Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 JUNOT Jean Andoche - Général d'Empire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FRIEDLAND
Modérateur principal
Modérateur principal
avatar

Nombre de messages : 1012
Age : 50
Localisation : CHAMPAGNE
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: JUNOT Jean Andoche - Général d'Empire   Mar 27 Fév - 20:17

Général JUNOT





JUNOT, Jean Andoche, né à BUSSY-LES-FORGES (COTE d’OR) , le 24 octobre 1771 et décédé à MONTBAR le 29 juillet 1813.

Étudiant en droit, puis Volontaire dans un Bataillon de Grenadiers de la COTE-D'OR.

Lors de la construction d'une des premières batteries que NAPOLEON BONAPARTE, à son arrivée à TOULON, ordonna contre les ANGLAIS, il demanda sur le terrain un Sergent ou Caporal qui sût écrire. Quelqu'un sortit des rangs et écrivit sous sa dictée, sur l'épaulement même. La lettre à peine finie, un boulet la couvre de terre : « Bien ! (dit l'écrivain), je n'aurai pas besoin de sable ». Cette plaisanterie, le calme avec lequel elle fut dite fixa l'attention de BONAPARTE et fit la fortune du Sergent. C'était JUNOT … !!! (LAS CASES.)

En 1796, JUNOT devint l'Aide de Camp de BONAPARTE, après s'être tiré sans encombre de la Campagne d'EGYPTE, il fut blessé dans un duel et fait prisonnier par les ANGLAIS pendant le voyage de retour. JUNOT était follement dépensier, et BONAPARTE se plaignait que malgré les "sommes incroyables" qu'il lui donnait, il était toujours "couvert de dettes".

Premier Aide de Camp de BONAPARTE en ITALIE, ... JUNOT fut présent à la Bataille de LONATO. Il reçut une grave blessure à la tête qui fut certainement à l'origine des troubles mentaux dont il souffrit par la suite et d'où résultait chez lui un état habituel d'irritation.

Junot pris part au 18 Brumaire, devint Gouverneur de PARIS en 1804, se distingua à AUSTERLITZ avec le grade de Général de Division, fut Colonel-Général des Hussards et Ambassadeur à LISBONNE.

Après plusieurs intermèdes diplomatiques, il commanda les troupes qui envahirent le PORTUGAL en 1807 : Un titre de Duc d'ABRANTES récompensa ses premiers succès. Il commanda l'Armée de réserve en ALLEMAGNE en 1809, puis repartit pour la Péninsule Ibérique et se battit à BUSACO et à FUENTES de ONORO.

Pour la Campagne de RUSSIE de 1812, il fut d'abord l'adjoint du Prince Eugène de BEAUHARNAIS au IVème Corps jusqu'à ce que, à la fin de juillet, il remplaçât Jérôme BONAPARTE dans le commandement du VIIIème Corps en 1812.

Ce ne fut pas une réussite et l'EMPEREUR fit la remarque que JUNOT n'était plus le même homme et qu'il commettait des erreurs graves ... :« Junot, dans la Campagne de RUSSIE, (dit NAPOLEON), me mécontenta fort : on ne le reconnaissait plus, … il fit des fautes capitales qui nous coûtèrent bien cher ».

Rappelé en FRANCE en janvier 1813 et nommé Gouverneur Général de l'ILLYRIE, ses problèmes mentaux s'aggravèrent au point qu'il fallut le relever de ses fonctions.

Sa raison s'égara bientôt tout à fait et il fallut le ramener en FRANCE. On le conduisit chez son père qui habitait MONTBAR (BOURGOGNE). Il venait d'y arriver, lorsque le 22 juillet 1813, dans un violent accès de fureur, JUNOT se jeta par une fenêtre et se cassa la cuisse : l'amputation fut pratiquée, mais il arracha l'appareil et mourut le 29 juillet 1813. Quelle triste fin pour l'un des plus flamboyants et des plus fantasques compagnons de NAPOLEON.

JUNOT avait épousé, à son retour de la Campagne d'EGYPTE, la fille de Monsieur de PERMON, ancien Administrateur en CORSE et de Mademoiselle Panionia COMNENE, sœur de Déimétrius COMNENE, descendant des "Empereurs Byzantins".

Madame d'ABRANTES a une célébrité justement acquise dans les Lettres et Elle est morte en 1839.



sunny study salut

_________________
"Sur quoi pourrait-on m'attaquer qu'un historien ne puisse me défendre ? ... Les faits parlent d'eux-mêmes, ils brillent comme le soleil ..." NAPOLEON 1er
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tirmaillyforum.com/mildot/index.php?sid=4d9162e5d6458
CapitaineCOIGNET

avatar

Nombre de messages : 1455
Localisation : Vierzon (CHER)
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: JUNOT (Jean-Andoche) - Duc D'Abrantès - Montbard (COTE-D'OR)   Dim 9 Déc - 23:12

Fiche présentée par M. Jean-Pierre BIBET
Sources : M. Jean-Pierre BIBET.
Dessin d'armes dressé par Jean-Pierre BIBET d'après A. Révérend.

Département de la Côte d’Or
Arrondissement de Montbard
Canton de Montbard
Commune : MONTBARD

JUNOT (Jean-Andoche)
Allias
« SERGENT LA TEMPETE »
(1771-1813)

Volontaire de 1791
DUC D’ABRANTES
GENERAL DE DIVISION
Grand Aigle de la Légion d’honneur



Règlement d’armoiries :
« Ecartelé :1) de sable à trois corbeaux d’argent, 1 et 2, et à trois étoiles du même, 2 et 1 – 2) d’azur au palmier d’or, soutenu d’un croissant d’argent –3) d’azur au vaisseau d’or, voguant sur une mer d’argent -) de sable au lion d’or chargé d’une épée haute d’argent ; au chef de gueules semé d’étoiles d’argent. »


Né en 1771, à Bussy-le-Grand (Côte d’Or)
Fils de Michel Junot.
Etudiant en droit avant de prendre du service.
Marié à Laure-Adélaïde-Constance Permon, « dame pour accompagner Madame Mère », par décret du 24 ventôse an XIII (15 mars 1805) qui lui donnera quatre enfants :
- Napoléon-Andoche Junot, duc d’Abrantès (1807-1854)
- Adolphe-Alfred-Michel Junot, né en 1810, à Ciudad Rodrigo, lieutenant-colonel en 1858, blessé mortellement à la bataille de Solferino, le 24 juin 1859.
- Joséphine Junot, épouse de James Amet, née en 1802
- Constance Junot, épouse de Louis Aubert, née en 1803.
Décédé 19, rue de la Liberté, dans la propriété de son père à Montbard (Côte d’Or), le 29 juillet 1813.
Inhumé le 31 juillet 1813 dans le cimetière de Montbard (Côte d’Or)

La sépulture constituée d’un obélisque existe encore de nos jours.


Etat des services :
Engagé volontaire dans un bataillon de volontaires de la Côte d’Or en 1791.
Sert dans les armées de la République.
Sergent de grenadier au siège de Toulon (1793), Junot se fait remarquer par Bonaparte en raison de son courage, son intrépidité et son sang froid. Il est surnommé par ses propres camarades "Sergent, la tempête".
Devient secrétaire et familier du général Bonaparte avant d’être nommé son premier aide de camp, lors de la campagne d’Italie en 1796.
Grièvement blessé à la tête au cours des combats.
Participe à l’expédition d’Egypte, combat en Syrie. Participe victorieusement à la bataille de Loubi, 8 avril 1799.
Capturé par les Anglais, libéré quelques mois après, regagne la France en juin 1800.
Promu général de brigade en janvier 1799, confirmé dans son grade, par arrêté du Premier Consul, 8 thermidor an VIII (27 juillet 1800)
Commandant de la place de Paris.
Général de division, 29 brumaire an X (20 novembre 1801)
Napoléon, par décret, lui attribue le titre de colonel général des Hussards, lui permettant ainsi de prendre rang parmi les grands officiers après l'établissement de l’Empire.
Mécontent de ne pas avoir été nommé maréchal, il accepta la légation de Lisbonne (1804) puis la quitta sans autorisation pour rejoindre Napoléon, un peu avant Austerlitz (1805)
Par ses indiscrétions et celles de sa femme, perd les faveur de l'Empereur.
Succède à Lannes comme ambassadeur près la cour du Portugal, en 1805.
Gouverneur général des Etats de Parme et de Plaisance avec mission d’y rétablir l’ordre, en 1806.
Gouverneur militaire de Paris, en juillet 1806.
Commandant en chef de l’expédition contre la Portugal, en octobre 1807.
Regagne les faveur de l'Empereur à la prise de Lisbonne, en novembre 1807.
La rapidité avec laquelle il conquît le pays lui valut le titre de duc d’Abrantès
Chef du gouvernement du Portugal, il ne put pas résister à Wellington et dut évacuer le pays après sa défaite de Vimeiro (1808), en signant à Cintra, une convention de capitulation avec le vainqueur, 30 août 1808.
A son retour en France, il participe aux campagnes d’Espagne et d’Autriche mais il tomba dans une demi-disgrâce dont il ne sortit que pour commander sans succès un corps de l’armée de Masséna assurant la troisième expédition contre le Portugal (1810-1811)
Grièvement blessé de nouveau à la tête au début de 1811.
Participe à la campagne de Russie, commandant le 8è corps de la Grande Armée composé de Westphaliens.
Mécontenta à nouveau Napoléon par ses incapacités au cours de la campagne de Russie.
Relégué à Venise, aux fonctions de gouverneur général des provinces Illyriennes.
Le chagrin, l’excès de démence ébranlé du aussi aux embarras d’argent auxquels l’exposait sa prodigalité, il se rendit chez son père à Montbard, pour se rétablir, mais il se jeta par la fenêtre dans un accès de fièvre chaude et mourut dans de terribles souffrances.

Décorations :
- Grand Aigle de la Légion d’honneur.
- Commandant de l’ordre de la Couronne de Fer.
- Grand’Croix de l’ordre de Saint-Henri de Saxe.
- Grand’Croix de l’ordre du Christ.

Titres et dotations :
Duc d’Abrantès par lettres patentes du 15 janvier 1809.
100.000 francs de don pour l’achat d’un hôtel particulier - 40.000 francs de dotation en Westphalie - 35.000 francs de dotation en Hanovre - 5.882 francs sur le Grand Livre - 2.611 francs de rente sur les biens réservés du duché de Parme à titre d’indemnité, par décret du 15 floréal an XII (5 mai 1804)


MONTMORENCY à JUNOT qui lui déclarait :
" Vous êtes duc, mais vous n'avez pas d'ancêtres. "

Réponse de JUNOT :

" C'EST NOUS QUI SOMMES LES ANCÊTRES !!!. "



Ce fut un excellent homme de coups de feu et d’épopée qui, blessé à maintes reprises en subira les séquelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rémy Godbert
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 816
Age : 66
Localisation : Fouilloy 80 Somme
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: portrait du général Junot   Mar 17 Nov - 15:32

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JUNOT Jean Andoche - Général d'Empire   

Revenir en haut Aller en bas
 
JUNOT Jean Andoche - Général d'Empire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JUNOT Jean Andoche - Général d'Empire
» SERURIER Jean Matthieu Philibert - Maréchal d'Empire
» GIRARD Jean-Baptiste - Général d'Empire
» SOULT Jean de DIEU - Maréchal d'Empire
» BERNADOTTE Jean Baptiste Jules - Maréchal d'Empire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les Militaires :: Les Généraux de la Révolution et de l'Empire-
Sauter vers: