Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 SAVETTIER de CANDRAS (Jacques) Général de brigade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CapitaineCOIGNET

avatar

Nombre de messages : 1455
Localisation : Vierzon (CHER)
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: SAVETTIER de CANDRAS (Jacques) Général de brigade   Ven 6 Juin - 10:17

Fiche présentée par M. Jean-Pierre BIBET – APN
Dessin d’armes : Jean-Pierre BIBET, d’après le dictionnaire armorial du Premier Empire (Vicomte A. Reverend)

SAVETTIER de LA TOUR DU PRE (Jacques-Lazare)

BARON de CANDRAS
(1768 – 1812)

Baron de l’Empire
Volontaire de 1792.
7è bataillon de Paris

Général de brigade
Commandant de la Légion d’honneur


Règlement d’armoiries :

« Coupé : -1) d’azur à la fasce d’or chargée d’une branche d’olivier au naturel – 2) d’or au lion passant d’azur, lampassé de gueules ; au franc-quartier senestre de gueules chargé d’une épée haute d’argent. »



Né le 24 août 1768, à Epoisses (Côte-d’Or)
Mort au champ d’honneur au passage de la Bérézina, en Russie, le 28 novembre 1812.

Etat des services :
Entré comme volontaire dans le 7è bataillon de volontaires de Paris, 3 septembre 1792.
Sous-lieutenant à l’état-major général de l’armée du Nord, 9 mai 1793.
Chef de bataillon des côtes maritimes de l’armée des Pyrénées, 27 mai 1793.
Chef de brigade titulaire de la 4è demi-brigade d’infanterie de ligne, 11 mars 1800, dont Napoléon tira un grand nombre d’officiers qu’il attacha à sa maison militaire.
Général de brigade, 13 avril 1804.
Commandant de la 3è brigade de la 2è division du 4- corps de la Grande Armée du 29 août 1905 au 13 juin 1806.
Commandant de la 1ère brigade de la 1ère division du 4è corps de la Grande Armée, 13 juin 1806.
Commandant de la Poméranie suédoise, chargé de procéder au désarmement et à la démolition de la place de Stralsund, en 1808.
Commandant de la place de Stralsund, 1er juillet 1809.
Commandant de la 2è brigade de la 2è division d'infanterie du 2ècorps d'observation de l'Elbe, 15 janvier 1812.
Commandant les Suisses attachés au 2è corps de la Grande armée durant la campagne de Russie en 1812.

Campagnes et action d’éclat :
1792 : A l’armée du Nord sous le général Dumouriez.
1793 : A l’armée des Pyrénées, sous les généraux Schérer et Bonaparte.
1796 et 1797 : A l’armée d’Italie.
12 novembre 1796 : Il se distingua d’une manière toute particulière à la bataille de Caldiéro, en Italie.
1798 à 1804 : A l’armée d’Angleterre, sous le général Kilmaine, puis à l’armée du Rhin, sous le général Moreau.
1804 à 1805 : A l’armée des Côtes de l’océan, au camp de Saint-Omer, à la division Suchet, sous le maréchal Soult, du 19 avril 1804 au 29 août 1805 :
1805 : En Autriche – A la Grande Armée - Il prit part au succès de la bataille d’Austerlitz, 2 décembre 1805.
1806 : En Prusse – A la Grande Armée - Participa victorieusement à la bataille d’Iéna, 14 octobre 1806.
1807 : En Pologne – A la Grande Armée - Se trouva sur le champ de bataille d’Eylau, 8 février 1807, où il commanda la 1ère brigade de la division Saint-Hilaire, qui eut une grande part de gloire de cette sanglante journée. Il se distingua également à Heilsberg, 10 juin 1807 et à Koenigsberg, 14 juin 1807.
1808 : A la Grande Armée d’Allemagne, en Poméranie suédoise.
Il remplit fidèlement sa mission et sut en même temps concilier l’estime des habitants. Lors de l’insurrection de Schill, il déploya autant de fermeté que d’adresse, pour maintenir dans le devoir les troupes étrangères qui étaient sous ses ordres, et qui manifestaient hautement l’intention de passer sous les drapeaux de cet aventurier. Par suite du traité signéen date du 6 janvier 1810, il fit la remise, en mars 1810, de la Poméranie suédoise, entre les mains du comte d’Essen, plénipotentiaire du roi de Suède
1812 : En Russie – A la Grande Armée - Attaché au 2è corps de la Grande Armée.
18 août 1812 : Commanda les Suisses à la bataille de Polstock, 18 août 1812. Les Suisses commandés par le Baron de Candras, firent des prodiges de valeur. Ce général dans la mêlée, exécuta des manœuvres hardies qui méritèrent les éloges les plus flatteurs de la part du maréchal Gouvion-Saint-Cyr.
28 novembre 1812 : Il périt glorieusement au passage de la Bérésina, en défendant avec 1500 Suisses, une position importante, assaillie par plus de 10.000 Russes.

Blessures :
- Atteint d’un coup de feu à la cuisse droite, à la bataille de Caldiéro (Italie), 12 novembre 1796.
- A eut trois chevaux tués sous lui à la bataille de Polstock, en Russie, 18 août 1812.
- Blessé mortellement ld'un coup de feu, lors de la défense du passage de la Bérésina, en Russie, 28 novembre 1812.

Décorations :
Membre (Commandant) de la Légion d’honneur par décret du Premier Consul du 25 prairial an XII (14 juin 1804)

Titre :
Baron de l’Empire par lettres patentes du 27 novembre 1808, autorisé à porter le nom de Candras.

Mention :
En récompense d’un dévouement et d’un courage aussi héroïque, l’Empereur Napoléon 1er adopta la fille de ce brave général, en l’investissant du majorat de son père, faveur jusqu’àlors unique, et qui n’a pas eu d’exemple que pour la fille du maréchal Duroc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
SAVETTIER de CANDRAS (Jacques) Général de brigade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SAVETTIER de CANDRAS (Jacques) Général de brigade
» AVRIL (Jean-Jacques) Général de brigade
» CAUSSE Jean-Jacques -général de brigade.
» DROUAS de BOUSSEY (DE) (Jacques) Général de Brigade
» ALLIX (Jacques-Alexandre-François) lieutenant-général

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les Militaires :: Les Généraux de la Révolution et de l'Empire-
Sauter vers: