Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un métier laborieux pour un Homme d'exception ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un métier laborieux pour un Homme d'exception ...   Ven 27 Juil - 20:46

Comme chacun de nous ne le sait que trop bien, la force morale et physique de Napoléon étaient exemplaires ...

Né sur cette île où l'on dit être investis à la naissance d'une énergie intérieure, il prouva tout au long de sa vie combien le courage, l'abnégation et la détermination font réaliser de prouesses ...

L'un de ses aides de camp, le général Rapp, le rappelait lui-même en évoquant la santé de fer qu'il fallait avoir pour parcourir tant de lieues en voiture, et remonter aussitôt après, à cheval, pour dix ou douze heures de suite ...

Devant les buts qu'il se fixait, rien ne pouvait lui faire obstacle.
Et cette force physique qu'il ne cessait de prouver, lui faisait subir les pires intempéries, à l'instar de ses braves soldats ...

Extrait d'un billet à Joséphine :

"... J'ai été, ma bonne Joséphine, plus fatigué qu'il ne le fallait ; une semaine entière et toutes les journées l'eau sur le corps, et les pieds froids, m'ont fait un peu de mal ..."

Ces lignes avaient été écrites durant la campagne d'Austerlitz ..

De même, pendant la malheureuse guerre d'Espagne, M. de Ségur nous dépeint l'Empereur arrivant à Burgos, à bride abattue, "après avoir couru toute la nuit, couvert de boue, mourant de faim, de froid et de fatigue" ...

Et lorsque dans son entourage, l'on s'indignait de le voir si peu se ménager, il répondait gaillardement : "C'est mon métier, mes enfants !" ...

Oui, c'était son métier, mais avec quel talent et avec quelle conscience l'exerçait-il !
Lorsqu'au début de la campagne de Russie, il monte à cheval, à deux heures du matin, galope jusqu'aux abants-postes, prend la capote d'un Polonais et s'en va descendre jusqu'au Niémen, en la seule compagnie du général Haxo ...

Son métier, c'était encore, militairement parlant, les revues, qu'il considérait avant tout, comme la plus belle occasion de faire montre de sa sollicitude auprès du dernier conscrit de son armée ...
Tant d'attentions alors, et tant de soins à leur parler, et à les interroger sur leurs besoins, voire même sur leurs goûts, ne pouvaient lui attirer qu'une grande popularité.

Assurés que sous le commandement d'un tel Grand Chef, ils ne manqueraient plus de rien, ils n'avaient plus alors qu'un seul désir, celui de le suivre partout où il les emmènerait ...

Quand enfin, après une longue journée harassante, tout autre homme rentrant dans sa tente, se serait accordé un repos bien mérité, Napoléon lui continuait à travailler dans un autre domaine, plus administratif, comme la vérification des états de situation de l'armée.

Digne, jusqu'aux dernières heures du comabt sur le champ de bataille de Waterloo, il ne cessait alors de commander à son esprit de faire taire ses douleurs ...

Au début de mon intervention, j'évoquais les tempéraments corses, dotés d'une énergie quasi innée...
Mais il est un fait certain, que si cette énergie ne se trouve pas entretenue au quotidien et au fil des années qui passent, par un courage sans limites, une détermination sans failles, et une exemplaire détermination, elle perdrait rapidement de son intensité ...

L'Empereur a su, tout au long de sa vie, faire grandir cette énergie, s'investissant en personne, et à la moindre occasion, pour servir ce pays qu'il a tant aimé, et qui est le nôtre !






salut
Revenir en haut Aller en bas
Argal

avatar

Nombre de messages : 72
Age : 31
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Un métier laborieux pour un Homme d'exception ...   Sam 28 Juil - 12:40

Il est assuré que notre empereur fut le garant d'une volonté peu commune. C'est tout entier qu'il se mit au service de sa nation, faisant bien souvent fi de sa sécurité, toujours de son bien-être.
Mais il avait bien compris que pour s'attacher plus que le respect, l'amour de ses hommes, il fallait qu'ils puissent s'identifier à lui. Aussi se consacra-t-il à glorifier le courage et l'endurance de ses troupes, faisant de l'honneur, le moyen de s'attacher leur respect. Car il aima l'homme, et l'homme l'aima.

L'amour devint fidelité et les étendards devant lui se levèrent. Dignité et loyauté pour l'Empereur des français.


Vive moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un métier laborieux pour un Homme d'exception ...   Sam 28 Juil - 14:50

Bonjour Argal,

En dehors du domaine militaire, et sans changer le thème du sujet posté, le travail de l'Empereur fut tout aussi considérable dans les secours qu'il prodigua aux plus défavorisés ...

Les exemples ne manquent pas, en 1802, 1803, 1810, 1811 et même en 1815, où Napoléon, qu'il se trouva à Paris ou au fin fond de l'Europe, prenait tout autant de soin à vouloir adoucir les souffrances des ouvriers et des misérables...

S'il menaçait de faire trop froid, il ordonnait le chauffage dans les églises et les grands établissements ...

Si le prix de la viande risquait d'augemnter, il ordonnait de "faire travailler à Paris"

S'il venait à apprendre que des ouvriers se trouvaient sans travail, il s'empressait de connaître quels étaient ces ouvriers et quels travaux on pourrait leur confier ...
Ou alors, il passait une importante commande de chaussures pour son Armée, ou de harnais d'artillerie ...

Quand on pense à la détermination avec laquelle notre Empereur fixait ces ordres, et se souciait de les voir menées à leur terme, on ne peut que regretter de ne l'avoir point aujourd'hui comme Chef ...

"Ecoutez" plutôt :

"Le faubourg Saint Antoine manque d'ouvrage ; je désire lui en donner, surtout ce mois-ci qui précède les fêtes ... Que l'on fasse une commande telle que, pendant les mois de Mai et de Juin, deux mille ouvriers du faubourg Saint Antoine qui font des chaises, et qui sont sans ouvrage, en aient sur-le-champ ... Que vos idées soient arrêtées demain et qu'on commence sans délai ..."

Certains mauvais esprits pourraient penser que derrière la grande sollicitude de Napoléon, sommeille une arrière-pensée politique, comme nous pouvons très souvent le constater aujourd'hui, de la part de nos "Chefs" ...

Et bien, non, l'Empereur n'était de ces vils qui semblent travailler au bien d'autrui, dans l'unique but de servir, de protéger et de faire briller leur propre image,n'axant leurs démarches que dans un seul objectif au final : leurs intérêts personnels.

Et cette dernière réflexion puisera toute sa crédibilité lorsque nous reviendra à la mémoire tant d'exemples de bonté spontanée auprès de personnes isolées ...

En guise de conclusion sur cette facette de la personnalité de l'Empereur au travail, je ne citerai qu'un exemple, l'un des plus touchants qu'il soit, du fait que cette grande qualité innée chez lui, s'exerça aux instants les plus critiques pour lui ...

Il s'agit de l'histoire de Mademoiselle Delaire, élève de la Maison Impériale de Saint Denis, et dont la mère très pauvre et malheureuse ne parvenait plus à subvenir à ses besoins vitaux.
Alors, elle prit sa plus belle plume, et d'une écriture si fine qu'elle était presque illisible, elle envoya sa requête à l'Empereur ...

C'est à l'heure où ses secrétaires étaient partis se coucher qu'Il prit connaissance de ce billet implorant sa charité ...
Aussitôt, il écrivit en marge : "Bertrand lui donnera un secours de 600 Francs, et fera régler sa pension ..."

Voilà bien là un mouvement de bonté naturelle et spontanée, ne touchant en rien à la politique, encore moins à la popularité.

Ce fait revêt une grande importance pour la perception du caractère profond de l'Empereur ...
En effet, savez-vous à quelle date se situe cet épisode pour lequel l'Empereur prit le temps de lire cette supplique et d'y faire droit ?

C'était très exactement le 7 Avril 1815, quinze jours après le retour de l'île d'Elbe, au moment même où une Europe toute entière coalisée s'apprêtait à porter la guerre en france, ce moment crucial pour l'Empereur, tout occupé qu'il était déjà, à peine arrivé aux Tuileries, à faire sortir du néant les armées qui devaient, quelques semaines plus tard, livrer leur suprême et ultime combat ... Celui de Waterloo ...

Cela, et très certainement l'Empereur lui-même l'aurait dit, faisait aussi partie de son métier qui ne laissait à son esprit aucun moment de répit, mais quel Grand Homme, si tant est qu'il en existe encore de nos jours, quel Grand Homme peut se montrer capable d'un tel don de soi, d'une telle générosité de coeur, d'une si belle appréhension des choses de la vie, de celle des autres en particulier ?...

A bien des égards, Napoléon fut et doit rester le modèle et le Guide de tous les peuples, celui par qui l'on apprend et l'on s'enrichit chaque jour davantage ...





salut
Revenir en haut Aller en bas
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Un métier laborieux pour un Homme d'exception ...   Lun 30 Juil - 11:10

Chère Joséphine

Je crois que le titre de votre topic est en deçà du fond du sujet choisi ... presque tautologique... La description que vous faites de l'Empereur est commune à tous les êtres d'exception au moins dans le domaine de la Politique avec un P de noblesse.

Tous ces hommes, tous ces êtres pour ne pas tomber dans une connotation sexiste malvenue, ont tous les mêmes points commun :

- Une même Foi (religieuse ou philosophique) ;

- Corollaire : la Providence - corollaire bis : la baraka ....

- Ils savent saisir les opportunités (ce qui n'est pas nécessairement vulgaire) ;

- Ils croient en leur destin voire le force

- Phénomène d'identification

- Le courage physique

- Le courage intellectuel (ils savent aller à contre-courant...parfois et souvent contre la pensée majoritaire unique et réductrice)

- Ils ont de l'empathie (pas toujours mais souvent .... ) ;


- Ils se révèlent dans les moments troubles de l'Histoire ( à des périodes où les courageux n'encombrent pas les rues...)

Inutile de préciser que cette énumération de points communs n'est pas exhaustive .... ce sont quelques repères qui me viennent sous le clavier spontanément.... il y a quelques noms qui peuvent venir en face à face. C'est rassurant ... mais ceci signifie a contrario qu'il y a une sacrée bande de pleutres sur le bord de la route!



salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un métier laborieux pour un Homme d'exception ...   Lun 30 Juil - 21:05

Bonsoir Bergisel,

Un titre redondant, certes, mais que l'on ne cessera jamais d'évoquer, tant il restera intarissable et impressionnant ...

Quant à la Providence et à la "baraka", bien sûr notre Empereur en a bénéficié, comme "tous les grands Hommes" ainsi que vous vous exprimez ...

Mais sans vouloir idéaliser le Grand Homme qui nous intéresse ici, il me semble qu'il y en a très peu de cet acabit qui ont su, comme Lui, imprimer aussi profondément son empreinte sur une oeuvre collective ...

Le génie est loin d'être l'apanage de tous !

Napoléon, par son tempérament, ses instincts, ses facultés, son imagination, ses passions, sa morale, est un Homme au moule unique, et propre à lui seul...

Sans compter que la Providence ne délivre pas que des cadeaux ...
Napoléon a refait le moral du peuple, et sa gloire la plus vraie en porte l'éblouissant message ...

Ce n'est pas anodin d'avoir dit qu'Il fût le plus grand Homme depuis César, et si à l'instar des quelques autres, il n'eût qu'une Foi, il fut et reste pour ceux qui savent le comprendre , un exemple inégalé dans l'Histoire de tous les temps.





salut
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un métier laborieux pour un Homme d'exception ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un métier laborieux pour un Homme d'exception ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un métier laborieux pour un Homme d'exception ...
» Les conditions du vêtement pour l'homme
» Pour mon homme
» prières pour un homme qui souffre
» LE SABBAT A ETE FAIT POUR L'HOMME ET NON L'HOMME POUR LE SABBAT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: