Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 GEMEAU (Auguste) - GÉNÉRAL DE DIVISION - Sens - YONNE -

Aller en bas 
AuteurMessage
CapitaineCOIGNET

CapitaineCOIGNET

Nombre de messages : 1455
Localisation : Vierzon (CHER)
Date d'inscription : 29/10/2007

GEMEAU (Auguste) - GÉNÉRAL DE DIVISION - Sens - YONNE - Empty
MessageSujet: GEMEAU (Auguste) - GÉNÉRAL DE DIVISION - Sens - YONNE -   GEMEAU (Auguste) - GÉNÉRAL DE DIVISION - Sens - YONNE - Icon_minitimeDim 18 Nov - 17:25

Fiche présentée par Jean-Pierre BIBET - APN
Sources : M. Jean-Pierre BIBET - S.H.A.T. Vincennes.
Archives nationales. Dossier de la Légion d’honneur cote L1107059




Département de l’Yonne
Arrondissement de Sens
Canton de Sens
Commune : SENS


GÉMEAU (Auguste-Pierre-Walbourg)
(1790 - 1868)

BARON DE L’EMPIRE
GENERAL DE DIVISION
Sénateur
Grand Officier de la Légion d’honneur
Médaillé de Ste-Hélène
GEMEAU (Auguste) - GÉNÉRAL DE DIVISION - Sens - YONNE - L_h112GEMEAU (Auguste) - GÉNÉRAL DE DIVISION - Sens - YONNE - Medail14GEMEAU (Auguste) - GÉNÉRAL DE DIVISION - Sens - YONNE - Saint-12GEMEAU (Auguste) - GÉNÉRAL DE DIVISION - Sens - YONNE - St_fer11GEMEAU (Auguste) - GÉNÉRAL DE DIVISION - Sens - YONNE - Medail13



Règlement d’armoiries :





« De gueules à trois étoiles d’argent avec initiale G d’or » (Baron de l'Empire)

GEMEAU (Auguste) - GÉNÉRAL DE DIVISION - Sens - YONNE - Gemeau10




Né le 4 janvier 1790, à Paris (Seine)
Fils du légitime mariage de Philippe Jean-Baptiste Marie Gémeau, écuyer, valet de chambre du roi, et de Marie Marthe Adélaïde Domicille.
Marié à Françoise Génie Deschanel, le 11 février 1853.
Décédé à Sens (Yonne), le 24 janvier 1868.
Inhumé dans le cimetière de Sens.

La sépulture existe encore de nos jours.


Etat des services :
Elève à l’Ecole spéciale militaire de Fontainebleau, 5 mai 1808.
Caporal, 5 mars 1809.
Sous-lieutenant dans le 25è régiment d’infanterie légère, 24 mars 1809.
Sous-lieutenant, sous adjudant-major dans le 2e régiment de conscrits chasseurs de la Garde hupercale devenu 4è régiment de voltigeurs de la Garde impériale, 19 septembre 1809, sous les ordres de Mouton-Duvernet.
Lieutenant adjudant-major, 17 février 1811.
Aide de camp du général Mouton-Duvernet, 9 janvier 1812.
Capitaine, 25 mars 1813.
Chef de bataillon, à la suite de l’état-major général, 2 avril 1813, sous le maréchal Marmont.
Chef de bataillon dans le 6e régiment d’infanterie légère de Phalsbourg, 26 août 1813.
Se rallie à l’Empereur pendant les Cent-Jours.
Mis en non-activité, 16 septembre 1815.

Chef de bataillon à la légion départementale de la Meuse (53e régiment d’infanterie de ligne), 21 février 1816.
Chef de bataillon dans le 1er régiment d’infanterie de la garde royale, 24 février 1819.
Lieutenant-colonel du 7è régiment d’infanterie de ligne, 22 juillet 1823.
Colonel du 20è régiment d’infanterie légère, 23 mai 1825.
Maréchal de camp disponible, 9 janvier 1833.
Commandant du département de l’Hérault, 11 janvier 1833.
Commandant du département de la Vendée, l29 juin 1835.
Commandant du département de la Loire-Inférieure, 29 décembre 1840.
Lieutenant-général disponible, 20 octobre 1845.
Envoie son adhésion au gouvernement républicain, 26 février 1848.
Commandant la 5e division militaire à Strasbourg, 3 mars 1848.
Commandant la 7e division militaire à Marseille, 13 avril 1848.


Commandant la 6e division militaire à Lyon, 4 mai 1848.
Commandant supérieur de toutes les troupes stationnées dans la 6e division militaire, y compris celles faisant partie de l’armée des Alpes, 15 juin 1849 pour réprimer l’insurrection montagnarde des Canuts.
L’armée doit réduire au canon les barricades des insurgés au prix de nombreux morts de part et d’autre.
Napoléon Bonaparte le félicite de sa fermeté, la ville de Lyon de sa diplomatie et de son esprit d’humanité. (Une épée d'honneur lui fut offerte par les notables, habitants de Lyon.)
Général de division, commandant supérieur de la 5e division militaire réunie au commandement de la 6e division militaire, 12 février 1850.
Commandant la division d’occupation de Rome, le 24 avril 1850 en remplacement de Baraguey-d’Hilliers.
Fait l’objet de la bienveillante sympathie de Pie IX.
Inspecteur général du 19ème arrondissement d’infanterie, 5 juin 1850.
Inspecteur général de l’infanterie, à Rome, 24 mai 1851.
Remplacé dans son commandement, 3 janvier 1853.
Admis dans la 2e section de l’état-major, par décision interministérielle, 16 décembre 1854.
Retraité à compter du 5 janvier 1855.

Campagnes :
1809 : Allemagne.
1811-1812 : Espagne.
1812 : Russie.
1813 : Saxe - Phalsbourg
1814 : Se signale pendant le siège de la place de Phalsbourg, en 1814.
1815 : Armée du Nord. Belgique.

1823 : Espagne.
1832 : Belgique - Siège d’Anvers dans la brigade du duc d’Orléans (1833).
1850-1853 : Italie.


Blessures :
- Coup de feu au bas-ventre, à la bataille de Leipzig (Saxe), le 18 octobre 1813.
- Coup de feu au genou gauche, à Fleurus-Ligny (Belgique), 16 juin 1815.

Décorations :
- Chevalier de la Légion d’honneur, par ordonnance du 15 octobre 1814.
- Officier de la Légion d’honneur, par ordonnance du 10 juillet 1823.
- Commandeur de la Légion d’honneur, par décret du 25 avril 1840.
- Grand Officier de la Légion d’honneur, par décret du 24 octobre 1848.
- Médaille militaire, par décret impérial du 13 juin 1852.
- Chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis (1814)
- Médaille de 2è classe de l’ordre de St Ferdinand d’Espagne, par ordonnance du 23 novembre 1823.
- Chevalier de 1ère classe de l’ordre de Pie IX, par décret impérial du 29 juin 1851.
- Grande Croix de l’ordre de Saint-Janvier des Deux Siciles, par décret impérial du 23 août 1851.
- Médaille de 1ère classe de l’ordre de Sainte-Anne de Russie, par décret impérial du 15 juillet 1852.
- Titulaire de la médaille militaire de Sainte-Hélène (1857)

Autres fonctions :
- Sénateur, par décret impérial du 31 décembre 1852.

Titres :
- Baron de l’Empire, par décret impérial de Napoléon III et par lettres patentes.

Mention :
Le général Gémeau a publié une brochure ayant pour titre : De l'organisation actuelle de l'armée, Paris, 1854, in-8°.

Le nom de Gémeau a été donné à la caserne de Sens.

La ville de Lyon propriétaire, détient une peinture, tableau réalisé par le peintre JANMOT Louis - PORTRAIT DU GENERAL GEMEAU
Ecole France ; Lyon - 3e quart 19e siècle

Lieu de conservation : Lyon ; musée des beaux-arts

(Voir sépulture)

http://lesapn.forumactif.fr/les-cimetieres-de-province-f46/89-yonne-t680.htm#29580

(Voir autre biographie)

http://lesapn.forumactif.fr/les-officiers-et-sous-officiers-f186/gemeau-auguste-chef-de-bataillon-aide-de-camp-6e-leger-t3596.htm?highlight=gemeau


Dernière édition par CapitaineCOIGNET le Ven 22 Aoû - 22:33, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
Jean-Yves

Nombre de messages : 9034
Age : 58
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

GEMEAU (Auguste) - GÉNÉRAL DE DIVISION - Sens - YONNE - Empty
MessageSujet: Re: GEMEAU (Auguste) - GÉNÉRAL DE DIVISION - Sens - YONNE -   GEMEAU (Auguste) - GÉNÉRAL DE DIVISION - Sens - YONNE - Icon_minitimeDim 18 Nov - 18:24

Né à Paris, le 4.01.1790, il sortit de l'Ecole Militaire, en 1808,avec le grade de sous-lieutenant au 25eme léger, et fit les campagnes d'Allemagne, d'Espagne, de Russie et de France. Après avoir été aide de camp du général Mouton-Duvernet,il passa chef de bataillon en 1813, grade qu'il conserva plus tard dans la garde royale,et colonel du 20e léger en 1825,à l'issue de l'expédition d'Espagne. Après la révolutionde Juillet,il obtint le brevet de maréchal de camp pour sa conduite au siège d'Anvers (1833) et celui de lieutenant-général le 20.10.1845.
Depuis cette époque,Gemeau commanda plusieurs divisions militaires, entre autres celle de Lyon,où il a promptement étouffé le mouvement insurectionnel de juin 1849 ;à Rome, il remplaça Baraguey d'Hilliers comme chef de l'armée d'occupation.Lors du rétablissement de l'Empire, il fut appelé à la dignité de sénateur à la fin de l'année 1852.Il était depuis le2.10.1848,grand officier de la légion d 'Honneur. Il soutint, au Sénat,les intérêts catholiques. Il meurt en 1868.
Source : "Dictionnaire Universel des Contemporains contenant toutes les personnes notables de la France et des pays étrangers" par G. Vapereau, édition augmentée de 1863.
-Dictionnaire du Second Empire

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
http://site.voila.fr/laiglonparlimage
 
GEMEAU (Auguste) - GÉNÉRAL DE DIVISION - Sens - YONNE -
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» division par 7
» Défi raté - je me sens nulle
» Exposition Moi, Auguste
» Sens de l'imparfait
» le sens de la collectivité??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Second Empire :: Les Militaires :: Les généraux-
Sauter vers: