Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 BARAGUEY D'HILLIERS Louis , Comte d'Empire .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rémy Godbert
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 816
Age : 66
Localisation : Fouilloy 80 Somme
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: BARAGUEY D'HILLIERS Louis , Comte d'Empire .   Ven 12 Oct - 15:14

BARAGUEY d'HILLIERS Louis

Né le 13 août 1764 à Paris
décédé le 6 janvier 1813 à Berlin.


D'une famille noble, il entre comme cadet au régiment d'Alsace infanterie le 1 février 1791. Il devient lieutenant le 18 mars 1791. Acquis aux idées nouvelles, il est nommé aide de camp du général CRILLON le 10 février 1792, puis du général de LA BOURDONNAYE le 27 mai. Nommé lieutenant-colonel par Montesquiou, il sert à la légion des alpes le 28 juillet 1792 . Sert ensuite sous les ordres de CUSTINE, comme colonel, en septembre. Il se distingue à la prise de Spire le 30 septembre 1792, de Worms le 4 octobre, de Mayence le 21 octobre, de Francfort sur le Main le 23 octobre et il est blessé au combat de Hockheim en janvier 1793. Nommé général de brigade,le 4 avril 1793.

Il est chef d'état-major de l'armée du Rhin sous CUSTINE puis BEAUHARNAIS. Après la défaite devant Mayence, il est suspendu de ses fonctions, le 27 juin 1793, arrêté le 28 juillet, puis emprisonné à l'Abbaye puis à la prison du Luxembourg. Le tribunal révolutionnaire l'acquitte, le 10 juillet 1794... Sous les ordres de MENOU, il réprime le soulèvement du faubourg Saint-Antoine, ce qui lui vaut d'être de nouveau envoyé devant un tribunal et de nouveau acquitté. Affecté à l'armée d'Italie le 8 mai 1796, il sert sous les ordres de BONAPARTE. Il se distingue à Bergame le 24 décembre 1796, à Rivoli le 14 janvier 1797 et La Corona. Nommé général de division le 10 mars 1797,il s'empare de Venise le 16 mai.

Il est affecté à l'armée d'Egypte le 5 mars 1798, il est à la prise de Malte le 10 juin. Chargé de porter les drapeaux pris à l'ennemi au Directoire, son navire "la sensible" ayant été intercepté par les anglais le 27 juin, il est fait prisonnier, non sans avoir réussi à jeter par-dessus bord les trophées et les dépêches. Conduit à Portsmouth, il est mis en liberté sur parole. De retour en France, il est aussitôt destitué ... ! le voilà pour la 3ème fois traduit devant un tribunal, ... et de nouveau acquitté.

Affecté à l'armée du Rhin, il est à Landau avec l'épisode de l'explosion du magasin à poudre, à Engen le 3 mai 1800 et Biberach le 9 mai. Après Marengo, il est nommé à l'armée des grisons sous MACDONALD . Vainqueur à Canova, il est rappelé en France en 1801 pour commander la 2ème division de dragons, au camp de Compiègne le 29 septembre 1803. Nommé colonel général des dragons le 6 juin 1804. Grand Aigle de la Légion d'Honneur le 2 février 1805. Il fait la campagne de 1805 dans le 2ème corps d'armée de NEY, et combat à Elchingen le 14 octobre et à Austerlitz le 2 décembre.

Après la paix de Presbourg, il commande le corps d'armée du Frioul sous Eugène de BEAUHARNAIS le 22 septembre 1806. Le 22 août 1808, il est nommé gouverneur de Venise. Durant la campagne contre l'Autriche en 1809, il est engagé à l'aile gauche de l'armée d'Italie commandée par Eugène de BEAUHARNAIS. Il s'illustre sur la Piave, puis au combat de Tarvis et de Raab. A la fin de 1809, il combat dans le Tyrol contre la rébellion menée par Andreas Hofer. Comte d'Empire, il est désigné pour partir en Espagne, le 22 août 1810, il est nommé gouverneur de Haute-Catalogne en novembre 1810.

Il rentre en France en 1811 et commande la 19ème division militaire à Lyon du 19 octobre 1811 à février 1812. Il part alors en Russie en juillet 1812, nommé gouverneur de Smolensk le 27 août, puis commandant une division du 9ème corps de VICTOR. Il est battu sévèrement à Iéna le 9 novembre 1812, il est suspendu de ses fonctions et reçoit l'ordre de revenir en France pour être mis aux arrêts, en attendant une enquête, voir un nouveau procès. Sans doute aurait-il été une nouvelle fois acquitté, mais cette comparution est jugée comme un déshonneur inacceptable et trop lourde à porter.

Louis BARAGUEY d'HILLIERS décède à Berlin d'une fièvre nerveuse d'après l'acte de décès, plus probablement de chagrin le 6 janvier 1813. Son coeur repose dans la crypte des Invalides, à Paris.

M.DUNAN écrira de lui : "battu gravement à Iéna pendant la campagne de Russie, il est suspendu en attendant qu'une commission d'enquête se prononce sur sa conduite. Héros de vingt batailles, il en meurt de chagrin à Berlin en 1813."


Dernière édition par rémy Godbert le Jeu 26 Aoû - 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rémy Godbert
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 816
Age : 66
Localisation : Fouilloy 80 Somme
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: portrait du général Baraguey d'Hilliers   Mar 17 Nov - 12:04

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
BARAGUEY D'HILLIERS Louis , Comte d'Empire .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BARAGUEY D'HILLIERS Louis , Comte d'Empire .
» LEPIC (Louis) Comte - Baron - Général de division - GARDE
» BARAGUEY d'HILLIERS - Maréchal
» MORAND Charles-Antoine-Louis-Alexis.
» BARROIS PIERRE - Comte d'Empire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les Militaires :: Les Généraux de la Révolution et de l'Empire-
Sauter vers: