Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Homme Murat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ambrosio



Nombre de messages : 1262
Age : 66
Localisation : Nola .Campanie. Royaume de Naples
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: L'Homme Murat   Lun 22 Jan - 19:31

Comme je l'avais dit à mon arrivée, je vais essayer de vous faire mieux connaitre J.Murat.
Il ne me semble pas nécessaire de parler du role militaire qui est connu , ni de vous abreuver de dates que vous connaissez.
Idem, je ne vais pas envahir le forum avec un sujet de 20à 40 pages d'un seul coup.
Commençons par son enfance et ses études.

Dernier né d'une famille plutot aisée du village de Labastide Fortunière car il faut savoir que si sa Mère , Jeanne Loubières, s'occupait d'une auberge et du relais de postes, son Père était propriétaire de terres mais était régisseur d'autres pour des seigneurs de la région notament le seigneur de Soyris et semble t'il chez les Talleyrand Périgord.
Ses études commencent avec les rudiments de latin appris à la Messe puis part pour Cahors ( 35kms) et rentre au Collège de St Paulin puis de St Charles. Il est logé par une parente , Mme Abriol, ce qui sous entend que ses parents versent de l'argent pour l'entretien de leur fils. Au niveau scolaire ses résultats sont normaux sinon bons puisque il est boursier.
De son plein gré, même si ses parents le souhaitents, il demande à rentrer au séminaire des Lazaristes de Toulouse, nouvelle preuve de la qualité de ses connaissances.
Là , il fait de bonnes études, il s'y comporte trés bien étudie le latin, le grec et la philosophie ainsi que ce qui va le servir la réthorique.
C'est à noter car on trouvera à Dusseldorf un livre grec traduit par Murat, il se passionnera toujours pour les Arts et commandera des oeuvres à de jeunes talents comme Wicar ou Ingres, Paisiello ou Rossini, Appiani et tant d'autres.
Son caractère est joyeux , agréable et de bonne compagnie en société.
Ceci entraine le reste, une vie mondaine plus que recluse, et le billard et les cartes qui entraine des dettes ou plutot une dette.
Ce n'est pas sur un coup de tête ou à cause d'une rixe que Murat veut s'engager car il s'y prend à 3 fois avant d'y réussir. Lapremière fois son Père rachète son engagement, la seconde fois ceux sont ses collègues qui le font , à la troisième , voici le chasseur Murat qui part avec son régiment en garnison à Carcassonne. Il est remarqué pour ses bonnes manières et ses connaissances.

A suivre...

cheval au galop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Route Napoléon

avatar

Nombre de messages : 387
Localisation : Isère
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: GRAND-DUC   Mer 14 Fév - 12:18

Je suis impatient de connaître la suite...

En attendant un petit coup de zoom sur le Duché de Berg :

" Premier des Etats Français créé outre-Rhin par Napoléon et qui ne survécut pas à sa domination, le Grand duché de Berg n'en a pas moins joué un grand rôle dans la politique européenne. Il avait été de l'intention de Napoléon qu'il serve d'état-tampon pour détourner la Prusse de l'Ouest et qu'il constitue dans les domaines du gouvernement, de l'administration, du droit, de l'économie, et de l'organisation sociale de " modèle " que les autres Etats de la Confédération du Rhin pourraient imiter ce qui entraînerait une certaine homogénéisation de l'Allemagne sur le modèle de la France post-révolutionnaire...
Lors de la Paix de Lunéville en février 1801, la Bavière a conservé sur la rive droite du Rhin, le duché de Berg limité à l' Ouest par le Rhin, au Sud et à l'Est par l'Etat de Nassau-Usingen, au nord par la Ruhr qui le sépare du duché Prussien de Clèves. Il se compose d'une étroite plaine, le long du Rhin où sont établis d'importants établissements commerciaux comme Düsseldorf et d'une région montagneuse traversée par la Sieg et la Wupper. Ce pays est une des régions les plus industialisées du continent avec de grandes agglomérations manufacturières : Eberfeld pour la soie et le coton, Solingen et Remsheid pour la métallurgie...
Après la paix de Lunéville, la Prusse conserve la partie des duchés de Clèves et de Mark située sur la rive gauche du Rhin avec Duisbourg et la place forte de Wesel, plus les évéchés de Munster et de Paderborn ainsi que les monastères de Werdenn Essen et Elten...

Le 15 décembre 1805, par le traité de Schönbrunn, qui suit Austerlitz, la Prusse, espérant obtenir le Hanovre, cède le duché de Clèves et le margraviat d'Anspach.
Le 16 décembre, Napoléon échange, avec la Bavière, le margraviat d'Anspach contre le duché de Berg.

Frédéric Masson tome III : " L'Empereur est décidé à former un Etat pour faire contrepoids à la Prusse et qui sera par ses relations de famille ou géographiques dans le système de la France. le noyau en sera les duchés de Clèves et de Berg avec 300.000 habitants, la capitale Wesel ou Duseldorf. "
Le 8 mars 1806, Napoléon annonce la fusion de Berg et de Clèves au profit de son " bien-aimé beau-frère " qui devra prendre le nom de Joachim, prince et grand amiral de France, duc de Berg et de Clèves.

" Le 16, le général Beaumont, aide de camp du prince, prend possession de Wesel et le même jour, Joachim arrive à cologne où il établit son quartier général à l' hôtel de la Cour Impériale; le lendemain il va visiter le château de Bensberg qui devra lui appartenir.
Deux colonnes de la division Dupont, chacune de trois mille hommes, font leur entrée et prennent lognbement.
Le 25, à midi, le prince, accompagné de ses aides de camp, escorté de la gendarmerie et des grenadiers du département de la Roër, descend de voiture sur la rive gauche, en grand uniforme de maréchal d'Empire, décoré de tous ses ordres, légion d'honneur, couronne de fer et aigle noir. Durant qu'il traverse le pont-volant, les musiques retentissent étouffées par moment pr les acclamations. Dupont, à la tête de son état-major, les députations de la magistrature, la garde d'honneur à cheval, le reçoivent et entourent son carrosse..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ambrosio



Nombre de messages : 1262
Age : 66
Localisation : Nola .Campanie. Royaume de Naples
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: L'Homme Murat   Jeu 15 Fév - 12:57

Concernant Berg, Murat avait fait mettre comme devise sur les drapeaux et les armes du grand duché : "L'Honneur et les Dames", ce qui ne plaisait pas à l'Empereur, mais qui illustre bien le personnage.

Pour remonter les finances de son petit état, Murat avait mis son homme de confiance , un avocat de Cahors, Agar qui était à son service depuis 1804 et pour le remercier il l'a fait Comte de Mosbourg, celui ci suivra Murat à Naples.

Il est a noter que pendant l'époque de 1806-1808, dans la correspondance de Murat on a des lettres quotidiennes pour l'aménagement de Berg ( Finances, armée, commerce , etc), rien n'échappe à sa vigilance.

J'y reviendrai.... Laughing


cheval au galop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Homme Murat   Jeu 15 Fév - 15:33

Mon cher Ambrosio,

Bravo! Pour cette heureuse initiative, car je pense comme beaucoup de personnes, nous connaissons le soldat, mais très peu, voir pas du tout pour moi Embarassed l'homme et surtout l'homme d'état. Donc j'attends avec impatience la suite.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Homme Murat   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Homme Murat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Homme Murat
» Connaissez-vous cet homme, un illuminé ?
» Le "salam" entre homme et femme
» L homme qui créa la vie artificiellement avec simplement de l' eau et de l' électricité .
» La dignité de l’homme exige qu’il porte la burqa.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: