cavaliers.
L'ennemi est forcé d'évacuer Hornu, mais Mons n'ouvre pas ses portes : 1.800 cavaliers et 1.200 fantassins pourvus de pièces de canons sont rangés en bataille. Repoussée par cete artillerie, la colonne e replie sur Bossu.
Vers 10 h. du soir, dans le cantonement des volontaires des 5e et 6e dragons, se produit une panique incroyable. Ils montent à cheval san ordre et s'écrient :Nous sommes trahis ! Le généralne parvient que difficilement à arrêter le désordre. Il est secondé énergiquement par le colonel de Dampierre, du 5e dragons, entouré de ses anciens dragons de Colonel-Général.
30.04 : Biron, ne pouvant compter sur ses volontaires, qui nont ni instructions ni disciplines, ordonne la retraite. Celle-ci se change en déroute jusqu'à Quiévrain. là, les bonnes dispoitions prises par Rochambeau arrêten les Autrichiens. les coupabl sont punis avec la dernière rigueur.
19.05, Rochambeau remet le commandement à Luckner. Le 5e dragon est alors à Valenciennes ;
1.06, les deux escadrns de campagne sont à Maubeuge et le dépôt à Arras.
11.07 : Les deux escadrons forment brigade avec le 1er de cavalerie et le 5e Chasseurs, sous les ordres du lieutenant-général de la Noue, au camp de Maubeuge. Le maréchal Luckner prend alors le commandement de l'armée du Centre ;
31.07 : Les deux escadrons du 5e dragons sont campés à l'ouest de Maulde et commandés pr le lieutenant-général en chef de l'armée du Nord.
3.09 : Le 5e fait partie de la clonne commandée par le maréchal de camp de Dampierre qui avait commané le régiment juqu'au 21.08 de cette année. Cette colonne se concentre le 10.09 à Avesnes et rejoint l'armée du Nord, le 17, vers Ste-Menehould.
20.09 : es deux escadrons du 5e dragons font partie de la division de cavalerie Duhoux de la réserve commandée par le lieutenant-général de la Noue. Ils séjournent ainsi du 19 au 30.09, avec toute l'armée du Nord, au camp de Braux, près de Ste-Menehould ; le dépôt, fort de 204 hommes avait été transféré à Maubeuge.
Quelques détachements du 5e Dragons eurent affaire aux Prussiens et autres coalisés vers cette époque et se tirèrent à leur avantage de ces engagements partiels.
Le 20.09, à Valmy, le 5e dragons eut beaucoup à souffrir du feu des batteries ennemie. les coalisés, voyant, suite à cette bataille, l but de leur expédition raté, et eposés à avoir la retraite oupée s décient à se retirer. le roide prusse entre en négociations et s'engage à évacuer la franc par Verdun, Trèves et Coblentz, à condition que sa retraite ne soit point troublée.
L'armée forme alors 2 colonnes, sous les ordres des généraux Bournonville et Miranda, et les deux escadrons du 5e dragons sont compris dans l'avant-garde de la colonne par ce dernier.
Le 12.10, ils se mettent en routeet, arrivent le 22 à Valenciennes et rejoignent au camp de Maubeuge le rest du régiment.
28.10 : Le général d'Harville, avec 12000 hommes environ, parmi lesquels ceux du 5e dragons, quitte le camp pur marcher vers Mons, et se porte sur Binche à la rencontre du corps autrichien de Clerfait ; i revient ensuite à Bavais, sr l'ordre du général en cef Dumouriez.
4.11, le régiment concourt avec le corps du général d'Harville, à la prise du château de Sart et aux opérations dirigées sur Frameries.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
Jean-Yves

Nombre de messages : 9011
Age : 58
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

Le 5e Dragons Empty
MessageSujet: Re: Le 5e Dragons   Le 5e Dragons Icon_minitimeDim 24 Déc - 10:59

Durant la défense de Condé, nous le trouvons, entotalité ou en partie, dans les tentatives de sortie exécutées par la garnison, jusqu'au jour où les Autrichiens, forcés d'abandonner le bois de Bonsecours se retirent à Ath et aux environs.
1793 : La guerre recommence. L'ennemi franchit, dans la nuit du 1er au 2 mrs, la Roher
Dans l'un de ces premiers engagements, le dragons Charles Prévost, depuis lieutenant au corps,est assailli prè de Ruremonde par 4 hussards ennemis qui le somment de se rendre. Il fonce sur eux, en ueun, met les autres en fuite et rejoint son détachement.
Le dragon Claude Bernard, depuis maréchal des Logis,se signale par une semblable occasion.
2.03 : Le prince de Wurtemberg se porte sur Aix La Chapelle que le général Dampierre (5e Dragons) évaue pour prendre position en arrière.
Dans cette retraite, le sous-lieutenant Rouvillois (devenu depuis chef d'escadron au corps, puis chef de brigade du 22e de cavalerie), étant d'ordonnance auprès du général Stengel, délivra un capitaine du régiment Dauphin (infanterie) qui avait été fait prisonnier par deux hussards de Barco. Il sabra ces husssards, les mit hors de combat et reçut lui-même une légère blessure.
Le dragons Travers Etienne-Jacques (depuis che d'escadron) sauva la vie à un chasseur de Versailles, en le débarasant de 2 uhlans qui l'avaient blessé.
L'armée Française poursuit sa retraite sur St-Troud où elle est réunie le 6.03. Dampierre la couvre avec sa division de l'armée de Belgique établie à Brusthem. Il bivouaque là, les 6 et 7, ayant avec lui les 2e, 19e et 54e d'infanterie, le 5e dragons et les 3e et 6e chasseurs à cheval.
Cette division occupe ensuite Wellen, puis arrive le 9 à Hougaerde, au sud de Tirlemont, sur la Grande-Geete.
Dampierre est appelé au commandement des Flanqueurs de Droite, dont le 5e dragons fat partie, se porte le 15 au-dessus de Jodoigne : Il y prend position près à secourir le général Lamarche qui contient les Impériux en deçà de Tirlemont, tombé en leur pouvoir.
-15.03 : Les Autrichiens sont rejetés au delà de la Petite-Geete.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
Jean-Yves

Nombre de messages : 9011
Age : 58
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

Le 5e Dragons Empty
MessageSujet: Re: Le 5e Dragons   Le 5e Dragons Icon_minitimeDim 28 Jan - 10:58

16.03 : Lamarche, avec sa division (5e dragons), contribue au succès du combat de Tirlemont : Dès le matin, il se porte avec ses flanqueurs sur Cumptich, marche ensuite sur Goidenshove, que l'ennemi dispute avec bravoure. Le combat dure jusqu'à sept heures du soir ; le village est enfin pris et les flanqueurs bivouaquent au-delà sur les hauteurs.
18.03 : la division Dampierre (5e dragons) pénètre dans Neerwinden, mais en est bientôt délogée par le feu formidable de l'artillerie ennemie. Elle reprend de nouveau ce village, avec le concours de la division de Chartres, après un combat très sanglant. Mais le feu de l'ennemi,se joignant à l'incendie des maisons si glorieusement conquises, ne leur permet pas de s'y maintenir davantage. Dampierre se retire sur Eesmael,vers sept heures du soir.
L'armée était victorieuse à la droite et au centre ; mais à huit heures du soir, le général en chef sur la nouvelle que sa gauche était battue, donna l'ordre de repasser la Geete, le 5e dragons soutint, glorieusemen,t tout le jour un corps d'infanterie qui avait souffert considérablement et qui commençait à ployer. ce corps put se rallier sous la protection du régiment et combattit bravement jusqu'à la fin de la bataille. Le 5e dragons souffrit beaucoup de l'artillerie et de la mousqueterie des Impériaux ; sa contenance ferme lui mérita les éloges du général Dumouriez.
Le 19 : A deux heures du matin, Dampierre défend pendant quatre heures les passages de Wange et d'Overrepen, puis s'établitr sur la chaussée d'Haekendover pour donner au centre le temps de franchir la rivière et d'arrêter les progrès de l'ennemi. Le soir, il s'établit à Houegaerde, puis se retira derrière Louvain occupé par les Impériaux. Le 23 au soir, il parvient à Bruxelles, et le 30 à Antoing, près de Tournai.
1.04 : Le 5eme dragons se remet de ses fatigues au dépôt,se trouvant au Quesnoy.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
Jean-Yves

Nombre de messages : 9011
Age : 58
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

Le 5e Dragons Empty
MessageSujet: Re: Le 5e Dragons   Le 5e Dragons Icon_minitimeMer 31 Jan - 19:37

1.05 : Deux escadrons (233 hommes) du 5e Dragons sont réunis à Laon, le 1er escadron de l'armée de Belgique, commandée par le général de Dampierre depuis le départ de Dumouriez. Le général en chef résolut de débloquer la ville de Condé investie par le prince de Wurtemberg : la canonnade commence le 1.05 à six heures du matin.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
Jean-Yves

Nombre de messages : 9011
Age : 58
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

Le 5e Dragons Empty
MessageSujet: Re: Le 5e Dragons   Le 5e Dragons Icon_minitimeVen 2 Fév - 13:39

Plusieurs officiers, sous-officiers et dragons du régiment se distinguèrent lors de cettej ournée ; parmi eux : -le sous-lieutenant Mas de Polart, devenu depuis capitaine du 14e chasseurs, fut blessé d'un coup de feu à la jambe droite.
-Le dragons Travers, depuis chef d'escadron, fit plusieurs prisonniers de sa propre main, dansl'attaque entre Curgies et Geulain.
-Le dragon Péridier, depuis capitaine, et plus tard, chef d'escadrons au 2e dragons, fut démonté par un coup de feu qui renversa son cheval sous lui,.
-Le lieutenant de Montmignon, reçut à la nuque une blessure dont il mourut peu après : il s'était distingué entre tous par son ardeur et son intrépidité.
-1.06 : Le 5e dragons est cantonné, avec les Flanqueurs de droite, à Escaudoeuvres. dans les reconnaissances que fit le régiment vers le camp autrichien de Solesmes, il eut à soutenir plusieurs combats contre leur cavalerie.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
Jean-Yves

Nombre de messages : 9011
Age : 58
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

Le 5e Dragons Empty
MessageSujet: Re: Le 5e Dragons   Le 5e Dragons Icon_minitimeVen 2 Fév - 19:23

8.08 : Combat de Marquion. Ce combat fit le plus grand honneur à la cavalerie française, qui assura ainsi la retraite de l'armée. Le 5e dragons se conduisit avec bravoure et intrépidité qu'il déployait dans toutes les affaires où il s'est trouvé engagé.
Le 5e fut envoyé ensuite à Mons-en-Pévèle, en avant de Lille.
26.08 : Une grand'garde du régiment, établie au village de Capelle, y fut cernée par la cavalerie ennemie ; les dragons se firent jour le sabre à la main. Hélas, le lieutenant Halanzier, qui les commandait, tomba dans la mêlée aux mains des Impériaux.
Au combat de Blaton, dans l'une des charges qu'il fournit, le régiment reprit deux pièces de cnon dont l'ennemi venait de s'emparer, et fit plusieurs prisonniers.
13.09 : Combat de Menin. les Hollandais sont culbutés, le 5e dragons, après être entré pêle-mêle avec eux dans la ville, fut placé à l'avant-garde durant la poursuyite qui suivit ; il poussa les Hollandais jusqu'à Courtray et contribua à la prise de leurs bagages et de 18 pièces de canon.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/


Dernière édition par Jean-Yves le Sam 5 Nov - 15:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
Jean-Yves

Nombre de messages : 9011
Age : 58
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

Le 5e Dragons Empty
MessageSujet: Re: Le 5e Dragons   Le 5e Dragons Icon_minitimeSam 3 Fév - 10:12

15-16.10 : Wattignies. A la première journée de cette bataille, le 5e dragon fit plusieurs charges. Dans l'une d'elles, le maréchal des logis chef Perrin, depuis capitaine au régiment, fut culbuté de cheval, après avoir eu son casque fendu en deux par un coup de sabre ; fait prisonnier, il parvint à s'échapper des prisons de l'Autriche, après 3 mois de captivité et entra aussitôt au corps.
Le dragon Claude Picard, depuis capitaine, fut aussi blessé d'un coup de sabre à la main gauche en délivrant un de ses camarades. Un dragon du régiment, dont on regrette de n'avoir pas le nom, fit prisonnier le neveu du prince de Cobourg (cet officier, lieutenant-colonel dans le régiment de son oncle,,mourut peu après, à Avesnes, des suites des blessures reçues dans ce combat).
Le 16, le 5e s'illustra encore glorieusement dans cette journée en fournissant plusieurs charges dans lesquelles il perdit beaucoup de monde.
Le brigadier Claude Guitton, dans une charge contre les dragons ennemis, en tue un ; la lame de son sabre se brise par suite dela violence du coup, et, quoique, désarmé, il fait encore un prisonnier.
Durant l'hiver qui suivit, le 5e dragons prit part aux différentes affaires qui eurent lieu devant Philippeville.
26.04.1794 : Maubeuge. Les officierzs et les dragons du régiment se distinguent dans ce combat contre les troupes du général Kaunitz qui, attaqué avec vigueur sur les hauteurs de Boussu, est rejeté au delà de la Sambre.
14.05 (16 floréal): prise de Thulin.Le brigadier Guitton, plus tard chef d'escadrons au corps, puis major au 21e dragons, sauve la vie au maréchal des logis Prévost que nous venons de citer et dont le cheval avait été tué par des tirailleurs ennemis.
4-08.08 : (16 au 20 thermidor) : Expédition de Trèves. Le 5e rejoint ensuite l'armée de la Moselle, avec la division du général Lebrun.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/


Dernière édition par le Dim 4 Fév - 10:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
André Jouineau

André Jouineau

Nombre de messages : 852
Date d'inscription : 17/09/2006

Le 5e Dragons Empty
MessageSujet: 5e Dragons   Le 5e Dragons Icon_minitimeSam 3 Fév - 19:39

j'anticipe l'histoire du 5e Dragons avec son uniformes au début de l 'empire
Slts
André

Le 5e Dragons 5e_rd10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.imagesdesoldats.com/
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
Jean-Yves

Nombre de messages : 9011
Age : 58
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

Le 5e Dragons Empty
MessageSujet: Re: Le 5e Dragons   Le 5e Dragons Icon_minitimeDim 4 Fév - 10:47

Merci André Jouineau pour votre superbe illustration, même si elle anticpe un peu sur les événements. Mais reprenons ceux-ci où nous les avons laissés :
-Vers le milieu de septembre, le 5e dragons particpe aux opérations destinées à rejeter les Autrichiens sous Coblentz.
-14.10 : Il se dirige sur cette ville qui tombe entre nos mains le 23.
-1.11 : Moreau, sentant l'insuffisance du corps laissé devant Luxembourg, détache pour le renforcer la 7e division, Lebrun ; cette division, dont fait partie le 5e dragons, passe le 26 brumaire au soir, à Kaiserslautern. Le régiment y rencontre un parti ennemi, qu'il met en fuite. Dans cet engagement, le brigadier Marchais, depuis lieutenant au corps, est blessé d'un coup de sabre à la main gauche et d'un autre à la tête.
29 brumaire (19.11) la division arrive à 12 km de la place. le lendemain, dans une reconnaissance, après une heure demarche, l'avant-garde rencontre un détachement ennemi de 1.500 hommes d'infanterie et de 400 cavaliers. Un combat aseez vif s'engage entre la cavalerie Française, composée seulement de deux compagnies du 54e dragons et la cavalerie autrichienne. Malgré leur infériorité numérique, l'impétuosité de nos dragons met les Impériaux en déroute après leur avoir fait subir une perte sérieuse en hommes tués, blessés ou faits prisonniers.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
Jean-Yves

Nombre de messages : 9011
Age : 58
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

Le 5e Dragons Empty
MessageSujet: Re: Le 5e Dragons   Le 5e Dragons Icon_minitimeMer 21 Fév - 22:24

Le 1er Frimaire (21.11), le général Ambert force les Autrichiens dans toutes leurs positions extérieures et les bloque dans la place.
Le brigadier Péridier, depuis capitaine au corps, puis chef d'escadron au 2e régiment de l'arme, contribua à la tête de 8 tirailleurs, à la prise de 4 pièces de canon et deleurs caissons.
Le lendemain, le 5e dragons campe sur les hauteurs de Dumeldange et la route de Longwy. L'ennemi n'inquiète pas nos troupes et reste longtemps sans rien entreprendre.
Moreau arrivé à Coblentz vers le milieu de décembre, prend le commandement du blocus.
Le 5e dragons, toujours attaché à la division Lebrun, est cantonné à Strassen. Les troupes sont baraquées dans les bois avoisinant la place.
le régiment continua, pendant toute la durée de ce blocus, à se signaler par son activité, sa bravoure et son ardeur. Le 7 frimaire, l'un de ses chefs d'escadrons, Jean-Louis Luneteau, ayant eu affaire à 4 dragons du régiment de Toscane, se défendit avantageusement contre eux et en mit 3 hors de combat. Hélas, son sabre se cassa et, ainsi désarmé, il fut forcé de se rendre. Il était couvert de 20 à 30 coups de sabre, disent ses états de service.
Le 19 nivôse (8.01.1795), le régiment contribue à repousser l'adversaire et à le faire rentrer dans la place. Le dragon Bruyère, depuis capitaine, tue un dragon ennemi, en blesse un autre, et parvient à retirer des mains des Autrichiens le maréchal des logis qui commandait le poste du régiment et venait d'être fait prisonnier. En combattant pour sauver ce sous-officier, Bruyère blesse un maréchal des logis du régiment de Toscane qui vient mourir au camp Français.
Le capitaine Fresnel, à la tête de sa compagnie, charge sur un escadron de ces mêmes dragons de Toscane et le force à la retraite avec une perte considérable.
Le 29 ventôse (10.03), le maréchal de Bender fait une sortie générale de presque toute la garnison ; les avant-postes français sont obligés de se replier et l''ennemi s'avance avec 14 pièces de canon, sa droite à Eich et sa gauche aux Potences, sur la route de Strassen : il s'engage alors un feu très vif d'artillerie et de mousqueterie. Les Autrichiens, chargés à plusieurs reprises, sont mis en déroute et repoussés avec vigueur.
Le 24 prairial (12.06), le 5e dragons se signale encore dans un engagement avec l'ennemi. Parmi ses blessés, il compte le dragon Toussaint Blanchet, depuis brigadier, et passé ensuite aux grenadiers à cheval de la Garde du Consul, le 26 pluviôse an VIII (15.02.1800).
dans le courant d'Avril, les trouipes du blocus sont relevées par els 3e, 4e et 8e divisions de l'armée de Sambre et Meuse. La division Lebrun part pour Schlestadt. La place se rend le 1.06.1795, sans autre événement important.
Le 5e dragons est envoyé à Mayence, où il fait partie des lignes du blocus de cette place ; il y demeure jusque vers le mois de brumaire an IV (15.10.1795).
Avant l'ouverture de la campagne de 1796, le régiment est envoyé à Marseille et à Aix, afin de concourir au rétablissemet de l'ordre et de la tranquillité dans ces villes.
Courant germinal (mars-avril), il rejoignit l'armée d'Italie dans les montagnes de la Rivière de Gênes et rivalisa d'ardeur avec les autres troupes.
Le 5 avril, il fait partie de la reconnaissance de Cairo, assiste le 10 à la bataille de Montelegino, et le 14 (25 germinal) à la bataille de Millesimo, dans laquelle Bonaparte, général en chef, bat le général Provers.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
Jean-Yves

Nombre de messages : 9011
Age : 58
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

Le 5e Dragons Empty
MessageSujet: Re: Le 5e Dragons   Le 5e Dragons Icon_minitimeSam 24 Fév - 22:29

-15.04 : Bataille de Carcare à laquelle le 5e s'illustre en faisant un grand nombre de prisonniers.
-20.04 (1er floréal): Passage du Tanaro au gué et de s'emparer des deux redoutes qui le défendent. A peine le régiment débouche-t-il, que les redoutes se démasquent et le canonnent énergiquement. Le général Stengel, jugeant alors la cavalerie en danger, en rend compte immédiatement et fait établir le régiment à l'abri du canon dans une vigne.
-21.04 : Toute la cavalerie passe le Tanaro, au passage choisi pour l'infanterie, et s'avance pour appuyer le mouvement de cette dernière. le régiment reste auprès du général stengel.
-22.04 : Combat de Vico. La redoute qui couvre le centre de l'ennemi est enlevée. L'armée Sarde abandonne aussitôt le champ de bataille.
Au bruit du canon, le 5e dragons accourt, passe à Sileno, sous le feu d'une batterie ennemie qui lui tue plusieurs homme, et, au moment où il débouche dans la plaine de Mondovi, est attaqué avec vigueur par le régiment piémontais "Dragons du Roi". Malgré l'énorme disproportion de forces, Stengel se met à la tête des 120 chevaux du régimen, déjà fatigués par une marche rapide, et conduit la charge. dans la mêlée, le général est blessé mortellement ; le chef d'escadrons Trouble, qui commande le régiment est blessé de 3 coups de sabre ; deux autres officiers sont tués ; un troisième, l'adjudant sous-lieutenant Lauvin est blessé et fait prisonnier. Bon nombre de sous-officiers et de dragons sont mis hors de combat. En quelques minutes, le régiment perd 3 officiers et 6 dragons tués, 15 blessés et 23 prisonniers.
Les troupes françaises entrent le soir à Mondovi. Les coalisés perdirent 2 généraux et 1.800 hommes tués, blessés ou faits prisonniers.
Après la prise de Pizzighettone, qui suivit la bataille de Lodi (21 floréal, 10 mai) le régiment poursuivit un parti de cavalerie ennemie se retirant sur la route de Crémone.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
Jean-Yves

Nombre de messages : 9011
Age : 58
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

Le 5e Dragons Empty
MessageSujet: Re: Le 5e Dragons   Le 5e Dragons Icon_minitimeSam 3 Mar - 19:27

29 prairial au 11 messidor (17 au 30 juin) : Siège et prise du château de Milan. Le régiment eut à fournir la garde de tranchée et des travailleurs : Pendant l'une de ces gardes, une bombe éclata au milieu d'une batterie et mit tous les canonniers hors de service. Sans se laisser troubler par cet accident, un des dragons du 5e (on n'a, hélas, pas retrouvé son nom), ancien canonnier, engage ses camarades à manoeuvrer la pièce avec lui, remplit lui-même les fonctions de pointeur et continue ainsi le feu toute la nuit, sans que l'ennemi puisse s'apercevoir de la mise hors de combat des véritables canonniers.
Le 11 thermidor (29.07) : Après la prise du château, deux escadrons du régiment sont envoyés au camp de Valeggio, où était rassemblée une grande partie de la cavalerie de l'armée. Un troisième escadron part pour Brescia.
Pendant le séjour de ce dernier dans cette ville, la garnison est surprise par une colonne autrichienne de 15.000 hommes. Au même moment, le sous-lieutenant Hullot,détaché sous les ordres du général Sauret, avec les divisions françaises, prenait part aux mouvements qui délivrèrent le général Guieux à Salô.
Mais ce qui restait de l'escadron à Brescia était au fourrage au moment de la surprise, la majeure partie partint toutefois à s'échapper, sauf les chevaux qui tombèrent aux mains de l'ennemi.
Au moment de l'attaque de la Corona par Würmser, successeur de Beaulieu, le général en chef vint s'établir dans un château à quelques distances de vérone. Placé au centre de ses troupes, il avait pour sa garde le 5e dragons, quatre pièces d'artillerie et un bataillon de grenadiers ; ses heureuses dispositions assurent la défaite de la colonne autrichienne, victorieuse à Brescia.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
Jean-Yves

Nombre de messages : 9011
Age : 58
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

Le 5e Dragons Empty
MessageSujet: Re: Le 5e Dragons   Le 5e Dragons Icon_minitimeDim 18 Mar - 19:30

-5.08 (18 thermidor) : Une fraction du régiment prend part à la bataille de Castiglione : Masséna et Augereau pressent les colonnes autrichiennes en tête, tandis que Sérurier se porte sur leurs derières et les joint devant Mondovi. Le 5e dragons est en grande partie sous ses ordres.
Un bataillon ennemi, parvenu à contenir nos attaques est sur le point de nous échapper : Le capitaine Levavasseur l'aperçoit, accourt avec ses hommes, le traverse et le foule aux pieds. le général en chef le nomme immédiatement chef d'escadron sur le champ de bataille.
7.08 : Vérone. A la prise de cette ville, le 5e fait 300 prisonniers.
2.09 (17 fructidor) : Expédition du Tyrol. La division Masséna, avec le,général en chef et son état-major, se dirige sur Ala. Le 5e dragon fait partie de l'avant garde de cette colonne. Il débouche devant Serravalle, défendue par des forces considérables mais l'attaque néanmoins. L'ennemi, étonné de tant d'audace et croyant le régiment fortement appuyé, met à profit l'obscurité de la nuit pour s'échapper.
3.09 : Les fractions du 5e dragons asistent au combat de Roveredo, à l'attaque du château de la Pietra et à l'entrée de l'armée à Trente. L'une de ces fractions poursuit l'ennemi enretraite sur Lavis, l'en chasse après un combat qui lui coûte plusieurs dragons, et le sous-lieutenant Hullot (qui commandait son détachement à l'avant-garde) fait 300 prisonniers et contribue à la prise de 4 pièces de canon.
5.09 (20 fructidor) : Marche sur Bassano : L'avant-garde, qui comptait une fraction du régiment, rencontre l'ennemi retranché dans le village de Primolano, dans les gorges de la Brenta ; ce village est bientôt enlevé, mais l'ennemi se rallie dans le petit fort de Covello, qui barre le chemin qu'il faut suivre. Un dragon du rgt y entre un des premiers,se dirige vers l'une des portes, enlève au plus vite les pierres et les pièces de bois qui l'obstruent, et parvient à l'ouvrir. En même temps, 200 hommes passent la Brenta, gagnent les hauteurs de droite et menacent les derrières de la colonne ennemie. Les Autrichiens, après une résistance assez vive, abandonnent enfin e fort. Le 5e, soutenu par un détachement du 10e chasseurs, se met à leur poursuite. 150 hussards ennemis se mettent bataille dans une petite plaine qui s'étend du grand chemin à la rivière, et bouchent les intervalles au moyen de caissons et de pièces.
Voyant cette disposition, le chef de brigade Milhaud, à la tête du régiment, au lieu de franchir la rivière en face de l'ennemi, va la passer plus bas ; une partie des carabiniers qui l'appuient saute en croupe, l'autre se pend aux crins des chevaux. Arrivés au bord opposé, les fantassins ouvrent un feu meurtirer sur les hussards, que le 5e dragons aborde en même temps.
Surprise par cette attaque, la cavalerie ennemie perd contenance,se jette sur l'artillerie,s'embarrasse dans les attelages et se laisse enlever son drapeau. Quelques hommes cependant parviennent à s'échapper et rejoignent l'infanterie. Vivement attaquée de front, celle-ci ne se soutenait qu'à grand-peine, lorsqu'elle s'aperçoit soudain qu'une manoeuvre audacieuse du 5e dragons lui a complètement coupé la retraite : prise entre deux feux dans une gorge étroite, elle met bas les armes.
Le régiment présente à Bonaparte 7 drapeaux et 1 guidon pris à l'ennemi, 10 pièces de canon, 15 caisson et 4.000 prisonniers. le nom de ce combat fut inscrit, à l'époique, sur le drapeau du régiment, mais ne l'est plus de nos jours.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
Jean-Yves

Nombre de messages : 9011
Age : 58
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

Le 5e Dragons Empty
MessageSujet: Re: Le 5e Dragons   Le 5e Dragons Icon_minitimeMar 27 Mar - 19:23

7.09 (22 fructidor) : Bassano. Le régiment se conduit brillament à cette bataille, à tel point que le nom de cette bataille figurera sur son étendard. Hélas, il n'y est plus de nos jours. Le chef de bgde Milhaud chargea sur l'arrière-garde ennemie avec 200 drgons, et assura le succès que remporta son rgt. Le cptne Rouvillois chargea àla tête de 30 dragons du rgt et de quelques hussards du 1er, sur l'escorte du grand parc d'artillerie du général Würmser, poursuivant cett escorte qu'il fait prisonnière,e t poussant jusqu'à Cittadella. Au retour, il combat bravement contre les hussards qui tentaient de reprendre le convoi. L'adjudant-sous-lieutenant Lauvin se distingua de nouveau à bassano et fut nommé lieutenantsur le champ de bataille. Le brigadier Bruyère, depuis capitaine, étant en tirailleur, charge sur l'ennemi, blesse et fait prisonnier un officier supérieur de hussards de Léopold, et, aidé d'un hussard du 1er régiment, parvient à s'emparer d'un canon.
14.09 : Bataille de St-Georges : Le 5e dragons contribue à la prise des 25 pièces de canon et des 2 000 hommes que perdirent les Autrichiens perdirent dans cette journée.
11.11 : L'avant-garde Autrichienne est rtencontrée à St-Martin et culbutée dès le premier choc.
15.11 (25 brumaire) : Arcole. Le nom de cette bataille est inscrit sur l'étendard du 5e dragons.
18.11 : la division Masséna, le 5e dragons et le 1er Hussards reçoivent l'ordre de se porter sur le champ sur Castelnovo par Villafranca, contre le corps de Davidovitch. Deux jours après, le régiment assiste au combat de Rivoli et se signale dans la poursuite vigoureuse qui s'ensuivit.
Les hostilités interrompues reprennent dès janvier 1797.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
Jean-Yves

Nombre de messages : 9011
Age : 58
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

Le 5e Dragons Empty
MessageSujet: Re: Le 5e Dragons   Le 5e Dragons Icon_minitimeJeu 29 Mar - 13:47

9.01 (20 nivôse) : Un détachement du 5e drgons, commandé par un capitaine, est envoyé la nuit pour surprendre les postes ennemis : il culbute les premiers qu'il rencontre et les poursuit jusqu'à Caldiero. Mais les Autrichiens s'embusquent dans les maisons, et dès lors lui font soutenir un combat inégal, dans lequel le capitaine d'Auxion et plusieurs dragons sont tués et blessés. Ils se retirent en bon ordree sur St-Michel.
12.01 (23 nivôse) : 6 heures du matin, les Autrichiens attaquent les avant-postes du 5e D. , qui fait toujours partie del'avant-garde de la division Masséna. Cette division sort immédiatement de Vérone, marche à l'ennemi, lui enlève 3 pièces de canon et fait 600 prisonniers. cette journa coûta au 5e dragons, un officier, 20 sous-officiers et dragons, morts glorieusement, ainsi qu'ungrand nombre de blessés.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
Jean-Yves

Nombre de messages : 9011
Age : 58
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

Le 5e Dragons Empty
MessageSujet: Re: Le 5e Dragons   Le 5e Dragons Icon_minitimeJeu 29 Mar - 20:07

13.01 (24 nivôse) : Le 5eme est encore à l'avant-garde : Ses premiers pelotons chargèrent sur les grand'gardes ennemies, les mettent déroute et les poursuivent jusque dans leur camp. Mais l'infanterie, surprise par la retraite précipitée de ses avant-postess, marcha aussitôt sur le régiment et le força, par un feu très vif de front et de lanc, à se replier.
14.01 : le régiment entre dans Vérone et passe quelques jours après, dans la division du général Joubert destinée à opérer isolément en Tyrol. Une fraction du 5e dragons, représenta toutefois ce régiment à la bataille de Rivoli.
8 pluviose (27.01.1797) : Avio : la division du génral Joubert y rencontre l'arrière-garde autrichienne, l'attaque et lui prend 300 hommes après un léger combat.
1er germinal (21 mars) : Lavis :Les divisions Joubert, Baraguey d'Hilliers et Delmas y envelopent les corps ennemis. Ce dernier se retire par la rive droite de l'Adige. On lui prend 2 drapeaux et 3 pièces de canon. Les deux régiments de dragons de la division le poursuivent pendant l'espace de 3 milles ; le 5e ramène 800 prisonniers.
2 germinal (22.03) : Tramia : Le 5e dragons était à St-michel avec le général Baland et le 8e dragons : Il resta pendant trois heures sous le feu de l'artillerie et de la mousqueterie et souffrit beaucoup. Le chef de brigade Milhaud et quelques dragons furent blessés. Le régiment fut envoyé au pont de Neumarkt, pour chasser l'ennemi. celui-ci n'eut que le temps de couper une arche, qui fut aussitôt rétablie. le 5e dragons passa le pont et s'attacha aux Autrichiens. Le 5e dragons et la 4e légère traversaient le village que l'ennemi avait un instant défendu, enlevaient plusieurs canon et faisaient 2 000 prisonniers. Ils poursuivirent les débris de la colonne du général Laudon jusqu'à 8 milles au-delà.
4 germinal (24.03) : Klausen : Malgré une opiniatre défense, les Autrichiens sont mis dans une déroute complète. On leur prend 1.500 hommes et on les poursuit avec vigueur. Le chef d'escadron Rouvillois, étant à la tête de 400 dragons, enfonça un ezcadron des dragons de Toscane vers le soir, n'ayant avec lui qu'un brigadier et un trompette, il fit mettre bas les armes à 30 hommes d'infanterie et les fit prisonniers, ainsi que leur commandant.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
Jean-Yves

Nombre de messages : 9011
Age : 58
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

Le 5e Dragons Empty
MessageSujet: Re: Le 5e Dragons   Le 5e Dragons Icon_minitimeVen 30 Mar - 13:49

8 germinal (28.03) : Brack : A cette bataille, les Autrichiens, chargés par le général Dumas, à la tête du 5e Dragons, se retirent en désordre. Leur cavalerie veut couvrir la retraite, mais elle est renversée à son tour, le général Dumas a un cheval tué sous lui ; le régiment perd beaucoup de sous-officiers et de dragons. Le chef de brigade Milhaud avec deux braves sous-officiers et quatre dragons se précipitent sur l'infanterie autrichienne qui débouche du bois, faisant feu sur la route à 50 pas d'eux ; ils jettent les premiers pelotons dans les fossés, tournent les autres et reprennnet les canons qui ont été abandonnés.
10 germinal (30.03) : Mühlbach, en avant de Brixen : Malgré sa supériorité numérique, l'ennemi ezt battu sur tous les points et on lui prend 2.000 hommes. Plusieurs dragons du régiment, blessés en combattant avec valeur, sont nommés brigadiers sur le champ par le général Dumas.

Le 5e dragons reste en Italie jusqu'au 11 nivôse (31.12.1797). Il part d' Adria, où il st cantonné sous les ordres du général Dumas, pour se rendre en france, et est désigné pour faire partie de l'armée d'Angleterre.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
Jean-Yves

Nombre de messages : 9011
Age : 58
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

Le 5e Dragons Empty
MessageSujet: Re: Le 5e Dragons   Le 5e Dragons Icon_minitimeVen 30 Mar - 20:00

16 pluviôse (4.02.1798) : A Lyon
17 ventôse (7.03) : A Caen
15 prairial (3.06) : A Mons (Belgique), détaché à la division Championnet. Depuis, il occupa Ostende, Nieuport et Bruges.
Début 1799, le rgiment est réparti dans les départements de la Dyle et de l'Escaut, de Jemmapes et de la Lys, occupant Bruxelles, Gand, Mons, Bruges, etc. Une insurrection eut lieu dans ces départements. Le 5e Dragons eut à regretter la perte d'une trentaine d'hommes, avant l'arrivée des renforts envoyés dans les départements insurgés. Après l'arrivée des renforts envoyés dans ces départements de la Belgique, les Anglais tentèrent un débarquement : Le 5e dragons eut ordre de se rendre sur la côte : Il y fit un service très actif, ainsi que dans le département de la Lys.
28 frimaire (19.12.1799) :Le régiment part de bruxelles pour se rendre à beauvais, puis à Paris, où il arrive le 20 nivôse (10.01.1800). Le 1er escadron est envoyé dans le départements de l'Ouest.
A son arrivée à Evreux, les troubles s'apaisent.. L'escadron y reste un mois et repart pour Paris. Il arrive à Versailles, le 10 ventôse (1.03) et est dirigé le mois suivant sur Verdun.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
Jean-Yves

Nombre de messages : 9011
Age : 58
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

Le 5e Dragons Empty
MessageSujet: Re: Le 5e Dragons   Le 5e Dragons Icon_minitimeSam 31 Mar - 18:19

25.05.1800 : Le 5e dragons franchit le mont St-Bernard.
4.06 (15 prairial) : Le régiment entre dans Milan
19 prairial (8 juin) : Crémone : Le dragon et le 2e chasseurs repoussent vigoureusement l'ennemi qui se replie sur Mantoue où il trouve des renforts.
11.06 (22 prairial) : la brigade Champeaux passe sous le commandement de Murat. Les 2 escadrons du régiment comptent 214 hommes à l'effectif.
23 prairial (13.06) : Un escdron du 5e est détaché au corps de Lannes et l'autre est fractionné en deux parties, afin d'attribuer la 1ere cie au général Loison. La 2e sert d'escorte à l'Etat-major général et représente brillamment le régiment 3 jours après Marengo.
24 prairial : L'ennemi occupe Crémone. La bataille est longtemps indécise mais la victoire se décide enfin en notre faveur.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
Jean-Yves

Nombre de messages : 9011
Age : 58
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

Le 5e Dragons Empty
MessageSujet: Re: Le 5e Dragons   Le 5e Dragons Icon_minitimeJeu 5 Avr - 13:38

30.06 (11 messidor) : Le régiment rentre en France.. A Chambéry, il reçoit l'ordre de se diriger sur Genève, où ils arrivent le 23.07 (3 thermidor)
La paix conclue à Lunéville avec l'Autriche décida le Premier Consul à exiger la fermeture des ports de Lisbonne et d'Oporto aux Anglais. Il fit entrer le roi d'Espagne (Charles IV) dans ses vues et obtint de ce souverain une déclaration de guerre au Portugal et l'envoi d'une expédition sur Lisbonne, tandis que le corps rassemblé à Bordeaux entrerait en Espagne et marcherait sur Almeria.
Le 5e dragons suit le mouvement de l'armée sur Bayonne ; parti de Bordeaux le 22.04 1801 (2 floréal), il entre en Espagne le 4.05, continue sa marche jusqu'aux frontières du Portugal et arrive à Ciudad-Rodrigo le 31.05 (11 prairial).
Le corps expéditionnaire de l'Espagne avait déjà terminé son opération lorsque l'armée française se porta sur Almeria.
Un traité ayant été conclu immédiatement avec le régent de Portugal, les troupes furent cantonnées ou campées, en attendant l'ordre de rentrer en france. le régiment resta un mois au camp de Ciudad-Rodrigo et fut envoyé de là à Zamora, d'où il se met en route vers les Pyrénées et est dirigé ensuite sur Joigny et Auxerre, où il arrive dans le mois de janvier 1802 (pluviôse an X).

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
Jean-Yves

Nombre de messages : 9011
Age : 58
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

Le 5e Dragons Empty
MessageSujet: Re: Le 5e Dragons   Le 5e Dragons Icon_minitimeDim 8 Avr - 22:50

AN XII (1804) : Armée d'des côtes de l'Océan : Le 5e dragons est compris dans laréserve de cavalerie, division Baraguey d'Hilliers, à Calais.

Dans une lettre adressée au maréchal Berthier et datée du camp de Boulogne (24.08.1805), l'Empereur prescrit de former la 3e division de dragons avec les 5e, 8e et 6e brigades. la 5e brigade comprenait les 5e, 8e et 12e dragons.

3 vendémiaire (25.09) : La 3e division, sous les ordres du général de Beaumont, franchit le Rhin à Kehl, à la pointe du jour, et se rend à Offenburg.

La réserve de cavalerie (5e dragons) s'établit devant les débouchés de la Forêt-Noire, où elle reste plusieurs jours, elle se dirige ensuite vers le Danube et se trouve sur ses rives le 14.10. Le 15, à la pointe du jour, elle se met en mouvement pour couper la route d'Ulm à Augsbourg.
A son arrivée à Wertingen, le prince Murat aperçoit une division considérable d'infanterie ennemie, soutenue par 4 escadrons de cuirassiers d'Albert. Il enveloppe aussitôt tout ce corps. Le maréchal Lannes, qui marche derrière la réserve, arrive avec la division Oudinot : un engagement très vif a lieu, et, après deuèx heures de combat, la divison ennemie est prise, ainsi que ses drapeaux, ses canons et ses bagages.
Les jours suivants, la réserve de cavalerie coopère au blocus des forces autrichiennes sous les murs d'Ulm,et réunit entre eux les différents corps dans leur mouvement enveloppant. Le 9, elle se porte sur Zummershausen ; le 10, sur Burgau ; le 11, à Günzbourg. Le 13, l'investissement est complet : il est assuré par 9 corps d'armée et la réserve de cavalerie.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
Jean-Yves

Nombre de messages : 9011
Age : 58
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

Le 5e Dragons Empty
MessageSujet: Re: Le 5e Dragons   Le 5e Dragons Icon_minitimeLun 9 Avr - 18:38

14.10 :La 1ere et la 3e division de dragons (5e dragons) se portent sur Oberkirchberg, à 9 km d'Ulm, pour intercepter les communications de cette place avec Memmingen. Le soir, la division Beaumont occupe Nersingen, à 7 km d'Ulm.
au général fauconnet La divison Beaumont prête main-forte au général Fauconnet dans son expédition sur Hausen et rejoint le soir Murat à Heindenheim.

Murat, avec sa division de cavalerie se reporte sur la rive gauche du Danube, et, en 5 jours, dans une marche de 45 lieues, détruit l'armée du prince Ferdinand. Il poursuit, avec 9 000 hommes, un corps de 25.000 Autrichiens, leur fait 15.000 prisonniers, dont 9 officiers généraux, et s'empare de 128 canons, 11 drapeaux, 900 chariots, du trésor de l'armée autrichienne et d'une grande quantité de bagages.
Murat, après fait reposer la réserve de cavalerie, le 21, se met en marche le 22, sur Ingolstadt, où il arrive le 24. Le 25, il est à Wienstaedt ; le 26, à Munich.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Contenu sponsorisé




Le 5e Dragons Empty
MessageSujet: Re: Le 5e Dragons   Le 5e Dragons Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le 5e Dragons
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dragons d'élite
» Le 5e Dragons
» Documentaire vidéo: Dragons - mythes et légendes
» Sabre de dragons
» GUILLON - Maréchal des logis - 11è Régiment de Dragons -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: GÉNÉALOGIE :: - Historiques de Régiments - :: La Cavalerie :: Les Dragons-
Sauter vers: