Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Caissons d'artillerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ThiNap
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 949
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Caissons d'artillerie   Mer 19 Mar - 17:21

Bonjour à tous,

Un peu dans la même veine que ma question sur les batailles et les combats, c'est maintenant le tour des caissons d'artillerie.

J'aurai voulu savoir combien de canons un caisson d'artillerie pouvait soutenir au cours d'une bataille, ainsi que la capacité maximum des boulets et de munitions qu'il pouvait transporter entre les réserves du parc d'artillerie et les batteries situées sur le front de combat.

Merci d'avance,

_________________
ThiNap
- Un seul son de sa voix, un signe de ses yeux donnaient une secousse au monde. [Chateaubriand]
- Il n'y a d'immortalité que celle qu'on laisse dans l'esprit des hommes [Napoléon Ier]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thierry.pouliquen.free.fr/LeshommesdenapoleonIer.htm
nabulio



Nombre de messages : 73
Age : 58
Localisation : draguignan
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Caissons d'artillerie   Lun 24 Mar - 23:27

bonjour thinap
voici ce que je peux te dire.
chaque canon possede un coffret contenant 6 charges lui permettant de tirer immediatement. les caissons sont situés a environ 40 metres en arriere. les pourvoyeurs font la navette entre les caissons de batterie et les piéces.
et les caissons font le navette entre le parc d'artillerie et leur position en soutien des canons.
l'avantage du caisson est qu'il possede des compartiments. donc on pouvait y mettre indifferement plusieurs calibre ou différents types de projectiles, il pouvait meme servir au transport des munitions d'infanterie. alors est ce que on y mettait qu'un calibre par caisson ou non je ne pourrais te le dire.
en tout cas le service en campagne de l'artillerie était trés stricte et parfaitement dirigé c'est aussi pour cela que l'artillerie francaise était la meilleure de son temps.
quand au nombre de caissons il semblerait deux caissons pour un canon a vérifier!
j'espère t'avoir éclairé un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ThiNap
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 949
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Caissons d'artillerie   Mar 25 Mar - 0:32


Merci Nabulio pour ta réponse.
Draguignan : c'est bien là que se situe l'école d'application de l'artillerie ?

_________________
ThiNap
- Un seul son de sa voix, un signe de ses yeux donnaient une secousse au monde. [Chateaubriand]
- Il n'y a d'immortalité que celle qu'on laisse dans l'esprit des hommes [Napoléon Ier]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thierry.pouliquen.free.fr/LeshommesdenapoleonIer.htm
nabulio



Nombre de messages : 73
Age : 58
Localisation : draguignan
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Caissons d'artillerie   Mar 25 Mar - 0:35

effectivement cela fait un petit peu plus de trente ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Caissons d'artillerie   Mar 25 Mar - 5:40

Revenir en haut Aller en bas
ThiNap
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 949
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Caissons d'artillerie   Mar 25 Mar - 9:55

Merci Nabulio et merci Prince pour ces précisions sur l'École d'application d'artillerie.
Au passage, on peut noter que le quartier où elle est installée porte le nom d'un [très] célèbre artilleur ...

_________________
ThiNap
- Un seul son de sa voix, un signe de ses yeux donnaient une secousse au monde. [Chateaubriand]
- Il n'y a d'immortalité que celle qu'on laisse dans l'esprit des hommes [Napoléon Ier]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thierry.pouliquen.free.fr/LeshommesdenapoleonIer.htm
André Jouineau

avatar

Nombre de messages : 852
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Le caisson d'artillerie   Mar 25 Mar - 10:38

C'est la description donnée dans un carnet de la sabretache sur le contenu d'un caisson d'artillerie pour une pièce de 8.
Dans le système gribeauval les caissons ont été développés pour chaque calibre de pièce de campagne. A noter que le caisson à munitions pour l'infanterie est un autre type de voiture ressemblant au caisson d'artillerie.

Le canon emporte dans son coffret quinze cartouches à boulet, 20 étoupilles deux lances à feu et un bout de mèche. mais doit être immédiatement suivi par son caisson pour continuer le feu. Selon le calibre de la pièce le caisson est différent. On compte deux caissons par pièce. A l’intérieur en commençant par l’avant il y a un caisson transversal qui contient un sac à étoupille, un étui à lance à feu, trois dégorgeoirs, dont un à vrille. deux portes lances, deux doigtiers, deux spatules pour bourrer les étoupes.Ensuite il est séparé en quatre grand compartiment et en rack dans lesquels sont rangés : 62 cartouches à boulet, 30 à balles avec leur sachet de poudre auxquelles s’ajoutent 122 étoupilles et 16 lances à feu, 12 toises de mèches . Le deuxième caissons peut contenir des bricoles de rechanges et d’autres matériels et équipements divers. Il possède à l’arrière une roue de secours et quelques outil utile pour dégager le caisson. Le matériel est conduit par le train d’artillerie. L’attelage comprend quatre chevaux et deux conducteurs.
A noter qu’ un caisson d’artillerie est conservé au musée de l’armée de Paris.

Slts
AJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.imagesdesoldats.com/
ThiNap
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 949
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Caissons d'artillerie   Mar 25 Mar - 15:35

Donc, si j'ai bien compris, sur le terrain les caissons d'artillerie permettaient aux batteries de tenir le "premier choc", puis faisaient ensuite des aller-retour entre le front et le parc d'artillerie pour assurer le renouvellement de la "matière première". Ces caissons s'arrêtaient à 40 mètres des canons et les servants d'artillerie assuraient la navette entre les canons et les caissons pour continuer les tirs.

Je vais aller prochainement au musée de l'armée pour voir ce caisson de plus près.

Merci à Nabulio et à André Jouineau pour leurs réponses qui représentent plus que je n'en souhaitait savoir.

_________________
ThiNap
- Un seul son de sa voix, un signe de ses yeux donnaient une secousse au monde. [Chateaubriand]
- Il n'y a d'immortalité que celle qu'on laisse dans l'esprit des hommes [Napoléon Ier]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thierry.pouliquen.free.fr/LeshommesdenapoleonIer.htm
André Jouineau

avatar

Nombre de messages : 852
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Caissons   Mar 25 Mar - 15:51

En fait c'est le coffret poser sur l'affût qui fait les premiers coups en attendant l'installation du caisson. Cela est à vérifier sur un manuel d'artillerie d'époque à l'usage des officiers d'artillerie.

Situer le caisson à 40 m des canons me parait un peu loin car il faut courir avec une charge entre les mains et cela me parait "sportif" , il y aussi la configuration du terrain, c'est vrai qu'un caisson proche de la ligne d'artillerie est tout à fait dangereux. En outre il existe aussi le chariot à munitions qui est une voiture de service. finalement on croit savoir comment fonctionne le système gribeauval mais cela demande une étude approfondie car il y a encore beaucoup d'inconnues.
slts
AJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.imagesdesoldats.com/
Michel

avatar

Nombre de messages : 877
Age : 70
Localisation : Lille
Date d'inscription : 16/09/2006

MessageSujet: Re: Caissons d'artillerie   Mar 25 Mar - 18:37

Bonjour,

Petit tableau tiré d'un traité d'artillerie :


salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lillempire.fr
Dragon Gilles

avatar

Nombre de messages : 34
Age : 64
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 11/02/2008

MessageSujet: Re: Caissons d'artillerie   Mar 25 Mar - 20:16

André Jouineau a écrit:
En fait c'est le coffret poser sur l'affût qui fait les premiers coups en attendant l'installation du caisson. Cela est à vérifier sur un manuel d'artillerie d'époque à l'usage des officiers d'artillerie.

Situer le caisson à 40 m des canons me parait un peu loin car il faut courir avec une charge entre les mains et cela me parait "sportif" , il y aussi la configuration du terrain, c'est vrai qu'un caisson proche de la ligne d'artillerie est tout à fait dangereux. En outre il existe aussi le chariot à munitions qui est une voiture de service. finalement on croit savoir comment fonctionne le système gribeauval mais cela demande une étude approfondie car il y a encore beaucoup d'inconnues.
slts
AJ

40 mètres sont peut être excessifs mais il vaut mieux pécher par excès de prudence.
Les cartouches à boulets ne devaient pas être bien étanches et toute cette poudre à proximité immédiate de la pièce devait être un vrai régal pour une explosion de munitions (coup de feu avec énormément d'escarbilles enflammées, mèche constamment allumée, artilleurs fumant la pipe). On voit d'ailleurs dans l'excellent film "Le dernier des Mohicans", les "artiflots" français du Marquis de Montcalm poser une peau de mouton sur la lumière de la pièce une fois le coup parti.
Dans la marine de l'époque, les règles étaient encore plus strictes : Les pourvoyeurs apportaient la poudre de la Sainte Barbe à la pièce en suivant un chemin compliqué de façon à ne pas se croiser (imaginez le bas d'un pantalon en feu et la poudre en sac), le chemin des réserves aux pièces était constamment aspergé d'eau de mer. Malgré ça, il arrivait qu'un vaisseau "saute" : Pas de survivants.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nabulio



Nombre de messages : 73
Age : 58
Localisation : draguignan
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Caissons d'artillerie   Mar 25 Mar - 22:16

bonsoir a vous
voila quelques petites precisions données par le colonel FAVE les figures representant le caisson puis:
"les munitions,maintenues deans les cases du caisson par un bourrage d'étoupes,devaient résister sans détérioration aux secousses du transport,tandis qu'une bonne fermeture les garantissait de l'humidité.
la hauteur donnée aux roues de devant de la voiture,les deux essieux en fer et la bonne répartition de la charge sur les deux trains,devaient concourir à rendre cette voiture aussi mobile que la pièce,sur les chemins frayés.
le meme caisson suffisait,en faisant varier son compartime,tage,au transport des munitions pour canon de 12,de 8 et de 4.il servait aussi pour les cartouches d'infanterie ainsi que pour les munitions de l'obusier de campagne"
comme il a été dit si les caissons était un peu en retrait de la ligne de feu c'était pour éviter qu'ils ne subissent des détériorations venant de tirs ennemis.
il faut bien comprendre que dans GRIBEAUVAL c'est bien de tout un système que l'on parle. il a uniformiser non seulement les calibres mais tout ce qui va avec les rechanges les affuts. il faut quand meme savoir que toutes les roues d'avant train avaient la meme hauteur les memes boites et la meme longueur de moyeux sauf une petite difference pour les pièces de 4 car plus légères etc etc.
Donc on comprend bien que si chaque piéce avait eu son type d'affut son train avant son type de caisson il n'y avait plus rien d'opérationnel.
on fabriquait les pièces dans les différents arsenaux avec précision sur le meme modéle. un vrai travail à la chaine.
GRIBEAUVAL ne s'est pas arrétè là puisque il a refait la constitution générale du corps mais toutes les ordonnances qui fixent les détails de l'instruction et du service de l'artillerie dans toutes ces branches.
cela permet de comprendre un peu mieux la supériorité de l'artillerie Francaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Caissons d'artillerie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Caissons d'artillerie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Caissons d'artillerie
» Identification uniforme second empire artillerie?
» artillerie
» HAZEMANN Charles Théodore - Brigadier au Train d’Artillerie
» FOIN (Joseph) - Caporal - 7e Régiment d'Artillerie à pied -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: