Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le temps des conspirations ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le temps des conspirations ...   Lun 23 Juil - 20:52

De tous temps, la civilisation a engendré des complots contre les Chefs, ceux-là mêmes que la Providence pousse à la tête des peuples afin de mener à bien les bases d'un renouveau social, politique ou économique.

Alexandre, César, Henri IV, Cromwell, tous furent plusieurs fois menacés.

Napoléon, bien plus encore qu'aucun autre "grand Homme" eût à subir cette terrible loi de la fatalité.

Dès le début du Consulat, la haine des Républicains commença son oeuvre maléfique.
Ces derniers furent bientôt rejoints par les royalistes, pour tenter d'abattre celui qui, par son génie déjà connu, projettait de ré-asseoir la prospérité publiques.

Son but, celui qu'il poursuivra toute sa vie, fut de rendre la France la plus puissante et la plus heureuse de toutes les nations, et ce, non seulement par la gloire des armes, mais également par le biais des sciences, des arts, du commerce et de l'industrie ...

C'était trop pour tous ces "pense-petits" qui ne songeaient plus alors qu'à éliminer "le colosse" ...

Si Napoléon était un obstacle pour tous ceux-là, républicains et royalistes, c'était bien parce que, tant qu'il serait là, ces derniers se verraient contraints d'étouffer leurs doctrines politiques...

Et ces insensés étaient bien incapables que Napoléon tenait dans sa main puissante les clés de l'abîme, et que, s'ils étaient parvenus à les lui arracher, ils auraient sans nul doute ébranler le monde entier, faisant nâtre de terribles maux, réduisant au néant, la liberté, l'indépendance, la moralité et la civilisation...

Dieu merci, l'étoile de Napoléon, celle qui est sensée veiller sur tous les hommes, ne permit pas à quelque fanatique que ce soit, d'arrêter le héros dans sa glorieuse trajectoire.

Mais hélas, c'est l'Angleterre à qui il fût permis d'abréger les jours du Grand Homme, la "perfide Albion" qui ne lésina pas en matière de machiavélisme ...




:sa:-):
Revenir en haut Aller en bas
Argal

avatar

Nombre de messages : 72
Age : 31
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Le temps des conspirations ...   Mar 24 Juil - 13:41

La grandeur d'un homme ne se mesure-t-elle pas à la valeur de ses ennemis ?
Il eut donc été impossible que notre glorieux Bonaparte ne souffre de s'en voir attribuer. Smile

Mais plus généralement, dans un cadre plus national, croyez-vous qu'il soit possible d'assurer plus que l'aide, la fidelité de ses hommes ? Il est déja difficile, c'est navrant de l'admettre, d'avoir confiance dans sa propre famille lorsque l'on est à un tel niveau de pouvoir, tant la convoitise secoue et les jeunes têtes, trop ambitieuses, et les plus vieilles, trop prétentieuses.
Combien de grands hommes ont été la cible de querelles familliales et se sont vu déboutés avec horreur de la vie ? Bien trop pour que j'en fasse le calcul. Very Happy
Et si le lien du sang ne s'avère pas un gage de protection suffisant, en serait-il autrement pour celui du sol ?

Ils sont finalement rares, ces grands hommes, à mourir sur le champs de bataille ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le temps des conspirations ...   Mar 24 Juil - 20:12

Bonsoir Argal,

Votre intervention me semble juste et intéressante à développer...

Vous plairait-il d'élargir votre conclusion ? :




Et si le lien du sang ne s'avère pas un gage de protection suffisant, en serait-il autrement pour celui du sol ?

Ils sont finalement rares, ces grands hommes, à mourir sur le champs de bataille ... (Argal) ...




Je vous en remercie. Wink





salut
Revenir en haut Aller en bas
Argal

avatar

Nombre de messages : 72
Age : 31
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Le temps des conspirations ...   Mar 24 Juil - 20:38

Nul autre plaisir pour moi, dans cette vie que de vous être agréable, votre majesté. salut

Il me semble évident que le lien de filiation n'est d'aucune utilité dans la qualité des rapports que l'on peut entretenir avec ses dévoués. Aussi, tout régent prendra-t-il garde à ne pas partager le pouvoir plus qu'il ne faut avec sa parenté, au risque de se voir par l'un d'eux détroné.

Et si cette liaison familliale n'est pas une garantie de securité, il est assuré que l'on trouvera parmi ceux qui n'en sont pas dotés, nombres d'individus que seuls le scrupule de s'attaquer à l'un des siens aurait empeché d'agir.

Posséder le pouvoir, c'est se risquer à affronter tous les potentats qui en sont dépourvus, quelqu'en soit, d'après leurs dires, la justification. Les traitres sont sournois, aucune précautions ne permettra de s'en défier. L'issue est souvent irrémédiable. C'est ainsi que nombre de ces geants disparurent loin du champs d'honneur, bassement assassinés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le temps des conspirations ...   Mar 24 Juil - 21:05

Je partage complètement votre sentiment, Cher Argal. Wink

Peut-être pouvons-nous penser que si notre Empereur ne connut pas la fin tragique de son éblouissant parcours sur un champ de bataille, il le devait à ce qu'il aimait appeler "sa bonne étoile" ...

En effet, tant de fois exposé, tout autant militairement que politiquement, sa Destinée tooujours sembla le préserver...

Il disait qu'accoutumé, dès l'âge de dix-huit ans aux boulets des batailles, et sentant toute l'inutilité de vouloir s'en préserver, il s'abandonnait à sa destinée :

"Depuis lors, je suis arrivé à la tête des affaires, j'ai dû me croire au milieu des batailles, dont les conspirations étaient les boulets. J'ai conti nué mon même calcul ; je me suis abandonné à mon étoile ...
Ce n'est pas que je n'aie couru de grands dangers : je compte trente et quelques conspirations à pièces authentiques, sans parler de celles qui sont demeurées inconnues ... Ce que peut la fatalité ! ...."





salut
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le temps des conspirations ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps des conspirations ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le temps des conspirations ...
» Qu'est-ce qui marque le passage du Moyen Age aux temps modernes ?
» Raymond Panikkar, une christophanie pour notre temps
» il bouge tout le temps...
» Combien de temps mettez-vous à connaître tous vos élèves ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: