Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 CARLIER Pierre Commissaire, Conseiller d'Etat - Sens YONNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CapitaineCOIGNET

avatar

Nombre de messages : 1455
Localisation : Vierzon (CHER)
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: CARLIER Pierre Commissaire, Conseiller d'Etat - Sens YONNE   Sam 22 Déc - 1:22

Fiche présentée par M. Jean-Pierre BIBET
Sources : M. Jean-Pierre BIBET Archives nationales.
Répertoires nominatif et territorial des Préfets.
Côte : F1bI 157/7. E A/164 VII

Département de l’Yonne
Arrondissement de Sens
Canton de Sens
Commune : SENS

CARLIER (Pierre-Charles-Joseph)
(1794 – 1858)


Préfet de Police
Commissaire extraordinaire
Conseiller d’Etat
Conseiller général


Né le 26 ventôse an II (16 mars 1794), à Champigny (Yonne)
Oncle de Charles-Alphonse Levert.
Propriétaire du château de Thorigny-sur-Oreuse (Yonne)
Mort à Sens (Yonne), le 31 mars 1858.
Inhumé dans le cimetière de Sens (Yonne)

La sépulture existe encore de nos jours.


Fonctions :
Agent de change à Lyon.
Entre dans la police lyonnaise comme secrétaire de M. de Permont.
Lieutenant de police à Lyon de 1815 à 1820.
Revient à Champigny comme marchand de bois.
Il entre au ministère de l’Intérieur sous les auspices de Duvergier de Hauranne ; rédige un rapport sur l’organisation de la police qui le fait nommer chef de la police municipale de Paris, 10 mai 1831.
Découvre la conjuration de la rue des Prouvaires à Paris, complot légitimiste, 3 février 1832.
En février 1832, Ledru-Rollin lui offre la place de chef de la police politique, mais il retourne à Lyon et entre à la compagnie lyonnaise d’assurance contre l’incendie et l’explosion du gaz.
Nommé préfet de police, 8 novembre 1849.
Entré en fonction le 10 novembre 1849.
Il réorganise dans ses nouvelles fonctions le corps des sergents de ville.
Mais Emile Olivier le considère comme « ennemi de l’ordre républicain, sans tact et sans scrupules »
Considéré comme légitimiste, Saint-Arnaud refuse son plan d’arrestation préventive de tous les meneurs républicains et le remplace par Maupas, 20 décembre 1851.
Présente sa démission en janvier 1851, non acceptée, démissionnaire à nouveau et remplacé 26 octobre 1851.
Commissaire extraordinaire dans l’Allier, le Cher, la Nièvre et l’Yonne, 6 décembre 1851, fonction supprimée, 13 décembre 1851.
Membre de la commission consultative, le 13 décembre 1851.
Conseiller d’Etat, 25 janvier 1852.
Conseiller général de Villeneuve-L’Archevêque, en 1848, puis 1852 et en 1855.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
CARLIER Pierre Commissaire, Conseiller d'Etat - Sens YONNE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CARLIER Pierre Commissaire, Conseiller d'Etat - Sens YONNE
» MARET (Jean-Ph) PRÉFET- Conseiller d'Etat - Dijon COTE-D'OR)
» BATTINI (Ange) Capt. Bat. Tirailleurs Corses - Sens (YONNE)
» SERRÉ (Michel) Capitaine 116è puis 66è de ligne - Sens YONNE
» 2011: nuit du 20 au 21/11 2011 23h et 02h - Sens - (yonne)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Second Empire :: Les membres de la Cour Impériale :: Les civils-
Sauter vers: