Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chantereine ou ... Victoire ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Chantereine ou ... Victoire ...   Sam 14 Juil - 2:06

Ces deux noms évocateurs, désignant une même rue, renvoient l'une et l'autre à la demeure idyllique du jeune et fougueux Buonaparte et de Madame Veuve de Beauharnais ...

Lorsque le 17 Août 1795, Marie-Josèphe-Rose de Tascher de la Pagerie loue pour 4000 livres le petit hôtel de l'épouse de Talma, elle est encore loin de s'imaginer que, neuf années plus tard, elle deviendra l'Impératrice des Français !

L'Hôtel n'était pas très grand, mais se situait dans un quartier à la mode, dans cette rue Chantereine qui devait son nom aux grenouilles peuplant cet endroit , à l'époque marécageux ...

Pendant cinq mois, Bonaparte passera toutes ses soirées chez celle qu'il a déjà prénommé Joséphine ...

Tout juste rentré d'Italie, c'est sur une demande du département que la Rue Chantereine devient la Rue de la Victoire, en l'honneur du grand Général victorieux ...

Avant de partir pour l'Egypte, Bonaparte décide d'acheter la demeure ; puis c'est l'épisode du retour dans une maison vide, qui incitera le jeune Général à réfléchir au divorce ... Heureusement, une réconciliation, deux jours plus tard, ajournera la funeste décision ...

Une fois qu'ils eurent quittés définitivement le petit hôtel, Bonaparte le met à la disposition de son frère Louis, qui vient d'épouser Hortense.

C'est en Septembre 1805 que l'Impératrice décide d'y faire loger son Oncle, Robert-Marguerite de Tascher de la Pagerie, qui y mourra le 15 Mars 1806...

Alors, en Mai de la même année, Napoléon décide d'en faire retirer les cheminées ainsi que le mobilier qui est confié au garde-meubles de la Couronne, et offre l'hôtel en cadeau de mariage à l'un de ses écuyers, Charles Lefebvre Desnouettes, le 1er Juillet 1806.

Vendu par sa Veuve en 1857, la demeure des premières années du couple impérial disparaîtra en 1862, lors du percement de la Rue de Chateaudun ...

Sachant combien Napoléon III avait à coeur de conserver et de restaurer tous les lieux sur lesquels planait l'ombre de son Oncle, il est légitime de s'interroger , à savoir pourquoi il n'a rien fait pour empêcher la démolition de cette habitation toute remplie et palpitant encore des souvenirs du vainqueur de l'Italie ...






salut
Revenir en haut Aller en bas
 
Chantereine ou ... Victoire ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chantereine ou ... Victoire ...
» Dépression : La résurrection du Christ, victoire sur le mal
» Croire, combattre et persévérer, la victoire est à ce prix
» Andrasta, déesse britonne de la Victoire
» Émission-télé catholique québécoise "La Victoire de L'Amour"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: