Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Percy
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2426
Age : 58
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III   Jeu 28 Fév - 2:11

Il n'en demeure pas moins vrai que les soldats français manifestaient une certaine réserve, voire une antipathie plus ou moins marquée, à l'encontre des Juifs généralement considérés comme voleurs et âpres au gain.
Les Mémoires du sergent Bourgogne surtout, et dans une moindre mesure ceux de Coignet, en font état.
Les décrets impériaux n'avaient donc pas suffi à éliminer une méfiance instinctive à leur égard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III   Jeu 28 Fév - 19:46

Difficile de se faire une opinion: les témoins exprimaient-ils une défiance instinctive à l'égard des Juifs en Pologne et en Russie, ou bien se bornaient-ils à constater des faits qui les choquaient ? Un peu des deux, sans-doute. On se rappellera que des marchands juifs alimentèrent la Grande Armée dans sa marche vers Moscou à prix d'argent. Les prix furent parfois jugés excessifs. Mais ces commerçants prenaient ainsi un risque en cas de retournement de la fortune. Certains furent-ils inquiétés au moment et après la retraite de Russie ? C'est ce que j'ignore...

En tout cas, on se souviendra de l'ordonnateur de la Grande Armée resté à Smolensk et qui entra en affaire avec les juifs de la région. Il a été dit que cet ordonnateur avait revendu du bétail sur pied à des trafiquants juifs (d'autres sources indiquent qu'ils étaient simplement russes) et qu'ainsi, les magasins étaient quasiment vides au moment du retour de la Grande Armée ! Le coupable n'en demeurait pas moins cet ordonnateur en question...
Revenir en haut Aller en bas
Percy
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2426
Age : 58
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III   Ven 29 Fév - 0:55

Citation :
Certains furent-ils inquiétés au moment et après la retraite de Russie ? C'est ce que j'ignore...

La seule chose certaine, c'est qu'il y eut des pogroms qui suivirent, mais il est difficile d'affirmer que ceux-ci étaient liés à l'attitude complaisante des Juifs à l'égard de la Grande Armée ou s'il s'agissait plus simplement de la poursuite de méthodes ancestrales dans ces régions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III   Ven 29 Fév - 1:08

L'éventuelle "défiance" ressentie par une partie des Soldats de la Grande Armée envers la population juive a peut-être existé, mais ce n'est pas là le sujet initial, qui traitait de la relation de Napoléon vis-àvis des Juifs.

Or, celle-ci se révéla positive, quoiqu'en disent les contradicteurs.

Il ne faut pas oublier en effet, qu'en 1811, sur l'ensemble du territoire de l'Empire, en France, en Italie, et jusque dans l'Espagne et le Portugal occupés, les Juifs avaient obtenus le statut de "citoyens", statut qui leur avait été jusque là refusé partout, sauf aux Etats-Unis !...

Et lorsque la Sainte Alliance fut revenue sur ces mesures libératrices, il fallut attendre la Révolution de 1830 pour voir la loi se redéfinir comme étant "la même pour tous" ...





salut
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8957
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III   Ven 29 Fév - 1:17

Joséphine a dit :
Code:
Et lorsque la Sainte Alliance fut revenue sur ces mesures libératrices, il fallut attendre la Révolution de 1830 pour voir la loi se redéfinir comme étant "la même pour tous
La loi, peut-être, mais les préjugés, eux, étaient encore bien ancrés et ce, pour un bon moment, hélas. Il en est allé de même en 1848, avec l'abolition totale de l'esclavage : Bien que ce dernier, officiellement, n'existait plus, le racisme, lui, était encore bien vivant, et l'est encore de nos jours. Crying or Very sad

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III   Ven 29 Fév - 1:36

Certes, Jean-Yves ...

Mais pour se réclamer des droits, seules les lois font foi...

Alors, qu'importe les préjugés !




salut
Revenir en haut Aller en bas
Esquirol

avatar

Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III   Ven 29 Fév - 1:44

LULU a écrit:
Une question : les usuriers non juifs ont-ils été traités comme les usuriers juifs?
Le décret qui annulait les dettes des usuriers juifs ne s'est appliqué qu'aux usuriers juifs.
De même, les juifs qui tiraient un (mauvais) numéro pour l'armée ne pouvaient pas se faire remplacer parce qu'ils étaient juifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III   Ven 29 Fév - 2:43

C'est le 17 Mars 1808 que l'Empereur insista, en déclarant :

-" Je veux abolir toute différence entre eux (les Juifs) et les autres citoyens de notre Empire" ...

C'est, en effeetn sur cette base, dictée par Napoléon, que seront pris certains décrets particuliers aux Juifs, visant à leur attribuer les mêmes droits qu'aux autres populations.

Beaucoup se sont fourvoyés en considérant ces aménagements comme discriminatoires, alors qu'ils étaient, tout au contraire, assimilateurs !

Il en fut ainsi des textes interdisant, par exemple, de pratiquer l'usure, comme cela était déjà interdit à tous les autres, ou encore le décret astreignant au service militaire, comme cela l'était également pour tous les autres...
Dans ce dernier exemple, la solution du "remplacement" lors des conscriptions, n'était pas une affaire d'origine mais de financement.

Possibilité qui devient d'ailleurs parfaitement illusoire dès 1813, tout comme le tirage au sort, puisque le soldat désirant se faire remplacer, et en ayant trouvé le financement, devait en outre avoir trouvé un "volontaire" du même canton et de la même classe que lui-même.

Or, à cette époque, il n'y en avait plus suffisamment pour assurer tous ces critères.





salut
Revenir en haut Aller en bas
Esquirol

avatar

Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III   Ven 29 Fév - 15:44

Sous l'Ancien Régime, l'Eglise catholique interdisait à ses fidèles de pratiquer le prêt à intérêt, ce qui n'a toutefois pas empêché complètement certains catholiques de créer des banques. Ce fut notamment le cas de nombreux marchands originaires de Lombardie à tel point que le terme "lombard" a fini par désigner les prêteurs sur gage.
Parce qu'ils n'étaient pas soumis aux interdictions de l'Eglise catholique et que d'autres professions leur étaient interdites par les différents Etats d'Europe, de nombreux juifs ont choisi eux aussi de pratiquer le prêt à intérêt.
Etaient-ils en ce domaine plus "rapaces" que les usuriers non juifs ? Il y a lieu de penser qu'une telle affirmation relevait des préjugés "judéophobes" assez largement partagés à l'époque et malheureusement encore bien présents chez un certain nombre de nos contemporains. Sad
Avec la Révolution française, l'activité bancaire et le prêt à intérêt deviennent complètement libre. Napoléon ne remettra pas en question cette situation. Je ne vois donc pas sur quelle base vous pouvez écrire que "pratiquer l'usure était déjà interdit à tous les autres". La mesure annulant les dettes à l'égard des créanciers juifs ne concernent que les juifs. Il ne s'agit pas véritablement d'une mesure visant à favoriser l'assimilation des populations juives en France, mais d'une mesure visant à apporter une réponse à des manifestations d'antisémitisme, notamment en Alsace. L'interdiction faite aux juifs de s'établir en Alsace relève de la même logique et ce serait commettre un contresens grave que d'essayer de voir dans une telle mesure de toute évidence discriminatoire un moyen de favoriser l'intégration.
Quant à l'interdiction du remplacement, il est un peu spécieux d'argumenter comme vous le faites en avançant que cette pratique est devenue illusoire en 1813, car au moment où la décision a été prise d'interdire ce droit aux juifs, rien ne laissait prévoir qu'elle serait vide de sens quelques années plus tard. Loin donc d'être un moyen pour abolir toute différence entre les juifs et les autres citoyens de l'Empire, il s'agissait au contraire d'introduire une différence entre les juifs et les autres citoyens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LULU

avatar

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 14/12/2007

MessageSujet: Re: Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III   Ven 29 Fév - 23:25

Joséphine, pourquoi pensez_vous qu'il ne faille pas aborder le problème de la vision négative de beaucoup d'officiers de la Grande Armée vis-à-vis des Juifs?

Je réitère ma remarque sur la mise à l'écart du général Dumas dont le motif est la couleur de peau.

Où est la tolérance?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III   Ven 29 Fév - 23:33

On peut l'aborder... C'est ce que j'ai fait ! Personne ne nie que les juifs étaient mal vus en France sous l'Ancien Régime. La Convention leur donna les mêmes droits qu'aux autres citoyens... En Droit, car dans les faits, il en était tout autrement !

Même problème avec les esclaves: libres en Droit, mais dans les faits, l'esclavage perdurait dans nos colonies à l'Est du Cap ! A Saint-Domingue, Toussaint lui-même astreignait les anciens esclaves d'une propriété à en cultiver les terres... Ils ne pouvaient pas s'en éloigner sans en avoir reçu l'autorisation et pour un temps très limité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III   Ven 29 Fév - 23:45

LULU a écrit:
Joséphine, pourquoi pensez_vous qu'il ne faille pas aborder le problème de la vision négative de beaucoup d'officiers de la Grande Armée vis-à-vis des Juifs?

Je réitère ma remarque sur la mise à l'écart du général Dumas dont le motif est la couleur de peau.

Où est la tolérance?


Je n'ai jamais dit qu'il fallait éviter d'aborder le problème de la relation entre la Grande Armée et les Juifs ... Je soulignais même que ces rapports n'avaient sans doute pas été toujours harmonieux.

Le sens de mon propos était tout simplement qu'il y avait nuance à évoquer "Napoléon et les Juifs", sujet initial, et : "les Soldats de la Grande Armée et les Juifs" .... Légère déviation du sujet qui engendrait des réflexions d'une autre teneur.

Dans la première réflexion, on y trouve le Droit et l'égalité entre tous voulue par Napoléon, et dans la seconde, ce qui est exprimé avec exactitude par Bruno et Jean-Yves, à savoir la relative application de ce Droit dans les faits, constatée dans les relations entre Juifs et Soldats ...










salut
Revenir en haut Aller en bas
Esquirol

avatar

Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III   Sam 1 Mar - 0:36

Par quel étrange raisonnement pourrait-on arriver à la conclusion que le problème que les juifs ne bénéficiaient pas dans la réalité des mêmes droits que les autres citoyens français pourrait être résolu en restreignant ces droits par des mesures législatives ?

Les protestants ont également connu une situation difficile en France sous l'Ancien Régime. Peut-être même plus difficile que les juifs puisqu'après la Révocation de l'Edit de Nantes en 1685, nombre d'entre eux ont été emprisonnés, envoyés aux galères, voire exécutés. Les persécutions à leur encontre se sont terminées sous le règne de Louis XVI, mais c'est seulement après la Révolution qu'ils sont devenus des citoyens français à part entière avec les mêmes droits que les catholiques.

Il aurait pu en être de même pour les juifs dont la majorité s'est parfaitement fondue dans la population française après l'obtention des mêmes droits que n'importe quel citoyen français. Les choses ne se sont malheureusement pas passées ainsi, à cause de la persistence des préjugés à leur égard. Préjugés que partageait Napoléon et qui l'amenèrent à prendre à leur égard des mesures visant selon lui à favoriser leur intégration, mais en réalité visant plutôt à donner des gages à la frange de la population française qui continuait à se montrer hostile à leur égard.

Ces préjugés ont persisté en France pendant tout le 19e siècle auprès d'une part non négligeable de la population (Proudhon était ouvertement antisémite). Ils vont connaître un point culminant avec l'affaire Dreyfus qui constituera une étape fondamentale dans la prise de conscience de l'absurdité et de l'injustice de ces préjugés. Ils ne disparaîtront cependant pas entièrement ensuite, même s'ils seront de plus en plus associés à l'extrême-droite. Après la Seconde Guerre mondiale et la révélation de la Shoah, il devint honteux d'être antisémite. Cela ne fit toutefois pas disparaître complètement les préjugés. Ainsi en novembre 1967, lors d'une conférence de presse, le général de Gaulle eut le malheur de dire que les juifs étaient "un peuple d'élite, sûr de lui-même et dominateur", ce qui eut pour effet de provoquer un tollé dans l'opinion française qui se manifesta notamment par une chute de 54 % (en juin 1967) à 30 % (en décembre de la même année) des Français qui approuvaient la politique du général au Proche-Orient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esquirol

avatar

Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III   Sam 1 Mar - 1:59

Joséphine a écrit:
Le sens de mon propos était tout simplement qu'il y avait nuance à évoquer "Napoléon et les Juifs", sujet initial, et : "les Soldats de la Grande Armée et les Juifs" .... Légère déviation du sujet qui engendrait des réflexions d'une autre teneur.
En retirant des échanges d'un autre fil pour créer ce sujet, Jean-Yves l'avait au départ intitulé "Le problème juif" en s'inspirant du titre donné à l'un de ses textes par un autre intervenant dans le sujet initial. Mais ce titre me déplaisait au plus haut point parce que je considère que le fait d'être juif n'est pas du tout un problème, mais que ce sont les préjugés à l'égard des juifs qui sont problématiques. Ne voulant donc pas rentrer dans la vision napoléonienne pour aborder cette question et ne pouvant renommer le sujet en une "question juive" apparemment plus neutre, mais en fait pire, car c'était les termes utilisés par ceux qui ont prétendu y apporter une "solution finale", j'avais décidé de renommer le sujet "Napoléon et les juifs". Ce n'est donc pas le sujet initial et il est tout à fait cohérent d'y parler de parler de l'attitude des soldats de la grande armée à l'égard des juifs, du statut des juifs en France sous l'Ancien Régime, de l'exacerbation de l'antisémtisme en France à l'époque de l'affaire Dreyfus ou même du retour de certaines formes d'antisémitisme dans l'extrême-gauche française du 21e siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III   Sam 1 Mar - 2:06

Le sujet initial est celui qui débute dans un post.

C'est donc bien, dans le cas présent : "Napoléon et les Juifs".

Les nombreux lecteurs de passage, et autres, ne vont pas s'amuser à fouiller dans les archives pour tenter de retrouver un éventuel autre titre.

Ceci dit, je n'ai empêché personne d'extrapoler.




salut
Revenir en haut Aller en bas
Percy
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2426
Age : 58
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III   Sam 1 Mar - 3:06

Il me semble effectivement difficile de débattre uniquement des relations de Napoléon et des Juifs sans évoquer en parallèle celles qui régissaient les rapports entre ses soldats et ses sujets avec ce peuple.
L'ironie du ton mise à part, l'initiative de renommer le sujet est donc à mon sens particulièrement judicieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LULU

avatar

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 14/12/2007

MessageSujet: Re: Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III   Sam 1 Mar - 10:11

Il faut se rappeler certaines personnalités juives, liées à l'Epopée impériale. Osiris, par exemple, ce monsieur dont la tombe se trouve au cimetière de Montmartre, dont le grand-père avait été soldat de la Grande Armée.
Il avait socialement réussi et pour exprimer son admiration pour Napoléon a racheté et fait restaurer la Malmaison puis l'a offert à la France. Un pavillon porte son nom à l'entrée de la Malmaison. De plus il offrit, à sa mort, ses collections.
Ceci dit Esquirol a parfaitement raison dans son argumentation. Et lorsqu'il évoque l'affaire Dreyfus, il faut se souvenir que ceux qui se réclamait de la mouvance bonapartiste à la fin du XIXème siècle et au tout début du XXème étaient anti-dreyfusards.
Le courant politique bonapartiste de cette époque était franchement réactionnaire.
Lorsque la dépouille de Zola fut transportée au Panthéon, une Montebello fit part de sa colère de savoir les restes de Lannes dans la même enceinte que ceux de l'auteur de "J'accuse"....
Il me semble important de garder ce genre de souvenris en mémoire.

Salutations
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8957
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III   Sam 1 Mar - 10:57

Esquirol a dit :
Code:
En retirant des échanges d'un autre fil pour créer ce sujet, Jean-Yves l'avait au départ intitulé "Le problème juif" en s'inspirant du titre donné à l'un de ses textes par un autre intervenant dans le sujet initial. Mais ce titre me déplaisait au plus haut point parce que je considère que le fait d'être juif n'est pas du tout un problème, mais que ce sont les préjugés à l'égard des juifs qui sont problématiques. Ne voulant donc pas rentrer dans la vision napoléonienne pour aborder cette question et ne pouvant renommer le sujet en une "question juive" apparemment plus neutre, mais en fait pire, car c'était les termes utilisés par ceux qui ont prétendu y apporter une "solution finale", j'avais décidé de renommer le sujet "Napoléon et les juifs". Ce n'est donc pas le sujet initial et il est tout à fait cohérent d'y parler de parler de l'attitude des soldats de la grande armée à l'égard des juifs, du statut des juifs en France sous l'Ancien Régime, de l'exacerbation de l'antisémtisme en France à l'époque de l'affaire Dreyfus ou même du retour de certaines formes d'antisémitisme dans l'extrême-gauche française du 21e siècle
Je reconnais que ce nouveau titre est meilleur, toutefois, il ne l'est peut-être pas assez car je pense que "Napoléon et les juifs" restreint la discussion sur l'attitude de Napoléon 1er face aux Juifs, par contre on ne peut parler de l'attitude du peuple ou des soldats par rapport à ces derniers. de plus, nous sommes "les Amis du Patrimoine Napoléonien" et nous intéressons aussi bien au Second empire qu'au Premier. Il serait, par conséquent, intéressant de pouvoir parler ici de l'évolution des rapports des chrétiens (je dis chrétiens, car il y a des juifs de toutes nationalités) de la Révolution jusqu'à la chute du Second Empire. pour celà, il faut changer à nouveau le titre, je dirais "Les Juifs, de 1789 à 1870", par exemple, à moins que quelqu'un n'ait l'idée d'un autre titre ?

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Esquirol

avatar

Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III   Sam 1 Mar - 11:40

LULU a écrit:
Lorsque la dépouille de Zola fut transportée au Panthéon, une Montebello fit part de sa colère de savoir les restes de Lannes dans la même enceinte que ceux de l'auteur de "J'accuse"....
Une parfaite imbécile qui devait sûrement bien mal connaître son illustre aïeul dont le franc-parler avait plus d'une fois déplu à Napoléon.
Percy a écrit:
L'ironie du ton mise à part, l'initiative de renommer le sujet est donc à mon sens particulièrement judicieuse.
Ironie ? Où ça de l'ironie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III   Sam 1 Mar - 11:44

Cher Jean-Yves, je ne pense pas que le titre de ce sujet doive faire l'objet de tant de préoccupations , d'autant plus qu'il n'est jamais interdit de faire quelques digressions, comme je l'indiquais plus haut ...

L'essentiel est bien ailleurs !...




salut
Revenir en haut Aller en bas
Esquirol

avatar

Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III   Sam 1 Mar - 11:50

Vous avez parfaitement raison, chère Joséphine : ce titre a bien peu d'importance. Mais une chose m'échappe cependant. Pourquoi avez-vous jugé utile de rétablir le titre "Napoléon et les juifs" après que je l'avais modifié hier soir en "L'évolution du statut des juifs à l'époque de Napoléon" ? Et pourquoi, après avoir fait cela, vous êtes-vous arrangée pour que je ne puisse plus modifier ce titre à l'avenir ?
Vous avez finalement déployé beaucoup d'énergie pour quelque chose qui, comme vous l'avez dit si judicieusement, a bien peu d'importance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III   Sam 1 Mar - 12:25

Il convient de rappeler que les parents de Dreyfus, sinon Dreyfus lui-même étaient bonapartistes...

En cette fin du XIXème siècle, si le Bonapartisme semblait nettement réactionnaire, c'est que ses dirigeants avaient constaté que l'élite financière juive était franchement ralliée à la république et n'entendait plus soutenir une cause qu'elle jugeait comme désespérée !

D'où une certaine amertume qui explique la réaction de la duchesse de Montebello. Avant Maurras, des auteurs comme Cunéo d'Ornano (député bonapartiste de Cognac), avaient dénoncé la collusion des milieux d'affaires avec le parti républicain, qu'ils soient juifs ou protestants.

Encore en 1877, il semble que les milieux juifs aient contribué de façon substantielle aux finances du mouvement bonapartiste. Cette même année d'ailleurs, plus de 120 députés bonapartistes furent élus dans toute la France.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III   Sam 1 Mar - 16:26

Esquirol a écrit:
Vous avez parfaitement raison, chère Joséphine : ce titre a bien peu d'importance. Mais une chose m'échappe cependant. Pourquoi avez-vous jugé utile de rétablir le titre "Napoléon et les juifs" après que je l'avais modifié hier soir en "L'évolution du statut des juifs à l'époque de Napoléon" ? Et pourquoi, après avoir fait cela, vous êtes-vous arrangée pour que je ne puisse plus modifier ce titre à l'avenir ?
Vous avez finalement déployé beaucoup d'énergie pour quelque chose qui, comme vous l'avez dit si judicieusement, a bien peu d'importance.



Détrompez-vous, esquirol.

Mon énergie, je préfère la réserver à des occupations plus enrichissantes qu'à ce genre de futilités.

Le titre en lui-même, et je me répète, n'a que peu d'importance ; mais c'est l'esprit malsain dans lequel vous vous êtes complu, pour le modifier qui est condamnable, et qui justifie le fait que j'ai tenu à ce qu'il soit rétabli, tel qu'il avait été créé lors de la manipulation de Jean-Yves.

Voilà pour éclairer vos doutes.

Je souhaite maintenant fermer définitivement cette parenthèse qui n'apporte rien au sujet, et qui plus est, perturbe les dernières interventions, dont celle, très intéressante de Bruno, auprès de qui je m'excuse d'avoir été contrainte de faire cette petite mise au point.




salut
Revenir en haut Aller en bas
Esquirol

avatar

Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III   Sam 1 Mar - 18:00

Bruno Roy-Henry a écrit:
D'où une certaine amertume qui explique la réaction de la duchesse de Montebello.
Peut-on vraiment expliquer ce type de réaction ? Et que veut dire "expliquer" dans le cas présent ? Tel que vous présentez les choses, on aurait presque l'impression que vos explications pourraient être des excuses, voire des justifications.
Bruno Roy-Henry a écrit:
Avant Maurras, des auteurs comme Cunéo d'Ornano (député bonapartiste de Cognac), avaient dénoncé la collusion des milieux d'affaires avec le parti républicain, qu'ils soient juifs ou protestants.
Quel est le sens exact de ce rappel ? On connaît les effets pervers des écrits de Maurras et son antisémitisme affirmé. Ce rapprochement entre les théories des bonapartistes et celles de l'Action française amène à s'interroger sur le fait de savoir si les bonapartistes de la fin du XIXe siècle sont des héritiers indignes qui ont trahi la pensée de celui dont ils se revendiquent ou si c'est l'héritage lui-même qui contenait les ferments de certaines dérives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III   Sam 1 Mar - 18:46

Esquirol a écrit:
Bruno Roy-Henry a écrit:
D'où une certaine amertume qui explique la réaction de la duchesse de Montebello.
Peut-on vraiment expliquer ce type de réaction ?

Assurément, à un moment où le devenir de la IIIème République était moins qu'assuré...

Citation :

Bruno Roy-Henry a écrit:
Avant Maurras, des auteurs comme Cunéo d'Ornano (député bonapartiste de Cognac), avaient dénoncé la collusion des milieux d'affaires avec le parti républicain, qu'ils soient juifs ou protestants.
Quel est le sens exact de ce rappel ? On connaît les effets pervers des écrits de Maurras et son antisémitisme affirmé. Ce rapprochement entre les théories des bonapartistes et celles de l'Action française amène à s'interroger sur le fait de savoir si les bonapartistes de la fin du XIXe siècle sont des héritiers indignes qui ont trahi la pensée de celui dont ils se revendiquent ou si c'est l'héritage lui-même qui contenait les ferments de certaines dérives.

Ce rappel n'a d'autre sens que factuel, quand bien même Maurras aurait puisé ailleurs son inspiration pour sa théorie des "quatre états", savoir les Franc-maçons, les Protestants, les Juifs et les "Métèques", piliers du nouveau régime, selon lui... Le fait est qu'après 1877, les Bonapartistes ne bénéficiaient plus du soutien de la haute-finance française, quelle soit juive ou autre. Il n'y a là rien de polémique: juste une constatation dont ils se plaignirent !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le statut des Juifs de Napoléon Ier à Napoléon III
» NOUVEAU - Napoléon l'avenir... Napoléon en Amérique
» Cadeau de fin d’année de Bonaparte à Napoléon, par JOB
» L'adénome de la prostate de Napoléon Premier
» Napoléon, sa vie, ses batailles, son empire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: