Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 CHULLIOT (Jean) Ex-Major du Génie - COLONEL Armée PRUSSIENNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CapitaineCOIGNET

avatar

Nombre de messages : 1455
Localisation : Vierzon (CHER)
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: CHULLIOT (Jean) Ex-Major du Génie - COLONEL Armée PRUSSIENNE   Mer 14 Nov - 12:12

Fiche présentée par M. Jean-Pierre BIBET
Sources : M. Jean-Pierre BIBET - Archives nationales.
Dossier de la Légion d’honneur cote L0538029
S.H.A.T. Vincennes. - Archives départementales de l’Yonne.
Mlle Denise DUREY, présidente de la Sté d’Etudes d’Avallon, secrétaire générale en retraite de la mairie d’Avallon.

Département de l’Yonne
Arrondissement d’Avallon
Canton d’Avallon
Commune : AVALLON

CHULLIOT de Ploosen (Jean-Nicolas-Julien)
(1774 - 1846)

MAJOR
Génie
COLONEL DE L'ARMÉE PRUSSIENNE
Maréchal de camp
Officier de la Légion d’honneur




Né le 10 avril 1774, à Avallon (Yonne)
Fils du légitime mariage de Jean Mathieu Chulliot, commis garde général et receveur des amendes des Eaux et Forêts d’Avallon, et de Barbe Caristie.
Marié à Marie Jacquette Philippe Péchin, le 20 mars 1817.
Décédé et inhumé à Avallon (Yonne), le 25 avril 1846.

La sépulture anonyme (Tombe prussienne) existe encore de nos jours.

Etat des services :
Dans la garde nationale d’Avallon, de 1789 jusqu’au 14 septembre 1792.
Lieutenant de grenadiers dans le bataillon de levée en masse d’Avallon, 14 septembre 1792.
Capitaine quartier maître trésorier du bataillon de réquisition du district d’Avallon, le 28 août 1793.
Canonnier au 1er bataillon d’artillerie de Paris, 23 ventôse an II (13 mars 1794)
Elève sous-lieutenant du génie à Metz, 9 brumaire an III. (30 octobre 1794.).
Lieutenant du génie, 15 prairial an III. ( 21 mars 1795.)
Capitaine, 4 floréal an VII. ( 20 avril 1799.)
Chef de bataillon, 23 juin 1810.
Major, 6 août 1811.

Trahissant son serment de légionnaire, passe au service de la Prusse, 5 décembre 1813.
COLONEL DE L'ARMEE PRUSSIENNE, 18 décembre 1813.


Autorisé à rester au service de la Prusse, par décision du roi, 18 février 1815.
Rentré du service de la Prusse, 1er février 1816.
Admis provisoirement au service de la France dans le grade de colonel avec demi-solde par décision ministérielle du 13 février 1816.
Admis définitivement dans le grade de colonel, pour être employé dans les Etats-majors et pour prendre rang du 13 février 1816, par ordonnance du 10 mai 1816.
Nommé lieutenant du roi de 3e classe de la place de Langres, par ordonnance du 4 septembre 1816.
Passé à Brest, 27 décembre 1825.
Repassé à Langres, 27 avril 1827.
Admis à la retraite, 20 septembre 1828.
Retraité avec pension de 2160 francs par ordonnance du 21 décembre 1828, avec jouissance du 1er janvier 1828.
Maréchal de camp (Général de brigade) à titre honorifique, par ordonnance du 1er novembre 1828.


Campagnes militaires et campagnes de captivité :
- An I : Garde nationale.
- Ans II à IV : Armée du Rhin et des Pyrénées Orientales.
- An VI : Armée d’Helvétie
- An VII : Armée d’Italie.
- An VII : Prisonnier de guerre à Mantoue. Echangé en l’an IX.

Actions d'éclat :

Mantoue, le 27 floréal an 7 - Extrait de l’ordre du jour :
« Le capitaine du Génie Chulliot a prouvé dans cette circonstance, sortie du 19 floréal que les talents ne se bornent pas aux travaux de son art, il doit montrer partout au plus fort du feu, encourageant les soldats, faisant remarquer aux officiers les positions avantageuses où ils devaient s’arrêter. Cette colonne (Celle de Saint-Georges) lui doit une partie de ses succès et l’ennemi lui doit une grande partie du mal qu’il a reçu ; Le général déclare que le Capitaine du Génie Chulliot est un officier distingué qui a mérité la reconnaissance nationale et qu’il fait à la première occasion qui se présentera de lui procurer des témoignages flatteurs. »
Signés : Général Gastine et Général Foissac-Latour.

- 1810-1811 : Espagne : A l’Etat-major du maréchal Suchet.
- Siège de Méquinenza, 10 juin 1810
- Siège de Tortose, 2 janvier 1811.
- Se distingue au siège de Valence, 26 décembre 1811.
- 1812-1813 : Grande Armée : Remplit à Stettin les fonctions de directeur des fortifications.
Fait prisonnier de guerre à la capitulation de la place de Stettin.

Blessures :
- Blessé à Tarragone (Espagne), en juin 1811.
- Blessé à Sagonte (Espagne), le 13 octobre 1811.

Décorations :
- Membre (Chevalier) de la Légion d’honneur par décret impérial du 14 juin 1804.
- Officier de la Légion d’honneur, par décret impérial du 29 juin 1813.
- Chevalier de Saint-Louis par ordonnance du 27 août 1817.

Mention :
Le nom de Ploosen que prenait Chulliot, a été donné par le roi de Prusse, dans son brevet de colonel à raison d’une dotation qui y avait été attachée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
CHULLIOT (Jean) Ex-Major du Génie - COLONEL Armée PRUSSIENNE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CHULLIOT (Jean) Ex-Major du Génie - COLONEL Armée PRUSSIENNE
» BOMPOIS (Jean) Pharmacien-major Armée d'Italie Auxerre YONNE
» GUDIN (Jean) Sergent major 64e de ligne Ramoulu (LOIRET)
» MARIGLIER (François) - Chirurgien Aide-major - GRANDE ARMÉE
» FERRIER Gratien - Colonel - Armée d'Espagne -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les ennemis de l'Empereur :: Les Français-
Sauter vers: