Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Des supplétifs peu glorieux: les gendarmes catalans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Davin

avatar

Nombre de messages : 1576
Age : 59
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Des supplétifs peu glorieux: les gendarmes catalans   Dim 13 Mai - 21:22

La Catalogne, soumise par la force à l' autorité françaises est en 1809 comme le reste de l' Espagne en état de rebellion permanente. et les villes doivent être conquises une à une comme Gerone.
Le malheureux Joseph, bombardé roi d' Espagne doit règner sur un état virtuel, soutenu à bout de bras par les troupes de son frère, qui rêve de démembrer ses provinces frontalières avec la France ( Pays Basque, Aragon, Catalogne), et par quelques espagnols qui pensent que la France pourra regénérer leur pays( les Afrancesados).
Joseph en envoie quelques uns, comme commissaires royaux dans ses provinces, pillées par l' Armée française qui vit sur le pays, ce qui n' arrange pas les dispositions de la population.
En Catalogne, est envoyé Joseph Garriga Buich. Constatant la situation désasteuse sur le plan de la sécurité, il décide en Juin 1809 de former à Figuières une gendarmerie suppétive locale :la Gendarmerie catalane de l' Empourdan.
Le recrutement est assez spécial puisque s' y engagent des contrebandiers, d' anciens guerilleros et des repris de justice qui sous protection française espèrent continuer leurs lucratives activités. Ce qu' il font effectivement :pillant et brulant les villages insoumis et se livrant à toutes sortes de trafics. Mais il ne font pas moins que les troupes d' occupation franco-italiennes elles même et leurs chefs en tête.........
Le prefet des Pyrénées Orientales prévient Augereau qui a pris le commandement des troupes françaises en Catalogne en Septembre 1809, que les Gendamres français de son département sont excédés que ces repris de justice portent à peu près le même uniforme qu' eux.( 1)
Mais dans la lutte antiguerilla peut on se passer d' aussi "bonnes volontés" ?
Le 8 Février 1810 , la Catalogne est érigée en gouvernement particulier et doivent y flotter les couleurs catalanes et françaises. Quant aux représentants de Joseph: ils ne sont plus les bienvenus.L' administration commence à être épurée des cas les plus litigieux dans la corruption.
Une Légion de Gendarmerie de Catalogne formée entièrement par des gendarmes français s' organise à Perpignan en Juin 1810 et entrera dans le pays en Avril 1811 pour y essayer de maintenir l' ordre.
En Janvier 1812 , la Catalogne est directement rattachée à l' Empire et divisée en départements. Les gendarmes catalans sont alors licenciés et les " meilleurs" éléments sont versés dans une nouvelle unité: les Guides catalans .

( 1) L' uniforme des gendarmes catalans était celui de la Gendarmerie française mais avec un colback fauve à flamme rouge et gland jaune

Bibliographie: Napoléon et la Catalogne P. Conard Paris 1910

salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 412
Localisation : Région toulousaine
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Des supplétifs peu glorieux: les gendarmes catalans   Dim 13 Mai - 22:21

Bonsoir Didier

Merci pour ce récit sur cette unité exotique.

Je suis en train de lire un ouvrage sur l'Espagne sous Napoléon et la contre guérilla qui aborde un peu cette unité ("L'Andalousie et Napoléon" de Jean-Marc Lafon).

Selon J. M. Minguet Melian , les Guides catalans furent organisés en 1811 par le général Decaen, à partir de deux compagnies de Gendarmes catalans formées par Suchet en décembre 1810. De fait, Jean Noell est toujours leur capitaine. Guy C. Dempsey situe cette mutation en décembre.

En 1810, le nombre de ces gendarmes est de 60 hommes (2 officiers et 3 sous-officiers).

De plus, selon Guy C. Dempsey, dans son ouvrage sur les unités étrangères à la solde de Napoléon, cette unité était constituée comme suit :
1ère compagnie (montée) : capitaine Loriol puis capitaine Cosse
2ème compagnie (montée) : capitaine Clotte
3ème compagnie (démontée) : capitaine Noel

Dans le même ouvrage et selon un auteur anonyme français une compagnie devait avoir théoriquement 100 hommes.

Egalement, avant de porter l'uniforme de la gendarmerie impériale, ces troupes semblaient porter l'uniforme similaire à celui du 10ème Hussard (avec un colback couleur renard avec une flamme rouge ornée d'un gland jaune avec un franche argent qui tombe sur l'épaule gauche).

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davin

avatar

Nombre de messages : 1576
Age : 59
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: Des supplétifs peu glorieux: les gendarmes catalans   Lun 14 Mai - 0:12

Salut Stéphane
Quelques petites précisions de dates. Very Happy Les Gendarmes catalans furent bien organisés en 3 compagnies en 1809, réorganisés par Suchet en 1810 et licenciés par Decaen en fin Décembre 1811 pour former les guides catalans qui sont présents dès Janvier 1812.

salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des supplétifs peu glorieux: les gendarmes catalans   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des supplétifs peu glorieux: les gendarmes catalans
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des supplétifs peu glorieux: les gendarmes catalans
» Détachement de Supplétifs Armée Vietnamienne 115
» Les Gendarmes
» Le parcours d'un marsouin du 3e bataillon thaï
» Adj PEYROL 284 CLSM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: