Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Plus à plaindre qu'à blâmer ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Plus à plaindre qu'à blâmer ...   Lun 15 Jan - 17:09

Oui, le Monde est plus à plaindre qu'à blâmer, et je le crie, haut et fort !

Dans peu de temps, si ce n'est déjà le cas aujourd'hui, dans l'esprit d'une bonne partie de la population, les Historiens et, surtout, les Napoléoniens que nous sommes parmi d'autres, apparaîtront au commun des mortels comme une sorte de Secte, dont il vaut mieux se tenir à l'écart ....

Hé oui ! Qui leur dit que le virus coupable de contamination, en les replongeant dans leur mémoire atrophiée, ne leur donnerait pas quelques regrets de vivre dans leur microcosme, où la seule fenêtre qui s'ouvre encore, les laisse chaque fois pantois et interrogatifs sur leur présent ?

Car en effet, comment comprendre ce que l'on vit aujourd'hui, si l'on se refuse à jeter un oeil sur ce que fut le Passé, celui de nos ancêtres lointains qui ont contribué, au fil du temps, et en bravant marées et tempêtes, à l'élaboration de notre Pays ?

Cette France, dont d'importants rouages à la solidité impériale, projettent encore et toujours, en lettres d'or, ces quatre syllabes, pourtant connus du Monde entier : NAPOLEON !

Ce petit billet d'humeur, je me suis permis de vous le livrer ici, parce que le Journal local que j'avais sollicité, m'en a refusé l'accès ...

... Aux motifs que Napoléon est un étranger pour la Ville, n'y étant pas né ( affraid ), et que, par conséquent, mon édito hebdomadaire n'intéresserait nullement les habitants de la Municipalité ...

Comme dirait notre Ami Route, "je suis tombée de ma chaise" !

Mais je me suis vite relevée, poursuivant mon chemin sans regrets aucuns, juste quelques étâts d'âme en songeant à tous ces citoyens qui se privent volontairement d'un enrichissement apporté sur plateau ... Shocked
Car le drame est bien là ... Que chacun, individuellement se refuse à se plonger de temps à autre dans l'Histoire de son Pays, est un constat déjà déprimant, mais que l'on nous ferme la porte alors que nous offrons la possibilité d'apporter, concrètement, une petite note historique, là je trouve que cela devient grave...

Mais en y réfléchissant bien, peut-être que la façon de cuisiner le pot-au-feu, ou le récit du dernier repas des Aînés, sont plus attrayants que les tenants et aboutissants de l'élaboration du Code Civil, de la création des Préfets ou des Lycées, ou encore de la façon dont les Français ont gagné Austerlitz, Iéna, Eylau ou tant d'autres batailles, guidés par le génie militaire de Napoléon !! ...

A chacun sa passion, mais je préfère, et de loin, la mienne ! Wink



Pour l'Empereur



Bien cordialement,






Joséphine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus à plaindre qu'à blâmer ...   Lun 15 Jan - 18:22

Chère Joséphine,

Je comprends votre " coup de gueule " et nous en avons déjà parlé un peu sur ce forum, de cette repentence permanente des actes qui ont émaillés notre histoire. Les français ont de plus en plus honte d'eux-même de leur passé! Il y a comme une jouissance à s'autoflageller et ce jusqu'à la tête de l'Etat, qui nous fait célébré Trafalgar à côté des anglais, en y envoyant même notre plus beau porte-avions, mais n'osant pas fêter Austerlitz. Enfin, vous voyez, il y aurait encore beaucoup à dire. Nous en parlions hier sur un autre post, comment voulez que les français soient fiers de leur histoire, puisqu'on leur escamote les plus grands moments!!

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Plus à plaindre qu'à blâmer ...   Lun 15 Jan - 21:14

Rapentat,

Citation :
qui nous fait célébré Trafalgar à côté des anglais, en y envoyant même notre plus beau porte-avions, mais n'osant pas fêter Austerlitz

Vous savez mon attachement à Austerlitz, au Pratzen au point que j'ai été fait Duc de Pratzen par la Moravie .....

Laughing Laughing Laughing

Mais je vous rappellerai que notre porte-avions a répondu à une invitation ... à participer à une cérémonie publique officielle. Et entre parenthèses ... je me suis laissé dire par des marins de la royale que c'était aussi un petit pied de nez amical .... à la belle Navy ....

Le bicentenaire d'Austerlitz et les autres commémos (199ème... etc) sont des manifestations publiques mais "officieuses".... à la manière d'une grande reconstitution .... la caractère n'est pas du tout le même... On peut certes le regretter..... je regrette d'autant plus l'attitude de certains hommes publics qui se sont faussement scandalisés...


Quant à Joséphine .... tu sais que nous avons foi en toi.... Un jour pas si lointain ta raison triomphera et avec, celle que nous partageons avec toi ....

Avec mon amitié...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
Jean-Nic
Invité



MessageSujet: Re: Plus à plaindre qu'à blâmer ...   Lun 15 Jan - 22:24

Ma Chère Joséphine I love you ,

Ce phénomène : " refus de l'histoire " est en constante progession en France, que dire ? que faire ? une seule chose est en notre pouvoir : Le Suffrage Universel !
Mais je vous rassure Majesté I love you , depuis 16 ans que je sillonne par monts et par vaux les : commémorations, festivals, reconstitutions, et autres défilés historiques en Europe entière avec ma magnifique Batterie de Tambour de la Garde, et que je vois les yeux grands écarquillés, pétillants de surprise et grands ouverts du public bouche bée sur notre passage, que cent-mille questions nous sont formulées lors de nos pauses, et que les articles de presse nous concernant coulent à flots, je me dis que tout n'est pas encore perdu !
Je servirais Mon Empereur et son Histoire, dans mon bel uniforme et à la tête de mes tambours, jusqu'à mon dernier souffle !

Tous les " napoléoniens " que nous sommes, serrons- nous les coudes, diffusons, instruisons, éduquons, enseignons et rabachons inlassablement La sauvegarde de nos traditions est à ce prix !

salut


Ma Biche

( je suis de tout coeur avec toi Majesté et te soutiendrais toujours ! )
Revenir en haut Aller en bas
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Plus à plaindre qu'à blâmer ...   Lun 15 Jan - 22:35

Bonsoir Jean-Nicolas,


Entièrement d'accord avec vous ! Enfin presque ...

Sauf que l'Impératrice se situe sur le plan de l'histoire et non pas seulement des traditions .. enfin à mon sens ! Mon cher Senot je valorise votre rôle : vous êtes plus dans l'histoire que dans la tradition... Vous ne croyez pas ?

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
Jean-Nic
Invité



MessageSujet: Re: Plus à plaindre qu'à blâmer ...   Lun 15 Jan - 22:40

Salut Cher Jean-Michel,

Pas du tout....... les deux vont de paires, car la sauvegarde des " traditions de la Garde Impériale" en font partie Mon Cher.

Bien à Toi.

salut
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus à plaindre qu'à blâmer ...   Lun 15 Jan - 22:58

Le bicentenaire d'Austerlitz et les autres commémos (199ème... etc) sont des manifestations publiques mais "officieuses".... à la manière d'une grande reconstitution .... la caractère n'est pas du tout le même... (Bergisel) ...

Il me semble qu'il y ait danger à adopter le raisonnement de l'autruche (ceci , dit en toute amitié, et non dirigé vers vous, mon Cher Bergisel Wink ...) , en amalgamant quelque peu les causes et les conséquences ...

Ce n'est pas parce que c'est difficile à réaliser que nous n'osons pas, mais parce que nous n'osons pas que cela semble difficile.

En l'occurrence, il ne s'agit même pas d'oser ou de ne pas oser ...

C'est pire !

Le fait d'avoir refusé de commémorer Austerlitz est tout simplement honteux, en regard à la commémoration d'une défaite telle que Trafalgar, et si pied de nez uil y eût, à mon sens, ce fut plus en direction de notre Empereur qu'en direction de la Royale Navy !

Quant à ce qui est du caractère officieux des commémorations, je ne vois pas la différence entre Trafalgar et Austerlitz ...
Si le bicentenaire d'Austerlitz est restée une célébration officieuse, elle n'attendait que cela de devenir officielle !

Ne nous voilons pas la face. Il y a une volonté de faire ou de refuser de faire, privilège des hautes sphères de la hiérarchie gouvernementale de notre Pays.

Ce n'est rien d'autre.

Quand on veut, on se donne les moyens d'aboutir.

Cet exemple de non-commémoration nous donne la couleur, décidément bien fade, d'une France au bas de l'échelle, perdant peu à peu ses valeurs, ses repères, sa fierté ...





salut
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus à plaindre qu'à blâmer ...   Lun 15 Jan - 23:06

Mon Cher Tambour-Major, je comprends aussi votre réflexion ; elle est plutôt optimiste, cela rassure.

Malheureusement, chacun des Napoléoniens n'a pas l'immense plaisir de présenter l'Histoire et les Traditions, comme vous savez si bien le faire avec votre extraordinaire "Grande Armée" à votre suite ... I love you

Je me mets donc à la place des passionnés, isolés comme moi, qui n'ont plus qu'à faire leur deuil de leurs nobles motivations !...

Heureusement, si je me place dans ce contexte quant à l'isolement, je garde, plus enthousiastes que jamais, toutes mes motivations, et comme le dit notre Ami Bergisel ... "Un jour viendra" ...


Merci à vous deux ! Wink





salut
Revenir en haut Aller en bas
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Plus à plaindre qu'à blâmer ...   Lun 15 Jan - 23:18

Au risque de vous désoler ...

Mais les défilements de notre pays France se paient très cher ... quelques dizaines d'années plus tard.

Nos défilements de 1938 nous les payons aujourd'hui.. et quand on regarde l'effacement de l'institut français de Vienne... ce n'est pas le pays d'accueil... c'est nous-mêmes..

Au risque de contredire ... je ne pratique pas l'amalgame... qu'avons-nous fait pour être présents "officiellement" au Pratzen... quand je me suis retourné au Staré Vinohrady ... nous étions quelques uns ... et une ... On reproche à un porte-avions d'être présent ... mais tant mieux : les marins sont plus intelligents que moi-même !!! Cette non-commémoration ... comme tu le dis... c'est ma propre responsabilité car nous n'avons pas su porter le message d'Austerlitz et quand je le disais il y a plusieurs années... il n'y avait personne ! ou pas grand monde !



Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus à plaindre qu'à blâmer ...   Mar 16 Jan - 14:31

Mon cher Bergisel,

J'ai travaillé quelques années à Berlin avec les anglais et je peux vous dire qu'ils nous détestent cordialement, d'ailleurs nous n'étions jamais côte à côte, il y avait toujours un américain pour nous séparer.
Ils auraient très bien compris que nous refusions cette invitation " officielle " car ils ont encore le sens de l'honneur, et nous nous sommes précipités pour célébrer cette défaite et vous croyez que c'est nous qui leur avons fait un pied de nez!!! Encore une fois les " Froggies " ont montré leur légèreté (paroles de Churchill à MacMillan)

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Plus à plaindre qu'à blâmer ...   Mar 16 Jan - 15:50

Rapentat,


Citation :
J'ai travaillé quelques années à Berlin avec les anglais et je peux vous dire qu'ils nous détestent cordialement, d'ailleurs nous n'étions jamais côte à côte, il y avait toujours un américain pour nous séparer.
Ils auraient très bien compris que nous refusions cette invitation " officielle " car ils ont encore le sens de l'honneur, et nous nous sommes précipités pour célébrer cette défaite et vous croyez que c'est nous qui leur avons fait un pied de nez!!! Encore une fois les " Froggies " ont montré leur légèreté (paroles de Churchill à MacMillan)

Ceci je le sais car j'ai oeuvré quelques années à Berlin.... c'était assez drôle d'ailleurs ...

A titre personnel je fréquente quelques britanniques installés en France et ma foi, moi l'ignorant en langue jexpirienne, on s'entend bien...

Pour le PA CDG à Trafalgar je tiens cette remarque recoupée de plusieurs marins et parfois avec des étoiles...

Je nuance à l'égard des britanniques, toujours car je sais aussi que nous savons les détester aussi en France par exemple pour commémorer la bataille de la Somme où ils ont laissé pas mal des leurs.... où ils ont été superbement ignorés

Et puis pour ce qui de l'Histoire ... de son enseignement ... le Français moyen n'a pas besoin de se forcer .... il suffit de contempler l'audimat. Mais ne soyons pas méchant ....

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus à plaindre qu'à blâmer ...   Mar 16 Jan - 18:58

Au risque de contredire ... je ne pratique pas l'amalgame... qu'avons-nous fait pour être présents "officiellement" au Pratzen... quand je me suis retourné au Staré Vinohrady ... nous étions quelques uns ... et une ... On reproche à un porte-avions d'être présent ... mais tant mieux : les marins sont plus intelligents que moi-même !!! Cette non-commémoration ... comme tu le dis... c'est ma propre responsabilité car nous n'avons pas su porter le message d'Austerlitz et quand je le disais il y a plusieurs années... il n'y avait personne ! ou pas grand monde !



Cher Bergisel, j'avais pris la peine de préciser que je n'orientais pas mon discours vers vous particulièrement ...
Vous ne faites que rapporter un raisonnement, mais je sais pertinemment que vous avez le vôtre, d'ailleurs pas très éloigné du mien.

Toutefois, là où je sursaute, c'est quand vous écrivez :

" Qu'avons-nous fait pour être présents au Pratzen ?"

Là, pour le coup, l'amalgame me semble indiscutable ...

Parlez-vous de nos Reconstitueurs ?
Mais alors, vous êtes hors sujet ...
Car d'une part, les Reconstitueurs étaient bien présents, de tous pays et en très grand nombre.
D'autre part, ce n'est pas d'eux dont il est question ici dans la "non-commémoration officielle" d'Austerlitz.

Parlez-vous de la présence manquée de nos dirigeants ?
Mais, là, que peut faire un pot de terre contre un pot de fer ? Rolling Eyes

Si nos dirigeants, qui , selon vous, attendaient que nous leur portions "le message d'Austerlitz" , alors pardonnez-moi, mais ils sont tous aveugles et sourds !

Je n'aurais aucune indulgence pour le grave comportement de la France qui nous gouverne, à avoir accepté la commémoration d'une défaite, tout en refusant celle d'une victoire.

Et ce comportement s'inscrit d'ailleurs à la perfection dans la ligne de conduite actuelle de nos dirigeants, qui tend à minimiser , voire même à effacer toute trace d'une Epopée impériale pourtant unique dans l'Histoire ...






salut
Revenir en haut Aller en bas
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Plus à plaindre qu'à blâmer ...   Mar 16 Jan - 21:07

Ma chère Joséphine.... je ne parle bien entendu pas des reconstitueurs.... qui étaient bien présents... c'est une évidence.

J'écris "qu'avons-nous fait" au sens collectif du terme... et je n'ai pas la prétention par ailleurs d'avoir été le seul ou seul à porter ce message .... La non-commémoration était inscrite depuis longtemps.... et je ne suis pas certain qu'il y avait une volonté également chez les Tchèques pour qu'il en soit d'ailleurs autrement. D'ailleurs l'organisation elle-même interdisait une commémoration officielle....je m'en suis déjà expliqué par ailleurs.

Moi-même à mon humble niveau je n'ai pas su faire passer ce message pour la bonne et simple raison que je vivais cet objectif Austerlitz d'une manière intime très personnelle. C'était mon soleil à moi ... en quelque sorte !!! Depuis je me suis passablement corrigé ...

Vous savez pertinemment que nous avons la même approche à quelques détails près....


Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus à plaindre qu'à blâmer ...   Jeu 18 Jan - 0:39

J'écris "qu'avons-nous fait" au sens collectif du terme... et je n'ai pas la prétention par ailleurs d'avoir été le seul ou seul à porter ce message .... La non-commémoration était inscrite depuis longtemps.... et je ne suis pas certain qu'il y avait une volonté également chez les Tchèques pour qu'il en soit d'ailleurs autrement. D'ailleurs l'organisation elle-même interdisait une commémoration officielle....je m'en suis déjà expliqué par ailleurs. (Bergisel) ...

Sans vouloir faire traîner cet échange en partie de "ping-pong", pouvez-vous me dire, Cher Bergisel, qui du commun des mortels que nous sommes eût pu être informé de la programmation "depuis longtemps" de la non-commémoration d'Austerlitz ?
Tout le monde n'est pas en relation avec les RG ! Wink

Et quand bien même nous aurions été informés, que pouvions-nous faire concrètement pour stopper et faire faire marche-arrière à la lourde machine pensante du Gouvernement ?

Mais là, je me répète.
Parce que vous ne répondez pas à ma question.

Pourtant, le Cabinet habilité à s'expliquer de ce manquement à la gloire et à l'honneur de la France et de ses soldats, avait conscience d'avoir "participé" pour y avoir expédié une Ministre ... Rolling Eyes

La réponse est légère ; l'hypocrisie très lourde.

Ainsi va la France ...





salut
Revenir en haut Aller en bas
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Plus à plaindre qu'à blâmer ...   Jeu 18 Jan - 9:47

Bonjour Joséphine,

vous savez que je me suis déjà longuement répandu sur ce sujet ...

Qui aurait pu être informé... eh bien il y a un agenda des cérémonies officielles... et je le redis dans cette affaire il n'y a pas que la France .... en jeu si le pays d'accueil ne souhaite pas réellement commémorer... que fait-on ? Ceci étant dit je ne dédouanne pas pour autant nos gouvernants ...

Pour la personne à laquelle vous faites allusion ... eh bien pour moi l'essentiel était d'y être ... le voyage de MAM à Austerlitz était privé (faisant suite à un déplacement officiel à Vienne). Ce qui ne l'a pas empêché de faire discours... Pourquoi privé .... : les règles diplomatiques veulent que lorsqu'on n'est pas invité par ses homologues ... la solution c'est de prendre l'initiative mais dans ce cas le voyage est privé ou réputé tel.

Mais Joséphine relisez ce que j'avais écrit il y a un an ailleurs...

La solution est là : il faut organiser les commémorations de la bataille comme le font les britanniques avec Trafalgar. C'est aussi simple que cela. Chiche !

Wink


salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus à plaindre qu'à blâmer ...   Ven 19 Jan - 0:15

Bonsoir Bergisel,


Effectivement, je connais votre développement, au mot près ... Wink

Et si je me suis permis d'insister dans ma réflexion, c'est qu'à un moment donné, je ne partage plus la vôtre.

Déjà il me semble que le fait d'écrire :

"La non-commémoration était prévue depuis longtemps", puis ensuite : "Il existe des agendas officiels" ... indique deux aspects des choses bien différents !
Car il est évident que les agendas officiels ne nous apprennent pas "longtemps à l'avance" que tel ou tel évènement ne sera pas commémoré ...
Quant au pays d'accueil , je pense sincèrement que s'il avait réellement manifesté son refus d'accueillir les dirigeants Français, ces derniers ne se seraient pas sentis aussi gênés pour nous répondre lorsque nous les avons interrogés, les uns, les autres,sur leur absence !...

Le seul argument sous lequel ils se sont réfugiés fut justement l'envoi officielle de Michèle Alliot-Marie...

Allez comprendre ! ...

Quant à préparer nos commémorations "comme les britanniques", je n'en vois pas la raison.

La France n'a pas besoin de la Perfide Albion pour faire ....

Elle a juste besoin de "vouloir faire" ...


Bien amicalement, et sans rancune, mon Ami. Wink





salut
Revenir en haut Aller en bas
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Plus à plaindre qu'à blâmer ...   Ven 19 Jan - 9:43

Chère Joséphine les agendas officiels sont connus deux années à l'avance ... deux années pour savoir qu'Austerlitz ne serait commémorer est suffisant me semble-t-l...

Mais dan le cas précis de la Tchéquie ; ceci arrange tout le monde...pour ne rien faire

Je rappelle que la présence de MAM était privée...puisque ne répondant pas à une invitation. C'est le d'avoir prononcé un discours qu'i en a fait une présence officielle.

Eh bien préparer nos sommémorations comme les britanniques ... oui comme nous le faisions au bon vieux temps avec de l'argent public...

Pour quelle raison laisser la commémo d'Austerlitz entre les mais de Prpojet Austerlitz (sans critique à l'égard de cette organisation) ce qui condamne à asseoir le caractère privé de cette manifestation ...

Il n'y a auucne rancune à avoir Joséphine Wink Pour quoi.

Je connais ta position et toi tu connais la mienne... Personne ne peut me constester mon goût d'action... je vais même parvenir à faire traduire en Autriche ma plaquette, grâce à un homme que j'ai croisé un soir de descembre 2005 entre Poysdorf et Vienne


Amicalement

Wink Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus à plaindre qu'à blâmer ...   Mar 23 Jan - 1:36

Chère Joséphine les agendas officiels sont connus deux années à l'avance ... deux années pour savoir qu'Austerlitz ne serait commémorer est suffisant me semble-t-l... (Bergisel).


Le problème n'est pas là, mon Ami !
L'essentiel est de le connaître ce fameux agenda. C'est tout...
Or, "le commun des Mortels" ignore tant de choses parce qu'on ne souhaite pas lui donner l'information ... Alors, vous pensez bien qu'on ne va pas s'y prendre deux ans à l'avance non plus !!

Mais dan le cas précis de la Tchéquie ; ceci arrange tout le monde...pour ne rien faire (Bergisel) ...

Question Question Question

Je rappelle que la présence de MAM était privée...puisque ne répondant pas à une invitation. C'est le d'avoir prononcé un discours qu'i en a fait une présence officielle. (Bergisel) ...

Et moi je rappelle à nouveau qu'elle a été présentée par le Cabinet Ministériel comme personnage politique "officiel"... venant à la place du Président et de son Premier Ministre ...
Bien sûr, personne n'a été dupe pour croire au deuxième aspect des choses ... Razz





salut
Revenir en haut Aller en bas
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Plus à plaindre qu'à blâmer ...   Mar 23 Jan - 9:34

Joséphine,


Citation :
Et moi je rappelle à nouveau qu'elle a été présentée par le Cabinet Ministériel comme personnage politique "officiel"... venant à la place du Président et de son Premier Ministre ...
Bien sûr, personne n'a été dupe pour croire au deuxième aspect des choses ...

Ceci a été dit après coup ... après le discours ...sur place !

Il est bien entendu que des personnes ont été gênées d'avoir été placées devant le fait accompli... pour moi je regarde je suis binaire : je trouve que cette initiative a sauvé quelque chose....... un pied de nez aux Tchèques aussi en passant.

Et pour la fameux Agenda, les grandes association peuvent en avoir connaissance ... elles y contribuent d'ailleurs.


Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Plus à plaindre qu'à blâmer ...   Mar 23 Jan - 20:05

Mon Cher Bergisel,

Au risque de faire sourciller notre grand Chef ou Eric, je répondrai une toute dernière fois, et de façon brève, à votre intervention de ce matin à 7 h 34,
Le fait que MAM ait prononcé officiellement un discours sur place, à Austerlitz, est suffisant pour rendre son déplacement et sa visite officiels.

A partir de là, toute autre personne politique pouvait très bien y être présente si la Tchèquie ne barrait pas la route au Ministre de la Défense ...
Mais ne renversons pas la vapeur, comme je l'ai déjà souligné, il y avait de la part du Gouvernement, une volonté de ne pas faire ...

Ceci dit, cette (longue) parenthèse n'est qu'un exemple parmi tant d'autres qui prouvent le désintéressement de notre Pays à son Histoire, et qui plus est, à celle du Premier Empereur des Français ...sujet initial que j'avais posté ici ...





salut
Revenir en haut Aller en bas
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Plus à plaindre qu'à blâmer ...   Mar 23 Jan - 22:13

Joséphine,


Citation :
Le fait que MAM ait prononcé officiellement un discours sur place, à Austerlitz, est suffisant pour rendre son déplacement et sa visite officiels.

Je vous laisse à vos conclusions !

Si un jour Verdun était organisé par Verdun Organisation 2017 ... je doute que le Président s'y rende ... voilà. Ensuite la volonté disons politique ... Soyez réaliste .... regardez la télévision ce soir et vous aurez la réponse !

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plus à plaindre qu'à blâmer ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Plus à plaindre qu'à blâmer ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plus à plaindre qu'à blâmer ...
» Arrêtez de vous plaindre, car cela peut toujours être pire! nous disent-ils
» Cessons de nous plaindre ! Remercions plutôt Dieu pour Ses bienfaits !
» Accord de "se plaindre" aux temps composés
» [slate] Arrêtons de plaindre les profs: ils ne sont pas mal payés et leur métier n’est pas mal considéré.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: