Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 COLBERT de CHABANAIS Auguste François-Marie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FRIEDLAND
Modérateur principal
Modérateur principal
avatar

Nombre de messages : 1012
Age : 49
Localisation : CHAMPAGNE
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: COLBERT de CHABANAIS Auguste François-Marie   Jeu 4 Jan - 2:48

Général de COLBERT - Héros d'Empire





Auguste François-Marie de COLBERT de CHABANAIS, comte d'Empire,

né à Paris, le 18 octobre 1777, fut tué à CACABELOS en ESPAGNE en 1809.

Il entra de bonne heure et comme simple soldat, au service ; mais il ne tarda pas à devenir aide de camp de GROUCHY, puis de MURAT, et servit avec eux en ITALIE et en EGYPTE.

Il prit part successivement à l'affaire de SALEHIEH et au siège de SAINT-JEAN-d'ACRE, où il reçut une blessure très-grave.

De retour en FRANCE avec DESAIX, COLBERT passa en ITALIE et se conduisit avec distinction à MARENGO. Ses faits d'armes lui méritèrent l'Etoile de la Légion D’Honneur qui lui fut accordée le 19 frimaire an XII, et le 3 nivôse suivant, il reçut sa nomination au grade de Colonel du 10e régiment de Chasseurs. Ce fut en cette qualité qu'il se distingua, l'année d'après, devant ULM et à la bataille d'AUSTERLITZ.

Élevé au grade de Général de Brigade, l'EMPEREUR le chargea presque aussitôt d'une mission importante à SAINT-PETERSBOURG.

En 1806, le Général COLBERT justifia la confiance que NAPOLEON Ier avait en lui. La bataille d'IENA lui fournit l'occasion de déployer tout son courage et toute son habileté ; il donna dans cette journée des preuves de valeur, et nous lisons dans le 8e bulletin de la Grande Armée que, à la tête du 3e Hussards et du 2e Chasseurs, il fit sur l'infanterie ennemie plusieurs charges qui eurent le plus Grand Succès. A la fin de cette campagne, il épousa la fille du sénateur de CANCLAUX.

Au commencement de 1809, envoyé en ESPAGNE le Général COLBERT commandait la Cavalerie d'avant-garde du corps du Duc d'ISTRIE. Sur la route d'ASTORGA, non loin de VILLA-FRANCA, il fit 2000 prisonniers, s'empara de quelques convois de fusils et délivra des hommes tombés au pouvoir des Anglais.

Ce succès fut le dernier qu'il obtint; car dans la même journée, le 3 janvier 1809, comme il faisait une reconnaissance avec quelques tirailleurs d'infanterie, il reçut une balle au front et tomba en s'écriant : « Je suis bien jeune encore pour mourir ; mais « au moins ma mort est celle d'un soldat de la grande armée, puisqu'en mourant je vois fuir les derniers et les éternels ennemis de ma patrie ! »

On eût dit que COLBERT avait le pressentiment de cette fin prématurée ; l'avant-veille de cette catastrophe, au moment où l'EMPEREUR lui promettait de hautes destinées, il lui avait répondu : « Dépêchez-vous, Sire, je n'ai que trente ans, il est vrai, mais je suis déjà bien vieux. »

On dit que l'un des commandants Anglais, peut-être Sir Edward PAGET (mais ce point sera discuté plus tard), offrit une prime à celui de ses soldats qui abattrait le courageux Officier FRANCAIS au Cheval Gris. Alors Thomas PLUNKET, un tireur d'élite réputé du 95e fusiliers, visa calmement COLBERT et le blessa mortellement d'une balle dans la tète.

On dit que même les Anglais s'attristèrent de cette mort, et, comme le rappelait Charles STEVENS : " Tous ceux d'entre nous qui en furent les témoins s'en désolèrent, car cet officier semblait un gars remarquablement courageux. Mais tel est malheureusement le destin à la guerre. "

Par décret du 1er janvier 1810, NAPOLEON décida que la statue de COLBERT, mort au Champ d'Honneur serait placée sur le pont de la CONCORDE. Ce projet ne fut point exécuté.

Son nom a été placé parmi ceux des Guerriers qui décorent l'arc de triomphe de l'Étoile , côté Ouest.



Louis François LEJEUNE, le célèbre Officier Mémorialiste et peintre des batailles de l'EMPIRE, écrivit que la mort de COLBERT fut " profondément regrettée ", car, avec " son beau visage, son comportement courtois et son COURAGE CHEVALERESQUE " il était " la fine fleur de l'ARMEE".



sunny study salut

_________________
"Sur quoi pourrait-on m'attaquer qu'un historien ne puisse me défendre ? ... Les faits parlent d'eux-mêmes, ils brillent comme le soleil ..." NAPOLEON 1er


Dernière édition par FRIEDLAND le Sam 3 Mai - 11:04, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tirmaillyforum.com/mildot/index.php?sid=4d9162e5d6458
Gouvy

avatar

Nombre de messages : 804
Age : 34
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: COLBERT de CHABANAIS Auguste François-Marie   Jeu 4 Jan - 20:55

Citation :
Par décret du 1er janvier 1810, Napoléon décida que la statue de Colbert, mort au champ d'honneur serait placée sur le pont de la Concorde. Ce projet ne fut point exécuté.

Effectivement ce projet ne fut pas executé...
Mais les statues si ! Wink

J'ai croisé de nombreuses fois le général, quand j'allais échanger mes treillis sales, mais je ne l'ai jamais reconnu ...

Allez savoir pourquoi... Wink



Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Termenón

avatar

Nombre de messages : 87
Age : 84
Localisation : O Rosal (Pontevedra) España
Date d'inscription : 11/05/2013

MessageSujet: Chabanais Colbert, Auguste-Francois-Marie, décédé 3-1-1809   Mar 14 Mai - 11:46


Chabanais Colbert, Auguste-Francois-Marie. Baron. Général de cavalerie.
Né à Paris le 18 Novembre 1777. Il est mort à 31 ans à la suite de blessures subies au combat le 3 Janvier 1809 à Cacabelos (León).
Rejoignez bénévolat à Tarbes Garde nationale en 1792. En 1793, il rejoint le 8e bataillon de Paris. Dans la même année, il a été envoyé à "L'Armée de l'Ouest". Le 20/01/1794 est destiné à la 7ème régiment d'infanterie. Les 12 Août, 1795 à la 15e de chasseurs à cheval. Soumis aux Pays-Bas en 1795. Lieutenant dans le 1er. Loire Volunteer Battalion les 3 Octobre 1795. Adjoint maréchal Grouchy sur Février 1 1796. Destiné à "L'Armée d'Italia, le 7 Mars 1797. Le capitaine et adjudant du maréchal Murat, affection du 4e de chasseurs à cheval 19 Octobre 1797. Le 19 mai 1798 visant à "L'Armée d'Orient". Postés à Salahieb le 11 Août 1798. Nommé par le général commandant Bonaparte, commandant de l'escadron du 4e de chasseurs à cheval, le 16 Août 1798. Confirmé dans ses fonctions par le conseil d'administration le 17 Mars 1799. Sur le site de Saint-Jean d'Acre, le 10 mai 1799, a été blessé par deux coups de feu dans la cuisse. Aide-Murat à Marengo, le 14 Juin 1800. Le 18 Juillet 1800, il a été nommé chef de la 10e brigade de chasseurs à cheval. Destiné à la 2e division du corps de réserve "L'armée du Rhin», le 1er Août. Destiné à la "Grande Armée" en Autriche en 1805. Promu général de brigade le 24 Décembre 1805. Chef de la 2e Brigade Tilly division de cavalerie, le 1er Corps de la "Grande Armée" du maréchal Bernadotte le 11 Juillet, 1806. Aller à la brigade légère de cavalerie, 3ème Hussards, 10 chasseurs, le 6e corps du maréchal Ney, le 22 Juillet 1806. (sic)çu en Prusse et en Pologne, les années de 1806 et 1807, en participant à la bataille de Lena le 14 Octobre 1806 et celle de Friedland, le 14 Juin 1807. Arrive à la 6e Corps en Espagne en 1808. Imperial Baron nommé du 2 Juillet 1808. des ordres de combat Bessières à Medina del Rioseco le 14 Juillet 1808 et Tudela Lannes commandes le 23 Novembre. Nommé chef de la brigade de cavalerie légère du 6e corps du maréchal Ney, le 9 Novembre 1808.
Le 3 Janvier 1809, a été blessé par une balle dans le front quand la tête de sa cavalerie effectué une charge contre les Britanniques dans la ville de Cacabelos (Lion), cheval tombe mourir bientôt.
Le nom du général Colbert, est inscrit sur le côté ouest de l'Arc de Triomphe.



Sources.
Dictionnaire Biographique des Généraux & Amiraux Francais de la Révolution et de l´Empire.
Autor: Georges Six.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marzan-2013.foroactivo.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: COLBERT de CHABANAIS Auguste François-Marie   

Revenir en haut Aller en bas
 
COLBERT de CHABANAIS Auguste François-Marie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» COLBERT de CHABANAIS Auguste François-Marie
» DEJEAN Pierre François Marie Auguste
» Pierre François Marie Auguste Dejean
» CHARPENTIER Henri-François-Marie - Comte et général .
» Saint François de Sales Evêque et Docteur de l'Eglise, Bienheureuse Marie Poussepin, commentaire du jour "Il expulse les démons"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les Militaires :: Les Généraux de la Révolution et de l'Empire-
Sauter vers: