Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Votre Préféré...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Votre Préféré...   Ven 18 Mai - 0:37

Je ne viendrais pas ici ré-ouvrir un large débat, quasi stérile, et qui a maintes fois été évoqué, à savoir lequel des Maréchaux ou Grands Militaires fut le plus "méritant".

Au fil des échanges, il est toutefois assez aisé de discerner, chez les uns et les autres, une préférence pour l'un de ces Officiers qui ont reçu titres et honneurs de l'Empereur.

A la lueur de cela, il paraît assez intéressant de connaître les raisons qui vous ont amenés à retenir un nom plutôt qu'un autre :
Est-ce un fait militaire hors du commun ? Une personnalité séduisante ? Une raison d'ordre relationnelle avec l'Empereur ? Une fidélité à toute épreuve jusqu'en 1815 ?

Quel est le petit déclic qui vous a amenés à préférer Davout à La Bédoyère ? Lannes à Duroc ? Murat à Ney ? Etc ... Etc ...





salut
Revenir en haut Aller en bas
Marchand
Invité



MessageSujet: Re: Votre Préféré...   Ven 18 Mai - 0:41

Pour moi, sans hésitation, c'est le général Drouot. Pour sa fidélité tout simplement, et son désintéressement, sauf pour la cause impériale et pour Napoléon bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre Préféré...   Ven 18 Mai - 0:44

Merci de votre intervention, Cher Marchand. Wink

Cela me fait penser que je ne me suis pas exprimée ...

Mais peut-être vous dévoilerais-je mon Préféré un peu plus tard ...

Pour revenir sur votre choix, celui que l'on avait surnommé "Le Sage de la Grande Armée" aurait été fait Maréchal si Waterloo avait été remporté par Napoléon.

Sa bonne moralité, et sa foi religieuse le faisait apparaître aux yeux de certains comme un "moine-soldat".

L'Empereur l'estimait et l'admirait même ; Il avait cet instinct de le réclamer de façon quasi systématique.
Il jugeait Drouot capable de commander, disait-il, à 100.000 hommes...
Et d'ajouter :

Peut-être ne s'en doute-t-il pas, ce qui serait en lui une qualité de plus" ...

Quant à sa fidélité, vous avez entièrement raison, Marchand, elle fut exemplaire.
En effet, après la chute de l'Empire, il refusera tous les titres et tous les honneurs que lui proposèrent Louis XVIII, Charles X et Louis-Philippe.
Il n'acceptera même pas sa demi-solde...

Voilà le désintéressement pur et sans détours, que peu d'hommes de ce grade ont su prouver ... Wink





salut
Revenir en haut Aller en bas
Percy
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2426
Age : 58
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Votre Préféré...   Ven 18 Mai - 0:58

Selon moi, ils sont au moins trois à obtenir la plus grande distinction :
Bertrand pour son inébranlable fidélité, Drouot pour son désintéressement et son honnêteté, Davout pour sa lucidité et son sens de la stratégie.
Mais tant d'autres méritent les honneurs que ce soit pour leurs qualités morales ou la bravoure dont ils ont fait preuve tout au long de l'épopée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davout

avatar

Nombre de messages : 144
Age : 39
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Votre Préféré...   Ven 18 Mai - 1:31

Bon: et bien pour moi, cela est une évidence: il sagit du grand et beau (lol) Maréchal Louis-Nicolas Davout qui reçut son bâton en 1804.

Tout d'abord pour son génie militaire et aussi parce que son 3eme corps d'armée a toujours été le mieux tenu, le mieux équipé, le mieux entrainé, le mieux commandé.
Ces second aussi étaient d'exellent militaire: Morand, Friand, Gudin de la Sablonière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geniemilitaire

avatar

Nombre de messages : 494
Age : 27
Localisation : Waterloo
Date d'inscription : 06/01/2007

MessageSujet: Re: Votre Préféré...   Ven 18 Mai - 10:59

Pour moi, c'est le maréchal Davout pour son sens de l'initiative, sa rage de vaincre, et sa froideur face à toutes les situations. Il n'abandonnait jamais. de plus, il tenait son 3ème corps dans un état excellent, aussi bien du point de vue matériel que moral. Il amena son corps partout, répondant toujours positivement aux ordres de l'Empereur.

Un des plus grand maréchal


geniemilitaire

ps: mes conclusions sur ce maréchal font suit eà la lecture de plusieurs mémoires d'époques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.geniemilitaire.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre Préféré...   Sam 19 Mai - 11:01

Nous ne serions que cinq à ressentir quelque admiration pour l'un de nos Grands Militaires qui se sont courageusement battus pour notre pays ?? Rolling Eyes

Je vois que Davout a "la cote" ! Il reste évident que de valeureux hommes tels que Duroc, Lannes, Bessières, Desaix, pour ne citer que ces quatre là, n'ont malheureusement pas pu poursuivre dans la mission patriotique dont ils s'étaient investis auprès de Napoléon, ayant été tués précocement...

Mais cela ne les empêche nullement de figurer au palmarès pour leurs grandes compétences et qualités militaires, participant à la décision de certaines victoires ... Wink

S'il est parfois difficile d'en nommer un seul, parce que plusieurs ont fait montre de ces qualités intrinsèques du Militaire brave et fidèle à l'Empereur jusqu'au bout de sa vie, on peut retenir l'un pour sa bravoure au combat, l'autre pour sa moralité et son intégrité, un autre encore pour sa fidélité ...
Nous ne sommes pas tous sensibles aux mêmes qualités d'un homme, et les vaillants militaires ne sont pas toujours des modèles dans leur approche morale et inversement.

Personnellement, j'apprécie beaucoup Charles de la Bédoyère pour sa loyauté, sa fidélité, sa "pureté" d'âme et de coeur.
Il fut de ceux qui paya de sa vie son grand dévouement à l' Empereur.




salut





salut
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre Préféré...   Sam 19 Mai - 16:41

Bonjour,

En tant qu'épicurien et surtout cavalier j'aurai un faible pour Lassalle, mais est-ce bien raisonnable ???
L'armée est un assemblage de personnalité qui se complète l'une l'autre. Davout aurait-il été aussi grand sans ses fameux divisionnaires, Morand, Gudin et Friant, car en définitive j'ai un petit faible pour ces trois-là.
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre Préféré...   Sam 19 Mai - 17:04

Bonjour Cher rapentat, et ravie de vous revoir dans nos salons Wink

Hé oui, Lasalle, cet intrépide, fauché le 6 Juillet 1809 à Wagram, au coeur d'une carrière pour le moins éblouissante aussi ...

Son nom évoque encore en moi deux choses :

Le célèbre tableau de Detaille, et les dernières paroles écrites à sa femme, et que nous connaissons tous :

"Mon coeur est pour toi, mon sang à l'Empereur, et ma vie à l'honneur".

Magnifique résumé de la vie d'un général méritant, même si son caractère vif et intolérant ait quelque peu entâché sa personnalité, Napoléon qui pardonnait tout dès lors qu'il percevait dans un homme fidélité et bravoure, ne lui en tint pas rigueur.




salut
Revenir en haut Aller en bas
Davout

avatar

Nombre de messages : 144
Age : 39
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Votre Préféré...   Sam 19 Mai - 18:56

Bonjours,

Bien évidemment que Davout a sû écouter ses divisionnaire, tous comme eux ont su écouter leurs chef.

Comme vous dites Joséphine, la sensibilité des gens pour l'amour de l'un ou de l'autre s'apparente certainement à pourquoi certains aime Renaud et d'autres Johny Halliday...
Pour moi j'aime bien Masséna: mais il était malhonnête... même envers ses propre hommes.
Murat était un exellent combattant mais je pense qu'il n'était pas un stratège chevronné.
Ney pareil, un bon combattant, je pense que Jomini a dû savoir le tenir ET même le diriger (avis personnelle pouvant être totalement faux).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8957
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Votre Préféré...   Sam 19 Mai - 19:58

Pour moi, il y en a deux : Davout. Sa manoeuvre d'Auerstaedt est un modèle du genre.
Le second est Suchet : Napoléon disait de lui que s'l n'avait eu ue des généraux comme lui en Espagne, il eut gardé cette province.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/


Dernière édition par le Dim 20 Mai - 11:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Davout

avatar

Nombre de messages : 144
Age : 39
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Votre Préféré...   Sam 19 Mai - 20:02

Napoléon dit même que si il aurait Suchet à la place de Grouchy, il aurait gagné à Waterloo...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corso
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2003
Age : 56
Localisation : Prades le Lez - 34730
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Votre Préféré...   Sam 19 Mai - 20:12

sunny

Ma préférence irait à Davout, jamais vaincu sur un champ de bataille.
Se souciant du confort de ses soldats, tacticien, tout autant que théoricien, s'occupant de l'instruction du soldat, prévoyant tout.
Un grand soldat.
Le corps de Davout était une mécanique rôdée et bien huilée. Seule la Garde lui était comparable.

_________________
On me croit sévère, même dur. Tant mieux cela me dispense de l'être. Ma fermeté passe pour de l'insensibilité. A Caulaincourt
Si je monte au Ciel, et que Napoléon n'est pas au Paradis, alors ce ne sera pas le Paradis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/tirailleurscorses/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre Préféré...   Sam 19 Mai - 22:25

Hé bien, Messieurs, le moins qu'on puisse dire, c'est que Davout, pour l'heure, remporte les suffrages ! Wink Wink

Un petit portrait du "chouchou" ?

Louis-Nicolas Davout est né dans l'Yonne, un 10 Mai 1770, d'une famille bourguignonne remontant au XIIIème siècle.

Très jeune, il montra un goût prononcé pour les livres, et passait plus de temps dans les bibliothèques que sur les champs de bataille ...

L'un de ses cousins, Major au Régiment de "Champagne Cavalerie" s'était un jour écrié à ce propos :

"- Il lit les philosophes et n'entendra jamais rien à notre métier !".

Pourtant, lire les philosophes fit de Davout un révolutionnaire convaincu.

Un jour qu'à Hesdin, le régiment où Davout servait, sous la Révolution, offrait un banquet à un autre régiment qui passait par là, un officier avait porté un toast séditieux :

-"Je propose une santé que nous avons tous dans le coeur, bien que, dans ce temps de liberté, on ne nous permette pas de la porter, et je me flatte qu'il n'y a pas parmi nous de jean-foutre qui en propose une autre : A la santé du Roi !"

C'est alors que Davout se leva d'un bond :

"-C'est moi, Messieurs, qui suis le jean-foutre, dont monsieur a parlé. A la santé de la Nation !"

Ce temps passé dans les bibliothèques fit figurer Davout parmi les Officiers les plus cultivés de l'Armée.

Hélas, son apparence et son caractère sombre le desservaient...

Desaix l'avait présenté à Bonaparte, lors de l'expédition d'Egypte ...
Après un premier échange, le Premier Consul aurait dit :
"C'est une foutue bête" !

Mais le Grand Homme changea vite d'avis, quand Davout commença à se distinguer aux Pyramides, à Louqsor, ) Aboukir.

En 1800, Général de division, il commandait la cavalerie à l'armée d'Italie, et en 1801il commandait les Grenadiers à pied de la Garde Consulaire, en tant qu'Inspecteur général de cavalerie.

Davout avait épousé Aimée Leclerc, la soeur du Général ...Ainsi, il se retrouvait beau-frère de Pauline Bonaparte.


On a pu lire que ce mariage n'avait certainement pas nui à Davout pour son accession au maréchalat.

Mais il est un fait certain, c'est que Napoléon, de toute manière, avait très vite pressenti que Davout deviendrait ,à coup sûr, l'un de ses Maréchaux les plus capables.





salut
Revenir en haut Aller en bas
Percy
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2426
Age : 58
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Votre Préféré...   Dim 20 Mai - 3:04

Même si, comme vous Joséphine, j'avoue un petit faible pour La Bédoyère, il convient cependant de rappeler que sa fidélité à l'Empereur fut quelque peu écornée lors de la Première Restauration.
Nul n'est parfait et la période était propice aux hésitations et tentations de tout ordre. L'homme était jeune encore et il lui fallait songer à sa carrière. Il prêta donc serment à Louis XVIII.
Mais il corrigea bien vite cette erreur de parcours pour se montrer ensuite un brillant militaire et l'un des plus ardents défenseurs de la cause impériale.
C'est surtout cet aspect là de son remarquable parcours que l'Histoire a retenu. Nul ne s'en plaindra. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Votre Préféré...   Lun 21 Mai - 8:36

il convient cependant de rappeler que sa fidélité à l'Empereur fut quelque peu écornée lors de la Première Restauration. (Percy) ...


Comparé à l'attitude d'un Bernadotte ou celle d'un Marmont, ce bref moment d'égarement dans la conduite de La Bédoyère ne pèse pas lourd dans la balance de l'inconstance et de la trahison.

Peut-on, en effet, trouver plus grande fidélité que celle qui conduit à la mort ?

Napoléon ne s'y trompa pas, Lui qui déclara à Las Cases, en 1816 :

"...La Bédoyère accourut à moi, d'enthousiasme et de coeur ..."

Par sa conduite héroïque lors de sa démarche à Grenoble, et guidé par de nobles sentiments dans une période de troubles, il fit preuve de son entier dévouement à l'Empereur , alors que le doute contaminait bien des esprits, conditionnant un comportement pour le coup à montrer du doigt ...






salut
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8957
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Votre Préféré...   Lun 21 Mai - 9:50

Précisons un détail : Lorsqu'il se mit aux ordres de Napoléon, deretour de 'île d'Elbbe, La Bédoyère était marié depuis peu. Il aurait pu préféré rester auprès de sa tendre épouse, une normande d'alleurs Wink , pour goûter aux plaisirs du mariage, mais son dévouement à la cause de l'Empereur fut le plus fort.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Percy
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2426
Age : 58
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Votre Préféré...   Lun 21 Mai - 23:52

Mais c'est bien pourquoi j'ai sciemment employé l'expression " fidélité quelque peu écornée" pour qualifier le comportement de La Bédoyère.
Dans son cas, il s'agit bien évidemment d'une simple erreur de parcours, sans réelle conséquence.
Enfin, façon de parler, car son ralliement à l'Empereur lui coûta la vie...
Un bel exemple d'abnégation. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Votre Préféré...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Votre Préféré...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L´eau en bouteille laissée dans votre voiture est très dangereuse !
» Votre super-héro ou héroïne préféré de marvel?
» "Est-ce à votre cocher, monsieur, ou bien à votre cuisinier, que vous voulez parler? "- PARLEZ-NOUS DE VOS CASQUETTES!
» [Devise] Votre devise?
» Merci pour votre accueil (Beloeil,Belgique, 60 ans)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: