Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 BARBOU D'ESCOURIERES Gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rémy Godbert
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 816
Age : 66
Localisation : Fouilloy 80 Somme
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: BARBOU D'ESCOURIERES Gabriel   Jeu 27 Sep - 14:39

Né à Abbeville le 23 novembreHeberger image 1761. Décédé à Paris le 6 décembre 1827.

Il est le fils d'un capitaine au régiment d'Artois. Il s'enrôle comme volontaire dans le même régiment le 14 mai 1779, devient sous-lieutenant 3 ans plus tard, avant de s'embarquer pour la Jamaïque.

Lieutenant en 1788, il sert dans l'armée du Nord en 1793. Adjudant général, chef de brigade, il est à Fleurus le 26 juin 1794. Général de brigade en 1795, puis de division en 1799, il sert sous le commandement des futurs maréchaux BRUNE , puis AUGEREAU. Il est affecté à l'armée de Batavie jusqu'à sa dissolution en 1801. En 1803 ,il commande la 2ème division du camp d'Utrecht, avant de prendre le commandement supérieur des troupes françaises en Hanovre en1805.

En 1807, il commande la 1ere division du 2ème corps d'observation de la Gironde sous le général DUPONT. Il est ensuite fait prisonnier à Baylen en 1808, lorsque DUPONT se rend à une armée d'insurgés espagnols. C'est la première défaite d'une armée impériale, qui marque la fin du mythe d'invincibilité de la Grande Armée.

Le 21 septembre, il rejoint Toulon pour prendre le commandement de la 5ème division de l'armée d'Italie sous les ordres du vice-roi Eugène de BEAUHARNAIS. Il résiste victorieusement à Venise face aux Autrichiens de l'archiduc Jean. Il est ensuite assiégé dans Ancône par MURAT, roi de Naples (et traîte à sa patrie), bombardé dans sa citadelle, d'ESCOURIERES, il capitule le 18 février 1814.

Rentré en France après la chute de l'Empereur, il est fait chevalier de Saint-Louis puis Grand Officier de la Légion d'Honneur. Aux Cent-Jours, il est affecté à la 13ème division militaire, puis est admis à la retraite le 4 septembre 1815, après le retour des Bourbons dans le fourgon des coalisés. Il meurt à Paris le 6 décembre 1827 à l'âge de 66 ans. Son nom est inscrit sut l'Arc de Triomphe.


Dernière édition par rémy Godbert le Sam 4 Jan - 21:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rémy Godbert
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 816
Age : 66
Localisation : Fouilloy 80 Somme
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: portrait du général Barbou   Mer 1 Jan - 22:13

Heberger image
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
BARBOU D'ESCOURIERES Gabriel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BARBOU D'ESCOURIERES Gabriel
» Vatican : les extraterrestres possibles ? José Gabriel Funes
» Saint Jean-Gabriel Perboyre et Bienheureux Charles Spinola
» L'Esprit Saint; l'Ange Gabriel
» Jean-Gabriel Greslé P.V. d'audition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les Militaires :: Les Généraux de la Révolution et de l'Empire-
Sauter vers: