Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Si près de nous, et pourtant toujours insaississable ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Si près de nous, et pourtant toujours insaississable ...   Dim 2 Déc - 14:08

De toutes les histoires, celle de Napoléon apparaît comme étant encore bien souvent, sinon ignorée, tout au moins mal connue.

Et plus nous l'étudions, plus il nous semble découvrir un Homme qui n'eût jamais son pareil.
Dans son étude de "L'âme de Napoléon", Léon Bloy a ceci de sympathique qu'il fait montre d'une grande humilité, valeur trop souvent fustigée, dès lors qu'il déclare :

"-... Je l'ai étudié en priant, en pleurant de joie ou de peine, et j'ai fini par sentir que j'étais en présence d'un des mystères les plus redoutables de l'Histoire" ...

Dmitry Merejkovsky disait quant à lui : "Plus on nous parle de Lui et moins nous Le connaissons" ..

Jacques Bainville détient peut-être une infime parcelle des raisons expliquant ce phénomène ;

"-Il est insaississable, non parce qu'il est infini, mais parce qu'il a varié comme les situations où le sort le mettait" ...

Probable, mais pas complètement satisfaisant, dans la mesure où Napoléon, comme tout être humain, possédait ses traits de personnalités inhérentes à son génie, celui-là même qu'il mît à profit dans chacune de ses grandes entreprises.

Pour finir, je citerai Stendhal, dont les propos rassurent pour peu que nous nous trouvions parfois confrontés à certaines réflexions sans réelles conclusions :

-"Plus la vérité toute entière sera connue, plus Napoléon sera grand".

Goethe, avant Stendhal, l'avait qualifié aussi "d'être inaccessible" , affirmant de le même manière qu "Il grandira au fur et à mesure qu'on le connaîtra mieux"...

Quel est votre sentiment à ce propos ?

Napoléon vous est-il "familier", ou en permanence "inaccessible", ou encore "difficile à cerner", au cours de certaines actions ponctuelles de sa vie militaire ou politique ?





salut
Revenir en haut Aller en bas
Cavalier Imago

avatar

Nombre de messages : 111
Age : 69
Localisation : Languedoc Roussillon
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Si près de nous, et pourtant toujours insaississable ...   Mar 4 Déc - 1:35

Pour ma part, Napoléon est un être humain sortant de l'ordinaire, qui a eu une grand influence sur son temps, et déterminé pour le meilleur et pour le pire l'histoire des deux siècles -et plus si affinité - qui ont suivi son passage.
En tant qu'individu il était, sans aucun doute, surdoué. Sa psychologie fut celle d'un pauvre enfant déraciné, et placé dans un milieu hostile. Il l'a dit lui même c'est à Brienne que j'ai ressenti les premières impressions de l'homme. Pour survivre à cette épreuve il lui fallut se forger une carapace. Le coeur d'un homme d'état doit être dans sa tête... D'un point de vue sociologique il entre parfaitement dans le cadre de l'évolution, du fait de la Révolution - à moins qu'elle n'en soit la conséquence ? - , de ce qu'on appelait "la noblesse de province" ou "petite noblesse", avide de briser le carcan des hierarchies militaires, qui faisait du grade de major ou au mieux de lieutenant-colonel une barrière infranchissable.
Mais, puisqu'on est prié de donner en quelque sorte son sentiment, ce qui me parait le plus marquant chez cet homme, c'est ce qu'on appelerait aujourd'hui sa corsitude. Que chez un un être d'une telle élévation de pensée et de talents, l'esprit de clan, prenne le dessus sur toute autre considération, est désolant. Je pense qu'il est admis qu'il a contribué à sa propre perte en donnant titres et couronnes aux membres de sa famille, ou à l'inverse en se privant, pour des raisons très discutables, du soutien de son frère Lucien.
Selon moi, ce sont aussi ses faiblesses qui font la grandeur d'un homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Si près de nous, et pourtant toujours insaississable ...   Mar 4 Déc - 1:54

Bonsoir, et merci cher cavalier imago pour votre analyse pertinente du Génie que fut Napoléon.

Concernant ce que vous nommez sa "corsitude", j'aurais envie de répondre que ce fut là un comportement bien légitime, du fait déjà de ses origines ...
Quant au choix des membres de sa famille pour la distribution des titres et des couronnes, là encore, il me semble que rien n'était plus naturel que de s'entourer de ses frères et soeurs, en qui il aurait dû avoir une totale confiance.
N'aurions-nous pas fait de même ? Pensez-vous que nous aurions choisi en priorité des étrangers pour attribuer des trônes ?
Ce devait être pour lui une réelle fierté que de hisser ainsi sa famille vers les honneurs, famille pour laquelle il n'a toujours eu de cesse de s'occuper, dès son plus jeune âge ...

Hélas, cette confiance fut bien souvent trompée, ces heureux élus n'ayant pas toujours su reconnaître la position avantageuse que leur frère, devenu si grand, leur avait offert ...




salut
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Si près de nous, et pourtant toujours insaississable ...   Dim 9 Déc - 0:43

Bonsoir,

Je reviens sur ce sujet que vous aurez trouvé raccourci, puisque par suite d'une déviation du thème de départ, nous en étions venus à débattre de la politique du Premier Consul...

J'ai donc scindé le débat en deux parties, et vous retrouverez sous le titre "L'apprentissage de l'Homme d'Etat", toutes les interventions ayant trait à la politique sous le Consulat.

Ceci étant dit, je ne puis que vous inviter à venir ici vous exprimer sur la façon dont vous percevez aujourd'hui le Grand Homme. Wink







salut
Revenir en haut Aller en bas
Bicentenaire



Nombre de messages : 449
Age : 54
Localisation : Gradignan (33)
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Si près de nous, et pourtant toujours insaississable ...   Dim 9 Déc - 2:29

Pour moi, Napoléon 1er représente véritablement l'Humain avec un grand "H". Ce que l'on appelle "grand" fait souvent peur. Il y a dans la grandeur quelque chose d'inhumain qui fige et donne parfois le vertige. Napoléon a fait de telle sorte que la "grandeur" soit à la portée du plus grand nombre. Il a reconnu les mérites. En faisant prince un fils de tonnelier, en décorant un paysan illettré (mais pas bête pour autant) de la légion d'honneur, il fit en sorte que sa grandeur propre résonne sans cesse comme un appel à la nôtre.
Pour moi, Napoléon est présent dans ma vie de tous les jours. Mes pensées, mes prières aussi vont souvent vers lui. Penser à ce grand homme m'encourage dans mes actions. Dans mes pensées et actions quotidiennes. Et pas que d'aujourd'hui ! Quand je passais mes examens de Deug de Lettres, au début des années 90, j'imaginais chaque épreuve comme un champ de bataille à conquérir. Et que chaque examen était comme une avancée des soldats de la Grande Armée contre les questions, sujets divers, et à chaque UV (Unité de Valeur) décrochée ou à chaque Certificat obtenu, je savourais ma victoire.
Politiquement même, son Code civil donne des arguments pour des questions si sensibles telles que celle de l'immigration. "Tout individu né en France est Français", proclame le Code.
Oui, Napoléon est l'homme qui fit reculer l'obscurantisme. Les juifs lui doivent beaucoup. Il serait sot ou malhonnête de ne point le reconnaître. Quand il part en campagne, c'est pour abolir les soi-disant droits féodaux pour imposer de vrais droits. Cela choque ? Oui, avec l'actuelle construction européenne, cela choque. En bute aux résistances conservatrices, Napoléon fut obligé de céder, car les conservateurs n'ont de "grandeur" que leur piètre entêtement -n'appelons pas cela du nom d'obstination- à faire échouer des projets qui mettent définitivement dans l'ombre leur médiocrité.
Je pense beaucoup à Napoléon et j'imagine même parfois que je dialogue un peu avec lui, qu'il me conseille, m'aide, m'encourage... Il m'a souvent vu dans tous mes états !...
Je l'aime et je sais que ça en vaut le coup.

Bicentenaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theatredelarcenciels.centerblog.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Si près de nous, et pourtant toujours insaississable ...   Dim 9 Déc - 12:32

Bonjour Bicentenaire,

La gandeur fait peur, dites-vous. Et vous avez parfaitement raison, en touchant peut-être du doigt la raison ou l'une des raisons essentielles au fait que Napoléon paraît, à certains, aussi insaississable ...

Qu'est devenue la grandeur de nos jours, si ce n'est un mot parmi tant d'autres, avec en prime la fâcheuse tendance d'allumer ici ou là, de stupides jalousies ? Jalousies certes également en vigueur sous le Premier Empire !...
Ce mot s'apparenterait presque aux mots Patrie, courage, drapeau, honneur et bravoure, qui, dans le contexte de notre société actuelle ont été malheureusement mis au placard ....

Je parle souvent d'humilité lorsque j'évoque le rayonnement éblouissant que l'oeuvre du Grand Homme projette encore et toujours sur nos vies, nos comportements et les structures dont nous disposons.

Car, sans cette humilité, comment reconnaître qu'un Homme, fusse-t-il reconnu comme étant un Génie, soit supérieur à nous-mêmes qui nous targuons bien souvent d'être les meilleurs en toutes choses ?

L'insaississable visage de l'Histoire du Premier Empire se situe là aussi, et c'est en même temps ce côté là qui fait encore aujourd'hui sa force.

En même temps, cher Bicentenaire, tout comme vous, je sais que notre Grand Homme peut se trouver très près de nous ....

A condition de l'accepter... Wink






salut
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Si près de nous, et pourtant toujours insaississable ...   Dim 9 Déc - 13:35

A quelques mots près, j'aurais écris la même chose que Bicentenaire. salut

Je ne chercherai donc pas à dépasser ce qu'il a parfaitement exprimé. J'ajouterai simplement ce mot de Barrès que j'ai toujours ressenti comme très vrai: "Professeur d'énergie"...

Quand tout semble perdu, que la catastrophe paraît inéluctable, l'on s'interroge: "qu'aurait fait Napoléon" ?

Et de cette question surgit souvent la solution... sunny


Dernière édition par le Dim 9 Déc - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bicentenaire



Nombre de messages : 449
Age : 54
Localisation : Gradignan (33)
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Si près de nous, et pourtant toujours insaississable ...   Dim 9 Déc - 14:46

"Professeur d'énergie" ! Very Happy et vous avez tout à fait raison, Joséphine, quand vous évoquez les "stupides jalousies" contemporaines. Ne serait-ce point ce sentiment de bas étage qui aurait motivé la rédaction de certain livre injurieux sur Napoléon en 2004 ou 2005 ? Je pense que oui, et qu'un tel sentiment de jalousie était, en effet, loin d'être absent du contexte du Premier Empire. Sinon, comment expliquer la faiblesse de réaction du gouvernement d'alors au moment de l'affaire Malet ? Gouvernement qui ne songea pas un instant à proclamer Napoléon II héritier de la couronne ? Le vers était dans le fruit, hélas...

Bicentenaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theatredelarcenciels.centerblog.net
Percy
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2451
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Si près de nous, et pourtant toujours insaississable ...   Jeu 13 Déc - 0:55

Je pense l'avoir déjà dit, mais selon moi, ce qui caractérise le plus la personnalité de Napoléon, c'est l'ambiguité.
Son oeuvre civile et militaire sont inséparables l'une de l'autre et elles aboutissent à la naissance d'une bourgeoisie européenne qui, paradoxalement, ne va se tourner ni vers le parcours des armes ni vers celui du commerce, pour reprendre l'expression de Benjamin Constant.
Il y a chez Napoléon une espèce de contradiction entre son goût de l'ordre et sa passion pour quelque chose de démesuré qui relève de l'imaginaire.
Son héritage, ni positif ni négatif, c'est cette possibilité d'affronter le XIXème siècle avec un solide bagage.
Son don premier fut de savoir saisir le hasard, de comprendre les circonstances et de trouver une solution adaptée au moment opportun.
Pur produit du monde dont il est issu, il a aussi grandement contribué à le construire et à le faire évoluer.


Dernière édition par le Jeu 13 Déc - 23:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Si près de nous, et pourtant toujours insaississable ...   Jeu 13 Déc - 12:41

Percy a écrit:
Je pense l'avoir déjà dit, mais selon moi, ce qui caractérise le plus la personnalité de Napoléon, c'est l'ambiguité.

Il est ambigü parce que chacun veut le ramener à lui: même Marx a cherché à se l'annexer... lol!

Citation :

Son oeuvre civile et militaire sont inséparables l'une de l'autre et elles aboutissent à la naissance d'une bourgeoisie européenne qui, paradoxalement, ne va se tourner ni vers le parcours des armes ni vers celui du commerce, pour reprendre l'expression de Benjamin Constant.

Il continue la Révolution en exécutant définitivement le vieil ordre féodal. Et précipite le réveil des nations touten prétendant le confisquer à son profit.

Citation :

Il y a chez Napoléon une espèce de contradiction entre son goût de l'ordre et sa passion pour quelque chose de démesuré qui relève de l'imaginaire.

Pour moi, il n'y aucune contradiction. Il entend réorganiser l'Europe par nation tout en les réalignant dans sa reconstruction de l'empire carolingien. Cette dernière phase est quelque peu empirique: ce sont les circonstances qui l'y conduisent; il n'y a pas de "plan" pré-établi...

Citation :

Son héritage, ni positif ni négatif, c'est cette possibilité d'affronter le XIXème siècle avec un solide bagage.

Pour moi, il est très positif: il cimente les conquêtes de la Révolution et les répand en Europe; en cas de restauration royaliste en 1800, tout ça était balayé... salut

Citation :

Son don premier fut de savoir saisir le hasard, de comprendre les circonstances et de trouver une solution adaptée au moment opportun.
Pur produit du monde dont il est issu, il a aussi gradement contribué à le construire et à le faire évoluer.

Son don tel que vous le décrivez ressemble beaucoup à de l'opportunisme. Je pense que c'est plus compliqué: pour moi, Napoléon est le fruit du mariage des Lumières et de l'Antiquité en sa personne ! Fruit unique avec un goût étrange qui n'appartient qu'à lui.... sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Si près de nous, et pourtant toujours insaississable ...   Jeu 13 Déc - 15:22

Je rejoins l'essentiel de l'analyse de Bruno.

Pour moi, il n'y eût pas d'opportunisme, non plus ; ce terme, en effet, me semble inapproprié, dans la mesure où Napoléon n'a jamais fait fi des principes si souvent galvaudés par ceux qui s'inscrivent dans ce registre ...

Le Grand Homme ne se résume et ne s'explique pas aussi facilement, et Jean Paul Kauffman, qui reste un Historien n'ayant jamais manifesté de sympathie particulière pour Napoléon, avait affirmé avec bon sens :

"Ceux qui écrivent sur Lui ont au moins une chose en commun : à un moment ou à un autre, ils sont tous paralysés par leur sujet, confondus, terrifiés" ...

Cette espèce de "tremblement" dont il parle, peut être de différentes natures, suivant notre approche personnelle du Génie, et qui peut aller de la peur à la désapprobation, en passant par l'admiration ou la crainte devant l'attirance qu'Il exerce encore et toujours sur chacun de nous.

Le personnage ne m'apparaît pas ambigü, mais doté de ces multiples facettes qui confèrent au Génie de notre Histoire, une attirance infinie et ennivrante...




salut
Revenir en haut Aller en bas
Percy
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2451
Age : 59
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Si près de nous, et pourtant toujours insaississable ...   Ven 14 Déc - 0:00

Ce que qualifiez tous deux d'opportunisme en analysant mon propos est sans doute davantage le produit des circonstances.
Au moment où il apparaît sur le devant de la scène, Napoléon doit faire face à une longue période d'instabilité.
La Révolution a tout bousculé. Tout a changé : les relations internationales, le système des institutions, les rapports entre les individus, rien n'est encore en place. Jour après jour, il faut manier, façonner cette instabilité et son génie fut de parvenir à fixer les choses.
Mais cependant, dans les relations internationales, il est contraint de suivre les événements.
Il est conscient du fait qu'une victoire peut contribuer à changer l'ordre des choses, ce qui n'était pas le cas à d'autres époques de l'Histoire.
Cette période est vraiment le royaume de la "contingence" historique.
Il faut pouvoir s'imposer dans ce flou continuel et trouver des points d'appui. Et à l'époque, personne, à part lui, n'a pris l'initiative d'agir.
Si Bonaparte est le fils de la Révolution, on ne peut concevoir Napoléon sans la Révolution de même que la Révolution est inconcevable sans Napoléon.
C'est pourquoi cela n'a aucun sens de dissocier Bonaparte de Napoléon.
Les deux forment bel et bien un tout !
Et s'il fait la guerre pour consolider la France, à un certain moment, la guerre l'oblige à une solution plus autoritaire qu'il ne l'avait lui-même envisagé. Cela ne dépend pas seulement de son ambition ou de sa stratégie, mais d'un contexte international très mouvant.
Homme d'action, il bouge dans un monde en mouvement perpétuel.
Et il a porté autant les événements que les événements l'ont porté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Si près de nous, et pourtant toujours insaississable ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Si près de nous, et pourtant toujours insaississable ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Si près de nous, et pourtant toujours insaississable ...
» Dieu dont le coeur est près de nous
» nous avons besoin de vous
» N'OUBLIONS PAS NOS CHERS ANGES-GARDIENS !
» Les anges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: