Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Petits aspects de Napoleon en campagne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Corso
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2003
Age : 56
Localisation : Prades le Lez - 34730
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Petits aspects de Napoleon en campagne.   Ven 9 Fév - 23:12

sunny

Qui mieux que les humbles qui ont eu la chance de LE cotoyer, savent en parler avec simplicité, et ce sans arrière-pensées. Je vais vous livrer quelques lignes issus des mémoires du Lieutenant Chevalier, qui était dans le glorieux régiment des chasseurs à cheval de la garde. Cette unité vouait au Maître une véritable dévotion. Ecoutons Chevalier, nous parler de l'Empereur, tel que lui l'a vécu :

Napoléon en campagne mangeait très peu, il déjeûnait à neuf ou dix heures du matin et ne mangeait plus qu'à huit ou neuf heures du soir, et très peu. Il portait toujours l'habit, ou frac vert de notre régiment, avec deux très petites épaulettes de général, sans aiguillettes, un seul crachat, celui de l'Aigle, et la décoration de simple chevalier de la légion d'honneur, un gilet de casimir blanc, une culotte courte pareille, des bottes à l'écuyère (dans l'intérieur des bas blancs et des souliers à boucles en or), le grand cordon rouge entre le gilet et l'habit, le petit chapeau historique et une épée. Lorsqu'il faisait froid, il passait sur son habit la redingote grise connue de tout le monde. Quand il faisait route à cheval, au milieu de nous, il avait l'air d'être notre colonel, alors la pluie, la grêle, la neige, l'orage, rien ne l'empêchait de continuer sa route, il n'y faisait aucune attention. Le prince Berthier marchait toujours à côté de lui, puis les aides de camp, les généraux, les officiers d'ordonnance et son mameluck Roustan. S'il faisait froid et qu'il mît pied à terre, les chasseurs de l'escorte s'empressaient de faire un peu de feu, alors il s'amusait à pousser le bois avec ses pieds, ou tournait le dos au feu, ses mains derrière. Si en route, il avait besoin de satisfaire un petit besoin, il mettait pied à terre aau milieu de nous et, sans façon, faisait son affaire, je l'ai vu quelquefois changer de linge. On peut dire que Napoléon, au milieu de nous, était au centre de sa famille et paraissait chez lui, il y était certaienement bien plus à son aise qu'entouré de tous ses courtisans.
Le plus souvent l'Empereur montait un cheval blanc, quelquefois chamois. Ce cheval, quoique richement, était simplement harnaché; une bride ordinaire avec un fil d'or comme tous les officiers de sa Garde, une housse avec un galon et des franges en or, comme tous ses généraux. Il était assez bien à cheval, mais s'y tenait très mal, la bride négligemment dans la main, le plus souvent dans la main droite, souvent même, il ne la tenait pas du tout, mais il avait toujours des chevaux bien dressés à cette négligence sans cela, il se serait rompu le col. Cependant, il aimait beaucoup à galoper dans les champs, alors on courait souvent pêle-mêle, arrivait qui pouvait; il arrivait quelquefois qu'il n'avait plus personne.
Roustan ou le mameluck était toujours près de lui, il portait le bidon d'argent de l'Empereur dans lequel il y avait la goutte où il touchait rarement, il préférait, si le goût lui en venait, en demander au premier venu. C'était certainement l'officier le plus simplement vêtu de tout son état-major. Cependant, à regarder de près,; sa simplicité était toujours excessivement propre et très recherchée.

_________________
On me croit sévère, même dur. Tant mieux cela me dispense de l'être. Ma fermeté passe pour de l'insensibilité. A Caulaincourt
Si je monte au Ciel, et que Napoléon n'est pas au Paradis, alors ce ne sera pas le Paradis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/tirailleurscorses/
Corso
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2003
Age : 56
Localisation : Prades le Lez - 34730
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Petits aspects de Napoleon en campagne.   Sam 10 Fév - 12:18

sunny
Si l'on était devant l'ennemi, il mettait pied à terre, faisait rester son escorte, se portait en avant avec le prince Berthier; avec sa lunette, il observait les mouvements de l'ennemi et revenait chercher son cheval. Lorsque nous étions tous à cheval et, qu'entouré de son escorte , l'Empereur observait l'ennemi, ces messieurs en honnêtes courtisans ne manquaient jamais de nous faire les honneurs de quelques coups de canon, c'est pourquoi Napoléon seul était plus à son aise.
Lorsque nous faisions route, l'Empereur fredonnait assez souvent quelques refrains de rue, un refrain était suivi d'un autre, souvent même pas sur l'air voulu, par exemple : Dansons la Carmagnole - Monsieur Dumollet - ou Madame Denis, ou quelques refrains italiens. On dit qu'il ne chantait pas bien du tout, il avait cependant une belle voix, forte, étendue et bien sonore.
Il s'exprimait avec facilité, ses paroles étaient toujours claires et précises, quoiqu'un peu saccadées, souvent même ses paroles allaient jusqu'à l'âme et y portaient la conviction. Il était certainement bon et humain, il était peut-être un peu sévère, mais il savait toujours prendre les hommes, personne mieux que lui ne connaissait la faiblesse humaine. Lorsque quelqu'un lui faisait une demande, il le mettait à son aise, l'écoutait jusqu'à la fin et y répondait de suite. Ce grand homme n'était pas un dieu ni un demi-dieu, mais il semblait cependant être plus qu'un homme; il paraissait formé par les dieux pour gouverner les autres hommes. Napoléon à l'armée donnait presque tous ses ordres verbalement à un officier d'ordonnance, à son défaut, à un officier ou à un chasseur. Il lui faisait répéter ce qu'il lui avait dit et le chasseur partait fier d'être chargé d'une mission de l'Empereur, on pouvait être assuré de sa stricte éxecution...Napoléon le savait bien, il pouvait compter sur le devouement de ces soldats...Si l'on recevait en route une dépêche, le prince Berthier faisait la réponse, mais on continuait de marcher. La physionomie de Napoléon était très belle, il avait un beau front uni, un oeil vif et pénétrant, un beau nez, une belle bouche, les lèvres minces et un beau menton, très peu de cheveux, mais fins, pas de barbe et le teint très blanc. Il n'était pas grand, mais il avait la jambe et la main parfaitement bien faites.


Souvenirs des Guerres Napléoniennes du Lieutenant Chevalier
Hachette - 1er trim. 1970

_________________
On me croit sévère, même dur. Tant mieux cela me dispense de l'être. Ma fermeté passe pour de l'insensibilité. A Caulaincourt
Si je monte au Ciel, et que Napoléon n'est pas au Paradis, alors ce ne sera pas le Paradis.


Dernière édition par le Sam 10 Fév - 12:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/tirailleurscorses/
Bibliothèque Empire
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 3344
Age : 49
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Petits aspects de Napoleon en campagne.   Sam 10 Fév - 12:23

Excellent témoignage sur l'empereur en campagne. Merci Jean-Noël d'avoir pris le temps de nous le retranscrire ici. salut

Très amicalement,
Eric LM

_________________

[Site Internet réalisé par ELM Creation Web]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bibliotheque-empire.com
geniemilitaire

avatar

Nombre de messages : 494
Age : 27
Localisation : Waterloo
Date d'inscription : 06/01/2007

MessageSujet: Re: Petits aspects de Napoleon en campagne.   Sam 10 Fév - 13:58

Bonjour,
a mon tour je vous remercie pour cette approche particulière par rapport à notre cher empereur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.geniemilitaire.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Petits aspects de Napoleon en campagne.   Mar 20 Fév - 22:31

Il était certainement bon et humain ...(Corso) ...

Merci, Cher Corso, pour ce témoignage de Chevalier ...

Si j'ai cité cette petite phrase, extraite de votre récit, c'est juste pour approuver ce trait de caractère de notre Empereur, trait qui s'est maintes fois révélé exact, sur les champs de bataille, entr'autres.

Même ses ennemis avaient remarqué la vive sensibilité qu'exprimait Napoléon, lorsque, parcourant les champs de bataille après les combats, comme à son habitude, il ne pouvait voir souffrir les blessés sans montrer de la compassion, et ordonner de faire toujours le maximum pour l'évacuation et les soins aux hommes tombés pour l'Honneur ...





salut
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 11717
Age : 72
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Petits aspects de Napoléon en campagne   Mar 20 Fév - 22:55

.....Merci Cher Corso... pour ce témoignage..... salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
Route Napoléon

avatar

Nombre de messages : 387
Localisation : Isère
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: FORZA   Mer 21 Fév - 0:37

Grand Merci Corso pour ce témoignage sur son Cousin...
Très émouvant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ferracci

avatar

Nombre de messages : 83
Age : 61
Date d'inscription : 06/03/2007

MessageSujet: napoleon en campagne   Dim 1 Avr - 13:33

merci corso
ce genre de temoignagne m'en apprend plus sur le caractere de notre
Empereur que bien des historiens officiels.
on en redemande encore ,encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petits aspects de Napoleon en campagne.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petits aspects de Napoleon en campagne.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petits aspects de Napoleon en campagne.
» Mémoires de Napoléon Bonaparte Tome I : La campagne d'Italie
» Campagne de 1805
» Mémoires de Napoléon - Tome 2, La campagne d'Egypte 1798-99
» On campaign in the age of Napoleon de Keith Rocco

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: