Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Tilsit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Tilsit   Sam 7 Juil - 13:19

Bonjour,

Les traités de Tilsit ont été signés les 7 et 9 Juillet 1807, sur un radeau au milieu du fleuve Niémen entre Napoléon, le Tsar Alexandre 1er et le roi Frédéric Guillaume III de Prusse pour mettre fin à la guerre entre ces puissances.

Le premier traité du 7 Juillet reste secret entre la France et la Russie. Il prévoit l’alliance de la Russie contre l’Angleterre et son adhésion au blocus continental. En contrepartie la Russie aura les mains libre en Suède et en Turquie.

Le traité du 9 Juillet entre la France et la Prusse est public. La Prusse fait les frais de l’alliance franco-russe et la moitié de son territoire, à l’ouest de l’Elbe ainsi que les territoires acquis sur la Pologne de 1793 à 1795, lui sont retirés.
Derrière ces deux traités, une ombre se profile, celle que dans un autre post nous avons attribuée à un des adversaires de Napoléon : Talleyrand.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Bibliothèque Empire
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 3344
Age : 49
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Tilsit   Lun 9 Juil - 10:05


_________________

[Site Internet réalisé par ELM Creation Web]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bibliotheque-empire.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tilsit   Mer 11 Juil - 0:50

Bonsoir,

Cher rapentat, le sujet que vous évoquez mérite un développement et une analyse personnelle, en complément des liens fort intéressants postés par Eric.

Si vous vous souvenez bien, ce fut Napoléon qui suggéra la rencontre ...
Il avait déclaré, en parlant de l'alliance : "J'aurais la Russie à la fin de 1805, si ce n'est pas aujourd'hui, ce sera alors dans un, deux ou trois ans. Le temps effacera nos souvenirs pénibles, et de toutes les alliances possibles, ce sera celle qui me conviendra le mieux".

La Russie était en effet, et de loin, la plus forte puissante continentale après la France, à cette époque-là.
Conclure une alliance avec un tel pays contre l'Angleterre, comme c'était là l'ordre du jour, n'était pas une opération dépourvue d'intérêt.

Mais quelles furent les relations privilégiées de ces deux souverains ?
Pourquoi a-t-on pu assimiler ce fameux traité à un pacte d'amitié, même si le dénouement ne ressembla pas à celui qui avait été espéré par Napoléon ?

En effet, beaucoup d'écrits relatent l'engouement que les deux hommes éprouvèrent l'un pour l'autre.

A ce titre, il est une remarque bien connue, de Napoléon à Joséphine :

"Si Alexandre était une femme, j'en ferais mon amoureuse" ... Wink

De son côté, Alexandre apparut comme ébloui par le génie de l'Empereur des Français, aux côtés duquel il apparaissait chaque jour, ravi comme un étudiant envers son professeur préféré ...
Ils passèrent ainsi une quinzaine de jours, souvent en tête à tête, fort occupés des affaires du moment.

Toutefois, entre les deux, il s'avère que le moins sincère fut évidemment Alexandre ;et ses lettres qu'il adressait à sa soeur durant ce laps de temps passé auprès de Napoléon, en disent long sur le sentiment désagréable qu'il éprouva "à passer des heures en tête à tête avec "le Corse" ...

L'objet géopolitique de ce grand rendez-vous historique n'est pas moins intéressant à évoquer.
La Vistule avait été désignée par Napoléon pour marquer la frontière des deux empires.

A l'Ouest les territoires seraient sous la domination de la France, et à l'Est, ils seraient sous la domination de la Russie ...

Napoléon s'était-il interrogé sur l'empressement du tsar à trahir des gens tels que Frédéric-Guillaume dont il se réclamait "l'éternel fidèle", ou encore de son alliée, la Grande-Bretagne ?

Savary, l'envoyé de Napoléon à Saint Péterbourg, informa copieusement son Maître de l'hostilité inflexible de la Russie vis-à-vis de la paix de Napoléon et de ... Napoléon en personne ...

Alexandre manquait indéniablement d'envergure et de clarté dans ses objectifs politiques pour saisir la capacité de transmettre à son propre royaume ce que pouvait contenir "d'amical" ce fameux traité ...





salut
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tilsit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tilsit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tilsit
» Tilsit (Russie)
» D'Iéna à Tilsitt
» Eylau - Bagrationovsk en février 2006 aura t'il lieu ???
» Quelques livres sur Eylau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: