Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 NERIN Claude Colonel

Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
Jean-Yves

Nombre de messages : 9011
Age : 58
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

NERIN Claude Colonel Empty
MessageSujet: NERIN Claude Colonel   NERIN Claude Colonel Icon_minitimeLun 10 Sep - 21:53

Département de l’Yonne Fiche présenté par Jean-Pierre BIBET
Arrondissement d’Avallon Sources : M. Jean-Pierre BIBET - Archives de l’Yonne - Série M
Canton d’Avallon Archives nationales - Dossier de la Légion d’honneur N° L1981035
Commune : AVALLON Dictionnaire des Colonels de M. Bernard QUINTIN Dessin d’armes: Jean-Pierre BIBET


NÉRIN (Claude)/(1756-1838)/BARON DE L’EMPIRE/


Colonel/64e de ligne/Commandant de Place/Officier de la Légion d’honneur




NERIN Claude Colonel Nerinb10




Règlement d’armoiries:


« D’or à la tour crénelée de sable ; au franc-quartier des barons militaires »



Né le 30 juillet 1756, à Lyon (Rhône), baptisé le même jour en l’église de la paroisse Saint-Georges de Lyon.
Fils du légitime mariage de René Nérin, maître maçon, et de Catherine Rose Mollin.
Marié en premières noces à Jeanne Bernarde Boudin.
Marié en secondes noces Magdeleine Françoise Arthault qui lui donnera deux enfants.
- Pierre Marie Léopold Baron Nérin, général de brigade, commandeur de la Légion d’honneur, né le 25 novembre 1819, mort le 8 avril 1882.
- - Anne Antoinette Anastasie Nérin, née le 18 décembre 1814, marié à M. Brunet en premières noces, puis en secondes noces à Pierre Nicolas Arthault de Vergoncey, reposant tous deux dans le cimetière d’Avallon (Yonne)
Décédé à son domicile à Avallon (Yonne) le 9 novembre 1838 à 1 H 30 du matin.
Inhumé le 11 novembre 1838, dans le cimetière d’Avallon (Yonne) dans lequel la sépulture existe encore de nos jours.

Etats des services :

Engagé volontaire le 31 août 1775, comme soldat dans le régiment de Brie devenu 24e régiment d’infanterie de ligne, il y sert en qualité de grenadier le 11 mai 1777.
Caporal des grenadiers, le 31 janvier 1783.
Sergent le 13 mars 1787.
Sergent fourrier le 1er janvier 1790 dans le régiment de Brie devenu le 24e régiment d’infanterie de ligne en 1791.
Sergent-major le 18 août 1791.
Sous-lieutenant le 12 janvier 1792.
Lieutenant le 16 juin 1792.
Adjudant-major le 18 octobre 1792 au même régiment.
Capitaine le 21 novembre 1793.
Chef de bataillon à titre provisoire du 1er bataillon du 24e régiment d’infanterie de ligne, le 18 thermidor an II
(5 août 1794) Son bataillon ayant été incorporé au premier amalgame dans la 47e demi-brigade de bataille le 21 juin 1795, il est promu chef de brigade de cette demi-brigade le 29 messidor an III (17 juillet 1795), puis de la 97e demi-brigade d’infanterie de ligne au second amalgame le 23 février 1796
Nommé colonel du 64e régiment d’infanterie de ligne, par arrêté du 12 vendémiaire an XII (5 octobre 1803)
Commandant de la place d’Ulm, en Souabe (Bavière), le 23 octobre 1805.
Commandant de la province de Prignitz en Prusse (1806)
Admis à la retraite pour infirmités et blessures, par décret impérial du 16 mars 1807.
Il lui est accordé une pension de 2602 francs par décret impérial du 4 août 1807.

Campagnes :
1781-1782 : Côtes de Bretagne.
1792 : Prend part à la bataille de Valmy, le 20 septembre 1792, à l’armée du Nord.
1793 : Prend part aux opérations de l’armée de la Moselle.
1794-1795 à 1797 : Aux armées du Rhin et de la Moselle. Met en déroute l’ennemi au combat du 8 septembre 1794 et lui prend une pièce de canon. Se distingue au combat de Frankenwald (1795) Se fait remarquer au combat d’Offenburg où il repousse avec son 1er bataillon les charges du régiment de cuirassiers d’Anspach et le force à se replier après lui avoir tué son colonel le 28 juillet 1797. A la tête du 97e régiment d’infanterie de ligne, étant affectée aux armées d’Allemagne et d’Helvétie (1798), puis d’Italie et de Naples, il soutient à Terni avec les 1500 hommes de sa demi-brigade et 4 compagnies de la 64e demi-brigade d’infanterie de ligne un combat contre un corps de 6000 Napolitains, fait 450 prisonniers dont le général en chef et 12 officiers et prend 17 canons et 20 caissons le 27 novembre 1798.
1799 : Participe à la bataille de la Trebbia le 19 juin 1799.
1800 : Blocus de Gênes.
1801 : Armée d’observation du Midi dans les Abruzzes.
1803 - 1805 : Armée des Côtes de l’Océan, au camp de Boulogne.
1805 - 1807 : Armée d’Allemagne.

Campagne de captivité :
Fait prisonnier dans l’affaire de Cogoletto en Ligurie le 11 avril 1800.
Libéré la même année.

Blessures :
- Blessé d’un coup de feu à la jambe gauche au combat de Neresheim lors du déblocage des lignes de Wissembourg. le 11 frimaire an II (30 novembre 1793)
- Blessé d’un coup de mitraille à la gorge, à Frankaudal, le 23 brumaire an IV (14 novembre 1795)
- Blessé par un éclat de pierre à la jambe gauche à la suite du ricochet d’un boulet au siège de Kehl, le 15 nivôse an V (16 janvier 1797)

Décorations :
- Membre de la Légion d’honneur (Chevalier), par décret impérial du 20 frimaire an XII (11 décembre 1803)
- Officier de la Légion d’honneur, par décret impérial du 26 prairial an XII (14 juin 1804)

Titres:
Baron de l’Empire par lettres patentes du 11 juillet 1810 signées de l’Empereur.

Dotations :
Bénéficiaire d’une dotation de 4000 francs sur les biens réservés en Westphalie, par décret impérial du 17 mars 1808.

Autres fonctions :
- Maire d’Avallon pendant les Cent-Jours, nommé par l’Empereur, le 17 mars 1815, remplaçant M. Raudot, démissionnaire.
Membre du collège électoral du département de l’Yonne. Colonel de la garde nationale d’Avallon après la Révolution de 1830.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
 
NERIN Claude Colonel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NERIN Claude Colonel
» TROUBLE (Claude) - COLONEL 24è Dragons - Montbard COTE D'OR
» CHAILLOT (Louis-Claude) Colonel - Maréchal de camp
» Colonel Claude Antoine Simon Vermot
» Militaire: Philip James Corso (lieutenant-colonel) (1915-1998)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les Militaires :: Les officiers et sous-officiers-
Sauter vers: