Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Esquirol

avatar

Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...   Sam 27 Oct - 0:06

Joséphine a écrit:
il eût toujours tout à gérer seul, qu'il s'agisse d'affaires militaires ou politiques.
Cela ne me paraît pas tout à fait exact. En 1809, alors que Napoléon était à Vienne pour mener la guerre contre l'Autriche, les Anglais tentèrent un débarquement à Walcheren. Clarke, ministre de la guerre, qui aurait dû avoir pour tâche de gérer ce genre de crise, fut assez rapidement dépassé par les événements. Mais Fouché prit les choses en mains et envoya Bernadotte pour repousser ce débarquement. L'expédition anglaise se solda par un échec.

Même si certains choix de Fouché lui déplurent (il fit notamment remplacer Bernadotte et désapprouva la mobilisation de la Garde nationale), Napoléon fut bien obligé de reconnaître l'efficacité de son ministre de la Police. Toutefois, loin de tirer comme leçon de cette affaire qu'il valait mieux avoir des collaborateurs efficaces que des collaborateurs dociles, Napoléon destitua Fouché l'année suivante et le remplaça par Savary qui, lors de la conjuration de Malet, se laissa docilement mener en prison.

Est-ce là que se situe la différence entre Bonaparte et Napoléon ? Pas encore parvenu au sommet de sa gloire, le général et ensuite le premier Consul Bonaparte avait besoin de collaborateurs efficaces. Mais une fois arrivé à ses fins, ces hommes efficaces cessaient de lui être utiles et lui apparaissaient au contraire comme de dangereux rivaux qui pouvaient lui faire de l'ombre. Il les remplaça donc par des individus de moindre envergure à l'intelligence souvent bornée qui n'auraient jamais osé contester ses décisions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...   Sam 27 Oct - 0:52

Cela ne me paraît pas tout à fait exact. En 1809, alors que Napoléon était à Vienne pour mener la guerre contre l'Autriche, les Anglais tentèrent un débarquement à Walcheren. Clarke, ministre de la guerre, qui aurait dû avoir pour tâche de gérer ce genre de crise, fut assez rapidement dépassé par les événements. Mais Fouché prit les choses en mains et envoya Bernadotte pour repousser ce débarquement. L'expédition anglaise se solda par un échec.

Même si certains choix de Fouché lui déplurent (il fit notamment remplacer Bernadotte et désapprouva la mobilisation de la Garde nationale), Napoléon fut bien obligé de reconnaître l'efficacité de son ministre de la Police. Toutefois, loin de tirer comme leçon de cette affaire qu'il valait mieux avoir des collaborateurs efficaces que des collaborateurs dociles, Napoléon destitua Fouché l'année suivante et le remplaça par Savary qui, lors de la conjuration de Malet, se laissa docilement mener en prison.

Est-ce là que se situe la différence entre Bonaparte et Napoléon ? Pas encore parvenu au sommet de sa gloire, le général et ensuite le premier Consul Bonaparte avait besoin de collaborateurs efficaces. Mais une fois arrivé à ses fins, ces hommes efficaces cessaient de lui être utiles et lui apparaissaient au contraire comme de dangereux rivaux qui pouvaient lui faire de l'ombre. Il les remplaça donc par des individus de moindre envergure à l'intelligence souvent bornée qui n'auraient jamais osé contester ses décisions. (Esquirol) ...


Je ne partage nullement votre opinion.

Si effectivement les Talleyrand et Fouché, hommes sinistres par excellence, restèrent aux yeux de l'Empereur, efficaces dans leurs domaines respectifs, cette évidence n'échappa certainement pas à Napoléon qui connaissait trop bien l'étoffe de la nature humaine pour ne pas distinguer les qualités de ses collaborateurs, dussent-elles être revêtues du manteau de la rouerie, du vice et du mensonge !

Ayant fait la part des qualités et des faiblesses personnelles, voire des travers des hommes qu'il employait, c'est toujours l'efficacité qui l'emportait, et en cela, Fouché comme Talleyrand, servirent l'Empereur durant de longues années, sans autre peine que quelques disgrâces.

A ce propos, lors de son retour de Russie, l'Empereur discutant de longs moments avec Caulaincourt, avait cité certains noms si connus que son compagnon n'osa jamais en faire mention , de peur de ternir la gloire de ces quelques noms appartenant à l'Histoire ...

"Et pourtant, avait conclu l'Empereur, ces hommes sont des héros !"

Et c'est la raison pour laquelle il leur épargna toujours d'être fusillé...




salut
Revenir en haut Aller en bas
Esquirol

avatar

Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...   Sam 27 Oct - 1:09

Fusillés ????
Mais sur quelles bases ?
Napoléon n'était pas un de ces dictateurs minables qui devaient recourir à une sanglante répression pour se maintenir au pouvoir.

Pour le reste, je ne comprends rien à votre message. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sibuet

avatar

Nombre de messages : 32
Localisation : Sion (Vendée)
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...   Sam 27 Oct - 18:53

Ambrosio, je répondais à une accusation d'AF par une légère allusion à la Vendée rappelant que les Vendéens d'hier et d'aujourd'hui ne sont pas des nostalgiques du royaume perdu en 1789. Wink

Nous ne pouvons pas ignorer, dans ce débat, le comte de Provence, le futur Louis XVIII, dont l'existence perturbe le Napoléon des désastres à répétition.

En 1815, seuls deux souverains sont présents en Belgique, Napoléon et Louis XVIII, qui, de part sa présence, inquiète Wellington chargé de sa sécurité et pèse sur les destinées de l'Empereur...

Bonaparte n'était pas du tout sous la pression de Louis XVIII.

Plus libre d'agir à sa guise, moins accablé par les événements...

salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...   Sam 27 Oct - 18:56

Il faut rendre à César ce qui est à César même si je ne suis pas d'accord sur tout mais Louis XI fait une unité territoriale, Françoix 1 er impose la langue française, Louis XIV nous laisse Versailles et ...les Invalides, Louis Philippe , les tableaux de la galerie des Batailles à Versailles. Et je ne rentre pas dans les détails par faute de temps et de devenir lassant.
(Ambrosio) ...

Sans vouloir ouvrir une discussion sur la royauté, puisque d'une part ces lieux sont réservés au Premier et au Second Empire, et que, d'autre part, ce n'est pas non plus le corps du sujet posté, je reviendrai juste un instant sur "l'éclatant héritage" laissé par Louyis XIV ... Versailles !

En effet, si Versailles bénéficie aujourd'hui d'une certaine renommée, il ne faut pas oublier que son roi, (à la grande différence entre lui et Napoléon), avait ruiné la France avec son palais extravagant, ce qui du reste, lui fit perdre à l'époque une bonne partie de sa réputation.

A l'inverse, lorsque Napoléon éprouvait le désir de construire ou d'agrandir quelque bâtiment, et ce désir ne le quitta quasiment jamais, ce fut toujours associé à l'intention de donner du travail aux différents corps de métiers de la construction, tout en gardant un oeil vigilant et rigoureux sur le budget de l'Etat.

Là aussi se situait "Le Génie".

C'est tout.
Mais c'est suffisant pour rendre la comparaison inappropriée.




salut
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...   Sam 27 Oct - 19:05

Nous ne pouvons pas ignorer, dans ce débat, le comte de Provence, le futur Louis XVIII, dont l'existence perturbe le Napoléon des désastres à répétition. (Sibuet) ...

J'ai souvent l'étrange impression que nous n'évoquons pas la même page d'Histoire ! ...

S'il y eût trouble dans l'esprit de Napoléon, ce ne fut pas l'impotent qui le généra ...

Le Louis XVIII des coups ratés n'avait d'impressionnant que son poids. Laughing





salut
Revenir en haut Aller en bas
Esquirol

avatar

Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...   Sam 27 Oct - 19:33

C'est avec les "revenus extraordinaires" que Napoléon assure l'équilibre budgétaire de la France.
Ces "revenus extraordinaires" sont constitués par les lourdes indemnités qu'il impose aux vaincus lors de la signature des traités de paix. A cela s'ajoutent les prélèvements réalisés pendant la guerre qui peuvent parfois s'apparenter à du pillage comme lors de la première campagne d'Italie.
Le budget repasse dans le rouge quand la source de ces revenus extraordinaires se tarit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sibuet

avatar

Nombre de messages : 32
Localisation : Sion (Vendée)
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...   Sam 27 Oct - 19:41

Joséphine,

Qui a succédé à Bonaparte ?

Napoléon.

Qui a succédé à Napoléon ?

Louis XVIII.

Ne vous laissez pas abuser par son physique ingrat, chère Joséphine. Wink

Depuis les travaux de Philip Mansel et de quelques autres, ce roi mal connu a été réhabilité.

C'est Napoléon qui a remis en course le comte de Provence par ses campagnes titanesques aux résultats désastreux.

Ce que je regrette comme beaucoup, c'est que Napoléon ne soit pas resté le Bonaparte de 1803, année où la France était stabilisée, forte comme elle ne l'avait jamais été auparavant et comme elle ne le sera jamais plus par la suite.

Napoléon Bonaparte est au faîte de sa puissance et la France avec lui, en 1803.

salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ambrosio



Nombre de messages : 1262
Age : 66
Localisation : Nola .Campanie. Royaume de Naples
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...   Sam 27 Oct - 19:48

Bien d'accord avec vous Joséphine et non par complaisance mais par conviction.
Je fais bien la différence entre la Royauté avant la Révolution et aprés. Avant avec plus ou moins de bonheur , les rois font la France que trouvera votre "Génie" par contre aprés la Restauration ils sont lamentables et le plus ridicule est Henri V qui voulait restaurer le drapeau fleurdelysé !

Louis XIV n'a pas laissé que Versailles , j'aurais du évoquer le travail de Colbert au niveau de l'économie et des réformes qui nous permirent d'avoir une place honorable dans la "Vieille Europe".
Que Louis XIV ait ruiné la France , c'est un peu un cliché d'école primaire , comme le bon roi Henri IV ou les fillettes de Louis XI.

En tout , l'exagération ou la simplification est nuisible.
Napoléon Bonaparte n'est pas le fruit de son Génie mais de la conjoncture sociale, démographique et économique de la France de son époque.

Murat n'était pas un grand chef de cavalerie quand il s'engage en 1787, pas plus que Lannes qui va rentrer dans les volontaires du Gers et Lasalle dans les troupes à pied.

Sans tous les noms gravés sur l'Arc de Triomphe, point d'Empire, point de Génie.



cheval au galop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...   Sam 27 Oct - 21:46

[quote="ambrosio"]Bien d'accord avec vous Joséphine et non par complaisance mais par conviction.
Je fais bien la différence entre la Royauté avant la Révolution et aprés. Avant avec plus ou moins de bonheur , les rois font la France que trouvera votre "Génie" par contre aprés la Restauration ils sont lamentables et le plus ridicule est Henri V qui voulait restaurer le drapeau fleurdelysé ! (ambrosio) ...

Je vous rassure de suite, "mon Génie" est également celui de bon nombre de populations à travers le Monde entier...

Louis XIV n'a pas laissé que Versailles , j'aurais du évoquer le travail de Colbert au niveau de l'économie et des réformes qui nous permirent d'avoir une place honorable dans la "Vieille Europe".
Que Louis XIV ait ruiné la France , c'est un peu un cliché d'école primaire , comme le bon roi Henri IV ou les fillettes de Louis XI. (ambrosio) ...

Je connais quelque peu l'Histoire, en dehors du Premier Empire pour savoir ce qu'ont laissé les uns et les autres.
Et nier que Louis XIV ait ruiné la France "grâce" à Versailles, ce n'est pas faire preuve de bonne foi.

Par ailleurs, je ne pense pas que les écoles primaires diffusent cette vérité ; dans mes souvenirs de classes, en effet, ne persistent que l'écho du faste, de la dorure et de l'aura faite autour de ce roi !
Mais j'ai toujours eu pour habitude de me forger une opinion en dehors de ces infimes pages de livres de classe, qui, pour le moins, réussissent à satisfaire les ignards.

En tout , l'exagération ou la simplification est nuisible.
Napoléon Bonaparte n'est pas le fruit de son Génie mais de la conjoncture sociale, démographique et économique de la France de son époque. (ambrosio) ...

S'il est tout-à-fait exact que Napoléon a profité d'une conjoncture favorable, il reste indéniable que l' Homme possédait ce génie reconnu du reste, par tous les historiens, et même par certains de ses ennemis ...

Et si cette conjecture propulsa Napoléon dans son édifiante ascension, il fut néanmoins incomparable pour avoir possédé et mis en oeuvre au plus haut degré, le génie militaire, politique et littéraire.
Dans le même temps, il s'avéra être un homme "complet" capable d'administrer, de légiférer, d'écrire et de bâtir...

Je suis désolée, mais la conjoncture, aussi séduisante puisse-t-elle avoir été pour lui, ne fabriquait pas de tels êtres exceptionnels.

Alors, reconnaissons la vérité, que diable !
Que craignez-vous donc ? Qu'il vous fasse encore de l'ombre ??

Murat n'était pas un grand chef de cavalerie quand il s'engage en 1787, pas plus que Lannes qui va rentrer dans les volontaires du Gers et Lasalle dans les troupes à pied.

Sans tous les noms gravés sur l'Arc de Triomphe, point d'Empire, point de Génie. (ambrosio).

Commençons par le commencement ...

Sans Napoléon, point d'Empire, et point de Murat ni de Lannes ou Lasalle ou tout autre personnage s'étant distingué et élevé grâce à lui.




salut
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8961
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...   Sam 27 Oct - 23:00

Joséphine a dit :
Citation :
S'il est tout-à-fait exact que Napoléon a profité d'une conjoncture favorable
C'est la grande question:
Est-ce l'Histoire qui fait les hommes ou les hommes qui font l'histoire?

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
ambrosio



Nombre de messages : 1262
Age : 66
Localisation : Nola .Campanie. Royaume de Naples
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...   Dim 28 Oct - 9:23

Pour moi, il n'y a aucune hésitation, c'est l'Histoire qui fait les hommes.


cheval au galop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 11717
Age : 72
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...   Dim 28 Oct - 9:30

Bonjour.....sunny

Pour moi....ce sont les hommes qui font l'histoire sans aucun doute....il me semble que l'on se pose beaucoup de questions..!!!

La météo aussi n'aurait-elle pas eu une part importante dans les victoires et les défaites...?... nous n'en finirions plus.

Que ce soit... Bonaparte ou Napoléon 1er...il reste un homme hors du commun...il garde une grande place dans l'histoire de notre pays....

salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
ambrosio



Nombre de messages : 1262
Age : 66
Localisation : Nola .Campanie. Royaume de Naples
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...   Dim 28 Oct - 10:15

C'est quand même la conjoncture sociale, économique, cultuelle et politique d'une époque qui "produit" des hommes.
La révolution commence en 1788 lors de la "journée des tuiles". Au départ c'est la Bourgeoisie qui veut plus de pouvoir et c'est le 14 juillet que les sections prennent La Bastille, or c'est le jour où le pain est le plus cher à Paris. Le hasard n'existe pas, il y a des explications à tout.
Un exemple militaire, en 1805 si les Russes et les Autrichiens avaient eu simplement eu le même calendrier , les choses auraient été différente , or le calendrier orthodoxe à 12 jours de retard sur le notre , et 12 jours cela compte dans une campagne . Même la météo a un role, voyez la retraite de 1812



cheval au galop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Nic
Invité



MessageSujet: Re: Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...   Dim 28 Oct - 10:26

Entièrement d'accord avec Jean-Baptiste :

Les Hommes de Génie, d'ambition, de caractère, et de tempérament saisissent les opportunités que leur offrent les évènements, mais ce sont EUX ensuite qui écrivent les pages de l'Histoire....

Napoléon en fut le Plus Grand, tant par le nombre d'évènements saisis et accomplis, que par ses fabuleuses pages écrites... sunny


Il dira d'ailleurs : " Quel Roman que ma Vie ! " cheers

salut
Revenir en haut Aller en bas
ambrosio



Nombre de messages : 1262
Age : 66
Localisation : Nola .Campanie. Royaume de Naples
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...   Dim 28 Oct - 10:50

Je comprends que l'on soit rassuré par le role de l'Homme et penser que l'on peut agir sur la Vie.
Toutefois, j'ai eu l'occasion de m'expliquer sur l'Histoire récement sur ce forum et peut être dans ce sujet.
Vous avez deux façons d'analyser l'Histoire , l'approche marxiste ( qui est ce que j'ai appris) et l'approche evenementielle qui met en avant l'homme ou un fait en dehors de tout contexte social. Les thèses, les maitrises, les doctorats sont basées sur la première méthode, la seconde va "des histoire d'amour de l'Histoire de France" à ceux que j'écris dans les revues. Je ne suis pas dupe et je ne dis pas que je fait une "étude" à chaque fois.
Tout est trés subjectif...


cheval au galop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...   Dim 28 Oct - 12:01

Bonjour Ambrosio....

Il va certainement tomber de la m..... puisque je me décide à écire car vous m'en donnez l'occasion.

Vous ne craignez pas de vous attirer les foudres en affirmant de manière péremptoire : "tout est très subjectif...." ? Méfiez-vous il y en a encore qui ont la fausse naïveté de penser ou de laisser croire qu'il y a encore une place pour l'objectivité... Laughing On peut toujours rêver ....


Je n'ai pas l'outrecuidance de laisser croire que je suis un spécialiste mais j'ai le devoir de me souvenir des professeurs qui m'ont durablement "impressionné" à la manière d'une plaque photographique. Notamment deux qui étaient tout à fait opposés dans leurs conceptions "politiques" et tous deux affirmaient qu'on devait "penser" et affirmer nos partis pris dès lors que nous étions en mesure de les justifier. Je vous suis entièrement sur le sujet de la subjectivité ....

Un peu moins lorsque vous affirmez que tous les mémoires, doctorats et autres thèses sont construits sur le modèle marxiste. Ce fut le cas et ce fut dommage dans la mesure où ce mode de pensée conduit à la pensée unique qui ravage chaque jour notre culture .... dès lors nous sommes loin de la salutaire subjectivité.

Enfin la place de l'homme dans l'histoire : l'envisager c'est courir le risque d'enfoncer une porte ouverte. Pas de votre part.... bien entendu. Il y a une inter-action entre l'homme et son contexte. L'homme n'est pas seulement commandé par le contexte social au sens large et/ou par son environnement climatique. L'homme est tout simplement "moral" et il est avant tout "libre". Il a capacité à saisir les opportunités qui lui sont offertes ou à les refuser.

Et pour revenir sur la rédaction de certains mémoires ou thèses, marxisme ou pas, nous constatons aujourd'hui qu'ils sont largement pompés.... pour deux raisons au moins : la malhonnêteté intellectuelle et la mécessité d'avoir une pensée "conforme". Mais l'objectivité est sauve. Oufffff !


salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
ambrosio



Nombre de messages : 1262
Age : 66
Localisation : Nola .Campanie. Royaume de Naples
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...   Dim 28 Oct - 12:45

Bonjour PGB,

Quel plaisir, doble, de vous faire écrire et en plus des choses intelligentes.
Je commençais à désesperer de pouvoir faire refléchir dans cette " Eglise St Pierre de Rome" du culte de Napoléon Laughing

La méthode marxiste n'a rien à voir avec l'idéologie du Capital, il s'agit simplement , si l'un peut dire, d'analyser une époque , un fait sous toutes les facettes pour en comprendre le mécanisme et replacer l'ensemble dans l'évolution mondiale de l'Histoire. C'est dans ce cadre que certains personnages saisissent des opportunités grace à leur entourage et dans un milieu bien précis .

C'est dans ce cadre que Bonaparte est porté au pouvoir par la volonté d'une Nation et que Napoléon s'appoprie ce pouvoir pour ses ambitions personnelles. Toute action amenant une réaction, L'Angleterre voyant son économie risquer l'étouffement va mettre l'or de ses colonies et de son commerce sur les bureaux de tous ceux qui abattrons l'homme du Blocus continental et c'est donc pour une raison économique que l'Empire va s'écrouler. Aprés on peut évoquer telle ou telle bataille ou action mais au final c'est une goutte d'eau dans l'océan.

Le projet ambitieux mais qui a échoué c'est la campagne d'Egypte , il fallait couper les vivres des Anglais à la base, c'est à dire leurs colonies.
La bataille de Trafalgar contraint Napoléon à se contenter de l'Europe. En 1812 tout est en place pour abatre la France et y remettre un régime plus concilliant . Nous avons vécu grace aux troupes de nos Alliés, l'Angleterre par son commerce et "ses" Indes, il faudra attendre la III République pour que la France s'engage sur le chemin de l'Angleterre et ait des colonies, bien que sous Louis Philippe il y a l'idée dans l'air avec l'Algérie.

Vous voyez comme nous sommes loin de l'évenementiel.

J'avais un professeur , Mr Sempéré, qui disait qu'on étudiait et comprenait mieux la Révolution à travers les cahiers de doléances et les lois que part les faits .

Béni soit mon professeur de 3 éme qui m'a fait l'Histoire. Curieusement la Révolution et l'Empire étaient au programme de cette classe.




cheval au galop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 11717
Age : 72
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er   Dim 28 Oct - 13:27

Mon Cher Puygriou Bernisel......

"Il va certainement tomber de la m...."....Mais non c'est le soleil sunny qui revient par votre savoir et vos propos opportuns bien ficelés....

Amicalement......salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
ambrosio



Nombre de messages : 1262
Age : 66
Localisation : Nola .Campanie. Royaume de Naples
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...   Dim 28 Oct - 13:43

Ni des boulets comme dirait Lepic Laughing

Il fait 19 et les fenètres sont ouvertes sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
puygriou bergisel

avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 65
Localisation : Paris, sous le Dôme
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...   Dim 28 Oct - 13:55

Pour la méthode marxiste .... je sais .... mais c'est vrai je ne veux pas laisser penser que j'ai l'esprit réducteur. Le problème c'est que l'idéologie aidant certains en arrivent à tout réduire.

Bonaparte n'est pas à proprement parler porté au pouvoir par la volonté d'une Nation. Les circonstances sont telles que le pouvoir lui est offert. Et que, lui, Bonaparte saisit cette opportunité. L'homme avec ses fragilités n'est pas loin.... car Bonaparte s'interroge. Mais la force de l'action est plus forte. La détermination de l'homme prend le dessus. Il y a bien inter-action entre l'homme et les circonstances.

Parler des ambitions personnelles de Napoléon... le problème c'est qu'une fois ceci posé où va-t-on ? Le Chef a des ambitions personnelles, c'est une évidence. Rien n'est gratuit. Des noms : Clémenceau, de Gaulle pour ne citer que deux contemporains (sans parler d'autres qui sont pétris d'ambitions personnelles ...). Je crois que ces hommes pris un à un n'auraient jamais porté leur action si haut sans cette part d'ambition ... personnelle. On dit d'eux qu'ils sont caractériels. C'est le moins que l'on puisse dire d'un Chef digne de ce nom. Ils veulent tant pour leur pays ... qu'ils en veulent une part pour eux. Sans aucun doute. Mais a contrario il leur faut accepter l'ingratitude qui est le boomerang de cette ambition parfois mal digérée. Des événements récents sont bien là pour le souligner.

Et pour Jean-Baptiste, n'oubliez pas que nos grognards à Prace avaient les pieds dans la m.... mais la tête au Soleil ! Wink



salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bergisel.fr
ambrosio



Nombre de messages : 1262
Age : 66
Localisation : Nola .Campanie. Royaume de Naples
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...   Dim 28 Oct - 18:56

Tout à fait d'accord sur votre analyse mais Bonaparte bénéficie de 2 votes " démocratiques " concernant le Consulat à vie puis au titre d'Empereur , ce qui lui donne une légimité face aux Français et donc à la France . Voila mon idée de départ.

Bien sur que personne ne fait rien pour rien et que plus on est proche du pouvoir et plus on en prend les prérogatives ou les avantages.
Mais sans monter si haut, je pense que c'est humain de vouloir gravir les échelons dans le civil comme dans l'Armée. Il y a le motif pécunier et aussi celui de l'égo.
L'homme a ce point commun avec les animaux , l'instinct de survie, or plus on monte et plus on se croit à l'abri. Napoléon parlait de 'sa bonne étoile" et c'est vrai qu'il a eut de la chance. Comme le jouer maladif , il a voulu toujours remettre ses gains sur la table , jusqu'au jours où les autres connaissaient son jeu et se sont unis pour le battre.

Je sais ce n'est pas trés académique mais la métaphore est justifiée.

A St Hélène avec son Mémorial , il a gagné sa plus grande bataille , celle de la postérité et de la vénération. Du moins chez certains ....et pour une fois sans morts !


cheval au galop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...   Dim 28 Oct - 19:57

Napoléon a eu ce mot formidable :

"Je n'ai point d'ambition ....ou, si j'en ai, elle m'est si naturelle, elle m'est tellement innée, elle est si bien attachée à mon existence, qu'elle est comme le sang qui coule dans mes veines, comme l'air que je respire ; elle ne me fait point aller plus vite, ni autrement que les mobiles naturels qui sont en moi ; je n'ai jamais à combattre ni pour elle, ni contre elle, elle n'est jamais plus pressée que moi ; elle ne va qu'avec les circonstances et l'ensemble de mes idées"

Ceci devrait permettre de cerner un peu mieux ce que fut l'ambition du Grand Homme ...

Et pour revenir un instant sur les circonstances et la "fortune", éléments que certains ne savent pas dissocier de "l'élévation personnelle" de Bonaparte jusqu'à Napoléon Empereur, je citerai cette réflexion de Machiavel, si juste et sensée :

"La fortune ne peut rien contre les grands Hommes. Que son inconstance les élève ou les abaisse, elle ne change ni leurs desseins, ni leur fermeté d'âme, si dépendants de leur caractère, qu'ils sont inaccessibles à ses coups ..."

Et, en effet, en ce qui concerne Napoléon, force est de constater qu'aucun incident personnel ne le détourna du chemin qu'il s'était fixé.

Il y puisa, au contraire, la force d'aller plus loin encore, parce qu 'alors il y exerce ses plus vives facultés.

A partir de là, nul obstacle ne le rebute, nul échec ne le décourage, nulle catastrophe ne l'abat.
Et c'est quand le monde s'affole, que ce monde reconnaît le Grand Chef et le suit ... Parce qu'il a le geste qu'il convient, au bon moment, sans se soucier de détruire son propre repos, sa propre fortune jusque sa vie même !

En conclusion, et à la lueur de ce qui précède, je serai tentée de me faire cette réflexion, face à tous ceux qui affirment que c'est la fortune seule qui fit Napoléon ... :

Pourquoi mettre cette fameuse fortune sur la sellette, lorsqu'il s'agit d'évoquer les succès du Grand Homme, et l'enfouir au plus profond de vos esprits, lorsqu'il s'agit d'évoquer les revers, où là, les sus-cités, s'empressent de mettre en scène l'erreur, la faute, sans plus parler de circonstances, pour le coup défavorables ??

J'y vois là une criante incohérence, d'autant plus sinistre qu'elle n'est peut-être pas totalement innocente ...





salut
Revenir en haut Aller en bas
ambrosio



Nombre de messages : 1262
Age : 66
Localisation : Nola .Campanie. Royaume de Naples
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...   Dim 28 Oct - 20:43

Chère Joséphine ,

Il y a quand même une différence entre la Raison et la Passion. Il semble que la seconde soit votre motivation et que vous essayez de lui rendre raison par des citations de Napoléon.
Je suis d'accord sur le principe car toute personne qui n'a pas de passion me fatigue mais toutefois il faut démonter les faits et les actes et non argumenter grace à ce qu'à dit un homme sur lui-même.
Pour autant que j'ai mes préférences, et Murat n'ayant pas eu le temps de distiller ses mémoires, j'en reviens à ce que je disais ce matin.
Sur quel plan se situe ce débat: Sur la Raison ou la Passion ?
Je sais que pôur certains les suppositions et les "si" sont un fond de commerce mais pour moi , Nietzche n'est pas une référence incontestable : La théorie de l'homme seul est l'homme fort fait partie de ces théorie qui plaisent à l'oreille mais qui frise l'absurde. Nous sommes les produits de notre société, de nos relations , de nos gènes.

Enlevez des Davout, Lannes , Berthier et mettez des vieillard comme dans l'armée prussienne et vous n'avez pas de grande armée. Supprimez les noms de l'Arc de Triomphe et les moins célèbres , mettez des Mack ou des Weyrother, des Benningsen et vous allez au désatre.
Tout ceci pour essayer de vous faire comprendre que Bonaparte s'est construit par sa volonté alors que Napoléon s'est élevé grace aux autres.
Qui a fait le Code Civil ? Cambacérès et Siéyés ou Bonaparte ? Rien que ce point mérite réfléxion...



cheval au galop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ambrosio



Nombre de messages : 1262
Age : 66
Localisation : Nola .Campanie. Royaume de Naples
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...   Dim 28 Oct - 23:16

Ce débat me plait. Nous voici arrivés à des chose concrètes.

Joséphine permettez moi juste de souligner votre coté absolument idolâtre dés qu'il est question de de Napoléon .
Retour à ' L'Histire d' Amour del'Histoire de France " vous parlez comme une amante passionnée de Napoléon Bonaparte mais oubliez vous vos inconduites et votre divorce !!! No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Du Général Bonaparte à l'Empereur Napoléon 1er ...
» Livre Sacre de l'empereur Napoléon Ier Paris 1804-Boulogne
» Commémoration de la mort de l’empereur Napoléon, 5 mai 2007
» A la recherche du véritable masque de l'Empereur...
» La petite cassette de l’Empereur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: