Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ABOVILLE (D') Augustin-Marie - Baron - Maréchal de camp

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CapitaineCOIGNET

avatar

Nombre de messages : 1455
Localisation : Vierzon (CHER)
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: ABOVILLE (D') Augustin-Marie - Baron - Maréchal de camp   Lun 12 Mai - 14:00

Fiche présentée par M. jean-Pierre BIBET - APN
Sources : Dictionnaire Historique et Biographique des Généraux et Amiraux Français (Courcelles - 1822)


D'ABOVILLE Augustin-Marie
(1776 - 1843)

BARON DE L'EMPIRE
Général de brigade

Maréchal de camp
Député

Commandeur de la Légion d'honneur




Né le 20 avril 1776 à La Fère (Aisne),
Fils du légitime mariage du comte François-Marie d'Aboville, maréchal de camp, et de Angélique Gabrielle Martin de Vraines.
frère puiné de Augustin-Gabriel d'Aboville, comte, maréchal de camp.
Décédé le 20 juin 1843 à Paris (Seine), à l'âge de 67 ans.
Inhumé au cimetière du Père-Lachaise (division 25)

Etat des services :
Entré au service à l'Ecole d'artillerie de La Fère, en qualité de sous-lieutenant d'artillerie, 12 mars 1792.
Lieutenant au 7è Régiment d'Artillerie, 1er septembre 1792.
Capitaine en 1795.
Suspendu de ses fonctions comme noble, 6 octobre 1793.
Réintégré à l'armée, 25 novembre 1794.
Chef de bataillon, 2 octobre 1802.
Major du 2è Régiment d'Artillerie à Cheval, 23 mai 1803.
Commandant de l'artillerie lors de l'expédition pour la Martinique, sous les ordres du lieutenant-général Law de Lauriston. Commandant de la batterie de 36 canons sur le vaisseau "le Bicentaure " qu'il montait, dans le combat engagé contre l'escadre française et celle de l'amiral anglais Calder.
Nommé colonel d'artillerie en 1806.
Major de l'artillerie à cheval de la Garde impériale, 5 décembre 1808.
Commandant len chef de la batterie de 30 canons, à la bataille de Wagram, 6 juillet 1809.
Général de brigade nommé par l'Empereur, sur le champ de bataille de Wagram, 6 juillet 1809.
Commandant de l'Ecole d'artillerie de La Fère, 20 mars 1814.
Commandant en chef de l'artillerie destinée à la défense de Paris. L'ennemi parut le soir du 20 mars 1814 ; et malgré le peu de temps que le baron d'Aboville eut pour faire ses dispositions, il lui fit éprouver une plus forte résistance qu'on ne devait l'attendre du peu de moyens qu'on avait à lui opposer.

Commandant de l'Ecole d'artillerie de La Fère en août 1814.
Le 10 mars 1815, époque du retour de Napoléon sur le territoire français, sa fermeté sauva la place de La Fère de la tentative que firent les général Lefebvre-Desnouettes et les frère Lallemand, pour se rendre maîtres de l'artillerie et marcher sur Paris. Ayant fait charger les canons et ranger la troupe en bataille, sa contenance, imposa aux rebelles, qui renoncèrent à leur entreprise. Louis XVIII adressa à ce sujet au baron d'Aboville, une lettre de satisfaction accompagnée d'un avis de décoration et d'un avis de pension.


Au retour de Napoléon à Paris, en mars 1815, le ministre de la guerre refusa sa démission.
Envoyé en mai 1815 dans les places et les gardes-côtes du Havre pour en assurer la défense contre les Alliés.

Admis à la retraite, par ordonnance royale du 6 octobre 1815.
Fait partie du conseil de guerre qui jugea en 1816 le contre-amiral Lenoir et le colonel Boyer.
Compris en 1822 dans l'ordonnance relative aux retraités, comme militaire amputé.
Compris dans le cadre de réserve de l'armée, 22 mars 1831,
Mis en position de retraite, 6 novembre 1831 où il se trouvait avant les événements de juillet 1830.


Campagnes et actions d'éclat :
1792 : A l'armée du Nord
1793 : Armée de la Moselle.
1794 : Aux armées du Rhin-et-Moselle et d'Italie.
An VI à an XI : A l'armée d'Italie.
Ans XII et XIII : A l'aremée d'Angleterre.
1805 : En Martinique.
1806 : en Prusse
1807 : En Pologne.
1809 : Autriche - s'est fait remarqué avec distinction à la bataille de Wagram, 6 juillet 1809.
1814 : France
1815 : France

Blessures :
- A eut le bras droit et l'épaule droite emportés par un boulet de canon, à la bataille de Wagram, 6 juillet 1809.

Décorations :
- Membre (Chevalier) de la légion d'honneur, 26 prairial an XII (14 juin 1804)
- Officier de la Légion d'honneur, par décret de l'Empereur (1807) pour avoir sauvé, sur les bords de la Passarge, le parc de réserve d'artillerie du 6è corps de la Grande Armée, au moment où il allait tomber au pouvoir d'un parti de Cosaques.
- Commandeur de la légion d'honneur, par ordonnance du 5 août 1814.
- Chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, par ordonnance royale du 5 août 1814.
- Commandeur de l'ordre de Saint-Louis par ordonnance royale du 11 mars 1815.

Titres :
- Baron de l'Empire par décret de l'Empereur du 9 juillet 1809.

Dotations:
- Bénéficiaire d'une pension de retraite supplémentaire de 2000 francs sur la cassette du roi, par ordonnance du 11 mars 1815.

Autres fonctions :
Représentant du département de l'Aisne, élu à la Chambre de députés, 25 février 1824.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
ABOVILLE (D') Augustin-Marie - Baron - Maréchal de camp
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ABOVILLE (D') Augustin-Marie - Baron - Maréchal de camp
» ABOVILLE (D') Augustin-Gabriel . Comte - Maréchal de camp
» FLAMAND (Jean-François) Baron - Maréchal de camp
» BRUNE Guillaume Marie Anne - Maréchal d'Empire
» Identification d'un portrait de maréchal de camp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les Militaires :: Les Généraux de la Révolution et de l'Empire-
Sauter vers: