Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les pertes durant les guerres du Premier Empire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bibliothèque Empire
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 3322
Age : 49
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Les pertes durant les guerres du Premier Empire   Sam 6 Jan - 20:55

salut Bonsoir,

Quels sont les derniers chiffres en vigueur concernant les pertes en hommes, chevaux et matériels durant les guerres du Premier Empire ?

Je crois avoir lu un article sur ce sujet il y a quelque temps de cela dans un magazine ou sur un autre forum, quelqu’un s’en souvient-il ? Ai-je rêvé ?!



Cordialement,
Eric LM

_________________

[Site Internet réalisé par ELM Creation Web]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bibliotheque-empire.com
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Les pertes durant les guerres du Premier Empire   Sam 6 Jan - 21:03

Sympa la photo

Mon cher Eric ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
Bibliothèque Empire
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 3322
Age : 49
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Les pertes durant les guerres du Premier Empire   Sam 6 Jan - 21:06

Bonsoir Jean-Michel,

Oui et j'ai du même coup essayé le nouvel hébergeur d'image http://www.servimg.com, finalement, ça à l'air très simple d'utilisation, il suffit de connaître son mot de passe de connexion du forum.

Amicalement,
Eric LM

_________________

[Site Internet réalisé par ELM Creation Web]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bibliotheque-empire.com
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8957
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Les pertes durant les guerres du Premier Empire   Sam 6 Jan - 22:14

J'ai un livre qui en parle, je le recherche et je te donne la réponse.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Sergent LOMBART

avatar

Nombre de messages : 1234
Age : 58
Localisation : Lons près de Pau (64)
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Les pertes durant les guerres du Premier Empire   Sam 6 Jan - 22:24

Entre 1.500.000 et 2.500.000 selon les sources

serg Lombart

_________________
Le lion de Friedland : François Amable RUFFIN
Membre des APN

(Qui ose gagne)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sergentlombart.skyblog.com/
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8957
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Les pertes durant les guerres du Premier Empire   Sam 6 Jan - 22:46

Voici ce que dit Nathalie Petiteau, dans livre "Lendemains d'Empire" : En 1817, Napoléon est accusé d'avoir provoqué la mort de sept millions de soldats. Mais Jacques Houdaille,dans les années 1970, a montré qu pou la grande Armée, qui a mobilisé au total 1.660.000 Français, et près de deux millions d'hommes si l'on prend en ompte ls étrangers, le bilan des victimes des guerres de l'Empire est de 840.000 morts, Français et étrangers, soit l'équivalent d'une année de naissance dans la France d'alors,. Jean-Paul Bertaud avance pour sa part un total de 970.000 morts dont 633.000 Français. Gilbert Bodinier précise également qu les pertes de l période impériale sont de 8 à 900 000 hommes, sot 40% à 45% des effectifs de l'arméeFrançaise,, près de36% des seuls Français,tandis que ce sont 25% des 8 millions demobilisés de 1914-1918 qui ne sont jamais rentrés........................................
Parmi ces victimes, les morts des champs de bataille n sont pas les plu nombreux : sur les 633.000 Français disparus, Jacques Houdaille comptabilise 87.500 morts au combat, tadisque 303.000 seraient morts à l'hôpital. Le reste de l'effectif des disparus est composé d'homms simplement rayés de contrôles de troupes, san que l'on puisse savoir s'ils ont déserté ou s'ils sont morts dans le plus complet anonymat et loin de toute structure militaire."

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Les pertes durant les guerres du Premier Empire   Sam 6 Jan - 23:26

Oui je penche pour les données communiquées par Jean-Yves...

En fait il est très difficile de connaître l'état réel des pertes mais globalement l'image d'un Napoléon sanguinaire paraît relever de la réduction arbitraire... il faut comparer les choses comparables étant entendus que les statistiques des disparus sont souvent incluses or on sait qu'il y a de nombreuses désertions ou autres absences illégales...

J'hésite à entrer dans ce genre de débat mais il me semble que l'Empereur était économe pour autant qu'un chef militaire puisse l'être. Et cette remarque je le concède ne fait pas revenir ceux qui y ont laissé la peau. J'observe qu'Hollabrünn a coûté quatre plus de pertes qu'Austerlitz du côté Français en raison, pour une grande partie, des hésitations de Murat qui avait cru pouvoir conclure un gentlemen agrement avec Koutousov ! Je ne veux pas jeter la pierre sur Murat mais c'est le genre d'attitude qui conduit non pas à un soulagement mais à un accroissement de l'effort à développer ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Les pertes durant les guerres du Premier Empire   Sam 6 Jan - 23:41

Mon cher Eric

Cette interface-serveur me semble plus conviviale et déjà ce n'est pas en langue de j'expire ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
Bibliothèque Empire
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 3322
Age : 49
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Les pertes durant les guerres du Premier Empire   Sam 6 Jan - 23:48

Citation :
ce n'est pas en langue de j'expire
Excellent Jean-Michel, j'adore ton humour. Wink

_________________

[Site Internet réalisé par ELM Creation Web]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bibliotheque-empire.com
Jean-Nic
Invité



MessageSujet: Re: Les pertes durant les guerres du Premier Empire   Sam 6 Jan - 23:55

Les pertes françaises ( et autres engagés dans La Grande Armée ) durant Le Consulat et l'Empire, sont cinq fois moins nombreuse que ceux des Russes, Prussiens, Autrichiens et autres coalisés, ne l'oublions pas ! Si l'on totalise le nombre de batailles qu'a dû " subir " ( oui j'ai bien dis subir ! ) L'Empereur, le résultat des pertes françaises est dérisoire, ( si je peux me permettre ce qualificatif ).
Une honorable pensée à TOUS ces BRÂVES tombés au Champ d'Honneur pour la Patrie !

salut
Revenir en haut Aller en bas
Bibliothèque Empire
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 3322
Age : 49
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Les pertes durant les guerres du Premier Empire   Sam 6 Jan - 23:56

Citation :
J'hésite à entrer dans ce genre de débat mais il me semble que l'Empereur était économe pour autant qu'un chef militaire puisse l'être
Je ne sais pas si l'on peut dire ça, Napoléon prévoyait beaucoup de chose en campagne, y comprit le nombre de perte dû au longue marche stratégique et au maladie.
A Austerlitz, je crois qu'il n'était pas en position favorable logistiquement parlant, il ne disposait plus de réserve, pouvait-il donc se permettre d'obtenir une victoire avec de très grosses pertes à la clef comme cela lui arriva à de nombreuses reprises par la suite ?
Je ne le pense pas et c'est pour cela qu'il tenta un coup de bluff qui du reste fonctionna à merveille.

Mais ce type de coup de poker ne fonctionne malheureusement pas à chaque fois, car un adversaire prévenu en vaut deux !!!

Quant à Murat, ce n'était peut-être pas un grand négociateur mais quel cavalier et quel panache !!!
Personne n’est parfait sur terre même pas le grand Napoléon…Pardon, Napoléon le Grand...
cheval au galop

_________________

[Site Internet réalisé par ELM Creation Web]


Dernière édition par le Dim 7 Jan - 0:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bibliotheque-empire.com
Bibliothèque Empire
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 3322
Age : 49
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Les pertes durant les guerres du Premier Empire   Dim 7 Jan - 0:21

La stratégie napoléonienne c’est en deux mots : « Fondre rapidement sur l’ennemi à l’improviste et en supériorité numérique, puis tenter de lui causer le plus de perte possible, voir de l’anéantir. »
En résumé : Vitesse + surprise + choc + écrasement = victoire complète.

C’est comme un bon coup de poing dans la figure, c’est imparable surtout quand c’est bien exécuté.

Dans ces conditions, on comprend mieux pourquoi les Français ont subis moins de pertes que leurs adversaires. C'est la "furia francese".

_________________

[Site Internet réalisé par ELM Creation Web]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bibliotheque-empire.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les pertes durant les guerres du Premier Empire   Dim 7 Jan - 1:14

[quote="Eric LM"]La stratégie napoléonienne c’est en deux mots : « Fondre rapidement sur l’ennemi à l’improviste et en supériorité numérique, puis tenter de lui causer le plus de perte possible, voir de l’anéantir. »
En résumé : Vitesse + surprise + choc + écrasement = victoire complète.

(Eric) ...


Bonsoir Eric,

"Fondre rapidement sur l'ennemi, à l'improviste", c'est exact, mais en supériorité numérique, pas toujours, loin s'en faut !

Et c'est la raison pour laquelle, bien souvent, l'Empereur décidait de s'attaquer successivement aux troupes ennemies, afin de les anéantir plus facilement.
Il va sans dire que Napoléon n'a pas toujours eu la chance d'avoir face à lui un ennemi qui se laisse prendre à son piège, et que bien des victoires ne furent remportées que par raccroc ou au prix de lourds sacrifices, comme Marengo, Eylau, Wagram, Lutzen, ou encore Bautzen ...

Mais les victoires les plus impressionnantes qu'Il remporta furent bien celles où, avec de faibles moyens, il déploya le plus de génie, d'énergie et d'audace ...

Fin de ma petite parenthèse, (pardon Eric), car je m'éloigne quelque peu du sujet de départ. Embarassed





salut
Revenir en haut Aller en bas
FRIEDLAND
Modérateur principal
Modérateur principal
avatar

Nombre de messages : 1012
Age : 49
Localisation : CHAMPAGNE
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Les pertes durant les guerres du Premier Empire   Dim 7 Jan - 2:04

Cher ERIC,

Je ne cherche surtout pas à "jouer les troubles fêtes" ("ni a ramener ma science", je n'en ai pas), mais si mes souvenirs historiques sont bons, je crois que la plupart du temps, les Français n'étaient pas en "Supériorité numérique" ...

... SI NAPOLEON a gagné toutes ces batailles, c'est grâce à son "Génie Militaire incontesté" qui lui a permit de palier à cet indicape, qu'était souvent cette infériorité numérique du côté Français, que se soit pendant les campagnes d'Italie, d'Egypte et pendant l'EMPIRE (AUSTERLITZ, IENA, EYLAU, la CAMPAGNE de FRANCE).


Quelques exemple : (de mémoire et en résumant bien entendu, mais je peux me tromper Wink )

1ère campagne d'ITALIE : Forces Sardes et Autrichiennes plus 90 000 hommes contre une Armée Française d'ITALIE de 40 000 hommes "en piteux état".

AUSTERLITZ : Forces Austro-russe 85 000 hommes + 16 000 cavaliers CONTRE 75 000 Français (environ).

IENA : Forces Prusienne commandé par BRUNSWICK et en présence du Roi Frédéric Guillaume 44 000 hommes + 55 000 hommes soit 99 000 hommes contre 67 000 Français.


EYLAU
: Armée Russe 80 000 hommes (et 200 pièces d'artillerie) contre 50 000 Français , très affaiblis par les épreuves subies dans leur marche forçée des derniers mois.


Et c'est aussi comme tu l'as si bien dit mon cher ERIC grâce :

" En résumé : Vitesse + surprise + choc + écrasement = victoire complète " et cette "Furia Francese" qu'avait nos soldats, cette volonté de gagner pour l'amour d'un homme :

Arrow leur EMPEREUR, de leurs Idéaux Révolutionnaires et de leur PATRIE : la FRANCE ... VALEURS qui n'existent plus à notre époque malheureusement ... !!!



Très Amicalement mon cher ERIC ... FRIEDLAND sunny



study salut

_________________
"Sur quoi pourrait-on m'attaquer qu'un historien ne puisse me défendre ? ... Les faits parlent d'eux-mêmes, ils brillent comme le soleil ..." NAPOLEON 1er
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tirmaillyforum.com/mildot/index.php?sid=4d9162e5d6458
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Les pertes durant les guerres du Premier Empire   Dim 7 Jan - 6:09

Eric LM

Citation :
Je ne sais pas si l'on peut dire ça, Napoléon prévoyait beaucoup de chose en campagne, y comprit le nombre de perte dû au longue marche stratégique et au maladie.
A Austerlitz, je crois qu'il n'était pas en position favorable logistiquement parlant, il ne disposait plus de réserve, pouvait-il donc se permettre d'obtenir une victoire avec de très grosses pertes à la clef comme cela lui arriva à de nombreuses reprises par la suite ?
Je ne le pense pas et c'est pour cela qu'il tenta un coup de bluff qui du reste fonctionna à merveille.

Mais ce type de coup de poker ne fonctionne malheureusement pas à chaque fois, car un adversaire prévenu en vaut deux !!!

Quant à Murat, ce n'était peut-être pas un grand négociateur mais quel cavalier et quel panache !!!
Personne n’est parfait sur terre même pas le grand Napoléon…Pardon, Napoléon le Grand...


Je crois que j'ai mal exprimé ma pensée.... en fait ce que tu as écrit correspond à ma pensée. Le mot économe est à prendre au sens de prévoyant (c'est très difficile à exprimer ....dans ce domaine). Et comme Joséphine et Friedland l'ont justement remarqué Napoléon attaquait en situation d'infériorité numérique, je pense à Iéna notamment.

Ces facteurs défavorables étaient compensés par une qualité d'organisation et de commandement hors pair... par une anticipation. Foch admirateur de Napoléon a dit : commander c'est prévoir... c'est du Napoléon !

Joséphine

Citation :
Mais les victoires les plus impressionnantes qu'Il remporta furent bien celles où, avec de faibles moyens, il déploya le plus de génie, d'énergie et d'audace ...

Oui tout à fait mais ces trois qualités me paraissent presque trop évidentes. Je veux dire qu'elles sont tangibles mais qu'il y a quelque chose : l'Empereur a étoffé des outils correspondant à son Dessein... on ne peut pas expliquer autrement son oeuvre .... (j'entends des voix me traiter de béat... mais il suffit de regarder l'histoire ... on peut ergoter sur les détails ensuite !)

En ce qui concerne Murat mon cher Eric, je ne cherche pas à le réduire mais c'est un constat... d'ailleurs Napoéon lui en fait vertement la remarque sur le terrain. Sous-entendu : "Toi mêle-toi de ce qui te concenre, de ce que tu sais faire...". Enfin je pense que sa remarque se voulait bien plus sévère que cela.... car par cet accord Murat permettait à Koutousov de se replier en Moravie en économisant ses forces ce qui n'allait pas dans le sens de la bataille décisive projetée. Et je reconnais bien volontiers qu'il était un brillant cavalier !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
Jean-Nic
Invité



MessageSujet: Re: Les pertes durant les guerres du Premier Empire   Dim 7 Jan - 11:59

Citation :
l'Empereur a étoffé des outils correspondant à son Dessein...

Ne perdons jamais de vue que l'Empereur étant artilleur de formation développa cette arme de façon magistrale, ce qui fut immédiatement " copié " par ses ennemis. Le deuxième point qui me parrait important c'est l'anticipation, rajouter la dessus la vitesse ( les soldats français marchaient jusqu'à 40 lieues par jour ! ) et la surprise, cela s'appelle évidement de la tactique, mais il faut une pointe de génie militaire tout de même.

salut
Revenir en haut Aller en bas
Bibliothèque Empire
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 3322
Age : 49
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Les pertes durant les guerres du Premier Empire   Dim 7 Jan - 12:12

Tout le monde sait que les Français durant les guerres napoléoniennes avaient en face d'eux des armées ennemies qui étaient la plupart du temps supérieure en nombre mais cela est à prendre en considération uniquement à l’échelle de l’ensemble du théâtre d’opération.

La stratégie c’est un but à atteindre dans un certain laps de temps, parfois à très long terme, en s’appuyant sur certaines options choisies au préalable.
Dans le dictionnaire la définition de la Stratégie c’est : « Art de faire évoluer une armée sur un théâtre d’opérations jusqu'au moment où elle entre en contact avec l’ennemi », ensuite tout ce qui se passe sur un champ de bataille c’est de la tactique. Il ne faut pas tout mélanger.

Napoléon cherchait toujours à amuser son adversaire et à le tromper sur ses réelles intentions.
Ainsi, non seulement il gardait l’initiative mais il divisait du même coup les forces de son adversaire puisqu’il l’obligeait à se couvrir partout en allongeant ses lignes de défenses.

L’Empereur n’avait plus ensuite qu’à choisir son lieu d’attaque principale où il pouvait se présenter souvent en supériorité numérique.

C’était une option de sa stratégie, bien évidemment il ne pouvait pas l’obtenir à chaque fois et il usait alors d’autres artifices tactiques pour battre au mieux son adversaire, l’essentiel étant toujours de détruite voir d’anéantir les forces armées ennemies.

(A lire sur ce sujet : Hubert Camon, "la guerre Napoléonienne, les systèmes d'opérations théorie et technique", Economica 1997, page 31 et 32)

Extrait tiré du livre :
Après la campagne de 1796, dînant chez le directeur Gohier, comme on le félicitait d’avoir pu battre tant d’Autrichiens avec si peu de troupes, Bonaparte ramène ainsi les choses au point :
« Lorsqu’avec de moindres forces, j’étais en présence d’une grande armée, groupant avec rapidité la mienne, je tombais comme la foudre sur l’une de ses ailes et je la culbutais. Je profitais du désordre que cette manière ne manquait jamais de mettre dans l’armée ennemie pour l’attaquer dans une autre partie, toujours avec toutes mes forces. Je la battais ainsi en détail et la victoire qui en était le résultat était toujours, comme vous le voyez, le triomphe du grand nombre sur le petit » (Mémoires de Gohier)

_________________

[Site Internet réalisé par ELM Creation Web]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bibliotheque-empire.com
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Les pertes durant les guerres du Premier Empire   Dim 7 Jan - 12:28

Cher Jean-Nicolas

Je n'élimine pas d'un revers de manche le terme "génie"... mais il me semble que ce terme fait la part belle à l'"inné"... comme si ce "génie" lui avait été conféré clés en main à la naissance.... J'ai la faiblesse de croire que l'Empereur était un besogneux ! Aussi ... et en plus !

Vous avez raison de rappeler que c'était un artilleur.... c'est pour la raison pour laquelle j'ai écrit qu'il voyait au-delà de la crête...

Je reviens sur Hollabrünn (au risque de faire de la peine à Ambrosio, mais mon idée n'est absolument pas là...), je cite cet exemple car il me passionne et que la bataille anticipe celle d'Austerlitz... : Murat à qui Napoléon a laissé la main, pense qu'il va pouvoir se débérasser de Koutousov à bas prix... ils s'accordent tous les deux sur le point que Koutousov peut se retirer vers le Nord est par étapes. On peut imaginer une telle solution en raisonnant de manière un peu courte. Effectivement chaque parti ne perd pas la face, des vies humaines sont préservées. Murat a certainement le sentiment d'entrer dans la cour de ceux qui peuvent négocier avec des adversaires valeureux. Or Murat se trompe de contexte et d'adversaire. Koutousov n'est pas le personnage qu'on se plaît à imaginer un gros balourd, jouissseur.... Non c'est un chef militaire parfaitement d'aplomb. Il ne voit que des avantages à ce gentlman agrement... il préserve sa capacité, il se retire sur des positions reconnues et préparées à l'avance (la définition du repli et non pas de la retraite), pour mieux attendre les Français... car lui, Koutousov sait ce qui attend les alliés de l'autre côté.... il est d'ailleurs opposé à l'idée d'une bataille rangée sur un terrain que lui-même ne choisirait pas.

Sur ce Napoléon, revient sur le terrain ... et découvre la somptueuse idée de son beau-frère... et le somme de rompre l'accord et d'engager ses forces contre Koutousov.... pour le défaire tant qu'il est encore temps. Car Napoléon n'est pas venu de Boulogne pour accorder un quelconque répit à l'adversaire. Le résultat sera partiellement obtenu mais au prix de pertes qui sont énormes... l'idée de Napoléon était stratégique ... et non pas à courte vue .... Voilà son génie je vous l'accorde... mais j'en rajoute, il y a du Métier, il anticipe....

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
Bibliothèque Empire
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 3322
Age : 49
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Les pertes durant les guerres du Premier Empire   Dim 7 Jan - 12:36

salut Bonjour Jean-Michel,

Tu as bien raison de rendre hommage à ce diable de Koutousov, un des plus coriace adversaire de Napoléon.

Pour ce qui est de Murat, Patrice ne va pas être content, gare à toi... Wink

Amicalement,
Eric LM

_________________

[Site Internet réalisé par ELM Creation Web]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bibliotheque-empire.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les pertes durant les guerres du Premier Empire   Dim 7 Jan - 17:22

Cher Eric, vous m'avez volé mon propos ! Laughing
Je venais ici pour appeler votre attention sur le discernement à faire entre la stratégie et la tactique ...

"Concevoir", en matière d'opérations militaires, voire de guerre, est un travail de pensée déductif et inductif en même temps.

Sur le plan stratégique, le concept porte sur la répartition des forces dans l'espace, dans le but de les amener à renverser l'ennemi.
Il en résulte généralement un travail profondément médité qui ne peut s'accomplir qu'en temps de paix, et auquel toutefois, il n'était pas rare qu'il soit apporté des remaniements de dernière minute, une fois les opérations commencées ....

Sur le plan tactique, au contraire, (celui qui se situe dans le champ limité où vont s'affronter les deux camps, suite aux dispositions stratégiques prises par l'un et par l'autre), les délais impartis à chacun des chefs sont à ce point réduits qu'il importe alors que les réflexes viennent au secours de la pensée..

En tout cela, il faut bien reconnaître que Napoléon eût toujours une manière très surprenante de se décider, aussi bien dans la stratégie que dans la tactique, et non par l'effet d'une intuition soudaine, mais parce qu'il avait pris soin de s'informer exactement au préalable, de toutes les données vérifiées des problèmes à résoudre.

Ayant constamment celles-ci à l'esprit, et en tant qu'excellent algébriste, il demeurait toujours très attentif aux paramètres que la contingence et le fortuit pouvaient introduire dans de telles équations ...

A partir de là, s'explique aisément sa promptitude à redresser une situation, et à varier son dispositif ...

Comme tous les grands artistes, car il en fut un, incontestablement, il avait le don de discerner rapidement l'essentiel, et de ne retenir que les faits porteurs d'esprit.

Quant à son intuition et à son tempérament, ceux-ci n'intervenaient qu'en dernier ressort, pour faire jaillir la décision finale de son front, comme un fulgurant éclair ...





salut
Revenir en haut Aller en bas
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Les pertes durant les guerres du Premier Empire   Dim 7 Jan - 20:08

Chère Joséphine ,

Avez-vous étudié la méthode de raisonnement tactique ?.... la fameuse MRT sans laquelle on ne fait pas un bon militaire .......

Et le fameux "effet majeur recherché"... alors là c'est la dentelle, c'est la tasse de thé sans laquelle je m'endors....

Bel exposé chère Impératrice, brillant....

Comme d'hab....


Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Les pertes durant les guerres du Premier Empire   Dim 7 Jan - 20:11

Bonsoir Eric

Citation :
Pour ce qui est de Murat, Patrice ne va pas être content, gare à toi...

Loin de moi cette pensée.... mais les paroles ont été prononcées par l'Empereur ... pas par moi !

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les pertes durant les guerres du Premier Empire   Lun 8 Jan - 14:45

Bonjour,

Jean-Yves a écrit:

Parmi ces victimes, les morts des champs de bataille n sont pas les plu nombreux : sur les 633.000 Français disparus, Jacques Houdaille comptabilise 87.500 morts au combat, tadisque 303.000 seraient morts à l'hôpital. Le reste de l'effectif des disparus est composé d'homms simplement rayés de contrôles de troupes, san que l'on puisse savoir s'ils ont déserté ou s'ils sont morts dans le plus complet anonymat et loin de toute structure militaire."

Effectivement, il y eu plus de morts ailleurs que sur les champs de bataille. Dernièrement en Russie, il a été mis à jour des charniers et sans problème on a reconnu des soldats de la Grande Armée, qui apparemment étaient sans blessure. Après examens il s'est avéré qu'ils étaient morts du typhus, si l'on prend en compte ceux mort par le froid, on est loin des hécatombes décrites par certains, même si ces morts sont liés à la guerre. Je ne sais pas si vous avez lu ce livre de G. Blond " La Grande Armée " Révolution et Empire, il totalise environ 850000 morts et 550000 disparus et qu'entend-t-on par disparus?? Ceux morts sur les fameux pontons anglais?? Ou les déserteurs restés dans certains pays et fondant famille??. Les statistiques à l'époque n'étaient pas très à la mode et je crois que l'on qualifiait " mort " quelqu'un qui ne donnait plus " signe de vie ". Même si c'est un roman, voir le Colonel Chabert.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Les pertes durant les guerres du Premier Empire   Mar 9 Jan - 8:31

Je crois que même s'ill a été pas mal écrit sur les pertes, il reste encore à explorer ce sujet, notamment celui des hôpitaux de circonstances.

Je me souviens avoir séjourné à Poysdorf l'an dernier (Weinviertel autrichien) et avoir trouvé un petit monument à la mémoire des Français morts dans ce village en 1805 et 1809. La réponse très aimable de la mairie est assez éloquente : les familles avaient été requises pour apporter des soins aux soldats blessés ou malades.

Je reviendrai dans cette région (d'abord parce qu'elle est poche d'Autserlitz) mais aussi pour approfondir ce sujet.

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les pertes durant les guerres du Premier Empire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les pertes durant les guerres du Premier Empire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les pertes durant les guerres du Premier Empire
» La Marine Française du Premier Empire
» Guerriers du Premier Empire
» les bretelles premier empire
» comment identifier cet aigle de giberne ?premier empire?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: