Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Après WATERLOO ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Après WATERLOO ...   Mar 14 Aoû - 21:48

Bonsoir à tous,

Ce n'est pas une "première", la question est bien connue, mais il est toujours assez plaisant de se reporter quelques deux cents ans dans le passé, de tenter d'analyser une situation et de se positionner dans un comportement personnalisé.

Bien sûr, l'exercice reste délicat, dans la mesure où nous n'avons pas très précisément à l'esprit l'élément conjoncturel qui explique bien des faits, et qu'en son absence les réactions peuvent être faussées.

Quoiqu'il en soit, et tout en restant conscients de cet état de fait, voici ma question que j'ai choisi de ne pas exprimer dans les sondages, car je ne veux opposer aucunes limites à vos possibles réponses : ....

Après WATERLOO, comment auriez-vous réagi à la chute de l'Empire ?

Quels auraient été vos souhaits, vos regrets, et dans quelle direction ceux-ci vous auraient-ils spontanément conduits ?






salut
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après WATERLOO ...   Mer 15 Aoû - 13:01

Il est inutile de dire -je pense- que ma rage aurait été profonde ! Si j'avais été présent à Rochefort, début juillet 1815, je me serais précipité pour acclamer l'Empereur et l'implorer (avec beaucoup d'autres, comme ce fut historiquement le cas), de gagner l'armée de la Loire...

Ensuite ? Eh bien, j'aurais conservé partout les trois couleurs en attendant des jours meilleurs. salut
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après WATERLOO ...   Mer 15 Aoû - 16:27

Bonjour Bruno-Roy-Henri,

... Et merci de votre intervention.

Il est réconfortant, de nos jours encore, de lire ce genre de réaction ...
Et j'oserais même dire : Puissions-nous TOUS être envahis de cette même rage !

Mais il ne serait pas correct de vouloir influencer quiconque, et loin de moi cette idée.

Aussi, sans approuver tous les avis contraires à celui exprimé par Bruno-Roy-Henri, du moins aurons-nous le devoir de les respecter, dans leur intégralité.

J'en profiterai pour vous faire part également de mon sentiment, à l'issue de cette bataille ...
Il ne diffère en rien du vôtre, Bruno, mais je l'exprimerai simplement avec mes mots ...

Avec une inébranlable motivation, j'aurais placé toute mon énergie à soutenir l'Empereur, partageant sa douleur devant les circonstances pénibles qu'il vivait et l'avenir sombre qui se profilait devant lui ...

Mon souhait aurait été bien évidemment de pouvoir faire partie de cette modeste suite qui erra avec Lui le long des côtes atlantiques, jusqu'à Rochefort et l'île d'Aix, dans l'attente de ces navires français qui n'arrivèrent jamais ... et pour cause ...!
Tout comme les proches de l'Empereur, avec un rien de naïveté, ou peut-être n'était-ce, après tout, qu'un sentiment habitant les "âmes bien nées", je n'aurais pas su évaluer le degré d'animosité envers Napoléon, du gouvernement britannique, ainsi que de Wellington, responsable de la non-délivrance des sauf-conduits ...

Mais tant que l'espoir de partir pour le "Nouveau Monde" était encore présent dans l'esprit de l'Empereur, et qu'il lui restait encore assez de conviction personnelle pour emmener l'Armée française au combat contre les Prussiens et les Anglais, avant de les forcer à traiter, alors, de toutes mes forces, j'aurais incité l'Empereur à agir selon cette dernière impulsion ...

Comme vous le dites, Bruno, beaucoup l'auraient suivi, mais, en même temps, beaucoup d'autres avaient perdu toute motivation, et l'on ne pouvait plus se fier à grand'monde parmi les personnes influentes ...

Pour bon nombre, l'intérêt strictement personnel comptait plus que tout, entre un Fouché qui trahissait à qui mieux mieux, et un Vandamme qui, à la tête de la Jeune Garde, ne cachait pas son découragement et son désir de ne plus combattre, comment, dans ces conditions rallier une Armée et renforcer le moral des troupes, dans des circonstances aussi troublées ?

Ceci dit, (et ne riez pas), je me serai cachée dans une malle appartenant à l'Empereur, pour pouvoir l'accompagner au bout de son exil, sans perdre une seule journée de sa prodigieuse vie...

C'eût été cela aussi "le servir"...





salut
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après WATERLOO ...   Mer 15 Aoû - 19:23

Ah, sans doute, si cela avait été possible, je l'aurais suivi à Sainte-Hélène...

Mais cela suppose être dans la peau de l'entourage ou du moins d'y avoir quelque titre...

On connaît le cas de l'officier Piontowski qui parvînt à se faire admettre sur le Bellerophon, puis ensuite -après avoir été refoulé- à gagner envers et contre tout Sainte-Hélène pour quelques temps...

C'était peut-être un aventurier, mais il ne semble pas qu'il ait fait preuve d'une "rapacité" quelconque en gagnant Sainte-Hélène.

Je pense qu'il s'agissait d'un jeune officier au tempérament ardent tout dévoué à sa patrie d'adoption et qui espérait encore beaucoup de l'Empereur notamment pour la Pologne alors dans les fers.

J'ajoute que si j'avais eu la chance d'être un marin de l'Empereur à Rochefort, j'aurais sû convaincre mes supérieurs de plaider pour une sortie en force de la rade des Basques au nez et à la barbe du capitaine Maitland !

Il aurait suffi qu'une frégate lui coupe le vent tandis que l'autre s'échappait vers les Etats-Unis. Le Bellerophon n'était pas assez bon marcheur pour la rattraper. C'est à peine s'il eût pu soutenir un combat prolongé contre une de nos bonnes frégates...

Mais l'Empereur en décida autrement: il estimait que le sang avait assez coulé pour lui, dès-lors qu'il ne s'agissait plus de la France ! Cet homme fut grand jusque dans les malheurs les plus inouïs...

Je pense, Joséphine, que votre volonté de servir l'Empereur jusqu'au bout du monde est très respectable. Je la partage complètement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après WATERLOO ...   Jeu 16 Aoû - 2:06

Le jeune officier polonais que vous évoquez aurait finalement été chassé par le sinistre Hudson Lowe ...

En nous imaginant être enfin arrivés à Sainte Hélène, après avoir bravé également vents et marées britanniques, aurions-nous pu déjouer les agissements machiavéliques de l'infâme gouverneur de l'île ? ...

Mais si vous aviez été ce Marin de Rochefort , Bruno, alors c'est aux Etats-unis que nous aurions accompagné notre Empereur !

Et ceci serait une toute autre histoire, seulement digne du roman ... Wink





salut
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Nic
Invité



MessageSujet: Re: Après WATERLOO ...   Jeu 16 Aoû - 8:59

Quel excellent sujet Votre Majesté, et quel intéressant échange avec BRH.

Me concernant, je pense que j'aurais tenté de convaincre de toutes mes forces l'Empereur à continuer le combat, afin de mettre enfin à genoux la " Perfide Albion " ! Car à Waterloo, il s'en est fallu de très peu pour en faire basculer l'issue, donc on peu dire que tout n'était pas perdu ! Même l'Europe coalisée contre la France, avec un peu plus de temps, l'Empereur aurait pu vaincre et règner encore quelques années, avec, sans doute, quelques " aménagements " de son Empire....

Deuxième hypothèse : En maintenant l'Histoire que l'on connait, j'aurais aimé être à la place de Las Cases, et recueillir les " Mémoires " de Cet Homme Gigantesque, quel délice et quel bonheur de se voir conter ainsi le " Roman de Sa Vie " et de partager l'intimité quotidienne de Notre Empereur.....

salut


Dernière édition par le Jeu 16 Aoû - 21:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
FRIEDLAND
Modérateur principal
Modérateur principal
avatar

Nombre de messages : 1012
Age : 49
Localisation : CHAMPAGNE
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Après WATERLOO ...   Jeu 16 Aoû - 10:21

J'aurais agi exactement comme vous "TROIS" l'avez dit ... !!! cheers

... que dire de plus, ... "FIDELE parmi les FIDELES", j'aurais servi mon EMPEREUR jusqu'au bout ... I love you Exclamation



Très Amicalement CELTE sunny study salut

_________________
"Sur quoi pourrait-on m'attaquer qu'un historien ne puisse me défendre ? ... Les faits parlent d'eux-mêmes, ils brillent comme le soleil ..." NAPOLEON 1er
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tirmaillyforum.com/mildot/index.php?sid=4d9162e5d6458
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après WATERLOO ...   Jeu 16 Aoû - 14:07

Bonjour,

J'ose espérer que tous ceux qui ne se sont pas encore prononcé ne seraient pas pour autant enclins à prêter main forte à la Perfide Albion ! Laughing

Ceci dit, et à la lecture de ce qui précède, Chers Bruno, Sénot et Friedland, nous aurions , tous les quatre, été dignes de poursuivre jusqu'au bout la route impériale, tracée par notre Empereur ... I love you





salut
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8966
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Après WATERLOO ...   Jeu 16 Aoû - 14:29

Pour ma part, après waterloo, j'aurais fait partie de l'armée de la Loire et aurait résisté ainsi jusqu'au bout contre l'envahisseur. Plus tard, j'eusse été en Amérique, au "Champ d'Asile", puis, après l'échec de celui-ci, serait revevenu en France et eusses fait partie des nombreuses compirations soit pour faire évader l'Aiglon ou l'empereur lui-même, soit pour renverser le roi.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Percy
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2446
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Après WATERLOO ...   Ven 17 Aoû - 0:52

Humblement, je serais resté bonapartiste dans l'âme et aurais tenté de poursuivre la lutte jusqu'au bout, quitte à devoir m'exiler si nécessaire.
J'aurais sans doute été partie prenante des complots fomentés ci-et-là pour ramener l'Empereur sur le trône et mis ma vie au service de la cause impériale en soutenant tous ceux qui seraient restés fidèles à sa mémoire.
Sans doute aurais-je fini en tant que Carbonari, à moins que je n'eusse cherché à prolonger mes idéaux en rejoignant les Champ d'Asile ou tout autre communauté de la diaspora napoléonienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après WATERLOO ...   Ven 17 Aoû - 8:27

Bonjour Joséphine,

Je ne pense pas que j'aurai survécu à Waterloo, pressentant ce qui allait advenir, je serai mort dans une charge de cavalerie de la vieille Garde.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après WATERLOO ...   Ven 17 Aoû - 12:11

Bonjour rapentat,

Ravi de pouvoir vous lire ... Wink

Vous voulez donc dire que vous vous seriez "arrangé" pour trouver la mort sur le champ de bataille ? Rolling Eyes

Pour l'Empereur, n'auriez-vous pas été animé, comme bon nombre d'entre nous, à vouloir vivre et survivre malgré l'adversité et les circonstances ombrageuses ?






salut
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après WATERLOO ...   Ven 17 Aoû - 13:13

Bonjour Joséphine,

Joséphine a écrit:
Vous voulez donc dire que vous vous seriez "arrangé" pour trouver la mort sur le champ de bataille ? Rolling Eyes

Le mot " arrangé " sent le calcul, dans le contexte on pourrait presque penser au suicide. Alors que dans ma pensée il n'en est rien.
D'ailleurs pour l'expliciter je fais appel à une personne qui a une autre plume que la mienne : Victor Hugo :

" Gouffre où les Régiments, comme des pans de murs
Tombaient, ou se couchaient comme des épis mûrs "

Le soldat fait son devoir, sans trop se poser de questions " du rhum, une bonne pipe et de la gloire " et puis " L'espoir changea de camp, le combat changea d'âme " Là il n'y a plus d'arrangement, et le Maréchal des Logis des Chasseurs à cheval de la vieille garde, a compris :

" Comprenant, qu'il allaient mourir dans cette fête
Saluèrent leur Dieu, debout dans la tempête "

Et je crois que j'aurai été un de ces innombrables soldats dormant sous cette morne plaine.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après WATERLOO ...   Ven 17 Aoû - 13:59

Merci, rapentat, pour ce développement qui me fait mieux percevoir votre intime réflexion...

Cela s'apparente à ce que je nommerai : "s'en remettre à la Destinée".
Personne ne peut échapper à cette dernière, même si nous tentons parfois d'en modifier quelque peu les modalités.

Mais, en dehors de cet inéluctable facteur, ce que je cherche à connaître, c'est votre souhait sincère, à l'heure même où semble sonner le glas de l'Empire, à cette même heure où des plus malheureux que vous-même sont en train d'agoniser, tout en épuisant le reste d'un semblant d'énergie à crier encore, comme pour rechercher un ultime réconfort à leur agonie, criant encore, disais-je, d'une voix brisée et pathétique :

VIVE L'EMPEREUR !





salut
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après WATERLOO ...   Ven 17 Aoû - 15:24

Bonjour,

J'avais très bien compris votre question, mais que voulez-vous répondre avec notre esprit, notre mentalité de l'an 2007?? La question c'est peut être posée pour 1% de soldats de la Grande Armée et en retirant les dignitaires qui spontanément plièrent devant le nouvel ordre établi, il n'en reste pas beaucoup.
Disons que j'aurai fini à Auxerre, avec Coignet et devant une chopine nous aurions refait l'empire " le notre " avec un petit tondu idéalisé et nous aurions sûrement été approchés par une des ventes carbonari, nous faisant miroiter un avenir meilleur, pour peut être finir sur la bascule à charlot. Car même si nous avions la rage au coeur, il était difficile de changer les choses.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après WATERLOO ...   Ven 17 Aoû - 15:46

J'avais très bien compris votre question, mais que voulez-vous répondre avec notre esprit, notre mentalité de l'an 2007?? (rapentat) ...

Bien sûr, vous avez raison, et j'en suis bien consciente, puisque j'avais qualifié ceci d'exercice délicat, eu égard aux deux contextes si différents.

Mais je trouve qu'il est bon parfois de réfléchir à ce genre de question, ne serait-ce que pour mieux prendre conscience de ce qu'ont pu vivre les Braves de cette Grande Armée, leurs joies comme leurs détresses, dont nous ne pourrons évidemment jamais sondé toutes les souffrances, et par là-même trouver peut-être une certaine sérénité à constater la magnanimité du Soldat de cette époque, imprégné du sens du Devoir et de l'Honneur à la Patrie, motivé jusqu'à son dernier souffle, guidé par un Chef hors du commun ...

J'aime à sortir de mon époque de temps à autre ; c'est de surcroît dans cet état d'esprit particulier que l'on peut se permettre de faire évoluer nos rêves sur la grande scène de l' Histoire ... Wink





salut
Revenir en haut Aller en bas
Grenadier

avatar

Nombre de messages : 18
Age : 49
Localisation : Sète (Hérault, 34)
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Après WATERLOO ...   Lun 7 Avr - 14:50

Chère Joséphine et chers amis, je vous salue.

Waterloo... Je pense que la chute de l'Empire était inéluctable... Même vainqueur, l'Empereur aurait dû faire face à presque 1 million de soldats coalisés... Dans un climat de trahisons larvées et de lassitude générale... Comme toujours. Je crois que le drame de l'Empereur c'est d'avoir toujours été seul. Seule Joséphine pouvait parfois entrer dans ses pensées intimes. Finalement connaissons nous Napoléon autant que nous le croyons? Même si je voue une admiration tenace à l'Empereur, je pense que les temps avaient changé. Il n'était plus temps. Lui même l'a sans doute compris car il a abandonné une partie qui lui semblait devenue trop coûteuse pour des bienfaits de plus en plus relatifs. Toutes les grandes choses qu'il projetait, il les a faites, même s'il est toujours insatisfait. Ce géant a laissé une empreinte qui a changé le monde pour toujours. Personne ne peut effacer son oeuvre, elle vivra toujours à travers nous, à travers ses réformes et les vieilles pierres de Paris. Je crois qu'il fut grand jusqu'à l'extrême limite de sa vie...
Pour ma part, je suis tellement insignifiant en comparaison des soldats qui le servirent que je ne peux pas augurer de mes actions dans une situation aussi tragique... Le désespoir m'aurait-il gagné? Mystère. Un homme ne se dévoile t'il pas vraiment qu'au milieu des épreuves? Depuis mes pantoufles je me croirais toutes les forces. Mais en 1815... Aurai-je même été un soldat digne de ce nom??

Grenadier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après WATERLOO ...   Mer 9 Avr - 11:14

Le chiffre exact est d'environ 800 000 hommes pour les alliés. Si on retire Wellington et Blucher, ça ne fait plus que 600 000 hommes. Napoléon vainqueur à Waterloo avait toute ses chances à mon avis. salut
Revenir en haut Aller en bas
Grenadier

avatar

Nombre de messages : 18
Age : 49
Localisation : Sète (Hérault, 34)
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Après WATERLOO ...   Mer 9 Avr - 15:35

Vous voyez Napoléon vainqueur malgré la situation politique et stratégique qui est à mon avis trés mauvaise. Il ne suffit pas de gagner la bataille de Waterloo...
De plus, vous éliminez Wellington et Blucher un peu vite. Leur éventuelle défaite ne signifie pas leur disparition...

Pouvez vous développer vos arguments? Ca m'intéresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après WATERLOO ...   Mer 9 Avr - 16:38

Je suis de l'avis de Sukolski: je l'ai d'ailleurs évoqué sur mon forum (c'est un classique):

http://www.empereurperdu.com/forum/phpBB2/viewtopic.php?f=30&t=1425

Bonne lecture. salut
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Après WATERLOO ...   Jeu 10 Avr - 11:25

Pas mieux ! study sunny
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après WATERLOO ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Après WATERLOO ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après WATERLOO ...
» L'enfer d'après Waterloo ...
» Ordre de bataille des Armées à Waterloo. E-M, et Garde
» Ils étaient à Waterloo
» Mon blog sur waterloo et Tactique, wargame avec figurines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: