Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 D'AVOUT ALEXANDRE Louis Edmé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rémy Godbert
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 816
Age : 66
Localisation : Fouilloy 80 Somme
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: D'AVOUT ALEXANDRE Louis Edmé   Lun 12 Nov - 20:54

Né le 14 septembre 1773à Etivey (Yonne ), décédé le 3 septembre 1820 à Ravières.

Frère cadet du Maréchal Davout Louis Nicolas.

Capitaine dans le 3ème bataillon des volontaires de l'Yonne le 26 septembre 1791, il combattit à l'armée des Ardennes en 1792. Destitué comme noble en 1793. Réintégré dans son grade au début de l'an III et nommé aide de camp de son frère, le général de brigade Davout. Il sert aux armées du Nord, de Rhin et Moselle et du Rhin jusqu'au mois de floréal an VI. Il s' embarqua ensuite pour l'Egypte, en qualité d'adjoint à l'adjudant général Grézieux, sous-chef de l'état-major général de l'armée expéditionnaire. Présent à la prise de Malte, aux batailles de Chebreiss, des Pyramides, aux sièges de Jaffa et de St Jean d'Acre. Promu chef d'escadron à la suite du 20ème régiment de dragons le 19 frimaire an VIII, il se distingua le 29 ventôse à la bataille d'Héliopolis.

Rappelé par son frère le 21 messidor pour remplir les fonctions d'aide de camp, il fit la campagne de l'an IX avec l'armée d'Italie et eut un cheval blessé d'un coup de feu le 5 nivôse au passage du Mincio. Employé au camp de Bruges pendant les ans XII et XIII, il y fut nommé membre et officier de la Légion d'Honneur le 25 prairial an XII et colonel le 17 pluviose an XIII. Toujours aide de camp de son frère, désormais Maréchal, il le suivit à la Grande Armée, combattit à Austerlitz en 1805, à Auerstedt et à Eylau. A Tilsit le 7 juillet 1807, il devint commandeur de la Légion d'Honneur et chevalier de l'ordre de Saint-Henri de Saxe le 8 mars 1808. Il épousa le 26 septembre 1808, Alire Parisot.

A la Grande Armée d'Allemagne en 1809, il combat à Wagram le 6 juillet. Créé baron d'Empire le 15 août. Promu général de brigade le 6 août 1811. Sa santé ne lui permettant plus de faire un service actif, il se retira à Ravières et fut admis à la retraite le 25 novembre 1813. La pension de général n'ayant point été liquidée, le ministre de la guerre arrêta le 14 décembre 1814, qu'il ne serait donné aucune suite et qu'il serait rétabli sur le contrôle des officiers susceptibles d'être employés avec le traitement de non-activité. Resté sans emploi pendant les Cent-Jours et la seconde restauration.

Chevalier de Saint-Louis le 19 janvier 1817 et compris dans le cadre de l'état-major général le 30 décembre 1818 . Il mourut dans sa residence de Ravières à l'âge de 47 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CapitaineCOIGNET

avatar

Nombre de messages : 1455
Localisation : Vierzon (CHER)
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: Ravières (YONNE) Louis A.E.F DAVOUT - Général de brigade -   Ven 16 Nov - 1:38

Fiche présentée par M. Jean-Pierre BIBET
Sources : M. Jean-Pierre BIBET - Archives nationales.
Dossier de la Légion d’honneur cote L0675038
S.H.A.T. Vincennes - Dictionnaire Révérend.
Blason dressé par Jean-Pierre BIBET

Département de l’Yonne
Arrondissement d’Avallon
Canton de Ancy-le-Franc
Commune : RAVIERES

DAVOUT (Louis-Alexandre-Edme-François)
(1773-1820)

BARON DE L’EMPIRE
Volontaire de 1791
3e bataillon de l’Yonne

GENERAL DE BRIGADE
Membre de la Légion d’honneur


Règlement d’armoiries

«Ecartelé : -1) de gueules à la croix chargée de cinq étoiles d’azur – 2) de gueules à l’épée haute d’argent
– 3) d’argent à l’ancre à anneau de sable ; au comble de gueules chargé de trois rosettes d’or. – 4) d’or à deux lions adossés de gueules et tenant une lance polonaise de sable ; à la bordure componée d’or et de gueules.
»

Né le 14 septembre 1773,à Etivey (Yonne)
Fils du légitime mariage de Jean-François D’avout, Ecuyer, seigneur de Ravières, lieutenant au régiment royal de Chartres, et de Adélaïde Françoise Minard de Velars.
Frère du maréchal de France
Marié à Alice Parisot de Poinçon, fille du député de la Marne au corps législatif et de Geneviève Lattache.
Mort à son domicile à Ravières (Yonne), le 3 septembre 1820 et inhumé dans la chapelle St-Roch de cette commune.

La chapelle funéraire exite encore de nos jours (Propriété privée)

Etat des services :
Capitaine dans le 3e bataillon de l’Yonne, 26 septembre 1791.
Suspendu de ses fonctions à Cambrai, comme noble, 2 février 1794.
Réintégré dans son grade, 25 février 1795.
Aide de camp de son frère, le futur maréchal, 7 mars 1795.
Adjoint en mai 1798, à l’adjudant-général Grézieu,
Sous-chef d’Etat-major général à l’armée d’Egypte (mai 1798)
Chef d’escadron du 20e régiment de dragons, 10 décembre 1799.
Aide de camp de son frère, le futur maréchal, à son retour en France, 10 juillet 1800.
Colonel, 6 février 1805.
Aide de camp de son frère, de 1805 à 1808.
Aide de camp de son frère, à l’armée d’Allemagne, 12 octobre 1808.
Général de brigade, le 6 août 1811.
Se retire à Ravières (Yonne), pour raison de santé, 26 novembre 1813.

Réintégré et admis au traitement de non-activité, le 14 décembre 1814.
Ne sert pas aux Cent-Jours.
Disponible le 30 décembre 1818.


Campagnes :
1792 : Armée des Ardennes.
1793-1794 : Armée du Nord.
1795-1796 : Armées du Rhin et de la Moselle.
1797 : Armée du Rhin.
1798-1800 : Armée d’Orient. Sert aux Pyramides, Jaffa, Saint-Jean d’Acre.
1800-1801 : Italie. Sert à Héliopolis, le 20 mars 1800.
1803-1805 : Camp de Bruges.
1805-1808 : Grande Armée.
1809 : Armée d’Allemagne.

Décorations :
- Membre (Officier) de la Légion d’honneur, par décret impérial du 14 juin 1804.
- Commandant de la Légion d’honneur, par décret impérial du 7 juillet 1807.
- Chevalier de l’ordre de Saint Henri de Saxe, par décret impérial du mars 1808.
- Chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, par ordonnance du 19 février 1817.

Titres :
- Baron de l’Empire, par lettres patentes et par décret impérial du 22 novembre 1808.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
D'AVOUT ALEXANDRE Louis Edmé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» D'AVOUT ALEXANDRE Louis Edmé
» LANGERON Alexandre-Louis Andrault - Comte de
» "Alexandre et Louis XIV, tissages de Gloire"
» GIRARDIN d'ERMENONVILLE Alexandre-louis-robert
» Présentation alexandre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les Militaires :: Les Généraux de la Révolution et de l'Empire-
Sauter vers: