Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La légende de la femme persécutée ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La légende de la femme persécutée ...   Mer 28 Nov - 13:08

Il faudrait surtout vérifier que l'absence de censure à cette époque était souhaitable, sinon possible. On devra se souvenir que la licence de s'exprimer ne fut guère tolérée sous la Convention et le Directoire, hormis pour les écrivains républicains...

Enfin, si l'on fait les comptes, la France ne fut en paix que pour une courte période de 1799 à 1814: de mars 1802 à mai 1803. Dans ces conditions, il ne faudrait donc pas s'étonner que Napoléon ait maintenu la censure dans le pays, n'excédant pas ainsi du reste les mesures prises par les gouvernements de la République durant les deux guerres mondiales ! salut
Revenir en haut Aller en bas
ambrosio



Nombre de messages : 1262
Age : 66
Localisation : Nola .Campanie. Royaume de Naples
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: La légende de la femme persécutée ...   Mer 28 Nov - 13:45

Plus ou moins la censure a toujours existé , maintenant c'est le règne de l'auto censure et du bien pensant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esquirol

avatar

Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: La légende de la femme persécutée ...   Mer 28 Nov - 14:31

Bruno Roy-Henry a écrit:
Il faudrait surtout vérifier que l'absence de censure à cette époque était souhaitable, sinon possible.

--------------- Pas d'attaque personnel sur le forum merci de votre compréhension !!! --------------
Signé l'administrateur


Mais c'est une opinion, qui, je l'espère, est partagée par peu de nos contemporains. L'histoire a d'ailleurs souvent montré que les effets de la censure étaient exactement l'inverse de ce à quoi elle voulait parvenir. Ainsi, se rappellerait-on du poème de Charles Nodier s'il ne lui avait valu un séjour en prison ?
Bruno Roy-Henry a écrit:
On devra se souvenir que la licence de s'exprimer ne fut guère tolérée sous la Convention et le Directoire, hormis pour les écrivains républicains...

Le coup d'Etat de Napoléon n'avait-il justement pas pour but de mettre un terme aux dérives de la Révolution ?
Bruno Roy-Henry a écrit:
Enfin, si l'on fait les comptes, la France ne fut en paix que pour une courte période de 1799 à 1814: de mars 1802 à mai 1803.
Je ne parviens pas à trouver la date exacte de l'emprisonnement de Charles Nodier. On sait seulement que c'est en 1803 pour un poème composé deux ans plus tôt. Cet écrit représentait-il vraiment une menace pour la France dans ce contexte ? On peut sérieusement en douter.
Bruno Roy-Henry a écrit:
Dans ces conditions, il ne faudrait donc pas s'étonner que Napoléon ait maintenu la censure dans le pays, n'excédant pas ainsi du reste les mesures prises par les gouvernements de la République durant les deux guerres mondiales !
Parmi les mesures de censure prises lors de la Première Guerre mondiale, il y avait l'ouverture du courrier des soldats venus des colonies. Cette ouverture avait notamment pour but d'intercepter les courriers où ces soldats se vantaient auprès de leurs familles et de leurs amis de leurs expériences sexuelles avec les femmes françaises mais aussi ceux par lesquels ils espéraient pouvoir entretenir une relation avec une femme française. Tout cela n'est pas très glorieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esquirol

avatar

Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: La légende de la femme persécutée ...   Mer 28 Nov - 16:05

Combattre les idées par la censure, l'emprisonnement ou les exécutions capitales est en réalité un terrible aveu de faiblesse. Le pouvoir qui recourt à ces méthodes agit par peur. Il sait que les idées qu'il veut étouffer sont au moins en partie justes et c'est parce qu'elles contiennent une part de vérité qu'il ne se sent pas en mesure d'y répondre. Il choisit donc d'utiliser la force pour imposer le silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La légende de la femme persécutée ...   Mer 28 Nov - 16:55

Bonjour Chère Joséphine,

Citation :
Que de douces persécutions qui nous écartent vigoureusement des Bastilles , des bagnes et des échafauds

Loin de moi de penser que le Consulat et ensuite l'Empire furent une dictature sanguinaire vis à vis des intellectuels, je parlais de l'Europe en générale.
Bien entendu en France, nos proscrits ou exilés non jamais eut à craindre pour leur vie. Vous citez l'exil doré de Chateaubriand, je pense aussi à Voltaire, bien qu'il passât un an à la bastille (pour écrire) son exil ne fut pas trop difficile et continuât à être édité ainsi que Victor Hugo dans son exil volontaire, rien à voir avec les opposants d'autres pays, où les persécutions furent plus féroces.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Bibliothèque Empire
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 3357
Age : 49
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: La légende de la femme persécutée ...   Mer 28 Nov - 17:19

Avertissement !!!

Au prochain écart de langage (ou d'écriture...), je serais dans l’obligation de verrouiller ce sujet.

Merci de rester courtois en toutes circonstances sur le forum des APN.
En cas de problème, envoyez un MP à l’un des administrateurs.

Merci de votre compréhension.

Eric LM

_________________

[Site Internet réalisé par ELM Creation Web]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bibliotheque-empire.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La légende de la femme persécutée ...   Mer 28 Nov - 23:32

rapentat a écrit:
Bonjour Chère Joséphine,

Loin de moi de penser que le Consulat et ensuite l'Empire furent une dictature sanguinaire vis à vis des intellectuels, je parlais de l'Europe en générale.
Bien entendu en France, nos proscrits ou exilés non jamais eut à craindre pour leur vie. Vous citez l'exil doré de Chateaubriand, je pense aussi à Voltaire, bien qu'il passât un an à la bastille (pour écrire) son exil ne fut pas trop difficile et continuât à être édité ainsi que Victor Hugo dans son exil volontaire, rien à voir avec les opposants d'autres pays, où les persécutions furent plus féroces.

Cordialement.


Bonsoir Cher rapentat,


Connaissant vos idées pour vous avoir toujours lu avec plaisir, j'avais bien compris votre pensée. Wink
J'ai simplement voulu apporter quelques précisions à ma première intervention sur le sujet.

Ceci étant, je vous remercie pour votre clairvoyance dans ce sujet.

Bien cordialement.




salut
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La légende de la femme persécutée ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La légende de la femme persécutée ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La légende de la femme persécutée ...
» S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi. — Jean 15:20.
» Heureux les persécutés pour la justice : LA CROIX
» QUÉBEC: "L'ÉGLISE EST PERSÉCUTÉE": MGR OUELLET
» S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi. — Jean 15:20.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: