Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 HUGAU Claude Etienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8961
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: HUGAU Claude Etienne   Jeu 15 Nov - 15:45

Claude-Etienne Hugau, fils d'Etienne, domestique, et de Marie-Thérèse Poupin, naît à Paris le 2.04.1741. Il s'engage comme soldat, au régiment de Bretagne en 1757, puis est affecté, en 1761, à celui du Colonel-Général comme cavalier, sous les ordres du duc de Bouillon avec qui il fait la guerre du Hanovre. Le duc le remarque et Hugau se met à gravir très vite les échelons : 1763, maréchal des logis ; 1765, porte-étendard (sous-lieutenant de cavalerie), 1768, lieutenant et capitaine de cavalerie le 15.08.1769 (ce jour-là,en Corse, naissait Napoléon 1er) ,il est alors au régiment Royal-Comtois. ce corps est désigné pour faire campagne aux Indes afin d'aider le nabab Ayder-Alican en lutte contre les Anglais. C'est là l'occasion pour les Français de prendre leur revanche sur ces derniers qui les ont chassés de cette colonie en 1761, suite à l'incapacité du gouverneur Lally-tollendal qui s'était aliéné les princes indiens.

La compagnie de Hugau s'embarque à Bordeaux, sur le Duc de Praslin,le 9.11.1769. Durant la traversée, notre héros et ses compagnons auront droit à la cérémonie du Bonhomme de ligne, ils assisteront dans l'Ile de France (ancien nom de'Ile Maurice) à la cruauté des blancs envers les esclaves, ils seront étonnés des us et coutumes aux Seychelles, lors de cette escale, le fils de l'Imam est flatté que les français l'aient salué de 5 coups de canons selon l'usage, ce que ne font pas les Anglais, aussi l'entente est-elle bonne. A Goa, durant l'escale qui y est faite, bien que les Portugais gardent jalousement leurs femmes,'une d'elles, à travers sa fenêtre, remarque Hugau et réussit à lui faire parvenir une invitation pour le soir-même. Hugau, tout fier, se met sur son "31" et se rend à l'heure dite chez la personne en question. C'est alors que, lorsqu'il voit apparaître la dame, il se rend compte qu'il est tombé dans un piège : La femme est d'un âge plutôt certain et les attributs de la beauté l'ont depuis longtemps quitté. Fort heureusement, Hugau trouve une ruse, il dit "Ah !!! Madame !!! je suis indigne de tant de beauté !!! Je préfère me retirer !!!" et il s'en alla.

Le 1.01.1771, le régiment embarque sur un bâtiment de guerre, la flûte le Mascarin, qui n'est ni équipé, ni escorté afin de préserver le secret de ce voyage. Mais, après son escale à Karward, le 5 vers 18 h, le danger fait son apparition à la hauteur d'Angola, sous forme de 3 galvettes pirates (petits bâtiments légers dont se servent les pirates indiens et pouvant contenir jusqu'à 300 hommes) qui les rejoignent et leur envoient 2 coups de pierres (arme à feu de jet semblable à un petit canon) . La flûte ne pouvant se défendre, les Français sont capturés, et, malgré une rançon de 50 roupies, ne sont pas libérés. Aussi,décident-ils de se faire passer pour des Anglais. Le 6, le commandant Hugels doit rejoindre le chef pirate, il demande à ses hommes d'obéir à Hugau. Vers 14 heures, tout s'arrange, la ruse a réussi et, les pirates fraternisent. A tel point que, pour en être débarrassés, les pseudo-Anglais doivent leur faire des présents d'un montant de 2.400 livres, plus une lettre de recommandation pour tous les commandants Anglais signée Georges Preston (Hugels). En échange, les français reçoivent un passeport.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8961
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: ataille   Jeu 15 Nov - 21:55

Le 7,à midi, Claude Hugau aperçoit de nouvelles galvettes auxquelles Le Mascarin échappe de peu. Il fait escale à Honavar oùsetrouveun vaisseau d'Albion Le Northumberland (s'agit-il du même vaisseau que celui qui devait emporter plus tard Napoléon à Ste-Hélène ou d'un "prédécesseur" de celui-ci ?). Hugau fait partie des 3 volontaires chargés à pied jusqu'à Mangolor, de demander une escorte augouverneu.Arrivés à destination, quelle n'est pas leur surprise en voyant Le Mascarin. Celui-ci s'était fait escorter par l'Anglais moyennant 10 piastres. Le régiment continue sa route à cheval,vers Ayder Nagar. Enfin, le 2.03, à 7 lieues de Srirangapatna, à 14 h., a lieu la bataille de Melcotta contre les Marattes (indiens alliés des Anglais). Grâce aux canons,ceux-ci sont vite chassés, mais Ayder Alican ne profite pas de son avantage, et le 6, la victoire se transforme en retraite. Durant celle-ci, Hugau ayant cru voir une colonne amie, se dirigea vers elle,et faillit tomber entre les mains de l'ennemi. L'expédition se révélant un échec, les Français quittent l'Inde dans la rade de Tellichery, le 13.01.1772.
Itinéraire de Claude Hugau en Inde

(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/


Dernière édition par Jean-Yves le Dim 18 Avr - 12:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8961
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: HUGAU Claude Etienne   Ven 16 Nov - 9:49

Hugau entre dans la Légion Royale en 1774,,dans le Royal Dragons en 1776.Il se marie le1.09.1778 avec Elépnore Dolbelle,née le 8.07.1754 à Versailles ,fille des défunts Guillaume-Pierre Dolbelle,officier de la Bouche de Madame,et de Marie-Madeleine -Cécile Dubois (une nièce d'Eléonre, Marie-EléonoreJacquet Audersin épousa le18 Thermidor an IX Michel Ozanne,directeur de l'ecole centrale de l'Eure dont la tombe est à Arnières sur Iton). Le même jour,leroi lenomme Aide-major Généraldu corps de Volontaires des Etrangers de Marine sous les ordres du duc de Lauzun. Le 20.06.1779,Claude Hugau est nommé lieutenant-colonel,et le 5.11, il est admis à la dignité de "Chevalier de St-Louis".
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8961
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: HUGAU Claude Etienne   Ven 16 Nov - 21:58

Comme on le voit, les roturiers, avant l'édit de 1781sur les 4 degrés de noblesse,pouvaient accéder au grade d'officier par lerang (environ 15% des officiers sortaient du rang, on les appelait officiers de fortune),mais en général ils ne dépassaient pas le grade de lieutenant. L'avancement de Hugau est exceptionnel, il le doit à ses qualités, mais aussi aux circonstances particulières qui entourèrent sa carrière.
Le 5.03.1780,le corps des Volontaires Etrangers de Lauzun. Celui-ci passe en Amérique en 1781,sous les ordres du comte De Rochambeau où Hugau se distingue.Le 10.07 de cette année,il reçoit une lettre du général Washingon qui le félicite et l'invite,lui et sa compagnie, à dîner. Durant cette campagne, Hugau doit faire face à la jalousie de certains officiers nobles qui sont sous son commandement.heureusement,les ducs de Lauzun et de Choisy le soutiennent.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8961
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: HUGAU Claude Etienne   Sam 17 Nov - 17:53

De retour en France,il continue à servir dans l'armée de Lauzun jusqu'en mars 1789 où, à près de 48 ans, il prend sa retraite avec une pension de 3.400 livres.Hugau s'installe,alors,dans l'Eure,à Gravigny (près d'Evreux),où il est propriétaire du Clos-Bioche. Il retrouve son ancien chef de corps, le duc de Bouillon. Celui-ci ne l'a pas oublié,puisque, le 24.07.1789, il le fait commandant en second de lamilice bourgeoise qui sera, en 1790,la Garde Nationale. Hugau prête le serment civique le 21.02.1790 et, le 6.03, c'est sous son commandement que les détachements des villes d'Evreux, Louviers, Pont-Audemer, Bernay et Beaumont partent faire le serment de la Fédération martiale à Chartres.Le 10.07,il repart avec 8 hommeset 2 officiers pour la fédération générale de Paris. Ils sont de retour le 24 avec la bannière dont les districts de Paris leur ont fait présent.
Le 25.12,apprenant qu'il est nommé juge de paix, ne pouvant cumuler plusieurs fonctions il se démet de celle de commandant de la Garde Nationale. Il démissionnera de nouveau,le27.11.1791,venant d'être éu député de l'Eure. Apprenant sa nomination, le duc de Bouillon l'engage, à titre de "vieille connaissance" à loger chez lui à Paris,quai Malaquais n°1919. Refuser serait indécent et,Hugau accepte. Le 24.08.1792,ilfait hommage à la patrie de sa croix de St-Louis. Le 18.10, le député rête serment :Au nom de la nation, je jure de maintenir de tout mon pouvoir la liberté et l'égalité ou de mourir à mon poste. Il fait partie du comité militaire et présente plusieurs rapports. Son mandat terminé,il retourne à Gravigny avec son épouse,et reprend ses fonctions de juge de paix. C'est alors que le 15 ventôsean II (5.03.1794),unagentd'affairedu filsdu duc de Bouillon vient lui adresser un mandement de 208 l. 4 sols 11 deniers pour la location du logement. Hugau porte plainte.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8961
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: HUGAU Claude Etienne   Dim 18 Nov - 12:53

Après celà, il devient agent supérieur du gouvernement pour le recrutement de 300.000 hommes,puis,toujours juge de paix et,en même temps,commissaire pour annoncer les secours aux pauvres dans 117 communes du département de l'Eure jusqu'à l'an VI,del'an VI à l'an VIII, président du tribunal criminel d'Evreux.Bonaparte arrive au pouvoir, et, le nomme sous-inspecteur aux revues, le 18 germinal an VIII (8.04.1800). Ses collègues du tribunal le regrettent.Le voici parti pour la campagne de l'armée du Rhin,sous le commandement de Moreau. Après la guerre, il est affecté à Caen,puis au camp de Boulogne où,le 18 vendémiaire an XIII (10.10.1804),Hugau envoie son serment à la Grande Chancellertie de la légion d'honneur, car il est fait chevalier depuis le 18 thermidor an XII (6.08.1804) sous le n° 7 179.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8961
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: HUGAU Claude Etienne   Dim 18 Nov - 14:09

En juillet 1806,il est chargé de faire la revue des élèves de l'école impériale de Fontainebleau. Cette charge est onéreuse. En 1808, il est muté àl'école de St-Cyr et St-Germain. Janvier 1810,Napoléon le nomme inspecteur aux revues (ce grade correspond à celui de général de brigade) et l'affecte, le 15.02, dans la 4eme division militaire. Juin 1812,il est officier de la légion d'honneur. A cette nouvelle, il écrit à la chancellerie pour jouir de ses droits politiques dans un collège électoral de la Meurthe. Son brevet lui estenvoyé le 2.02.1813.
Le 30.05.1814,le ministre de la guerre ordonne à Hugau de se rendre à Nancy pour y reprendre ses fonctions d'inspecteur aux revues.En octobre,Louis XVIII confirme sa nomination à ce poste.Il est mis àlaretraite le 7.02.1815,après 58 ans de services qui font de lui le plus vieil inspecteur aux revues. Le roi lui accorde la même pension qu'en 1789.Sa femme décède à Nancy le 30.05.1815.Quelques temps après la mort de son épouse, il retourne à Evreux avec le corps de celle-ci. Claude hugau meurt le 12.03.1820.Il laisse derrière lui plusieurs manuscrits qui ne furent jamais publiés, mais que l'on peut consulter au fonds ancien de la bibliothèque municipale d'Evreux.
Sources : Journal itinéraire. Service Historique de l'arméedeterre et Bibliothèque municipale d'Evreux(MsFfrn26)
Voyage en Asie Bibliothèque municipale d'Evreux 'MsFfrn 28, 28 bis)
Journal Hyver (cejournal raconte sa campagne en Amérique)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8961
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: HUGAU Claude Etienne   Dim 18 Nov - 19:42


Claude Hugau


Mme Hugau

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HUGAU Claude Etienne   

Revenir en haut Aller en bas
 
HUGAU Claude Etienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HUGAU Claude Etienne
» Claude-Étienne Michel
» NOISOT (Claude) Capitaine GARDE IMPERIALE Fixin 21
» Claude Poher : "Les ovni ? Les scientifiques s’en moque
» NEUVAINE A LA SAINTE FAMILLE Du 26 décembre 2009 (saint Etienne) au 3 janvier 2010 (fête de l'Epiphanie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les Militaires :: Les Généraux de la Révolution et de l'Empire-
Sauter vers: