Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 EFFARANT OU LAMENTABLE ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Corso
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2004
Age : 56
Localisation : Prades le Lez - 34730
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: EFFARANT OU LAMENTABLE ?   Jeu 24 Mai - 19:38

sunny

Je me faisais une joie à la lecture de la biographie de Lannes, Maréchal d'Empire, par Jean-Claude Damamme.
Je ne connais pas cet historien, mais je sais qu'il est taxé de sérieux.
Du moins je le croyais jusqu'à ce que je tombe, Chapitre 1. La croissance du pygmée. (page 51).

L'action se passe à St Cloud, le 18 brumaire an VII.

..."Pour Bonaparte d'abord : les Anciens et les Cinq-Cents, à qui la force du nombre donnait un semblant de courage, le conspuèrent, le saisirent au collet et le secouèrent comme un prunier, à tel point qu'Augereau, un autre républicain bon teint, rencontré dans la galerie de Mars, lui avait crié ; "Te voila dans de beaux draps"; houleuse, ensuite, pour les députés qui, prenant rapidement conscience que tous ces militaires, ces grenadiers, et surtout ces cuirassiers semblables à de "gros paysans, avec des chevaux pesants à faire trembler la terre" mais qui avaient en main "des sabres de quatre pieds", ne se laisseraient pas endormir par des phrases creuses et ronflantes, optèrent pour la solution la plus sage :".....

Bah moi je dis merde. Un type qui vie de sa plume et qui écrit noir sur blanc qu'il y avait des cuirassiers lors du coup d'état de brumaire en 1799, alors qu'ils sont une création suite à la bataille de Marengo. Ca me hérisse.

Alors je vends une biographie de Lannes, peu servie...

_________________
On me croit sévère, même dur. Tant mieux cela me dispense de l'être. Ma fermeté passe pour de l'insensibilité. A Caulaincourt
Si je monte au Ciel, et que Napoléon n'est pas au Paradis, alors ce ne sera pas le Paradis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/tirailleurscorses/
La Béquille

avatar

Nombre de messages : 9
Age : 31
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Re: EFFARANT OU LAMENTABLE ?   Jeu 24 Mai - 23:09

En 1789, il y avait déjà 23 régiments de cuirassiers mais on les appelait la "grosse cavalerie"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/reconstitution/
Corso
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2004
Age : 56
Localisation : Prades le Lez - 34730
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: EFFARANT OU LAMENTABLE ?   Ven 25 Mai - 0:46

sunny

Négatif

Il y avait 23 régiments de cavalerie, dont 1 seul, portant le n° 8 était appelé cuirassiers du Roy, parce qu'il portait encore la cuirasse.
Mais leur dénomination était régiment de cavalerie.

_________________
On me croit sévère, même dur. Tant mieux cela me dispense de l'être. Ma fermeté passe pour de l'insensibilité. A Caulaincourt
Si je monte au Ciel, et que Napoléon n'est pas au Paradis, alors ce ne sera pas le Paradis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/tirailleurscorses/
La Béquille

avatar

Nombre de messages : 9
Age : 31
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Re: EFFARANT OU LAMENTABLE ?   Ven 25 Mai - 1:49

Il y avait donc bien des cuirassiers en 1799... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/reconstitution/
Corso
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2004
Age : 56
Localisation : Prades le Lez - 34730
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: EFFARANT OU LAMENTABLE ?   Ven 25 Mai - 7:46

sunny

Non, et non.
Il y avait le 8ème de régiment de cavalerie.
Ce n'était que la particularité d'un régiment de cavalerie, et non une subdivision d'arme.
Ce terme est donc impropre à cette époque.

_________________
On me croit sévère, même dur. Tant mieux cela me dispense de l'être. Ma fermeté passe pour de l'insensibilité. A Caulaincourt
Si je monte au Ciel, et que Napoléon n'est pas au Paradis, alors ce ne sera pas le Paradis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/tirailleurscorses/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: EFFARANT OU LAMENTABLE ?   Ven 25 Mai - 9:08

Bonjour Corso, Bonjour La Béquille, Wink

Ce que vous venez de relever là, Cher Corso, n'est certes pas digne d'un Historien qui se veut une elle notoriété ... Rolling Eyes
Quand je pense que c'est ce même Damamme qui cherche à divulguer sa mort aux rats à qui veut bien la gober, il y a du souci à se faire !

Pour en revenir aux cuirassiers, vous avez parfaitement raison ; ces régiments furent créés par le Premier Consul, et portèrent cuirasses à partir de 1802, puisqu'avant ce n'étaient que des régiments de cavalerie simple.

Pour vous débarrasser du livre, tentez votre chance sur ebay ! Wink




salut
Revenir en haut Aller en bas
André Jouineau

avatar

Nombre de messages : 852
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: La cavalerie   Ven 25 Mai - 10:17



La cavalerie de la révolution et des régimes qui suivent est d'abord issue de la cavalerie royale. Elle est habillé en 1800 selon le règlement de 1786 et les cuirassiers du roi ( 8eme rang dans l'ancienneté) est doté à cette époque du plastron et dossière de cuirasse à l'instar des autres régiments qui avaient abandonné le plastron de cuirasse depuis longtemps. C'est après Marengo sur une idée du Premier consul qu'une commission militaire étudie l'utilité de la cuirasse et d'un casque pour amener au fur et à mesure les régiments de cavalerie à devenir des régiments de cuirassiers.
En 1804, l'arme des cuirassiers est une arme récente dont la filiation remonte aux anciens régiments de cavalerie royaux.

slts
AJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.imagesdesoldats.com/
ambrosio



Nombre de messages : 1262
Age : 66
Localisation : Nola .Campanie. Royaume de Naples
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: EFFARANT OU LAMENTABLE ?   Ven 25 Mai - 10:44

Bonjour,

Cher Corso, il fallait m'en parler avant de l'acheter ce bouquin, c'est un des plus mauvais que je connaisse:(
En plus il revient sans cesse sur l'affaire du dépassement de frais de Lannes quand il était à la tête de la Garde des Consuls comme un refrain dans une chanson, c'est ridicule et fastidieux...
Murat pour le 18 brumaire avait 2 régiments de dragons et le 21 éme chasseurs dans lequel il avait été chef d'escadron et qui était à Paris depuis 1795.
Quant aux cuirassiers , bien sur que vous avez raison, heureusement qu'il ne parle pas des dragons de l'Impératice:lol:

Pour la vente , il vaut mieux l'offrir à quelqu'un que l'Twisted Evil on aime pas

cheval au galop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corso
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2004
Age : 56
Localisation : Prades le Lez - 34730
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: EFFARANT OU LAMENTABLE ?   Ven 25 Mai - 16:09

sunny

Bonjour à tous,

Merci André pour cette magnifique illustration.
Comme le précise si bien, Joséphine, j'avais également en tête ce petit encart de 3 pages qui se trouve dans le magazine Napoléon 1er, dans lequel DAMAMME nous assure que l'on a fait boire à l'Empereur ce fameux bouillon de 11 heures, qui l'aurait fait passer de vie à trépas.
Comment croire ses thèses "révisionnistes" lorsqu'on écrit de telles absurdités.
Vraiment comme me dit mon pote Meuledor du FBI, la vérité est ailleurs.

_________________
On me croit sévère, même dur. Tant mieux cela me dispense de l'être. Ma fermeté passe pour de l'insensibilité. A Caulaincourt
Si je monte au Ciel, et que Napoléon n'est pas au Paradis, alors ce ne sera pas le Paradis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/tirailleurscorses/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: EFFARANT OU LAMENTABLE ?   Sam 26 Mai - 15:06

Je vous trouve bien sévère: après tout, il ne s'agit que d'un détail. Bonaparte a reconstitué les cuirassiers à partir de ce qui existait. Les cuirassiers du Roi n'ont-ils pas donné naissance à ces fameux régiments de cavalerie, dont la plupart des auteurs parlent comme étant la cavalerie lourde ?

Bonaparte a généralisé la cuirasse et imposé un casque, ce qui était une sage mesure.

Pour autant -en dehors du 8ème- aucun autre régiment ne portait la cuirasse ?

On parle d'un plastron. Etait-ce seulement du cuir bouilli ? Je ne suis pas un spécialiste, mais je suis surpris: Quand Lecourbe charge à Hoechstaedt, en 1800, qui donc porte des cuirasses ? Le général Thoumas se serait trompé (Autour du Drapeau, Paris, 1889) ?

J'ai lu le livre de Dammame. Sans se mettre à genoux, il vaut bien d'autres ouvrages...

De là à s'attaquer à la thèse empoisonniste, c'est un autre sujet. salut
Revenir en haut Aller en bas
ambrosio



Nombre de messages : 1262
Age : 66
Localisation : Nola .Campanie. Royaume de Naples
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: EFFARANT OU LAMENTABLE ?   Sam 26 Mai - 16:01

Les cuirassiers, la cavalerie, les dragons , tout cela semble pareil:shock:
Thoumas peut parler de cuirasses en 1800 puisque le 8 éme est à l'armée du Rhin, mais de là à dire que l'auteur peut écrire n'importe quoi c'est un autre cas.
Supposez que je vous parle des Mousquetaires de Napoléon sous prétexte qu'en 1806 puis en 1813 Napoléon fait un appel du pied aux familles nobles en créant les Gendarmes d'ordonnance puis les Gardes d'Honneur...
Vous , en parlant des Mousquetaires , allez être ridicule , comme celui qui nous parlerait des cuirassiers du 18 brumaire.
Quand on fait partie du FINS France , c'est bizarre.
Corso a raison et c'est "une colère juste" dirait Mme Royal marraine du 8 éme régiment de cavalerie Laughing Laughing Laughing

cheval au galop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: EFFARANT OU LAMENTABLE ?   Sam 26 Mai - 21:22

ambrosio a écrit:
Les cuirassiers, la cavalerie, les dragons , tout cela semble pareil:shock:

Non, pas vraiment quand même...

Citation :

Thoumas peut parler de cuirasses en 1800 puisque le 8 éme est à l'armée du Rhin, mais de là à dire que l'auteur peut écrire n'importe quoi c'est un autre cas.

Il faudrait vérifier qui chargeait avec Lecourbe le 19 juin 1800 à Hochstaedt...

Citation :

Supposez que je vous parle des Mousquetaires de Napoléon sous prétexte qu'en 1806 puis en 1813 Napoléon fait un appel du pied aux familles nobles en créant les Gendarmes d'ordonnance puis les Gardes d'Honneur...

Les mousquetaires ont disparu en 1780, pour une courte résurrection en 1814.

Citation :

Vous , en parlant des Mousquetaires , allez être ridicule , comme celui qui nous parlerait des cuirassiers du 18 brumaire.

En l'occurence, c'est vous qui parlez des mousquetaires... salut

Je ne crois pas que Dammame ait parlé des cuirassiers du 18 brumaire, mais de "cuirassiers" qui étaient présents. Je n'ai pas le texte sous les yeux, car si j'ai lu le livre, je ne possède pas. No
Quand on fait partie du FINS France , c'est bizarre.

Citation :

Corso a raison et c'est "une colère juste" dirait Mme Royal marraine du 8 éme régiment de cavalerie Laughing Laughing Laughing

cheval au galop

C'est un détail. Jean Tulard aussi a fait de telles erreurs. jocolor

Qui est la marraine du 8ème ? Si c'est une devinette, je n'en comprends pas bien le sens... rendeer

Ps: pour mémoire, Jean-Claude Dammame a été journaliste. Et je crois vice-président de l'association des écrivains-combattants.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EFFARANT OU LAMENTABLE ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
EFFARANT OU LAMENTABLE ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EFFARANT OU LAMENTABLE ?
» lamentable
» Emploi du temps lamentable sur 3 établissements. Peut-on faire quelque chose ?
» FCPE : "Les ensei­gnants sont là au ser­vice des enfants comme la cais­sière est là au ser­vice des clients"
» « L'effarant témoignage d'enseignants confrontés à la misère de leurs élèves »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: LITTERATURE NAPOLEONIENNE :: - Livres et Magazines --
Sauter vers: