Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 67eme de Ligne

Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8997
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: 67eme de Ligne   Mar 4 Sep - 7:56

Source : Historique du 67e régiment d'infanterie ar De Rocca-Serra

5 corps principaux d'infanterie ont porté le n°67
-Le rgt de languedoc : crée le 20.03.772, il devient, le 1.01.1791, 67e régiment ; il est dissous et incorporé dans la 34e 1/2
brigade, le 19.02.1797.
-la 67e 1/2 bgde de bataille : formée le 21.03.1795, d'un bataillon du 34 rgt et de 2 bataillons de volontaires, l'un de Paris, l'autre de la Manche. Ce régiment disparait et entre dans la formation de ligne, le 22.09.1796.
-La 67e 1/2 bgde d'infanterie. Elle est formée à l'armée de Sambre et Meuse, le 5.05.1796 ; en 1803, ele devient 67e régiment d'infanterie. ce régiment disparait en 1815.
-le 67e de ligne fut créée le 1.07.1831.. ce régiment a été organisé en afrique par le lieutenant-colonel Duchaussoy ; ille fut avec des cadres tirés d'autres régiments et des volontaires parisiens que le goût des aventures ou l'spoir de faire fortune avaient attirés en Afrique.
-le 67e de marche, créé à Contai (Somme), le 20.12.1870, avec le 1er bataillon du 65e de igne, ls 1er et 2e bataillons de marche du 75e, sous le commandement du colonel Fradin de Linière. Ce régiment se fond dans le 67e de ligne, le 1.09.1871.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/


Dernière édition par le Mar 4 Sep - 13:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8997
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: 67eme de Ligne   Mar 4 Sep - 13:47

Ancien Régime :
1674 : -Le 1er bataillon de Languedoc, à l'armée de Turenne. Campagne d'hiver en Alsace : Les Allemands, surpris, sont battus dans toutes les rencontres et définitivement écrasés à Turkheim. L'Alsace est libre.
-2e bataillon de Languedoc au siège de Grave : Les Hollandais mirent le siège devant Grave. Le 2e bataillin, à l'intrieur du fort, tint ferme dans les privations et les misères causées par le manque de vivres en allant jusqu'à manger les chevaux, ce qui fut une dure épreuve pourle soldats, et ce, pendant 3 mois. Finalement, Louis XIV, à qui M. de Chantilly avait décrit l'état lamentable de la garnison, donna l'ordre d'accepter ls propositons de l'ennemi.
1711 : Languedoc à l'armée de Villars : -Victoire de Denain (24.07.1712).

(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8997
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: 67eme de Ligne   Jeu 6 Sep - 19:27

Directoire-Empire (1799-1815) : La 67e 1/2 brigade d'infanterie
1799 : Campagne de Suisse :-28-29.09.1799 : Bataille de Schwitz :
Masséna se porte à Schwitz avec la division Mortier et une brigade de Lecourbe pour attendre Souwaroff à son débouché dans le Muttenthal. On se bat pendant 2 jours. Le 1er jour, la bataille est indécise. Le 2em, les Russes, écrasés par notre artillerie,se forment en colonne et nous chargent à la baïonnette. La division Mortier ne peut tenir, elle recule et abandonne 2 canons, 2 caissons et tous ss blessés0
A ce moment, la 67e 1/2 brigade d'infanterie arrive sur le champ de bataille. Masséna donne aussitôt l'ordre au colonel de reprendre le combat.
Le colonel Chossat forme ses 2 bataillons en colonne,se met à leur tête et les entraine la baîonnette en avant.
Le choc fut terrible, les russes ne purent la soutenir, ils nous abandonnèrent le champ de bataille avec les blessés et l'artillerie de la division Mortier.
Pendant l'attaque du régiment, le caporal Roussel se précipite sur une pièce de canon, tue les servants qui la défendent et s'en empare.
Ce brave reçut en récompense un sabre d'honneur.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/


Dernière édition par le Sam 8 Sep - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jérôme C.

avatar

Nombre de messages : 135
Age : 46
Localisation : Bresse
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: 67eme de Ligne   Sam 8 Sep - 14:28

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://assosehri.monespace.net/topic/index.html
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8997
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: 67eme de Ligne   Sam 29 Sep - 19:27

A Ostrach, Jourdan fait l'éloge du régiment : La 67e 1/2 brigade s'est couverte de gloire.
Après la défense d'Urseren, Masséna, dans sonrapport au Directoire,dit:
La 67e demi-brigade a fait perdre aux Russes plus de 1.500 hommes au passage d'Urseren. Elle n'aurait jamais fait sa retraite si elle ne se fût aperçue, après le combat le plus avantageux pour elle, que Souwaroff, ayant une armée à sa disposition, était prêt à l'envelopper.
A EngenConstanceMoëskirch, le régiment mérite aussi de beaux éloges.
A Stockah, le capitaine Dhar, alors sergent-major, suit avec 40 tirailleurs des batailon sautrichiens en retraite. Bientôt, il s'aperçoit qu'une pièce de canon, un obusier et un caisson sont insufisamment protégés. Il réunit aussitôt 15 de ses hommes les plus hardis, court aux pièces et s'en empare.
Hélas, il est obligé de les abandonner devant des forces supérieures; il exécute sa retraite et ramène cependant 50 prisonniers, après avoir tué un officier général.
A Moëskirch, il pénètre seul, sous une fusillade trèsvive, dans un bois occupé par des grenadiers hongrois. Il fait 10 prisonniers ; l'un d'eux lui ira un coup de fusil à brûle-pourpoint,duquel il ne fut atteint qu'à son mouchoir de col.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8997
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: 67eme de Ligne   Ven 5 Oct - 22:55

Au Mont Grimsel, Tordeux court sur un poste de 15 hommes, commandés par un capitaine, embusqué derrière des rochers. Il lesfait tous prisonniers Ce fait d'armes valut à Tordeux un sabre 'honneur.
Pendant le combat que soutinrent 2 compagnies dela67e demi-brigade au mont Crispalt, 15 grenadiers russes avaient fait prisonniers le capitaine adjudant-major Caffin. Le sergent-major Demilly se précipita au secours de son officier,mit en fuite les grenadiers russes qui l'entraînaient et fit 5 prisonniers.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8997
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: 67eme de Ligne   Dim 14 Oct - 9:42

A Urseren, Postel, à latête de 4 hommes,s'avance contre des patrouilles russes qui occupent les hauteurs et les atteint malgré un feu violent et les pierres qu'ils font rouler sur lapetite troupe française.
7 prisonniers,dont 2 officiers,sont lerésultat de l'acte de bravoure du soldat Postel.
Les troupes françaises chargées de l'attaque de Constance formaient 2 colonnes. Celle de gauche se composait de 2 bataillons de la 67e 1/2 brigade,en tête desquels marchaient 2 pelotons sous les ordres du lieutenant Paquin.
Cette colonne a pour premier objectif le village d'Emishoffen.
Le lieutenant Paquin aborde l'ennemi avec tant de vigueur qu'il le force à renter dans Constance où nos hommes arrivent pêle-mêle avec les fuyards.
Pénétré de l'importance du pont du Rhin, seul chemin de retraite de l'ennemi, le lieutenant Paquin court s'en empare ;mais assailli par des forces 10 fois supérieures aux siennes, il ne peut garder le point important qu'il a conquis. Durant cetteaction,le sous-lieutenant Canche arriva au pont du Rhin avecquelques hommes au moment où 2 bataillons ennemis en retraite le traversaient. Notre petite troupe, loin de se déconcerter,ouvre le feu ,tue un général et ramène 38 prisonniersdont 6 officiers
Paquin exécute sa retraite et rejoint le régiment au moment où le général Gazan donne l'ordre au colonel de reprendre le pont. Je le reprendrai, moi, dit le lieutenant Paquin, si vous me donnez les braves que je connais pour augmenter mes troupes.
Le lieutenant Paquin forme ses hommes en colonne serre,fait battre la charge et se précipite sur l'ennemi qui ne rompt pas d'une semelle.
Les braves de la 67e reviennent à l'assaut et, cette fois, leur élan est irrésistible ; ils chassent l'ennemi du pont, lui font de nombreux prisonniers et le sous-lieutenant Gentilly s'empare d'un drapeau.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8997
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: 67eme de Ligne   Mer 24 Oct - 22:46

Au passage du Rhin,près de Schaffouse, le sergent Rignault, à la tête de 19 hommes,s'empare d'une pièce de canon et fait mettre bas les armes à une compagnie autrichienne commandée par un major.
En juin 1799, les caisses de l'armée sont vides,on ne touche aucune solde depuis 2 mois, le service des vivres fonctionne mal, on vit sur le pays,mais les réquisitions dans ces contrées pauvres que la guerre ruine ne produit presque rien. C'est la Misère,et celle-ci est mauvaise conseillère.
Tous les soirs,aux avant-postes, les Autrichiens répandent des proclamations et des pamphlets annonçant l'arrivée des armées Russes, la révolution à Paris et excitant les hommes à la désertion.
Toutes ces causes de désorganistation ne firent que grouper davantage les soldats de devoir autour du drapeau.Ils continuèrent à supporter avec une infinie patience toutes les misères,toutes les souffrances et les fatigues qu'impose la guerre de montagne sous ce climat si rigoureux.
(a suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8997
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: 67eme de Ligne   Jeu 25 Oct - 13:56

Trafalgar : Le régiment tient garnison à Toulon au moment où l'o rassemble la flotte de l'amiral Villeneuve, destinée à protéger la descente en Angleterre. Un bataillon fut embarqué sur les vaisseaux ; c'est ainsi que le régiment compte une bataille navale dans son histoire.
Pendant ce combat,les actes de courage sont nombreuxet les traits de dévouement remarquables. En voici quelques-uns:
-Le commandant Jacquemet était embarqué sur l'Aigle.Après une éistance héroique contre 3 vaisseaux ennemis, l'Aigle est forcé de se rendre. Le commandant Jacquemet, quoique blessé d'un coup de feu et d'un éclat de bois,démonte le drapeau du bataillon,lecache sous son uniforme et parvient à le soustraire l'ennemi. Il conserva ce précieux fardeau jusqu'à cejour où il put le rapporter.
-Le sous-lieutenant Ducret était embarqué sur l'Achille. Les hommes montrèrent de l'hésitation pour se jeter sur lepont d'un navire ennemi.Camarades, leur dit-il, souvenez-vous que vous êtes grenadiers et que vous appartenez au 67e. Cette courte harangue produisit l'effet attendu. Ducret,qui commandat les 5 premières pièces de navire,refuse de quitter son poste malgré 5 blessures qu' il a reçues et ne consent à selaissersoigner qu'au moment où,épuisé par laperte de son sang,il est hors d'état de commander le feu.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8997
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: 67eme de Ligne   Jeu 25 Oct - 19:12

-Le vaisseau l'Aigle, presque complètement dégrée et sans pavillon,fut attaqué par le vaisseau espagnol Le Prince des Asturies,qui,le prenant pour un navire anglais,lui envoya une bordée meurtrière.
Le capitaine Carly eut la prévoyance et le sang-froid demonter sur les bastingages avec l'aigle du bataillon à la main. Il fit ainsi cesser le feu.
Le capitaine Carly reçut 5 blessures à ce combat.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8997
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: 67eme de Ligne   Jeu 25 Oct - 22:30

-Embarqué sur l'Achille, le soldat Lemaire se dévoua pour sauver son lieutenant :Vous allez périr,lui dit-il,si vous n'abandonnez promptement le vaisseau. Au même moment,il arrache un bout de planche du tambour du gouvernail et le lui présente:Serrez ce bout de planche et ne l'abandonnez pas,je vais vous aider à vous jeter à l'eau par un sabord et il viendra quelque embarcation qui vous sauvera.
Emu,l'officier lui dit:Et vous,mon brave Lemaire,qu'allez-vous devenir?
-Je ferais ce que je pourrai ;mais si l'un de nous deux doit périr, il vaut mieux que ce soit moi;vous pourrez rendre plus de services à la patrie que moi!
Ce brave fut, en effet, victime de son dévouement.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8997
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: 67eme de Ligne   Ven 26 Oct - 13:52

1809 : La division Molitor, dont faisait partie le 67e de ligne,se trouvait, le 18.04 au matin,à Ursperg. elle part pour Augsbourg, où elle parvient dans la nuit,après une étape de 35 km.Elle continue sa marche sans s'arrêter et arrive,le 19 au soir, à Pfafenhoffen, après un parcours de 45 km. Elle se repose lanuit du 19. Le 20, dans l'après-midi, la division se remet en marche et fait 37 km dans la direction de Mosbourg.
Il n'y avait de route postale qu'entre Augsbourg et Pfafenhoffen.
Ainsi, cette divisionfait 80km en 36 heures, se repose la nuit, refait le lendemain une étape de 37 km, en marchant plus de la moitié du temps sur des routes muletières

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8997
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: 67eme de Ligne   Ven 26 Oct - 23:04

Essling : A cette bataille, la division Molitor a pour mission ddéfendre Gros-Aspern etde protéger ainsi le seul pont résidant encore intact sur le Danube.
Au début,le 1er bataillon du 67e résiste seul un instant aux attaques furieuses d'une partie de l'armée autrichienne,qui dirige sur Gros-Aspern, 60.000 hommes et 80 pièces. Bientôt,le 2eme bataillon et le 27e de ligne viennent se placer à ses côtés,tandis que les 2 autres régiments de la division s'établissent, l'un en réserve,l'autre contre Aspern et le Danube.
C'est dans cette position, dit le général Molitor,que la division a soutenu, pendant plus de quatre heures,contre la plus grande partie de l'armée autrichienne, le combat le plus inégal et le plus sanglant.
Les colonnes d'infanterie ennemie s'avançaient l'arme au bras et venaient se faire écharper sous nos baîonnettes et le feu nourri de nos bataillons pendant que leur nombreuse artillerie portait le ravage dans nos rangs.
Les troupes de la division en sont couvertes de gloire ;elles ont montré tout ce que peut la valeur instruite jointe à la discipline,au dévouement et à l'esprit militaire.
Elles ont eu 79 officiers, 2.117 sous-officiers ou soldats tués ou blessés.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Davin

avatar

Nombre de messages : 1590
Age : 59
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Le tambour maître du 67e de Ligne   Sam 27 Oct - 19:23

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8997
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: 67eme de Ligne   Sam 27 Oct - 20:11

Merci pour cette belle figurine, Davin.

Wagram : A cette bataille,le 67e se distingue à la première bataille d'Aderklao et à la défense de ce village ; pendant le reste de la journée, sa conduite est digne des plus grands éloges.
Le chef de bataillon Jacquemet et le colonel Petit ont été promu, respectivement, le premier au grade de colonel,le second à lacroix d'officier de la Légion d'Honneur.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8997
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: 67eme de Ligne   Sam 27 Oct - 23:07

Espagne : Fin 1809,le régiment rejoint son 4e bataillon en Catalogne
Au siège de Girone,un chef de bande redouté essaye à la faveur d'une attaque furieuse de faire pénétrer un convoi de vivres dans la place.Le 4e bataillon du 67e prend les armes. Son attaque fut si vigoureuse et si rapide,qu'on aborda les Espagnols sans tirer un coup de fusil. Le commandant Besseney joignit le chef de bande, se battit corps à corps avec lui et le blessa grièvement de plusieurs coups de sabre,pendant que les deux troupes selivraient un combat sanglant à la baïonnette.
Le 4e bataillon du 67e faisait partie destroupes qui assiégeaient Roses. Le lieutenant Nougaret fut chargé avec 15 hommes d'aller faire la reconnaissance d'un bois où se trouvait l'ennemi. En pénétrant dans le bois,cet officier s'aperçoit qu'il a affaire à plus de 200 hommes ; loin de se décontenancer, il commande : A la baîonnette et se jette sur la troupe espagnole qui prend la fuite en abandonnant ses armes. Le résultat de cet acte d'intrépidité fut :la prise d'un colonel,d'un major,de 3 capitaines, de 35 hommes et d'un grand nombre d'armes.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8997
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: 67eme de Ligne   Dim 28 Oct - 12:00

1814 : Durant la campagne de France, le 67e était à l'armée de Lyon.
A Mâcon,le lieutenant de grenadiers Villebrun se jette résolument dans les rangs ennemis et contribua à faire mettre bas les armes à une compagnie de grenadiers autrichiens.
Quelques jours après, il se bat corps à corps avec plusieurs soldats ennemis, terrasse et ramène prisonnier un grenadier autrichien.
Toujours au combat de Mâcon, le soldat André, pendant que sa compagnie abordait l'ennemi, se trouve entouré par plusieurs grenadiers autrichiens ;il parvient , à coups de crosse et de baîonnette, à s'en débarrasser.

1815 : Le dernier fait d'armes du 67e, sous le 1er Empire, eut lieu dans les Alpes.
Bugeaud, le célébre futur maréchal,dont le troupier,en chantant la casquette, a rendu le nom si populaire, commandait alors le 14e.Il luttait, depuis 2 jours,au passage de l'Arly,contre une divison autrichienne.
Faute de munitions, Bugeaud allait être forcé de se retirer lorsqu'un bataillon du 67e courant au feu, annonça son arrivée et envoya 23 mulets chargés de cartouches au lieutenant-colonel Bugeaud.
Le 14e reprend l 'offensive : 1.500 Autrichiens sont tués dans cette dernière attaque, et le bataillon du 67e fait sa jonction avec le brave 14e sur un monceau de cadavres.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8997
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: 67eme de Ligne   Dim 28 Oct - 19:00

1831 : L existence du régiment est définitivement proclamée le 1.07.On y incorpora les volontaires parisiens, des émigrants que le goût des aventures ou l'espoir de lafortune ont attirés en Afrique.parmieux:des femmes,des enfants et des hommes de tout âge. Les hommes de 46 à 50 ans formèrent 4 bataillons ;les enfants, les femmes et les vieilards auxquels on voulait donner droit à la solde et aux vivres formèrent un bataillon auxiliaire. Sous l'impulson du lieutenant-colonel Duchaussoy,en l'absence du colonel Friol, la cohésion s'obtint rapide et le régiment put, en très peu de temps,faire bonne figure à côté des anciens.
Fin juillet,le régiment se distingue à Birkadem. Le capitaine Balosier, vieillard de 70 ans, surnommé le Nestor des Volontaires Parisiens est mis à l'ordre de l'armée pour sa brillante conduite,et nommé chevaler de la légion d'honneur.
22.09.1833 :Un bataillon du régiment,commandé par lelieutenant-colonel Duchaussoy,prend une part brillante au combat du défilé de Boufarik.
Sont cités pour leur belle conduite :
-Le lieutenant-colonel Duchaussoy ;
-Le capitaine Huvier ;
-Le lieutenant Huchon ;
-Le sous-lieutenant Namur
-Les sergents Chosna et Marcillac

(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8997
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: 67eme de Ligne   Dim 28 Oct - 19:47

1835 : le régiment prend part à l'expédition contre les Hadjoutes . Le chef de bataillon De Lièvreville et le sergent Wattelin sont mis à l'ordre de l'armée.
Le capitaine Chrétien, embusqué dans une ferme avec sa compagnie, soutint avec valeur et courage le choc impétueux des Arabes et parvint à les arrêter assez longtemps pour permettre au corps expéditionnaire de se mettre en état de défense.
Le régiment rentre en France en avril et mai 1835.
1862 : On le retrouve de nouveau dans la province d'Oran. Un bataillon formé des compagnies d'élite du régiment,sous les ordres du colonel Brayer, tué comme général de brigade à Gravelotte,fait partie de l'expédition de 1864 dirigée par le général Deligny. Ce bataillon prend une part brillante au combat de Chabet-El-Amor.
A la même époque,le lieutenant-colonel Moraudon fait, avec 8 compagnies du centre, l'expédition contre les Flitas, sous les ordres du colonel Lapasset : Il se distingue au combat de Guelt-Ben-Zid.
A cette expédition, la 2e compagnie du 2e batailon, lieutenant Laclaverie, défend avec succès le poste d'Ammi-Moussa,attaqué par un gros parti de Flittas.
1865 : Le régiment quitte l'Algérie pour rentrer en France.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8997
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: 67eme de Ligne   Dim 28 Oct - 21:42

1870 : Le 67e faisait partie des troupes du camp de Châlons, au moment de la déclaration de guerre. Il appartenait à la 2e division (Bataille) du 2e corps (Frossard).
20.07 : Un de ses bataillons monte la grand'garde sur l'éperon de Spicheren ,en face du 40e régiment Prussien établit au champ de Sarrebruck.
2.08 : Le régiment enlève aux Prussiens le village de Saint-Arnuald.
Le 67e combat ensuite à Forbach,où il défend brillamment les usines de Stiring-Wendel.
16.08 : Le 67e est établi sous Metz, près de Gravelotte,au moment où la bataille s'engage. Surpris encore sous la tente par l'attaque des Prussiens, il recule un instant ; mais,grâce à l'énergie du colonel Thibaudin et au courage de tous, le régiment se porte en avant, occupe les positions qu'on lui a désignées et les conserve jusqu'à lafin de la bataille.
Cette journée fut très chaude et nous coûta 7 officiers tués,16 blessés et 500 sous officiers, caporaux et soldats tués, blessés ou disparus.
Les officiers,sous-officiers et soldats cités ci-après furent mis à l'ordre du jour de l'armée,pour leur brillante conduite sont :
-Le commandant Bauduin, tué pendant l'action;
-Les capitaines Fauconneau-Dufresne,et Champcommunal ;
-Le sous-lieutenant Aveyrousse et le caporal Vichard, blessés grièvement ;
-Le caporal Collin qui, blessé à la cuisse,couvre de son corps son capitaine blessé également ;
-Le sergent Hoel ;
-Le clairon Muller qui,sous le feu, prend et emporte un officier blessé, est sur le point de tomber au pouvoir de l'ennemi.
Le régiment n'est pas sérieusement engagé le 18.08 ; il subit, après cela, le sort de la malheureuse armée de Metz.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8997
Age : 57
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: 67eme de Ligne   Dim 28 Oct - 22:00

Le 67e de marche : Des débris de l'ancienne armée,on voit surgir 3 grandes armées nouvelles, sans compter les défenseurs de Paris et les nombreux groupes de volontaires répandus sur tout le territoire envahi.
20.12 : Le 67e de marche se forme dans le Nord, sous les ordresdu lieutenant-colonel Fradin de Linières ; il appartenait à la division Derroja, première division de l'armée de Faidherbe.
Ce régiment prend part aux batailles de Pont-Noyelle,de Bapaume, de Saint-Quentin ; partout des jeunes gens,sans instruction militaire,à peine armée, mal outillés et malvêtus, se battent comme des anciens, et étonnent, par leur fermeté et leur courage, les troupes aguerries de l'ennemi.

Ici se terminent pour la période qui nous intéresse, l'historique du 67e de ligne.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Argal

avatar

Nombre de messages : 72
Age : 31
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: 67eme de Ligne   Dim 20 Avr - 10:32

Pour accompagner le tambour major de la page précédente:
Source : http://www.caveantconsules.com/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 67eme de Ligne   

Revenir en haut Aller en bas
 
67eme de Ligne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 67eme de Ligne
» Le 67e Regiment de Ligne Impérial ( Lorraine )
» Boutique végan en ligne ouverture en Avril
» Les équipages de 5 avions de ligne rapportent avoir vu des OVNIs (Mexique)
» Natalie Portman sort sa propre ligne de chaussures vegans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: GÉNÉALOGIE :: - Historiques de Régiments - :: L'Infanterie :: La Ligne-
Sauter vers: