Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lasalle à Eylau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
dolmen

avatar

Nombre de messages : 19
Age : 62
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Lasalle à Eylau   Dim 11 Nov - 16:28

Bonjour les napoléoniens,

Je suis un grand admirateur de Lasalle et je me demande ce qu'il a fait à Eylau. Je sais qu'il a participé à la grande charge, mais sans plus
Même Marcel Dupont dans son "Général Lasalle" n'en dit pas grand chose.

Quelqu'un a t il des renseignements ?

Dolmen

"Tout hussard qui n'est pas mort à 30 ans est un Jean - foutre"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bibliothèque Empire
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 3357
Age : 49
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Lasalle à Eylau   Dim 11 Nov - 17:41

Bonjour Dolmen, salut

Je vais jeter un coup d'oeil sur mes livres pour voir si je ne peux pas trouver un petit quelque chose concernant Lasalle à la bataille d'Eylau.

Cordialement,
Eric LM

_________________

[Site Internet réalisé par ELM Creation Web]


Dernière édition par le Dim 11 Nov - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bibliotheque-empire.com
dolmen

avatar

Nombre de messages : 19
Age : 62
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Lasalle à Eylau   Dim 11 Nov - 17:50

Un grand merci mon cher Eric Lemaître(si je ne m'abuse, c'est votre nom) !
Lasalle à Eylau m'intrigue depuis toujours !

Dolmen









"Impossible, pas français"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bibliothèque Empire
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 3357
Age : 49
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Lasalle à Eylau   Dim 11 Nov - 18:04

Première recherche dans le "Six" (dictionnaire biographique des Généraux et Amiraux Français de la Révolution et de l'Empire (1792-1814))

-Nommé général de division, le 30 décembre 1806; commandant la division de cavalerie légère nouvellement créée à la réserve de cavalerie sous Murat à cette date ; détaché sous les ordres de Soult, 1er janvier 1807; servit à Ziegelhoff, 7 février 1807...

A suivre...

Cordialement,
Eric Le Maître

_________________

[Site Internet réalisé par ELM Creation Web]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bibliotheque-empire.com
Cavalier Imago

avatar

Nombre de messages : 111
Age : 69
Localisation : Languedoc Roussillon
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Lasalle à Eylau   Dim 11 Nov - 20:17

Bonjour Dolmen.

Non Lasalle n'étant pas Eylau, n'a pas pris part à la "grande charge". Il marchait avec le 6ème Corps (Ney) lancé à la poursuite du prussien Lestocq il n'était pas à Eylau, ou y est arrivé tard le soir

Je cite sa biographie par le le Général Comte Charles (éditions Copernic 1979 )
" En effet, le 8, ce sera la sanglante explication dans le froid et la neige, Lasalle ne sera pas au milieu du grand carnage, mais il va avoir sa part.
Avec Ney, il va attaquer Lestocq et ses 16 000 hommes à Wackern les Prussiens sont coupes en deux. Ney continue son avance vexe Kreutzbùrg avec une partie de ses forces, l'autre marche contre la colonne prussienne (il rejoint le champ de bataille d'Eylau. A deux heures, recevant l'ordre de se rendre à Eylau, Ney se hâte. Curry qui est d'avant- garde sauve le pont de Drangsitten, le: arrière-gardes prussiennes sont délogées et la brigade Ligier-Belair pousse son avance jusqu'à Schloditten, menaçant la droite de Bennigsen et apportant un soutien tardif, mais bien utile, aux corps français épuisée par le carnage de la fournie. La victoire est bien indécise en ce triste jour qui a vu mourir tant de beaux soldats. Enfin les Russes décrochent pendant la nuit, l'hécatombe a été terrible pour les deux partis.
Loin de son chef la brigade Bruyère s'est distinguée Elle a chargé sur le corps de 5000 grenadiers russes qui, coupés, continuaient leur offensive vers le cimetière d'Eylau où il ne restait plus que la garde à pied et les escadrons de service auprès de empereur."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dolmen

avatar

Nombre de messages : 19
Age : 62
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re re Lasalle à Eylau   Lun 12 Nov - 22:24

Bonjour cavalier Imago,

Merci pour ces explications détaillées sur ce grand carnage.
Il m'aurait étonné que Lasalle ne prit pas sa part dans cette bataille célèbre.
Tant qu'on y est, vous parlez de l'attaque des 5000 russes sur le cimetière
d'Eylau et donc sur l'Empereur.
la vielle Garde à pied a t elle réussi à briser à elle seule cette attaque
qui fut je crois très dangereuse pour Napoléon ?

J'attends avec impatience votre réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lasalle à Eylau   Lun 12 Nov - 22:59

Bonsoir,

Ce sujet fort intéressant, comme du reste chacune des batailles mettant à l'épreuve Napoléon et sa Grande Armée, mériterait de nombreuses pages d'écriture ...

Sur le point que vous évquez, dolmen, l'attaque des russes au cimetière d'Eylau, ce fut une affreuse mêlée durant laquelle, s'il est vrai que les cavaliers français repoussèrent les cavaliers russes, on s'étripait à coups de sabre et de baïonnette, sous le feu du canon et de la mitraille.

Une réserve d'artillerie russe, cachée dans un bois, surgit à un moment donné, massacrant aveuglément tout ce qui se trouvait devant elle...

C'est d'ailleurs là que tomba le brave d'Hautpoul, que Napoléon avait encore embrassé la veille ...

C'est en voyant la marche de l'infanterie russe au centre que Napoléon se décida à faire donner la Garde à pied.

Pendant ce temps, Davout évoluait derrière l'ennemi, mais bientôt quelques huit mille Prussiens arrivèrent, alors que Napoléon n'avait plus en réserve que six bataillons de la Garde à pied...

Alors, Davout, dressé sur son cheval se mot à haranguer ses soldats :

" -Mes lâches iront mourir en Sibérie, les braves mourront ici en gens d'honneur"!

La perspective était sombre, quand apparut Ney sur la droite de l'ennemi.

Mis au courant, Benningsen songea alors à la retraite.

Les Russes avaient perdu plus que nous, mais sur cette plaine immense, dont le tapis de neige se trouvait maculé de sang, l'Empereur ne pouvait trouver aucun repos dans son esprit tourmenté par ce carnage ...

"Mon amie, écrivit-il à Joséphine, il y a eu hier une grande bataille ; la victoire m'est restée , mais j'ai perdu du monde ; et la perte de l'ennemi, qui est plus considérable, ne me console pas."...




salut
Revenir en haut Aller en bas
Cavalier Imago

avatar

Nombre de messages : 111
Age : 69
Localisation : Languedoc Roussillon
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Lasalle à Eylau   Lun 12 Nov - 23:18

Y a pas de quoi,

Concernant votre seconde question, je suis un peu géné de m'exprimer sous l'oeil - j'espère indulgent - de spécialistes beaucoup mieux documentés que moi.
je vais tout de même essayer de
1 ) vous répondre vous répondre :
Devant l'imminence du danger - un bataillon russe s'avançait la baïonnette en avant vers l'Empereur et son Etat-Major, Napoléon ordonna au 1er grenadier commandé par le gal Dorsenne de marcher à sa rencontre. On raconte que les grognards refusèrent de tirer pour ne pas risquer de toucher l'Empereur et attaquèrent à la baïonnette. La mêlée fut terrible mais les grenadiers français eurent le dessus. La colonne fut également assaillie par l'escadron de service des chasseurs à cheval de la Garde et la cavalerie légère du Gal Bruyère ( détraché de la div Lasalle ) qui les prit à revers. Il est dit aussi que les grenadier du tsar périrent presque tous, "car les français ne faisaient pas de prisonniers"
2 ) étant moi même un chercheur amateur et passionné, vous encourager à chercher par vous même ce genre de renseignements dans l'abondante littérature qui existe sur ces sujets. Par exemple la série Gloire et Empire que l'on trouve en kiosque. Il y a deux bons numéros sur la campagne de Pologne. C'est tellement plus amusant et enrichissant de découvrir par soi même toute les richesses cette épique époque ; et aussi de développer son esprit critique, car il ne faut pas prendre tout ce qui est dit pour argent comptant !...
Evidemment ce sera toujours un plaisir de vous aider
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cavalier Imago

avatar

Nombre de messages : 111
Age : 69
Localisation : Languedoc Roussillon
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Lasalle à Eylau   Lun 12 Nov - 23:38

Chère Joséphine,
Cela m'ennuie beaucoup, moi petit nouveau, de contredire une personne aussi distinguée que vous, mais il me semble que le Gal d'Hautpoul fut tué un peu plus tard, dans la deuxième vague de la "grande charge" alors qu'ayant bousculé la cavalerie ennemie et sabré les canonniers russes sur leurs pièces, les cuirassiers de la 2ème division furent fusillés à bout portant.
Ne croyez surtout pas que je sois incollable - comme Uncle Ben Wink - sur tous les sujets, mais il se trouve qu'en ce moment je suis plongé, et pas qu'un peu, dans la bataille d'Eylau. Je veux juste faire profiter mes nouveaux amis de cette érudition passagère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lasalle à Eylau   Mar 13 Nov - 0:19

Cher Cavalier Imago,

Peut-être n'ai-je pas été suffisamment précise, mais c'est bien de la deuxième charge dont je voulais parler, puisque chacun se souvient que dans la première partie de l'assaut, Napoléon enjoignit aux cuirassiers d'Hautpoul de fondre sur la mitraille russe ...

Alors, devant Hoff, il s'élança en tête, le lourd galop des chevaux tout bardés de fer faisant trembler le pont au-dessus du ravin ...

Voilà, pour être plus précise. Wink

Merci à vous, Cher Cavalier Imago, d'enrichir ce salon par l'étude de cette terrible et mémorable bataille ...



salut
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lasalle à Eylau   Mar 13 Nov - 15:45

Bonjour dolmen,

Je reviens un instant sur votre très intéressant sujet.

Le Général Lasalle est l'un de ces cavaliers du Premier Empire qui ne m'a jamais laissée indifférente, pour avoir été, même parmi les meilleurs cavaliers, et Dieu sait si cette période en compta, Lasalle fût donc celui qui démontra le plus d'allant et de talents sur un champ de bataille.

Il ne se contentais pas, en effet, de crier "Chargez" à la tête de chacune de ses unités, mais après avoir donné ses ordres, et, surtout, s'être assuré qu'ils avaient été compris de tous, il galopait alors à la tête de l'un de ses régiments pour l'entraîner lui-même à la charge ...

Il était partout à la fois, tel un chien qui harcèle un troupeau.
Son coup d'oeil sûr, son jugement précis, son imagination lui suggérant la manoeuvre nécessaire et sa fougue firent de lui un chef de cavalerie hors pair, qui refusa toujours à ne représenter que le cerveau qui concevait, sans être en même temps le bras qui exécute ... et qui exécute non aveuglément, mais avec méthode et intelligence.

A ce titre d'ailleurs, l'Empereur éprouvait pour ce fameux cavalier une tendresse paternelle, et Lasalle lui aussi, était sincèrement attaché au Grand Homme.




salut
Revenir en haut Aller en bas
Corso
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2004
Age : 56
Localisation : Prades le Lez - 34730
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Lasalle à Eylau   Mar 13 Nov - 15:57

sunny

Voici le témoignage qu'en laisse MARBOT, dans ses mémoires, Tome II, Chapitre XXIV.

"""Le général Lasalle, tué à wagram, fut vivement regretté par l'Empereur ainsi que par l'armée. C'était l'officier de cavalerie légère qui entendait le mieux la guerre des avant-postes et possédait le coup d'oeil le plus sûr.
Lasalle était un bel homme, spirituel, mais qui, quoiqu'instruit et bien élevé, avait adopté le genre de se poser en sacripant. On le voyait toujours buvant, jurant, chantant à tue-tête, brisant tout, et dominé par la passion du jeu. Il était axcellent cavalier et d'une bravoure poussée jusqu'à la témérité.
Cependant bien qu'il eût fait les premières guerres de la révolution, il était peu connu avant la célèbre campagne de 1796 en Italie, alors que simple capitaine du 7° bis de housards, il se fit remarquer du général en chef Bonaparte, à la bataille de Rivoli....
... dans un des nombreux engagements qui eurent lieu contre les mameluks, le cordon qui retenait le sabre de Lasalle à son poignet s'étant rompu, cet officier met bravement pied à terre, au plus fort de la mêlée, et, sans s'étonner du danger, il ramasse son arme, remonte lestement à cheval et s'élance à nouveau sur les ennemis ! Il faut avoir assisté à un combat de cavalerie pour apprécier ce qu'éxige de courage, de sang-froid et de dextérité l'exécution d'un tel acte, surtout en présence des cavaliers tels que les mameluks.

_________________
On me croit sévère, même dur. Tant mieux cela me dispense de l'être. Ma fermeté passe pour de l'insensibilité. A Caulaincourt
Si je monte au Ciel, et que Napoléon n'est pas au Paradis, alors ce ne sera pas le Paradis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/tirailleurscorses/
Cavalier Imago

avatar

Nombre de messages : 111
Age : 69
Localisation : Languedoc Roussillon
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Lasalle à Eylau   Mar 13 Nov - 17:09

Une histoire fabuleuse, une bravoure folle...
Pour le coté pittoresque signalons que ce jeune héros aurait déclaré
"un houzard qui n'est pas mort à trente ans est un Jean-Foutre" n'ayant dépassé lui même le terme que de quatre ans.
Il s'était par ailleurs appliqué à illustrer la tradition de beuverie, et de libertinage, en créant la société des altérés ou en composant cette magnifique chanson à boire que nous avons tous chantée sans savoir qui en était l'auteur ; je veux parler de Fanchon
Enfin toujours pour la panache, il a fourni à Edouard Détaille le sujet de l'un de ses plus beaux tableaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lasalle à Eylau   Mar 13 Nov - 21:23

Son rêve, Lasalle l'a réalisé : être cavalier, et quel cavalier ! , puis mourir en pleine gloire, en ayant pratiquement mis en action cette phrase cité par Corso ...

Sa carrière prodigieuse mais hélas trop courte, ne cessera de nous remémorer sa merveilleuse ascension dans une cavalcade de coups de sabre, d'amours extravagantes, de nombreux chevaux tombés par l'impact des boulets, et d'exploits dignes des paladins ...





salut
Revenir en haut Aller en bas
Cavalier Imago

avatar

Nombre de messages : 111
Age : 69
Localisation : Languedoc Roussillon
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Lasalle à Eylau   Mar 13 Nov - 22:52

Et pour en remettre une couche, permettez moi de citer de mémoire André Castelot :
Au soir de Rivoli, devant une pile de drapeaux pris à l'ennemi, Bonaparte voyant le jeune Lasalle tomber de fatigue, s'écrie : "couche toi dessus Lasalle, tu l'as bien mérité ! ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lasalle à Eylau   Mar 13 Nov - 22:57

Bonsoir cher Cavalier Imago,

Si je puis vous rassurer, les "couches" ne seront jamais inutiles ni superficielles dans de tels sujets où notre soif de lire n'a d'égal que notre plaisir de nous remémorer des moments si intenses de notre Histoire ! Wink




salut
Revenir en haut Aller en bas
dolmen

avatar

Nombre de messages : 19
Age : 62
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Lasalle à Eylau   Mer 14 Nov - 17:19

Je veux juste ajouter que c'est un grand dommage d'avoir perdu Lasalle dans cette charge inutile à Wagram.

Des hommes comme lui auraient été d'un grand secours à l'empereur pour la suite.




"En guerre comme en amour, pour en finir, il faut se voir de près."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dolmen

avatar

Nombre de messages : 19
Age : 62
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Lasalle à Eylau   Ven 16 Nov - 23:46

Chère Joséphine,

Je dois dire que vos récits me donnent la chair de poule.
ça va paraitre prétentieux, mais on doit être un nombre certain qui auraient voulu en être, de cette charge !
Ceci dit, vous faites allusion à un pont .
Sur les différents tableaux sur Eylau je n'en ai jamais vu.
Auriez - vous quelque image qui le représente ?
Cela m'intrigue fort je dois dire !



"La mort n'est rien, mais vivre vaincu et sans gloire, c'est mourir tous les jours."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lasalle à Eylau   Sam 17 Nov - 0:44

Bonsoir dolmen,

Frissonnez autant que vous le pourrez, car c'est bien là l'hommage le plus sincère que l'on puisse rendre à l'Empereur et à sa Grande Armée...

Pour le petit pont, je vais certainement vous impressionner beaucoup moins ... Wink
En effet, je ne possède pas l'image du passage que j'ai décrit plus haut ; toutefois, je peux apporter quelques précisions quant à sa situation :

Il se trouvait donc à hauteur du petit bourg de Hoff, lui-même situé à une trentaine de kilomètres au Sud-Ouest d'Eylau.

Et dans cette campagne polonaise, peu après avoir passé ce bois touffu à droite, d'où avait surgi cette réserve d'artillerie russe, en continuant tout droit, se trouvait le petit pont que la cavalerie légère franchit, s'exposant à la mitraille russe qui fit basculer dans le ravin dessous, hommes et chevaux...




salut
Revenir en haut Aller en bas
dolmen

avatar

Nombre de messages : 19
Age : 62
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Lasalle à Eylau   Dim 18 Nov - 15:15

Bonjour Joséphine,

Puis je savoir quelles sont vos sources ?
Je dévore tout ce qui est intéressant sur l'Empire.
Par exemple, c'est la 3eme fois que je relis les mémoires du Général baron
de Marbot; Fascinant. Et cet épisode à Eylau avec sa jument Lisette et la fin du 14eme!
On en ferait un film,personne n'y croirait,et pourtant.....





"Nous naissons,
nous vivons, nous mourons au milieu du merveilleux."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dolmen

avatar

Nombre de messages : 19
Age : 62
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Lasalle   Dim 18 Nov - 15:21

Cher Cavalier Imago,

Merci pour vos récits sur Eylau.
Sauriez-vous pourquoi Detaille représente la dernière charge de Lasalle avec sa pipe.Cerait - ce juste de l'humour ?





"Les agresseurs
ont tort là-haut; ils ont raison ici-bas."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lasalle à Eylau   Dim 18 Nov - 16:00

Bonjour dolmen,

Cette description est reprise, je crois, dans "La Grande Armée" de Blond.

Mais plus récemment, je l'avais lue dans le "Napoléon au jour le jour" de Tulard et Garros :

"Vendredi 6 Février 1807 ...

Départ d'Arensdorf, passage à Freymarkt, déjeuner près de Stabuken, intervention dans le combat livré par Murat sur le pont au fond du ravin entre Sienken et Hof ..."





salut
Revenir en haut Aller en bas
FRIEDLAND
Modérateur principal
Modérateur principal
avatar

Nombre de messages : 1012
Age : 50
Localisation : CHAMPAGNE
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Lasalle à Eylau   Dim 18 Nov - 18:02

Bonjour DOLMEN Wink ,


Voici la "BIO" du GRAND LASALLE du Forum des A.P.N, qu'en pensez-vous ... ???


http://lesapn.forumactif.fr/les-generaux-de-la-revolution-et-de-l-empire-f185/general-d-empire-lasalle-antoine-hussard-de-la-gloire-t2155.htm


Moi, aussi j'ai beucoup d'admiration pour LASALLE ... !!!



Très Amicalement FRIEDLAND sunny study salut

_________________
"Sur quoi pourrait-on m'attaquer qu'un historien ne puisse me défendre ? ... Les faits parlent d'eux-mêmes, ils brillent comme le soleil ..." NAPOLEON 1er
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tirmaillyforum.com/mildot/index.php?sid=4d9162e5d6458
dolmen

avatar

Nombre de messages : 19
Age : 62
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Lasalle   Lun 19 Nov - 13:27

Bonjour Friedland,



Exellent condensé de la vie de l'illustre Lasalle. Merci à vous.

Ceci dit ne pensez vous pas que ce fut une faute cette charge inutile à
Wagram.Selon Marbot, cette charge a coûté la vie à pas mal de cavaliers,

et je n'ai pas l'impression que Lasalle en ai fait beaucoup de fautes à part celle - là. En effet, les Grenadiers hongrois se regroupaient en vue de se rendre
quand Lasalle a chargé, semble t'il.






"Nous naissons,
nous vivons, nous mourons au milieu du merveilleux."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corso
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2004
Age : 56
Localisation : Prades le Lez - 34730
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Lasalle à Eylau   Lun 19 Nov - 21:50

sunny

D'après Marbot, ils rejoignaient un bourg pour se regrouper et obtenir une redition plus avantageuse que de se faire prendre sur le terrain.
C'est en s'intercalant entre la troupe et le bourg qu'il a été victime du tir d'un grenadier.
D'après Marbot, sa division n'avait pas donné dans la bataille, surement l'excitation de prndre part à la mélèe. Ils en voulaient les bougres !!!!

_________________
On me croit sévère, même dur. Tant mieux cela me dispense de l'être. Ma fermeté passe pour de l'insensibilité. A Caulaincourt
Si je monte au Ciel, et que Napoléon n'est pas au Paradis, alors ce ne sera pas le Paradis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/tirailleurscorses/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lasalle à Eylau   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lasalle à Eylau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lasalle à Eylau
» Bataille d'EYLAU (Russie)
» LASALLE Antoine - Hussard de la Gloire - Général d'Empire
» Lasalle et les figurines
» Sondage bataille d’Eylau.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: