Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Eylau, 200 ans déjà

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Nyckten
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 650
Age : 25
Localisation : Pau
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Eylau, 200 ans déjà   Mer 7 Fév - 12:37


Eylau
envoye par Nyckten


Voilà ^^
vive l'Empereur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8957
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Eylau, 200 ans déjà   Mer 7 Fév - 13:39

Superbe vidéo ! Bravo Nyckten !

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Bibliothèque Empire
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 3322
Age : 49
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Eylau, 200 ans déjà   Mer 7 Fév - 13:43

salut Bravo Sophie, c'est superbe et très émouvant.

Très amicalement,
Eric LM

_________________

[Site Internet réalisé par ELM Creation Web]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bibliotheque-empire.com
geniemilitaire

avatar

Nombre de messages : 494
Age : 27
Localisation : Waterloo
Date d'inscription : 06/01/2007

MessageSujet: Re: Eylau, 200 ans déjà   Mer 7 Fév - 13:47

Tou simplement magnifique !!
Souvenons nous de tous ces morts, mort pour la france, pour la Prusse ou l'Autriche.
Chapeau bas à tous ses soldats et surtout aux cavaliers qui chargèrent héroiquement ce jour la

Charge des cuirrassiers à Eylau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.geniemilitaire.com
BE



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: essai   Mer 7 Fév - 14:35

Bravo Nyckten salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 412
Localisation : Région toulousaine
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Eylau, 200 ans déjà   Mer 7 Fév - 14:57

C'est beau et la mise en scène parfaite.

Félicitations aux auteurs cheers cheers

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ambrosio



Nombre de messages : 1262
Age : 66
Localisation : Nola .Campanie. Royaume de Naples
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Eylau, 200 ans déjà   Mer 7 Fév - 15:52

cheers cheers cheers C'est du grand Art I love you

Mais pour moi , qui était là avec l'état major du Grand Duc de Berg, je vais vous donner ma version de cette charge héroïque et cruciale.

Le Prince Murat était malade depuis décembre 1806, fièvres sur fièvres mais chaque fois qu'il faut aller au combat il répond "Présent". A Allenstein, Deppen, Waltesdorf mais ensuite les combats de Hof maintenant c'est Eylau.
En face Bennigsen et ses 450 canons. A 7heures du matin , le 8 une terrible canonade à 7 heures du matin. La bataille s'annonce serrée car d'un coup les Russes enfoncent et pillonent notre centre , le Corps d'Augereau, la neige qui tourbillone cache ce que subit le Maréchal, soudain la tempète se calme et nous voyons un trou béant dans le dispositif ce qui met en péril les Corps de Davout et de Soult.
Le Prince Murat , alors à coté de l'Empereur reçoit l'ordre de faire quelque chose, il se précipite vers la Réserve de cavalerie, fait rassembler les escadrons, les régiments et ne lance qu'un seul ordre : "Chargez !".
On a dit 80 escadrons , c'est bien exagéré , la vérité c'est que 52 escadrons ont gallopé sur la première ligne russe, 12 000 cavaliers. Les Russes sont sur 3 lignes mais la troisième est garnie de canons , les deux premières sont des régiments d'infanterie.
La première ligne est traversée avec facilité , la seconde attaquée et l'étonnement passé la première se relève et prend nos cavaliers entre deux feux. Là, le brave Hautpoul reçoit un bisaïen de la 3 éme ligne. Il faut remettre de l'ordre dans les troupes et faire demi tour.
Fort à propos , Napoléon envoie la cavalerie de la GI au secours, les chasseurs à cheval à droite et les grenadiers et les mamelouks à gauche. Bessières a son cheval tué, le colonel Dalhman est tué à son tour. Ils ont passé les deux lignes , Murat revient vers Eylau.
Mais le repos est de courte durée, une colonne de 3000 Russes marche sur la gauche et le centre, presque aux pieds de Napoléon, Murat prend la brigade de Bruyères et les charge . Bruyères et Demangeot du 13 éme chasseurs sont blessés, les russes sont stoppés et sabrés.
Ney arrive, le terrain est à nous , mais 3275 cavaliers sont morts et beaucoup d'officiers blessés.
Voici les évenements sur cette fameuse charge . A croire que le Prince Murat retrouvait toute sa santé et son ardeur quand le danger était extrème Laughing

Au plaisir salut

Un Témoin cheval au galop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geniemilitaire

avatar

Nombre de messages : 494
Age : 27
Localisation : Waterloo
Date d'inscription : 06/01/2007

MessageSujet: Re: Eylau, 200 ans déjà   Mer 7 Fév - 15:56

Mille merci à vous ambrosio pour ce récit sur cette fabuleuse charge.

Quel magnifique charge cheval au galop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.geniemilitaire.com
Bibliothèque Empire
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 3322
Age : 49
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Eylau, 200 ans déjà   Mer 7 Fév - 16:02

Un grand merci pour ce récit Patrice. salut

Très amicalement,
Eric LM

_________________

[Site Internet réalisé par ELM Creation Web]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bibliotheque-empire.com
Nyckten
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 650
Age : 25
Localisation : Pau
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: Eylau, 200 ans déjà   Mer 7 Fév - 16:06

Le récit est beau!
On vois que vous y étiez le brave Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ambrosio



Nombre de messages : 1262
Age : 66
Localisation : Nola .Campanie. Royaume de Naples
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Eylau, 200 ans déjà   Mer 7 Fév - 16:42

C'est l'avantage de l'age Sad
Je revois ce brave La Vauguyon , aide de camp du Prince s'écrouler son cheval tué par une balle, Lasalle chargeant sur la gauche pour faire oublier Golymin, Lepic droit sous la mitaille avec ses "Immortels", mais aussi ce pauvre d'Hautpoul agonisant jusqu'au 14 au chateau de Worin.
La mince consolation c'est d'avoir lu dans le bulletin du 9 février : "Le Grand duc de Berg à la tête de la cavalerie qui tomba sur l'armée ennemi; manoeuvre audacieuse s'il n'en fut jamais, qui couvrit de Gloire la cavalerie, et qui était devenue nécessaire dans la circonstance où se trouvaient nos colonnes."
A croire que l'on avait oublié Aboukir et la poursuite aprés Iéna, entre autre , pour que la cavalerie se couvrit de Gloire. Jusqu'à Roquencourt , en 1815, la Gloire a toujours été avec nous .


salut cheval au galop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Bricole

avatar

Nombre de messages : 68
Age : 61
Localisation : Tours (37)
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Re: Eylau, 200 ans déjà   Mer 7 Fév - 18:10

salut

Pas moyen de faire autrement que de sortir de ma réserve :

Joli travail, ma fillotte et ses compères !

Du vécu, ce récit, cher Ambrosio !

Merci à toute et tous pour cette très belle évocation.
Paix aux cendres des valeureux combattants, d'un côté comme de l'autre.

Une pensée émue aussi pour tous ces pauvres chevaux, tués ou blessés qu'il aura fallu achever...

Si mon travail ne m'en avait empêché, j'y serais, en ce moment, là-bas, comme à Austerlitz et Iéna, fusil à la main !
Fatalitas...

Vive l'Empereur !

Amitiés.

LB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyckten
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 650
Age : 25
Localisation : Pau
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: Eylau, 200 ans déjà   Mer 7 Fév - 18:15

Merci l'ami Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 11590
Age : 71
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Eylau 200 ans déjà   Mer 7 Fév - 18:18

Très bien chère Nychen....et le tout chanté.

Ma parole...cher Ambrosio...sur votre récit vous y étiez ?...en tout cas intéressant.

salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
geniemilitaire

avatar

Nombre de messages : 494
Age : 27
Localisation : Waterloo
Date d'inscription : 06/01/2007

MessageSujet: Re: Eylau, 200 ans déjà   Mer 7 Fév - 18:21

D'ailleurs Nyckten,
Quel est cette chanson si mélodieuse ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.geniemilitaire.com
Nyckten
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 650
Age : 25
Localisation : Pau
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: Eylau, 200 ans déjà   Mer 7 Fév - 18:22

C'est marqué à la fin ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FRIEDLAND
Modérateur principal
Modérateur principal
avatar

Nombre de messages : 1012
Age : 49
Localisation : CHAMPAGNE
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Eylau, 200 ans déjà   Mer 7 Fév - 18:29

FELICITATIONS NICKTEN, ... ton "Clip" est tout simplement SUBLIME ... Wink Exclamation Exclamation Exclamation



Très Amicalement FRIEDLAND sunny study salut

_________________
"Sur quoi pourrait-on m'attaquer qu'un historien ne puisse me défendre ? ... Les faits parlent d'eux-mêmes, ils brillent comme le soleil ..." NAPOLEON 1er
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tirmaillyforum.com/mildot/index.php?sid=4d9162e5d6458
ambrosio



Nombre de messages : 1262
Age : 66
Localisation : Nola .Campanie. Royaume de Naples
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Eylau, 200 ans déjà   Mer 7 Fév - 18:36

Laughing Bien sur que j'y étais , quele question ! Et je vous reserve d'autres surprises sur cette bataille . J'ai eu la chance en étant "à la suite" du Prince Murat de ne pas avoir un bras emporté par un boulet comme ce pauvre Ségur ou y mourrir comme Corbineau l'aide de camp de L'Empereur...
J'ai fait toutes les campagnes , sauf celles de 1814 en France car en 1815 j'étais à Tolentino quand même Sad


cheval au galop Laughing farao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corso
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2003
Age : 56
Localisation : Prades le Lez - 34730
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Eylau, 200 ans déjà   Mer 7 Fév - 18:57

sunny

Si vous fermez les yeux, et ouvrez bien grand vos oreilles, vous entendez le martèlement des sabots contre le sol gelé, le hennissement des chevaux, les ordres des officiers, les sonneries de trompette, le cliquetis des sabres, et la mousquetterie....
Z'entendez rien ?

Merde, alors je fais de l'acouphène. J'vous assure j'ai bien entendu. king

Une petite pensée pour tous ceux qui ont versé leur sang dans cette boucherie. Eylau, est la plus sanglante des batailles napoléoniennes.
Un bien triste reccord.

Corso

_________________
On me croit sévère, même dur. Tant mieux cela me dispense de l'être. Ma fermeté passe pour de l'insensibilité. A Caulaincourt
Si je monte au Ciel, et que Napoléon n'est pas au Paradis, alors ce ne sera pas le Paradis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/tirailleurscorses/
nabulio



Nombre de messages : 73
Age : 58
Localisation : draguignan
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Eylau, 200 ans déjà   Mer 7 Fév - 19:03

felicitations nychkten,
bravo pour le chant aujourd hui c'est "j'avais un camarade" les paroles ont un peu changé. ce chant avait deja d'ailleurs ete repris par les allemands.
les russes ont percutés tout de suite en s'engouffrant dans l'espace crée par Augereau qui dévie sa marche. il fallait a ce moment là leur faire subir un choc plus important que l'élan qu'allait prendre cette masse en mouvement. le sol gelé a meme avantagé la cavalerie. mais il est vrai que la cavalerie n'a pas attendu Eylau. la campagne de 1806 suffit a elle seule(d'ailleurs guderian s'en inspirera). mais que dire des autres troupes qui ont combattu si vaillament surtout celle du cimetiere.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vivelempereur
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1016
Age : 67
Localisation : villeneuve d'ascq
Date d'inscription : 18/09/2006

MessageSujet: Re: Eylau, 200 ans déjà   Mer 7 Fév - 19:07

Bravo, superbe diaporama. cheers cheers cheers
Pour l'Empereur

_________________
VIVE L’EMPEREUR
Le premier empire en miniatures
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alain.lestienne.free.fr/
ambrosio



Nombre de messages : 1262
Age : 66
Localisation : Nola .Campanie. Royaume de Naples
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Eylau, 200 ans déjà   Mer 7 Fév - 20:55

C'est superbe , Nyckten a fait un vrai travrail de "pro". Je m'en souviendrai en 2008 quand je serai à Naples . L'Ordre des 2 Siciles lui sera offerte avec une dotation.
Mais revenons à notre journée, mon maitre me charge d'aller porter à ce pmalheureux d'Hautpoul la lettre suivante, je la cite de mémoire :

"Mon cher général,
J'ai éte extrémement peine qui prive pour quelques temps Sa Majesté de vos services,mais votre blessure n'est qu'honorable et vous pouvez être tranquille pour les suit.
C'est avec plaisir que je prierai Sa Majesté aux braves gens qui vous interessent les récompenses et les avancements que vous sollicitez pour eux, je puis même vous assurer d'avance que tout ce que vous demanderez sera accordé.
Il faut dans votre situation que du calme et de la tranquillité; le genéral d'Hautpoul qui a montré tant de courage et de sang-froid au milieu des combats , ne peut opposer beaucoup de patience et de résignation à ses souffrances.
Adieu mon cher général, je profiterai du premier moment de repos pour aller vous voir et vous repeter de vive-voix combien vous et tout ce qui vous est cher devez compter sur mon attachement".. .etc.

On a dit que le Prince Murat était un "massacreur d'hommes", je peux assurer qu'il aimait autant ses hommes et les chevaux que personne , mais les ordres sont les ordres Sad
L'Armée l'admirait pour son courage et les quelques survivants du 14 éme de ligne seraient morts de honte en lisant ce que les biographes ont écrit sur lui depuis.

A presto

Ps mon ami Rossetti était alors chef d'escadon au 23 éme chasseurs à cheval . Vous savez ce lui de Marbot en 1812 et vous connaissez le parcours de mon ami ...


salut cheval au galop cheval au galop cheval au galop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Route Napoléon

avatar

Nombre de messages : 387
Localisation : Isère
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: HELLO !   Mer 7 Fév - 21:10

Bravissimo à la Graaaande Sophie C...

Ce soir, je regarderai la charge d'Eylau du Colonel Chabert film d'Yves Angelo.
Peut-être quelques pages de Marbot, avec les combats d' Augereau dans la neige...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bertrand

avatar

Nombre de messages : 5
Age : 53
Localisation : St Pierre et Miquelon
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: Eylau, 200 ans déjà   Mer 7 Fév - 23:02

Un grand merci à la jeune Nickten qui sait, tout aussi bien que les vieux briscards, se rappeler les exploits de nos vaillants soldats, de leurs chefs et de leur Empereur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tahurwailiblog.blog.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eylau, 200 ans déjà   Jeu 8 Fév - 0:23

C'est dans la nuit du 6 au 7 Février qu'ont débuté les premiers combats de la terrible bataille d'EYLAU ...

Cette nuit-là, en effet, des fourriers de l'Empereur, venant de Landsberg étaient arrivés à l'entrée d'Eylau, surpris d'apercevoir les avant-postes russes qu'ils imaginaient bien plus loin ...

Il neigeait abondamment ... Dès l'aube, l'avant-garde de Soult intervint la première, suivie par la Garde ...
Des combats furieux se déroulèrent à l'intérieur de la ville, et le cimetière qui, à plusieurs reprises, changea de mains ...
Dans les rues, canons et caissons roulaient sur les hommes tombés...

Dans la soirée du 7 Février, Napoléon fit son entrée, et s'installa à la maison de poste, quasiment vide pour avoir été pillée par les Russes.
En entendant encore tonner l'artillerie russe, il voulut se rendre sur place afin de voir ce qu'il se passait, mais les Officiers de son état-major l'en dissuadèrent, lui recommandant un peu de repos ...

L'Empereur s'assoupit alors sur une chaise et s'y endormit, jusqu'à l'aube du lendemain, 8 Février, où un Officer le réveilla peu avant 6 heures :

"-Sire, les Russes attaquent !"

Et en effet, dans la nuit noire, les combats avaient repris
Du côté russe, c'était environ 80.000 hommes, dont 8.000 Prussiens ; Napoléon, Lui, n'avait que 54.000 hommes, fatigués à l'extrême et affamés ...
Le Corps de Ney se trouvait sur la route de Koniegsberg, au nord d'Eylau, et la Garde avait pris place, dès le lever du jour, dans le cimetière destiné à devenir illustre...

Le Capitaine Parquin nous replonge dans l'atmosphère de ce moment tragique :

-"Ce qui était très pénible, c'était une neige épaisse poussée par un vent du nord sur nos visages, de manière à nous aveugler ... Les forêts de sapins qui abondent dans ce pays, et qui bordaient le champ de bataille, le rendaient encore plus triste. Ajoutez à cela un ciel brumeux, dont les nuages paraissaient ne pas s'élever au-dessus des arbres : ils jetaient sur toute cette scène une teinte lugubre, et nous rappelaient involontairement que nous étions à trois cents lieues du beau ciel de France..."

Les canons français et les canons russes se répondaient, et, à chaque coup, de part et d'autre, des hommes tombaient ...

Plus loin, dans le cimetière, la Garde est l'arme au bras ...
Parfois, lorsqu'un boulet sifflait, il arrivait qu'instinctivement deux ou trois Grenadiers courbaient la tête, aussitôt réprimandés par les Officiers ...
Hé oui, la Garde était rarement engagée, mais lorsque c'était le cas, elle devait savoir mourir, impassible ...

L'Empereur de son côté attendait que Davout puisse attaquer, en se portant sur le flanc gauche des Russes :

"-Il faut empêcher l'ennemi d'attaquer le Corps de Davout, ordonna-t-il ...
Si ma manoeuvre réussit, la gauche russe devra se replier sur le centre" ...

A cet instant la bourrasque de neige devint encore plus épaisse ... On ne voyait pas à deux pas !
Les colonnes françaises donnaient l'impression de "flotter" ; les Russes quant à eux, ayant le vent dans le dos, semblaient avantagés , car moins aveuglés que les Français ...

De la hauteur du cimetière où il se tenait, Napoléon s'aperçut que la situation n'était guère brillante pour nous...

C'est à ce moment qu'on amena Augereau, blessé d'un coup de biscaïen ; il se plaignait de ce que sa troupe n'avait pas été secourue, mais que faire dans cette tourmente où l'on n'y voyait rien ?

"-Faites donner les Chasseurs à cheval et les Dragons de la Garde, dit Napoléon. Et appelez-moi Murat !

Murat arriva, couvert de neige, et ce fut la phrase célèbre :

-"nous laisseras-tu dévorer par ces gens-là ?"

C'est alors que le cavalier s'éloignera, pour prendre la tête de 80 escadrons, des Chasseurs, des Dragons et des Cuirassiers ...

Bien souvent on a pu lire que l'attaque russe avait littéralement clouée au sol ; mais c'est établir un résumé trop rapide.

Il est vrai que les cavaliers français ont refoulé la cavalerie russe et entamé l'infanterie qui suivait ; mais ce fut une mêlée affreuse, où l'on s'étripa à coups de sabre et de baïonnette, sous le canon et la mitraille.
Sur le sol blanc de neige, les cadavres d'hommes et de chevaux s'amoncelaient ...

Soudain, une réserve d'artillerie russe, masquée à l'orée d'un bois, se mit à tirer dans le tas, indistinctement ...
Le massacre fut sans nom, et c'est lors de cette attaque que tomba le grand Général d'Hautpoul, que Napoléon avait embrassé la veille ...

Comme l'infanterie russe continuait sa marche vers le centre, Napoléon décida de faire donner la Garde à pied ...

La bataille faisait rage ; pourtant de petits groupes d'affamés maraudaient dans Eylau ...

Pendant ce temps, Davout déboucha enfin derrière l'ennemi, mais vers 15 heures, quelques huit mille Prussiens surgirent ...
Napoléon n'avait plus en réserve que six bataillons de la Garde à pied ...

Les Prussiens attaquèrent ...
Davout, du haut de son cheval, harangua ses hommes :

"-Les lâches iront mourir en Sibérie, les braves mourront ici en gens d'honneur !" ...

Les espoirs s'amenuisaient, mais alors que le jour commençait à baisser, voilà que Ney arriva enfin sur la droite de l'ennemi...
Apprenant cela, Benningsen commença à songer à la retraite ...

Avant la fin de la bataille entre les deux redoutables armées confrontées, se distinguaient sur la plaine immense recouverte de neige, les Corps combattants, l'infanterie alignée, la cavalerie toujours prête à donner ...

Spectacle curieux et déchirant que ces mouvements de troupes, aux armes éclatantes, au milieu du feu de l'artillerie et des hommes marchant parmi d'innombrables cadavres ...

Le sang avait coulé en abondance ; partout se trouvait des cadavres et des chevaux morts.
Ici et là, des pillards continuaient à marauder sous le canon, risquant leur vie pour quelques pommes de terre ...

Napoléon lui aussi était rentré dans Eylau.
Le Général Billon se trouvait debout près d'un banc de pierre, quand Il passa près de lui, faisant tous les efforts pour éviter que son cheval ne foulât du pied tant de restes humains ...

L'Empereur pleurait, avait affirmé ce Général ...

Il se rendait ainsi à Ziegelhof, petit village situé à une demi-lieue d'Eylau, et là, dans une petite ferme, il se coucha , tout habillé et botté, sur un matelas, au coin du poële ...

Cette terrible journée du 8 Février devait également rester gravée dans la mémoire du Baron PERCY, à qui ordre avait été donné de se rendre à Eylau, dès la pointe du jour ...

Mais nous n'y sommes pas encore tout-à-fait, et je vous donne donc rendez-vous demain, pour le poignant récit de ce Chirurgien renommé des Armées napoléoniennes ...





salut
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eylau, 200 ans déjà   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eylau, 200 ans déjà
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bataille d'EYLAU (Russie)
» Sondage bataille d’Eylau.
» La paroisse Saint Honoré d'Eylau propose la bénédiction de votre lieu de vie
» Eylau carte routière
» Itinéraire de Napoléon avant la bataille d'Eylau...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: