Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cadoudal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Cadoudal   Sam 17 Mai - 16:18

Dans le fil consacré sur Staps, une parenthèse a été ouverte sur Cadoudal.
Patrice Raynaud et Thinap, vous avez mis de gros bémols sur son statut de chef militaire. Je vous ai fait part de mon étonnement sachant que l’homme en question, dans les armées vendéennes, fut capitaine puis chef d’escadron, et dans les armées chouannes, commandant de la division d’Auray, puis du Morbihan, ensuite de la Basse-Bretagne, et enfin de la Bretagne entière.
Vous n’aviez pas eu le temps de me répondre, peut-être serait-il possible de poursuivre ici ?

salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ThiNap
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 949
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Cadoudal   Lun 19 Mai - 16:56

Bonjour JBR,

C'est vrai, j'ai émis quelques gros bémols sur le statut de chef militaire de Cadoudal, car je ne considère pas l'Armée Catholique et Royale comme une armée régulière ... mais simplement comme le bras armé des contre-révolutionnaires.


_________________
ThiNap
- Un seul son de sa voix, un signe de ses yeux donnaient une secousse au monde. [Chateaubriand]
- Il n'y a d'immortalité que celle qu'on laisse dans l'esprit des hommes [Napoléon Ier]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thierry.pouliquen.free.fr/LeshommesdenapoleonIer.htm
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Cadoudal   Lun 19 Mai - 18:06

Citation :
je ne considère pas l'Armée Catholique et Royale comme une armée régulière ...

C'est juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Cadoudal   Lun 19 Mai - 20:23

Quand, à Sainte-Hélène, Napoléon s'essaya (assez médiocrement d'ailleurs) à jouer à l'historien et à monter des "what-if ?", il s'imagina cependant le contraire :

"Si, profitant de leurs étonnants succès, Charette et Cathelineau eussent réuni toutes leurs forces pour marcher sur la capitale, après l'affaire de Machecoul, c'en était fait de la république ; rien n'eût arrêté la marche triomphante des armées royales ; le drapeau blanc eût flotté sur les tours de Notre-Dame avant qu'il eût été possible aux armées du Rhin d'accourir au secours de leur gouvernement"

drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8966
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Cadoudal   Lun 19 Mai - 20:45

L'Armée catholique et royale n'était peut-être pas une armée régulière, mais bon, c'en était quand même une.
Cadoudal était-il un chef de guerre ? Qu'est-ce qu'un chef de guerre ? Est-ce quelqu'un qui a fait des études dans une école militaire ? Cà, je dirais que c'est un plus, mais tous les jeunes officiers qui sont sortis des écoles militaires ne sont pas forcément devenus des chefs de guerre. Un chef de guerre se doit de réunir plusieurs qualités : D'abord (et pas forcément dans cet ordre), il se doit de savoir parler à ses troupes, bien les haranguer, leur donner confiance en soi et, bien sûr, être un fin stratège.
Cadoudal réunissait-il ses qualités ? Certaineement, sans cela le premier consul ne lui aurait jamais proposé un commandement dans son armée.
dans ces conditions, on peut dire que cadoudal, à mon avis, était un chef de guerre.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/


Dernière édition par Jean-Yves le Lun 19 Mai - 22:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Grognard62

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 49
Localisation : Arras
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Cadoudal   Lun 19 Mai - 21:45

Pour moi le fait que Georges Cadoudal fut à la solde des britanniques fait de lui purement et simplement un mercenaire. Donc un soldat soit, de qualité peut-être, mais pas un régulier ou quelqu'un digne de confiance... J'ai bien connu, il y a six ans un de ses descendants en Allemagne. Comble pour lui, il était alors lieutenant au 3ème Hussards. Je me demande si son aïeul ne s'est pas retourné dans son tombeau. affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Cadoudal   Lun 19 Mai - 22:17

Cadoudal servait le Roi de France et non le Roi d'Angleterre. J'imagine mal un lieutenant-général du Roi de France être en même temps mercenaire d'Albion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8966
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Cadoudal   Lun 19 Mai - 22:21

Grognard62 a dit :
Code:
Pour moi le fait que Georges Cadoudal fut à la solde des britanniques fait de lui purement et simplement un mercenaire
La question n'est pas vraiment de savoir si il fut mercenaire ou non, mais si il avait les capacités pour être un chef de guerre. Ors, on trouve des chefs de guerre même chez les mercenaires. Rappelons qu'Augereau fut, sous l'Ancien Régime, un moment au service de la Prusse.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Grognard62

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 49
Localisation : Arras
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Cadoudal   Mar 20 Mai - 9:23

Cadoudal fut payé par les anglais pour fomenter des attentats contre l'Empereur. Pour moi c'est bien une preuve qu'il était aussi à la solde de l'Angleterre et pas seulement un serviteur du roi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Cadoudal   Mar 20 Mai - 14:09

Sa fidélité au Roi de France ne fait aucun doute. Il l'a servi par le combat, et ce combat (logique après tout) fut en partie financé par des alliés de son roi.
On est ici à mille lieues d'un acte de mercenariat pour le compte de l'état britannique. La "cavalerie de Saint-Georges" ayant chevauché dans quasiment tous les cabinets européens, à ce train là, on ne verrait plus dans les personnes ou états ayant bénéficié de l'aide financière anglaise que de simples mercenaires. Et non, ce qu'ils furent, des alliés.


salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grognard62

avatar

Nombre de messages : 57
Age : 49
Localisation : Arras
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Cadoudal   Mar 20 Mai - 16:47

Nous sommes d'accord que sa fidélité au roi ne fit aucun doute. Tout comme ses qualités de chef de guerre. Selon Les sentiments plutôt bonapartiste ou royalistes qui animent les personnes qui s'expriment à son sujet (qui est, rappelons le, très intéressant), nous ne voyons simplement pas ce personnage sous le même angle. Pour autant nous ne pouvons nier les faits historiques sous peine d'être taxé de révisionnisme. Le terme de mercenaire n'est pas à mon avis péjoratif. Sa définition est claire : Un mercenaire est un combattant servant pour de l'argent pour un autre État que le sien. Ce terme décrit, à l'origine, toutes personnes offrant un service à la journée contre un paiement. Ainsi, des ouvriers ou des paysans payés à la journée sur des chantiers ou des fermes étaient appelés des mercenaires. Il vient du latin mercenarius, lui-même dérivé du mot merces (salaire en latin). Le souci est : comment interpréter un « autre état que le sien » ? A cette époque l’état en place était bien ce qui devint en 1804, l’empire napoléonien. On pourrait dire que Georges Cadoudal fut mercenaire puisqu’il servait le roi et était aidé par les britanniques. Loin de nous l’idée par contre de le taxer du terme de terroriste, même si c’était pourtant bien ce que les anglais souhaitaient faire de lui. Ils savaient que si un homme pouvait éliminer Bonaparte, c’était bien Cadoudal et ils l’ont rétribué dans cet unique but. Par contre si on compare ceci à une autre époque, celle de la France Libre par exemple, peut-on dire du général de Gaulle qu’il fut un mercenaire ? Aux yeux du régime de Vichy, il le fut certes car il avait été condamné à mort. Mais ce régime collaborateur n’était pas légitime. Pour les français libres, de Gaulle n’avait rien d’un mercenaire, il était au contraire le premier des résistants. Cela montre les divergences de point de vue que l’on peut avoir, selon le coté ou l’on se place. Pour conclure, on doit reconnaitre même si on n’en est pas un fervent partisan que Cadoudal a su choisir son camp et s’y tenir, qu’il a servi un roi avec loyauté et fidélité (même si celui-ci n’avait plus vraiment de légitimité à cette époque). Il fut naturellement un chef de guerre, aimé de ses hommes, un assez bon stratège et un adversaire brave et coriace quoique souvent malchanceux dans ses actions. Il fut fidèle jusqu’à la mort à la cause des royalistes. Il sut refuser en mars 1800 le poste de général de division que lui proposait Napoléon pour être nommé à Londres, Lieutenant Général par le comte d’Artois. Cela montre son caractère entier et sa détermination. Une question pour moi demeure au sujet de ce farouche opposant au premier consul ; il eut cette phrase étrange le 12 juin 1804, alors qu’il était prisonnier, lorsqu’il apprit la proclamation de l’Empire : « Nous voulions faire un roi, nous avons fait un empereur ! » Comment interpréter cette déclaration ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice Raynaud



Nombre de messages : 3656
Age : 66
Localisation : Villeneuve la Comptal 11
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Cadoudal   Mar 20 Mai - 19:48

L a Vendée militaire , puis la Chouannerie sont des mouvements spontanés comme la guerilla espagnole. Il y a derrière un idéal , des motifs politiques et culturels . C'est pour cette raison que je n'ai jamais aimé qu'on sous estime leur valeur militaire.
"Georges" , c'est différent, il manie aussi bien le sabre que la bombe mais en tant que militaire sur le sol français qu'a til fait d'équivalent à Machecoul ou la marche sur Nantes ? Je ne crois pas me souvenir de villes conquises par lui.
Que Bonaparte lui ait proposé une place dans l'armée n'est pas une raison suffisante pour dire que c'est un "chef de guerre", il fera pareil avec les Bernadotte, Augereau, Brune , plus fort encore en 1806 en créant les gendarmes d'ordonnance. Le but ? s'attacher des opposants éventuels et rallier à son régime l'éventail de pensées le plus large possible . Vous ne trouvez pas que nous vivons la même politique ?

Je vais mettre en ligne dans "vos articles" le chemin qui mène de l'Egypte à l'Empire. Ce sera plus complet et surtout plus historique .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Cadoudal   Mar 20 Mai - 21:25

Citation :
Nous sommes d'accord que sa fidélité au roi ne fit aucun doute.

Et cette fidélité n'était pas conditionnée par l'argent comme pour le mercenariat.

Citation :
il manie aussi bien le sabre que la bombe

Si vous faites référence à l'attentat de la rue Saint-Nicaise, il convient de préciser que contrairement à ce que l'on lit de temps en temps, Cadoudal n'était pas le commanditaire de cette opération.

Citation :
en tant que militaire sur le sol français qu'a til fait d'équivalent à Machecoul ou la marche sur Nantes ?

Attention, vous parlez ici d'opérations menées par les Vendéens. La chouannerie ne menait pas le même type de guerre. Cadoudal n'a jamais eu entre les mains les moyens militaires d'un Cathelineau ou d'un d'Elbée.

Citation :
Je ne crois pas me souvenir de villes conquises par lui.

On pourrait citer la ville de Saint-Brieuc, surprise en 99 sous son généralat.


salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ThiNap
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 949
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Cadoudal   Mar 20 Mai - 22:38

JBR a écrit:
Si vous faites référence à l'attentat de la rue Saint-Nicaise, il convient de préciser que contrairement à ce que l'on lit de temps en temps, Cadoudal n'était pas le commanditaire de cette opération.
Ce sujet a déjà été traité sur un autre forum ! Inutile donc que je réécrive ma position sur ce point.

JBR a écrit:
Et cette fidélité n'était pas conditionnée par l'argent comme pour le mercenariat
Ce n'était peut-être pas un mercenaire, mais à preuve du contraire, il a tout de même accepté cette argent pour monter ses actions, dont entre autre l'attentat de la rue Saint-Nicaise pour lequel certains affirment qu'il ne serait pas le commanditaire direct.

Grognard 62 a écrit:
Nous sommes d'accord que sa fidélité au roi ne fit aucun doute.
JBR a écrit:
Sa fidélité au Roi de France ne fait aucun doute.
Tout à fait d'accord avec vous. Et c'est tout à son honneur d'être resté fidèle à ses idéaux, même si une majorité du peuple français ne se souvenait plus qui était le comte de Provence et ne souhaitait pas le retour des Bourbons.

JBR a écrit:
Il l'a servi par le combat, et ce combat (logique après tout) fut en partie financé par des alliés de son roi.
Justement : SON roi. Le comte de Provence qui avait fuit la France en 1791 (avec plus de succès que son infortuné frère !) s'était autoproclamé roi de France en 1795 à la mort de l'enfant du Temple. Roi sans royaume : la Convention nationale avait aboli la monarchie en 1792.
A part quelques partisans, nostalgique d'un passé révolu, le comte de Provence n'était rien d'autre qu'un vieillard errant à travers l'Europe, et survivant au bon gré des pensions que daignaient lui concéder les autres souverains.

JBR a écrit:
On est ici à mille lieues d'un acte de mercenariat pour le compte de l'état britannique.
Si ce n'est pour le compte de l'état britannique, alors au profit de qui ?

En 1800, a part le comte de Provence qui croyait à un hypothétique retour en France et les anglais, à qui pouvait profiter l'attentat de la rue Saint-Nicaise ?

Patrice Raynaud a écrit:
La Vendée militaire , puis la Chouannerie sont des mouvements spontanés comme la guerilla espagnole. Il y a derrière un idéal , des motifs politiques et culturels
D'accord. Les Vendéens et les Chouans seraient donc les précurseurs de la guérilla.
Les régions de l'Ouest de la France se sont soulevées contre la conscription et contre l'attaque de la religion prônée par la Convention.
La fidélité au régîme monarchique n'était pas le premier motif de soulèvement.
En Espagne, c'est la fidélité au roi qui est avant tout le moteur de l'insurrection, les prêtres et les moines ont attisés l'esprit des Espagnols en diabolisant l'envahisseur français ; toutefois, il ne faut oublier que le clergé espagnol défendait ... ses propres intérêt avant ceux de l'Espagne et de la famille royale. Les motifs sont peut-être, dans ce cas, moins nobles que ceux des Vendéens et des Chouans.

_________________
ThiNap
- Un seul son de sa voix, un signe de ses yeux donnaient une secousse au monde. [Chateaubriand]
- Il n'y a d'immortalité que celle qu'on laisse dans l'esprit des hommes [Napoléon Ier]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thierry.pouliquen.free.fr/LeshommesdenapoleonIer.htm
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Cadoudal   Mar 20 Mai - 22:57

Citation :
Ce n'était peut-être pas un mercenaire

On va finir par être d'accord. Wink

Citation :
mais à preuve du contraire, il a tout de même accepté cette argent pour monter ses actions

Bien sûr. L'argent est le nerf de la guerre ; Cadoudal, comme tant d'autres (qui n'étaient pas plus mercenaires que lui), l'avait logiquement bien compris.

Citation :
monter ses actions, dont entre autre l'attentat de la rue Saint-Nicaise

Cadoudal n'a pas monté cette opération. A moins que vous ayez des documents allant dans ce sens à nous soumettre. study

Citation :
Justement : SON roi.

C'est le principe de la légitimité. Si on fait fi de ce principe, on ne peut comprendre la contre-révolution. Qu'il soit vieillard, errant, lointain ou autre, le Roi reste le Roi pour ses fidèles.

Citation :
Si ce n'est pour le compte de l'état britannique, alors au profit de qui ?

Cadoudal l'a toujours dit et répété : pour Louis XVIII.

Citation :
Les régions de l'Ouest de la France se sont soulevées contre la conscription et contre l'attaque de la religion prônée par la Convention.

Sans compter toute la composante socio-économique.


salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8966
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Cadoudal   Mar 20 Mai - 23:02

ThiNap a dit

Code:
En Espagne, c'est la fidélité au roi qui est avant tout le moteur de l'insurrection, les prêtres et les moines ont attisés l'esprit des Espagnols en diabolisant l'envahisseur français ; toutefois, il ne faut oublier que le clergé espagnol défendait ... ses propres intérêt avant ceux de l'Espagne et de la famille royale. Les motifs sont peut-être, dans ce cas, moins nobles que ceux des Vendéens et des Chouans.

Il serait peut-être bon ici d'en profiter pour rappeler la différence entre les Vendéens et les Chouans : Les Chouans, habitants de la Bretagne, se battaient avant tout "Pour Dieu", et ensuite, seulement, "pour le Roi", comme il l'était inscrit sur leur drapeau "Pour Dieu et le Roi". Si la République, à Paris, n'avait pas décidé d'imposer aux Vendéens ses prêtres assermentés, qui sait si ceux-ci se seraient soulevés ? Les Vendéens, en revanche, étaient, eux, de fervents partisans du roi.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Cadoudal   Mar 20 Mai - 23:17

Citation :
Les Vendéens, habitants de la Bretagne

Certains Vendéens étaient certes bretons, mais il ne faut pas oublier les Poitevins et les Angevins.

Pour ce qui est des différences entre Vendéens et Chouans, Simone Loidreau dans son bon article Vendéens et Chouans (Revue du Souvenir Vendéen, n°211 et 212) a listé des distinction que l'on peut résumer sous cette forme :
-Zones géographiques
-Périodes de combat
-Buts à atteindre
-Manières de combattre
-Organisation militaire


salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice Raynaud



Nombre de messages : 3656
Age : 66
Localisation : Villeneuve la Comptal 11
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Cadoudal   Mar 20 Mai - 23:25

Je n'ai malheureusement pas le temps de répondre point par point à Thinap. Ses réponses sont logiques et historiques.
Mais comme j'ai dis , j'aime les Vendéens comme j'aime les minorités qui se battent pour un idéal. Ceci est purement subjectif.

Obectivement , la levée de 1793, la suppression du Culte n'étaient pas le meilleur moyen de rassembler les Provinces .
Lyon , Marseille , Toulouse ont vu fleurir des contres révolutionnaires .
L'esprit centraliste , hérité de Louis XI , à vu son apogée avec les Jacobins. L'idée est Royaliste...

Le principe de base " La République , une et indivisible" a fait plus de dégats internes que n'a apporté d'avantages .
L'Europe actuelle est le résultat de l'idéologie "Girondine": Le Fédéralisme.
Concernant Cadoudal , il voulait rétablir les Bourbons sur le trone . Pensait il être le Cromwell de la France ?Possible , mais il ne faut pas oublier le role tenu par les comtes de Provence et d'Artois qui ont plus fait contre Louis XVI que la bourgeoisies voulant sa part de pouvoir.
En divulgant directement ou indirectement des "échos", ils ont accéleré la mouvement en marche depuis la journée des tuilles de 1788 à Grenoble.
Cadoudal a payé pour d'Artois et l'Angleterre ses manoeuvres comme Charette a signé à La Jaunay un traité pensant que Louis XVII était encore vivant.

L'Histoire ne supporte pas les "SI" , elle veut des preuves .

Désolé JBR, mais St Brieuc n'est pas une grande victoire royaliste . Elle n'a rien à voir avec les villes conquises en 1793-1794 et 1795.

Sachons reconnaitre le mérite de nos ennemis , les victoires n'en sont que plus grandes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FRIEDLAND
Modérateur principal
Modérateur principal
avatar

Nombre de messages : 1012
Age : 49
Localisation : CHAMPAGNE
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Cadoudal   Mar 20 Mai - 23:31

Un petit lien "Wikipédia" sur la Chouannerie ... Wink


Arrow La Chouannerie



Très Amicalement FRIEDLAND sunny study salut

_________________
"Sur quoi pourrait-on m'attaquer qu'un historien ne puisse me défendre ? ... Les faits parlent d'eux-mêmes, ils brillent comme le soleil ..." NAPOLEON 1er
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tirmaillyforum.com/mildot/index.php?sid=4d9162e5d6458
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Cadoudal   Mar 20 Mai - 23:38

Citation :
Désolé JBR, mais St Brieuc n'est pas une grande victoire royaliste .

Bien évidemment. J'ai bien précisé d'ailleurs que la prise était juste une surprise, et non une conquête de haute lutte.

Citation :
Elle n'a rien à voir avec les villes conquises en 1793-1794 et 1795.

C'est juste, mais comme je vous l'ai dit, les forces chouannes n'avaient pas grand chose à voir avec les armées vendéennes ; et Cadoudal n'y était pour rien.

Citation :
Charette a signé à La Jaunay un traité pensant que Louis XVII était encore vivant.

Quoi de plus normal, puisqu'à la date de la signature dudit traité, Louis XVII était toujours vivant.


salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ThiNap
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 949
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Cadoudal   Mer 21 Mai - 0:06

Citation :
Si vous faites référence à l'attentat de la rue Saint-Nicaise, il convient de préciser que contrairement à ce que l'on lit de temps en temps, Cadoudal n'était pas le commanditaire de cette opération.
Citation :
Cadoudal n'a pas monté cette opération. A moins que vous ayez des documents allant dans ce sens à nous soumettre.
J'ai déjà l'impression d'avoir vu ce type d'argument ailleurs. Si tel est le cas, je ne compte pas polémiquer sur le sujet.
J'ai déjà donné ... silent



Patrice Raynaud a écrit:
... pas le temps de répondre point par point à Thinap. Ses réponses sont logiques et historiques
Merci Patrice, vous êtes trop bon.

Patrice Raynaud a écrit:
... mais il ne faut pas oublier le role tenu par les comtes de Provence et d'Artois qui ont plus fait contre Louis XVI ...
C'est le moins que l'on puisse dire.

Patrice Raynaud a écrit:
Cadoudal a payé pour d'Artois
Décidément, c'est de famille de faire porter le chapeau à quelqu'un d'autre. Déjà, le marquis de Favras avait payé pour le comte de Provence. Quel grand courage de la part des princes ...

JBR a écrit:
On pourrait citer la ville de Saint-Brieuc, surprise en 99 sous son généralat
Chaque chose à sa place. Il ne s'agit pas de la prise d'une ville ; le 5 brumaire an VIII, une troupe de Chouans prend d'assaut la prison de Saint-Brieuc pour libérer des royalistes condamnés à mort. Le procureur Poulain-Corbion fut tué au cours de l'attaque. Rien à voir avec un siège ou une bataille ...

JBR a écrit:
C'est le principe de la légitimité. Si on fait fi de ce principe, on ne peut comprendre la contre-révolution. Qu'il soit vieillard, errant, lointain ou autre, le Roi reste le Roi pour ses fidèles.
La monarchie ayant été aboli en septembre 1792, le comte de Provence n'avait donc aucun droit légitime à se considérer comme le roi de France. C'est donc cet aristocrate, et ses fidèles, qui faisait fi du choix des Français.

_________________
ThiNap
- Un seul son de sa voix, un signe de ses yeux donnaient une secousse au monde. [Chateaubriand]
- Il n'y a d'immortalité que celle qu'on laisse dans l'esprit des hommes [Napoléon Ier]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thierry.pouliquen.free.fr/LeshommesdenapoleonIer.htm
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Cadoudal   Mer 21 Mai - 0:14

Citation :
J'ai déjà l'impression d'avoir vu ce type d'argument ailleurs. Si tel est le cas, je ne compte pas polémiquer sur le sujet.

Pourquoi parler de polémique ? L'Histoire se construit à partir de sources. Et à ma connaissance, aucune n'indique que Cadoudal a organisé l'attentat dont il est ici question.

Citation :
Rien à voir avec un siège ou une bataille ...

Absolument.

Citation :
La monarchie ayant été aboli en septembre 1792, le comte de Provence n'avait donc aucun droit légitime à se considérer comme le roi de France.

La légitimité que défendaient les royalistes de l'époque dépassait tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice Raynaud



Nombre de messages : 3656
Age : 66
Localisation : Villeneuve la Comptal 11
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Cadoudal   Mer 21 Mai - 11:48

Very Happy Au moins avec l'avatar, la couleur est affichée, c'est Narcisse de la Rochejaquelain ; non ?

Pour revenir à Cadoudal, je ne comprends votre position concernant la Rue St Nicaise, tout le monde s'accorde sur le fait que Cadoudal a envoyé à Paris le groupe pour tuer le 1 ér Consul.

Comme il est trés biens expliqué dans le lien donné par Friedland, les soulévements paysans sont trés anciens et notament sous la royauté, regardez les Camisards sous Louis XIV.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ThiNap
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 949
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Cadoudal   Mer 21 Mai - 11:59


Patrice Raynaud a écrit:
Pour revenir à Cadoudal, je ne comprends votre position concernant la Rue St Nicaise, tout le monde s'accorde sur le fait que Cadoudal a envoyé à Paris le groupe pour tuer le 1 ér Consul.
Ce point a déjà été évoqué sur un autre forum.

_________________
ThiNap
- Un seul son de sa voix, un signe de ses yeux donnaient une secousse au monde. [Chateaubriand]
- Il n'y a d'immortalité que celle qu'on laisse dans l'esprit des hommes [Napoléon Ier]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thierry.pouliquen.free.fr/LeshommesdenapoleonIer.htm
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Cadoudal   Mer 21 Mai - 12:27

Citation :
la couleur est affichée

D'une certaine manière. Mais détrompez-vous, cet avatar n'est pas un drapeau, une cocarde ou un maillot, mais seulement une oeuvre qui symbolise un conflit qui m'intéresse beaucoup.

Citation :
c'est Narcisse de la Rochejaquelain ; non ?

Non, c'est Louis.

Citation :
Pour revenir à Cadoudal, je ne comprends votre position concernant la Rue St Nicaise, tout le monde s'accorde sur le fait que Cadoudal a envoyé à Paris le groupe pour tuer le 1 ér Consul.

L'avis que j'ai émis concernait le fait que Cadoudal ait organisé l'attentat. Celui-ci s'en est toujours défendu et ses accusateurs n'ont jamais pu étayé sérieusement leurs dires.

"J’avais envoyé, à Paris, quelques-uns de mes officiers pour se défaire de Bonaparte, parce que je croyais la mesure nécessaire ; mais je ne leur avais prescrit aucun moyen d’exécution. Ils ont choisi celui de l’explosion, elle était très blâmable puisqu’elle sacrifiait inutilement des innocents."

Les auteurs de l'attentat ont agi de leur propre initiative.

Anne Bernet, dans la Revue du Souvenir Napoléonien (n°452), a évoqué ce point :

"Ce n'est pas à assassiner le chef de l'État que songe Cadoudal. Cela, il en a eu par deux fois l'occasion au mois de mars, et l'a refusé avec indignation lorsque La Haye-Saint-Hilaire l'a suggéré. L'idée de Cadoudal est d'enlever Bonaparte lorsqu'il rentre le soir à la Malmaison. Il suffirait ensuite de gagner la côte boulonnaise et de livrer le colis aux Anglais. Le plan est-il réalisable ? Pour le savoir et tâter le terrain, en novembre 1800, Georges a expédié à Paris un groupe de ses officiers, sous le commandement d'un de ses aides de camp, le chevalier de Saint-Régeant. Malheureusement, ces messieurs ont trouvé que leur chef se compliquait la vie. Adeptes de méthodes plus expéditives, ils ont, sans lui en référer, organisé un attentat à la voiture piégée."


salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cadoudal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cadoudal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cadoudal
» AVRIL (Jean-Jacques) Général de brigade
» PICHEGRU Charles - Général
» 56-Morbihan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: