Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 LALLEMAND François-Antoine * général-baron de cavalerie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rémy Godbert
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 816
Age : 66
Localisation : Fouilloy 80 Somme
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: LALLEMAND François-Antoine * général-baron de cavalerie.   Ven 28 Mar - 15:30

Né le 23 juin 1774 à Metz.
Décédé le 9 mars 1839 à Paris.

Fils d'un perruquier qui lui fit donner une bonne éducation.
Il s'engage comme volontaire dans une compagnie d'artillerie légère,formée à Strasbourg le 1 mai 1792.
Il fit les campagnes de l'Argonne et de Trêves puis entra le 1 mars 1793 dans le 1er rgt de chasseurs à cheval,avec lequel il servit aux armées de la Moselle et de Sambre et Meuse.
Il fut appelé en ventôse an III comme aide de camp provisoire auprès du général Elie,commandant de la 2ème division militaire.
Il vint à Paris en prairial suivant,avec le général Loisori qui le conserva à l'état-major de la 17ème division militaire.
Le 13 vendémiaire,il défendit la Convention dans les rangs de l'état-major du général Bonaparte,il obtint le brevet de sous-lieutenant de dragons et celui d'aide de camp.


Nommé lieutenant des guides à cheval de l'armée d'Italie en l'an V.
Il partit pour l'Egypte en l'an VI et devint capitaine aide de camp du général Junot pendant le siège de Jaffa.
Bonaparte l'employa comme négociateur,auprès de l'amiral Sidney Smith.
Nommé chef d'escadron et membre de la Légion d'Honneur en l'an XII,le premier Consul le chargea d'une mission à Saint-Domingue,auprès du général Leclerc .
A son retour en France,il suivit Junot au Portugal,entra comme major au 18ème dragons et fit la campagne d'Autriche.
Colonel du 27ème dragons après la bataille d'Iéna,il combat à Friedland et reçoit le titre d'officier de la Légion d'Honneur.


Il alla servir en Espagne en 1808 avec sa division de dragons,il revint en France en 1809 pour se remettre de ses fatigues.
Il rejoint son rgt en janvier 1810 et fut promu au grade de général de brigade le 6 août 1811.
Dès son arrivée dans la province de Murcie avec la 2ème division de cavalerie,il culbuta les insurgés,leur fit beaucoup de prisonniers.
Le 21 juin 1812,à Valencia de la Torrès il attaqua une forte colonne de cavalerie anglaise,la mit en déroute,lui tua 300 hommes et fit 130 prisonniers.


En 1813,il servit à la Grande Armée et commanda la cavalerie légère du 13ème corps.
Pendant la campagne de 1814,il commanda tous les corps danois renfermés dans Hambourg et rentra en France au mois de mai.

Le nouveau gouvernement royal le créa chevalier de Saint-Louis et commandeur de la Légion d'Honneur,en lui confiant le commandement du département de l'Aisne.
A la nouvelle du débarquement de Napoléon,il tenta de soulever les troupes des garnisons de Guise et de Chauny et voulut s'emparer de l'arsenal de La Fère.Le général d'Aboville fit échouer cette tentative;il fut obligé de fuir avec quelques officiers mais il fut arrêté avec son frère le 12 mars à La Ferté-Milon,il fut conduit à Soissons et ne recouvra sa liberté que le 21 mars.

L'Empereur le nomma général de division et Pair de France.
Il prit le commandement des chasseurs à cheval de la garde et combattit vaillamment à Fleurus et à Mont-Saint-Jean.
Après ce glorieux désastre,il ramena ses troupes derrière la Loire,il rejoignit l'Empereur à Paris et l'accompagna à Rochefort,il demanda à partager le sort de Napoléon,les anglais refusèrent...
Il fut arrêté et conduit prisonnier à Malte.
Lorsqu'il fut libéré,il ne put rentrer en France où il avait été condamné à mort comme coupable de rébellion et de trhison.
Il se rendit succéssivement en Turquie,en Perse et en Egypte,puis en Amérique où il rejoignit son frère en 1816.
Il fonda en 1817 avec son frère et 350 soldats français réfugiés,une colonie dans le Texas nommée "le champ d'asile";mais devant l'hostilité des espagnols,l'entreprise échoua.
En 1819,il loua un grand domaine près de La Nouvelle-Orléans.
Il envisagea longtemps d'enlever l'Empereur à Sainte-Hélène,mais ne réussit pas à passer à la réalisation.


En 1823,il se rendit à Lisbonne,puis à Cadix pour combattre dans les rangs des libéraux ,mais il fut fait prisonnier.
Après sa libération,il séjourna quelque temps en Belgique où il connut la misère,puis il réussit à rentrer aux Etats-Unis où il fonda une maison d'éducation.

Revenu en France après la révolution de 1830,il retrouve son grade de lieutenant-général et membre de la chambre des pairs.
Il commanda une division de cavalerie,fut inspecteur de son arme,commandant de la 17ème division en Corse,grand officier de la Légion d'Honneur,commandant la 10ème division à Toulouse et président du juri d'examen de l'école militaire.

Il meurt à Paris le 9 mars 1839.
Son nom est inscrit sur l'Arc de Triomphe de l'Etoile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rémy Godbert
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 816
Age : 66
Localisation : Fouilloy 80 Somme
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: portrait du général Lallemand François-Antoine   Mar 17 Nov - 15:37

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LALLEMAND François-Antoine * général-baron de cavalerie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LALLEMAND François-Antoine * général-baron de cavalerie.
» BOURCIER (François-Antoine-Louis) Comte - Général de divisio
» BAGNERIS (François) - Baron - Général de brigade.
» MERLIN (Antoine-François) Général de brigade
» Seillière, Ernest Antoine Aimé Léon, baron (1866-1955)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les Militaires :: Les Généraux de la Révolution et de l'Empire-
Sauter vers: