Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 MARENGO ... UN WATERLOO A L'ENVERS ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: MARENGO ... UN WATERLOO A L'ENVERS ...   Mar 12 Juin - 1:13

Nous venons d'évoquer très succintement Waterloo, et j'aime à faire le parallèle entre cette dernière bataille de l'Empereur avec celle de Marengo , dont la victoire, en ce 14 Juin 1800, ouvrit à Napoléon les portes du pouvoir, comme Waterloo les lui referma brutalement, quinze années et quatre jours plus tard ...

Et l'Empereur qui n'était pas dupe, n'oublia jamais que si Marengo n'avait pas connu cette issue heureuse , ç'en était fini de ses ambitions politiques ...
Mais cette victoire, il dût la payer au prix fort, dans la perte de l'un de ses véritables amis ... Desaix...tué ce soir-là, en conduisant la charge qui devait changer le cours de la bataille...

Napoléon ne pensait pas alors que le gros des Autrichiens se trouvait si près de lui, et il éparpilla même certaines de ses troupes, en leur enjoignant de trouver ces Autrichiens qu'il croyait en route vers Gênes ...

Ce qui se passa alors, à contrario d'un scénario mettant en scène Grouchy à Waterloo, c'est celui de Desaix, qui, ayant entendu le bruit du canon, décida aussitôt de revenir sur ses pas, avec hommes, chevaux et canons ! Quel bon sens ! ...

Son arrivée eût un triple effet bienfaiteur : il rassura l'Etat Major, galvanisa les troupes, et surtout modifia radicalement une situation, qu'il avait su analyser immédiatement !

De fait, Louis Desaix n'eut pas l'occasion de briller encore à Ulm, à Austerlitz, à Iéna, à Eylau, à Friedland, à Eckmühl, à Essling, à Wagram ou à la Moscova.

Sans aucun doute, il aurait été fait Maréchal de France, Duc, Prince et peut-être aussi Roi d'une des multiples conquêtes impériales.
Il serait devenu le conseiller le plus écouté de Napoléon, celui dont la fidélité ne lui aurait jamais fait défaut, celui enfin, qui, contrairement à tant d'autres, ne l'aurait certainement jamais trahi...

Et qui sait, si à Waterloo, comme à Marengo, il n'aurait pas renversé la situation à son profit, en écrasant Wellington ?

Mais l'Histoire n'est pas de la fiction, et tout ceci ne peut être que spéculation ...

Reste que Marengo constitue bien l'envers de Waterloo, car chacun sait que dans cette ultime bataille que Napoléon livra à une Europe toute entière coalisée contre la France, les erreurs tactiques de certains de ses hommes, en charge de commandement, mirent en péril une situation qui aurait pu tourner à l'avantage de l'Empereur ...

Mais on connait la suite ! Grouchy, obéissant à des ordres déjà dépassés, est arrivé trop tard, et n'a pas su prendre , de son propre chef, l'initiative qui permit à Desaix de se trouver à Marengo, au bon moment ..

A Marengo, alors que Bonaparte "perdait" sa première bataille, Desaix lui, gagnait sa dernière ...

A Waterloo, hélas, Desaix ne sera plus, et comme Roland à Roncevaux, Napoléon semblera l'attendre ...mais en vain.

Marengo et Waterloo ... Quelle subtile alchimie de la naissance et de la mort, ouvrant et refermant la glorieuse épopée impériale.





salut
Revenir en haut Aller en bas
Percy
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2446
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: MARENGO ... UN WATERLOO A L'ENVERS ...   Mar 12 Juin - 1:21

Brillante analyse qui pourrait aussi se résumer comme suit : Waterloo... un Marengo à l'envers... jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: MARENGO ... UN WATERLOO A L'ENVERS ...   Mar 12 Juin - 1:25

Wink Wink






salut
Revenir en haut Aller en bas
nabulio



Nombre de messages : 73
Age : 58
Localisation : draguignan
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: MARENGO ... UN WATERLOO A L'ENVERS ...   Mer 13 Juin - 22:23

bonsoir ,
et comme toujours bien vu chère Josephine.
on pourrait rajouter que si l'empereur a attendu son (Desaix) toute l'aprés midi, Wellington ,lui, en a vu arrivé trois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stephane
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 412
Localisation : Région toulousaine
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: MARENGO ... UN WATERLOO A L'ENVERS ...   Jeu 14 Juin - 9:21

Bonjour

Puisqu'on est dans les comparaisons épiques. On peut mettre en relation la charge de Kellerman qui décida elle aussi du sort de la victoire en 1800 et celle de Ney en 1815 tongue

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: MARENGO ... UN WATERLOO A L'ENVERS ...   Jeu 14 Juin - 13:49

stephane a écrit:
Bonjour

Puisqu'on est dans les comparaisons épiques. On peut mettre en relation la charge de Kellerman qui décida elle aussi du sort de la victoire en 1800 et celle de Ney en 1815 tongue

Stéphane



... Sauf que Ney ne contribua pas au même sort quant à l'issue de la bataille de 1815 ...




salut
Revenir en haut Aller en bas
stephane
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Nombre de messages : 412
Localisation : Région toulousaine
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: MARENGO ... UN WATERLOO A L'ENVERS ...   Jeu 14 Juin - 14:02

C'est bien le sens de mes propos puisqu'auparavant Grouchy est comparé à Desaix !

Deux contextes "presque" semblables (Desaix/Kellerman d'un côté et Grouchy/Ney de l'autre), mais deux issues différentes à chaque fois.

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: MARENGO ... UN WATERLOO A L'ENVERS ...   Jeu 14 Juin - 16:30

Il ne faut pas oublier que le Napoléon de 1815 n'avait plus la "vista" du Bonaparte de Marengo...

Enfin, je suis persuadé que l'Empereur a bien ressenti un malaise sur le champ de bataille entre 15 et 17 heures...
Revenir en haut Aller en bas
nabulio



Nombre de messages : 73
Age : 58
Localisation : draguignan
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: MARENGO ... UN WATERLOO A L'ENVERS ...   Ven 15 Juin - 0:04

bonsoir cher BRH
comment va tu?
demain cela fera deja 4 ans qu'a eu lieu cette belle journée de LYON.
Maudit malaise de l'empereur...
moi je reste persuadé qu'on ne peux pas imputer a Napoleon la perte de cette bataille. mais pour l'instant fetons Marengo et Friedland.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: MARENGO ... UN WATERLOO A L'ENVERS ...   Sam 23 Juin - 9:12

A signaler, hier à 20 heures sur france info, une brillante chronique de Thierry Boeuf consacrée à la bataille de Marengo. Sa conclusion : Desaix ne s'est pas trouvé là pour parler.... Ce fut effectivement sa dernière victoire. Enfin presque..... Wink

salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MARENGO ... UN WATERLOO A L'ENVERS ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
MARENGO ... UN WATERLOO A L'ENVERS ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marengo..un Waterloo à l'envers....
» MARENGO ... UN WATERLOO A L'ENVERS ...
» Versets et hadith sur la bonté envers les parents
» Ordre de bataille des Armées à Waterloo. E-M, et Garde
» Ils étaient à Waterloo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: