Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'enfer d'après Waterloo ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'enfer d'après Waterloo ...   Mer 13 Déc - 17:15

Avez-vous parfois songé au côté dramatique de cette période s'étirant du 18 Juin 1815 au 9 Août de cette même année, pour notre Empereur ?

Son destin prodigieux allait trouver là une bien sombre conclusion ...

Avant que de connaître l'horrible séjour que les infâmes britanniques lui réservaient, Napoléon eût à endurer la tromperie ignominieuse de ces derniers qui, au dernier moment, lui apprirent que l'Angleterre, destination souhaitée par l'Empereur, ne lui serait guère accordée !

Que de pénibles moments eût-il à supporter, et quel fabuleux courage l'anima toujours !

Se débattant au milieu des convulsions d'un Pays qu'il n'a cessé d'aimer et de servir dans l'unique objectif de le reconstruire, et des attaques de ses ennemis devenus vainqueurs ...

Que d'évènements tragiques en une cinquantaine de jours, et que de revers s'abattant soudainement et en bloc sur une si prodigieuse épopée !

Notre Grand Homme fut vraiment un "Géant"....





salut
Revenir en haut Aller en bas
Route Napoléon

avatar

Nombre de messages : 387
Localisation : Isère
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: 1815   Mer 13 Déc - 17:40

La remontée de Golfe-Juan s'est bien déroulée et puis tout à marcher de travers dès le lendemain de l'arrivée aux Tuileries.
Pourtant il y avait de bonnes volontés d'autant que beaucoup avait intérêt à ce que ça marche sinon ils risquait l'exil en cas de retour des Bourbons...
Sans vouloir offenser personne, il aurait fallu pendre Fouché avec les tripes de Talleyrand ou le contraire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'enfer d'après Waterloo ...   Jeu 14 Déc - 17:22

Chère Joséphine,

A quoi pouvait penser Napoléon après Waterloo?? Ayant compris les hommes depuis longtemps, il n'avait guère d'illusion et je ne crois pas qu'il fût surpris des trahisons.
Je vais peut être vous décevoir , mais en bon " communicateur " qu'il était, il pensait à la place qu'il allait laisser dans l'Histoire. Je ne dirai pas comme certains historiens que les cents jours furent un crime commis contre la France, j'ai trop admiration pour l'Empereur, mais il ne pouvait pas finir en roitelet de l'ile d'Elbe, après avoir été roi de l'Europe. Il lui fallait une fin digne de lui, digne de la trace qu'il laisserait dans l'Histoire. En ces moments-là, pour moi, se fût sa seule pensée.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'enfer d'après Waterloo ...   Ven 15 Déc - 1:21

Bonsoir Cher rapentat,

Vous ne me décevez nullement ...

Vous exprimez votre sentiment, et même s'il diffère quelque peu du mien ou de celui d'autres intervenants, n'y puisons-nous pas là toute la richesse de nos échanges ? Wink

Ceci étant, et puisque vous me redonnez la parole, je me permettrais d'apporter quelques points de réflexions...

Je serai plus nuancée que vous lorsque vous évoquez comme unique pensée, la place que se devait de laisser l'Empereur dans l'Histoire.
Il y pensa, c'est une évidence, mais pas juste après Waterloo , et pour moi, ce ne fut pas sa seule pensée ....

Imaginez-vous un instant le désastre physique et moral, après ces ultimes combats livrés à Waterloo ...

Singulière destinée, dira-t-il, où trois fois, j'ai vu s'échapper de mes mains, le triomphe assuré de la France ...

Triste fatalité dont on ne peut jamais vraiment se consoler ... D'ailleurs, combien de fois Waterloo n'a-t-il pas été évoqué par l'illustre prisonnier à Sainte Hélène ?
Les désertions, les trahisons, tous les travers et les vils comportements des hommes en qui il avait mis toute sa confiance des années durant, tout cela s'accumulait subitement, rendant plus funestes encore les pensées de l'Empereur ...

Puis, il y eût ce poignant passage à La Malmaison ... L'ombre de l'Incomparable Joséphine, devenue silencieuse à tout jamais ...
Quel douloureux souvenir que celui de sa disparition !

Et cette deuxième épouse, cette autrichienne qui tourna aussi les talons, dès que le vent devînt mauvais...
Enfin ce fils à qui il pensait si souvent, arraché à lui par les griffes autrichiennes, lui laissant une plaie éternellement béante !

Et, juste avant de connaître les ignominieuses machinations britanniques, un espoir, nourri à Rochefort, celui d'obtenir un sauf-conduit pour les Etats-Unis ...

Espoir vain ...

La redoutable vérité ne tarda plus à se faire connaître ...

Alors, Napoléon, toujours aussi "Grand", mais résigné cette fois eût ces nobles propos :

"J'en appelle à l'Histoire elle dira qu'un ennemi qui fit vingt ans la guerre au peuple anglais vint librement, dans son infortune, chercher asile sous ses lois, et quelle plus éclatante preuve pouvait-il donner de son estime, de sa confiance ? Mais comment répondit l'Angleterre à une telle magnanimité ? Elle feignit de tendre une main hospitalière à cet ennemi, et, quand il se fût livré de bonne foi, elle l'immola."

A partir de cet instant, et surtout durant son triste séjour à Sainte Hélène, Napoléon pensa à la place qu'il laisserait dans l'Histoire.

Mais je vous rappelle que ma question évoquait uniquement la période s'étirant du 18 Juin 1815 au 9 Août 1815, soit de la bataille de Waterloo au départ pour Sainte Hélène ...

Ce fut dans ce dernier lieu sinistre que fut ébauchée "la légende de l'Empereur" , par l'acteur en personne , et ce n'est qu'à cet endroit qu'il mesura l'importance d'immortaliser , page par page, les différentes étapes de sa prodigieuse épopée ...





salut
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Nic
Invité



MessageSujet: Re: L'enfer d'après Waterloo ...   Ven 15 Déc - 10:34

Tout à fait d'accord avec Notre Majesté I love you , ce n'est qu'une fois arrivée à Ste Hélène que l'Empereur décida d'écrire ses mémoires et de penser à la trace qu'il laissera dans l'Histoire, idées muries à bord du Bellerophon.
Noublions pas que la Victoire à Waterloo ne tenait qu'à un fil !

salut


Ma Biche
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'enfer d'après Waterloo ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'enfer d'après Waterloo ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'enfer d'après Waterloo ...
» Après WATERLOO ...
» une journée en enfer gastro après 17ans sans
» Les mécréants qui n'ont pas entendu parler de l'islam iront en Enfer d'après l'islam ?
» L'Enfer d'après le Catéchisme de l'Église Catholique !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: