Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 MASSON (André) Colonel du 85ème de Ligne - Fontainebleau 77

Aller en bas 
AuteurMessage
CapitaineCOIGNET

CapitaineCOIGNET

Nombre de messages : 1455
Localisation : Vierzon (CHER)
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: MASSON (André) Colonel du 85ème de Ligne - Fontainebleau 77   Lun 24 Déc - 23:21

Fiche établie par M .Jean-Pierre BIBET
Sources : M. Jean-Pierre BIBET - Archives nationales.
Dossier de la Légion d’honneur cote L1781007

Département de Seine-et-Marne
Arrondissement de Melun
Canton de Fontainebleau
Commune : FONTAINEBLEAU

MASSON (André-Pierre)
(1769-1829)


Volontaire
2ème Bataillon de la Côte d’Or

Colonel-Major
3ème Régiment de Tirailleurs
GARDE IMPERIALE
Colonel
85ème de ligne
Commandant de la Légion d’honneur



Né le 25 septembre 1769, à Chazilly (Côte d’Or)
Fils du légitime mariage de Jean-Baptiste Masson, marchand à Chazilly, paroisse de Sainte Sabine, et de Jeanne Blondeau.
Décédé à son domicile N° 24, rue des Buttes Saint-Merry à Fontainebleau (Seine-et-Marne), le 7 juillet 1829, à six heures du soir.
Obsèques en l’église Saint-Louis de Fontainebleau, 8 juillet 1829.
Inhumé au cimetière de Fontainebleau, vieux carré.
Françoise Masson, sa nièce, hérite la succession s’élevant à 11959, 30 francs.
Institué par testament olographe héritière générale et universelle; envoyée en possession par ordonnance du 21 juillet 1829 du Tribunal de première instance séant à Fontainebleau.

La sépulture existe encore de nos jours - division E.
Sépulture en état d’abandon


Etat des services :
Soldat volontaire au 2ème bataillon de la Côte d’Or, 11 juillet 1791.
Capitaine, au 8ème bataillon de volontaires de la Côte d’Or, 13 octobre 1793. (Bataillon faisant partie du 12ème de ligne.)
Capitaine, au 57ème de ligne, 24 thermidor an IX (12 août 1801)
Capitaine aux grenadiers à pied de la Garde impériale, 1er mai 1806.
Capitaine au 1er régiment de tirailleurs-grenadiers, 30 décembre 1810. (Régiment devenu 1er régiment de tirailleurs de la Garde impériale.)
Chef de bataillon au 6ème régiment de tirailleurs de la Garde impériale, 17 septembre 1811.
Chef de bataillon dans le 1er régiment de tirailleurs de la Garde impériale, 1er mars 1813.
Colonel-major au 3ème régiment de tirailleurs de la Garde impériale, 30 août 1813.

Colonel à la suite du 12ème de ligne par amalgame avec ce corps du 1er bataillon du 3ème tirailleurs, 1er juillet 1814.
Retiré dans ses foyers avec demi-solde de son grade par décision du 1er octobre 1814.
Venu au 15ème régiment d’infanterie légère par décision du ministre de la guerre, le 4 novembre 1814.


Rappelé à la défense de l'Empire en qualité de colonel du 73ème de ligne, par décret impérial du 19 avril 1815, redevenu 85ème de ligne pendant les Cent-Jours

Mis en non-activité, le 1er février 1816.
Mis à la retraite définitive par ordonnance du 22 novembre 1816.

Campagnes :
1792, 1793 : Armée du Nord.
Ans II, III : Armée du Rhin.
Ans IV, V et VI : Armée d’Italie.
An VII : Armée de Naples.
An VIII : Armée de Réserve - Italie.
An IX : Armée des Grisons.
Ans XII et XIII : Armée des Côtes de l’Océan - Au camp de Boulogne.
Ans XIV : Autriche.
1806 : Grande Armée - Prusse.
1807 : Pologne.
1808 : Espagne.
1809 : Autriche.
1810 et 1811 : Espagne.
1812 : Russie.
1813 : Saxe.
1814 : Belgique.
1815 : Armée du Nord - Belgique.

Blessures :
- Atteint d'un coup de feu au côté gauche, à la prise de Modène, 24 prairial an VII (12 juin 1799)

Actions d’éclat :
Débouche le premier à la tête de son bataillon par la porte de Pirna, à Dresde, enfonce à la baïonnette 6 bataillons ennemis, faisant plusieurs centaines de prisonniers, 26 août 1813.
Soutint la retraite de l’armée, tient en échec avec son bataillon, 10.000 ennemis à Eisenach, 26 octobre 1813.
Se fait remarquer à la tête de 3 compagnies de son régiment, à Courtrai, où il s’oppose à une colonne ennemie forte de plus de 5000 hommes qu’il met en déroute, 31 mars 1814.

Décorations :
- Membre (Chevalier) de la Légion d’honneur, par décret impérial du 26 mai 1808.
- Officier de la Légion d’honneur, par décret impérial du 26 mai 1813.
- Commandant de la Légion d’honneur, par décret impérial du 28 novembre 1813.
- Chevalier de Saint-Louis, par ordonnance du 19 juillet 1814.

Dotations :
Bénéficiaire d’une rente de 1000 francs sur le Monte Napoleone par décision impériale du 1er février 1808.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MASSON (André) Colonel du 85ème de Ligne - Fontainebleau 77
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BOUDIN de Roville (F.) Colonel du 144è de Ligne Auxerre-89
» GODINE (Louis) - Colonel du 85è de ligne (1863) Sens (Yonne)
» FORESTI (Pietro) Colonel commandant le 5e de Ligne italien
» 67eme de Ligne
» Portrait du Canadien André Bessette(frère André) qui sera canonisé le 17 octobre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les Militaires :: Les officiers et sous-officiers-
Sauter vers: