Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Général Fournier-Sarloveze.....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 11542
Age : 71
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Général Fournier-Sarloveze.....   Ven 13 Juin - 9:05

.....sunny .....Nouveau récit.................................(Sources Pierre Vabret)

Sur le Général.... Comte Fournier-Sarloveze, cet intrépide soldat, indiscipliné, caractériel..... qui fut le démon de l'Empire et le Cauchemar de Napoléon.

Fournier Sarloveze, fils d'un petit aubergiste, né à Sarlat, n'avait pas encore terminé ses études de droit quand l'invasion de la France, en 1792, fit de lui un soldat.

Sa fougue et sa bravoure le mire vite au premier rang des armées de la République et, à vingt-trois ans, ayant conquis les grades à la pointe de son sabre, il se trouvait colonel des hussards.

Pour son bonheur, et pour son malheur, il fut aussi un homme à femmes. Sa donjuanerie lui valut des aventures et des mésaventures sans nombre, des duels, des dettes, des sanctions.

Il n'était que capitaine quand son colonel, un soir l'envoya chercher pour une mission de haute confiance. On le chercha pendant plus de trois heures, pour le découvrir dans le lit de la femme du dit colonel. Ensuite, c'est un gentilhomme périgourdin qui le pince chez lui, couché avec son épouse et sa belle-soeur. Une autre fois encore, c'est un commissaire qui vint le surprendre avec la femme d'un personnage influent en flagrant délit d"adultère. Fournier tout nu, saute sur son sabre, et maintient le commissaire et son aide dans un coin en faisant des moulinets et en esquivant les coups de pointe. Pendant ce temps là, la maîtresse, sauvée peut se rhabiller et s'en aller tranquillement. Après quoi, Fournier fait grâce à l'ennemi à condition qu'il se taise.

Ce ne sont, dans Paris, que des chansons qui fusent de toutes parts pour chanter les exploits de Fournier, ses duels, ses histoires en tout genre....enlèvements, séductions scandaleuses, scènes publiques de jalousie.

Mais de temps à autre, on a besoin de Fournier pour une mission périlleuse dont on espère bien qu'il ne reviendra pas. Il en revient toujours, quitte à rapporter à un général cocu son collègue autrichien au travers de sa selle.

C'est chez Barras que Fournier a connu Joséphine. Est-elle amoureuse du beau Fournier ? A-t-elle été sa maîtresse ? Et voilà Bonaparte dévoré de jalousie et de soupçons.

Autre chose, Fournier n'aime pas Bonaparte. Il est républicain et le déclare....Pourquoi ? ...Tout simplement, de son propre aveu pour coucher dans le camp opposé à celui du général naissant.

Fournier est toujours colonel, ses amours et sa fronde lui ferment les portes de tout avancement. On l'emploie aux armées et, immanquablement, dans les moments désespérés, Fournier sauve la mise dans les situations les plus délicates. Il n'en est jamais récompensé. On le surnomme "Le Terre Neuve".

Adoré de la troupe, il voit encore sa popularité croître du fait des injustices dont il est victime. Bonaparte raisonne...."Cet homme vaut un escadron"......"dites plutôt un régiment".... répont Murat, qui est plein de sympathie pour Fournier....."pourquoi ne pas vous l'attacher ? ".

Bonaparte, consul à vie, esquisse une ou deux tentatives de rapprochement. Il est plein de magnanimité, lors d'une inspection, il prend à pard Fournier. Il lui promet de l'avancement contre un peu de discipline et il lui lâche...." Servez-moi fidèlement, vous n'aurez pas à vous en repentir ".....Cette fière réplique de Fournier...." Je sers la France et non le consul à vie ".......


A......Suivre.....


salut

_________________
" Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter "   (Sagesse Chinoise).

Jean-Baptiste Guindey, 1785-1813
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 11542
Age : 71
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Sujet: Général Fournier-Sarloveze.....   Ven 13 Juin - 20:40

.....sunny .....Suite du précédent chapitre.................................(Sources Pierre Vabret)


C'en est trop. Fournier est arrêté, incarcéré au Temple, puis élargi pour mettre un terme aux protestations, mais l'exilé dans le Périgord, à Sarlat, où se trouve sa famille.

Alors, comme le temps lui semble long, il se fait adjoindre à l'amiral de Villeneuve, qu'il suit en Amérique.

Enfin, dès son retour en France, Fournier est touché par un ordre de mobilisation et commande un régiment de Hussards aux avant-gardes de la Grande Armée. Les Polonaises, coquettes, galantes, les jeunes Prussiennes sentimentales passent des nuits agréables. Fournier se trouve vainqueur de coeurs innnombrables.

Mais s'il faut "donner un coup", il n'en rate jamais l'occasion. Voici Fournier à Eylau. On se bat dans la neige, dans un cimetière, et des plaines gelées. La bataille est plus qu'indécise. On a osé prononcer le mot retraite. L'Empereur à un haut-le-corps. Il se tourne vers son beau-frère et s'écrie....." Murat, vas-tu nous laisser dévorer par ces Russes là ? ".....Sire, répond Murat, mes escadrons sont intacts, mais l'espace est mince, battu et contrebattu par une batterie redoutable....."Je me demande si je puis passer ?...."Et moi, s'écrie Fournier, je vous demande l'ordre de passer"..."Votre But ?... réplique Murat......"Mon but...La batterie pour permettre à vos escadrons de passer"...."Colonel vous êtes fou"......."Cela nous le savons", répond l'Empereur, "et c'est pour cela qu'il réussira"....."Fournier, je vous donne l'ordre".

Les six cents hussards de Fournier traversent vertigineusement le champ de bataille, massacrent les artilleurs russes, enclouent les canons.

Les quatre-vingt escadrons de Murat s'éblanlent et transforment une journée indécise en une victoire éclatante. Le soir, Napoléon, visitant les blessés, exprime sa satisfaction à Fournier qui le reçoit, un bras en écharpe.

Ce n'est qu'à Friedland que Napoléon se résout à nommer Fournier général de Brigade sur le champ de bataille. Il l'a chargé de deux reconnaissances périlleuses qui ont permis d'édifier le plan de la gigantesque manoeuvre qui pulvérisera le dispositif russe de défense. Mais Fournier déclare n'être pas là pour faire du renseignement. Il s'agissait de savoir ce qui se passait à l'arrière des lignes russes.

Fournier, parti avec un escadron, en est revenu indemne, lui et sa troupe, et documenté à tel point qu'on l'envoi à nouveau plus au sud de là d'où il vient. On lui assigne du repos. Il ne descendra pas de cheval et se battra, en lion, à la tête d'une brigade. Le soir même, l'Empereur parcourt le champ de bataille. Il voit Fournier en train de reformer sa brigade qui a "donné" trois fois dans l'aprés-midi et qui n'a perdu que quelques hommes.

Napoléon fait chercher Fournier et lui demande comment il a pu se tirer de ses deux reconnaissances décisives....Réponse...."Je ne sais pas Sire, on est plus fort que la mort "....

De cette belle réplique l'Empereur tire cette conclusion qu'il n'y a aucune chance pour lui de rallier à l'Empire, ..."ce diable de Fournier".

Voici la Grande Armée en Russie, Fournier est à Borodino. Il se réchauffe aux flammes de Moscou qui brûle. La retraite. Il s'agit bientôt de passer la Bérésina. Le général Eblé y a jeté des ponts que s'apprête à utiliser une armée de fantômes......mais voici les cosaques, il faut de la cavalerie, il en reste bien peu.......

.......A.....Suivre...

salut

_________________
" Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter "   (Sagesse Chinoise).

Jean-Baptiste Guindey, 1785-1813
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
Patrice Raynaud



Nombre de messages : 3656
Age : 66
Localisation : Villeneuve la Comptal 11
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Général Fournier-Sarloveze.....   Sam 14 Juin - 11:34

Tu vas vite , tu as sauté Fuentes de Onoro et le siège de Lugo. En Espagne aussi il fait des choses exceptionnelles, mais je te laisse ton "plus mauvais sujet de l'Armée". Laughing


cheval au galop salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 11542
Age : 71
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Général Fournier-Sarloveze.....   Sam 14 Juin - 12:40

.......sunny .......


Oui.....je sais il y a l'Espagne....mais c'est surtout pour faire voir, et peut-être découvrir le caractère de cet homme....un moment de sa vie.

salut

_________________
" Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter "   (Sagesse Chinoise).

Jean-Baptiste Guindey, 1785-1813
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
Patrice Raynaud



Nombre de messages : 3656
Age : 66
Localisation : Villeneuve la Comptal 11
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Général Fournier-Sarloveze.....   Sam 14 Juin - 12:44

C'est vrai qu'à la Bérézina il a été grandiose. cheers
Continue, c'est trés bien.

D'où vient cet article ?

Amitiés salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trajan

avatar

Nombre de messages : 481
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Sujet: Re: Général Fournier-Sarloveze.....   Sam 14 Juin - 13:13

Encore un personnage hors normes de l'épopée.
Dans l'ouvrage "Napoléon et la campagne de Russie" de Tranié, on trouve en double page, mais hélas en noir blanc une copie du tableau montrant le passage des ponts par la grande armée (ou ce qu'il en reste) avec la fameuse charge de Fournier. Il est indiqué que ce tableau a été peint par Fournier lui même. j'ignorais qu'il était aussi un artiste (bien qu'il semble qu'il soit excellent chanteur) mais peintre?
peut être que l'un des éminents spécialistes de ce forum peut m'en dire plus, voire présenter une version couleur de ce fameux tableau?Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 50
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Général Fournier-Sarloveze.....   Sam 14 Juin - 16:59

Bonjour à tous,
il y a dans la vie de cet homme incroyable nombre de sujets de diorama.
Jean baptiste, pourriez-vous me noter les références du bouquin dont est issu ce récit ? Merci
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 11542
Age : 71
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Général Fournier-Sarloveze.....   Sam 14 Juin - 17:26

.....sunny ......Cher Trajan .....et nous pouvons ajouter...."un grand Séducteur"


Suite des précédents chapitres.................................(Sources Pierre Vabret)


Fournier arrive néanmoins à regrouper six escadrons. Des officiers montés serviront comme simples cavaliers. C'est faible pour s'opposer à l'ennemi. Mais Fournier a compris ce qu'il fallait faire. Les cosaques n'attaquent pas de front. Leur but est de brûler les ponts, ou de les faire sauter. Ils n'ont pas d'artillerie. A la guérilla, aux raids des cosaques, Fournier, aidé des deux batteries, opposera une perpétuelle contre-guérilla, jusquà ce que l'armée ait achevé de passer.

Ceci prendra la journée, et cette journée amènera Fournier au sommet de la gloire. Non seulement il sauve l'armée, mais, stratégiquement, autant que dans l'exécution, son plan et sa réussite font deux miracles, d'autant plus qu'après le dernier détachement, les cavaliers de Fournier passeront à leur tour, en ramenant leurs blessés.

Fournier, dont l'exploit a fait tache d'huile, au point qu'on ne parle en France que de cela, rapporte de Russie deux certitudes, celle de sa popularité renforcée et celle que l'Empire est définitivement touché. Il se conduit dès lors en frondeur. Il moque l'Empire au point de rallier tous les monarchistes ...à ses éperons républicains.

Il ne les aime d'ailleurs pas, ces aristos, il les méprise. Et, dès qu'ils éveillent en lui des ambitions, il les raille en leur disant...."Aucun des vôtres n'est donc capable de commander ? "....

Le résultat ne se fait pas attendre, Fournier est destitué pour tout remerciement et placé sous surveillance à Sarlat.

C'est Louis XVIII qui lui manifestera la gratitude Française. Il le fait venir à lui, félicite le héros et lui demande ce qu'il souhaite.

......" Sire, je ne souhaite rien, j'ai servi la France....Oserais-je demander à votre Majesté d'ajouter à mon patronyme de Fournier le nom de Sarlovèze, c'est-à-dire natif de Sarlat....j'aime mon pays, j'y suis aimé et ceci comblerait mes compatriotes du Périgord autant que moi-même "......

......" C'est accordé, général, mais vous êtes trop modeste. Vous serez le Comte Fournier Sarlovèze de part mon bon plaisir, et demain matin, le ministre de la Guerre soummettra à ma signature votre brevet de Lieutenant-Général avec, pour affectation, l'inspection générale de toute la cavalerie "......

Ce fut donc en haut dignitaire du royaume que Fournier Sarlovèze rentra à Sarlat. Sauf ses fonctions militaires, il y vivra dans une sorte de retraite éclatante, soigné par ses nièces, dont l'une fort jolie, âgée de vingt-trois ans, ne vit que pour l'épouser, depuis qu'elle a quinze ans. C'est avec un tact infini qu'il la guérira de cet amour et fera d'elle une héritière.

Nous sommes en province. Le général est le plus haut dignitaire de sa ville natale, et du Périgord. Le protocole exige que le sous-préfêt, en tête ccompagné du maire, du président du tribunal et des gens les plus en vue, viennent en corps chercher, le dimanche, Fournier Sarlovèze, pour le conduire à la messe.

Le général est d'ailleurs plutôt athée et grand pêcheur devant l'éternel. Tous ces messieurs qui lui font cortège, sont des marquis, des comtes, des aristocrates de l'ancien régime et enragent d'être contraints à honorer ce fils d'artisan, ce parvenu.

Ils ont cependant trouvé leur petite revanche. Le général, à la messe, a droit à une place d'honneur au-devant de tous, et à un tapis devant son siège. Ce tapis est offert par la fabrique de l'église dont le conseil est présidé par le vicomte de Ragastens. Ce tapis, par les soins du vicomte, a été choisi du plus voyant vert de sinople, ce qui provoque les sourires de toute l'aristocratie du cru. C'est une allusion à l'auberge du père du général, Comte Fournier Sarlovèze, qui se dénommait...."Au Tapis Vert".

En 1827, quand , usé surtout par l'abus des femmes, Fournier Sarlovèze mourut subitement, à peine âgé de 54 ans.

Sarlat a élevé un tombeau à son glorieux enfant. C'est une magnifique pyramide, imposante placée au milieu d'un petit enclos, à l'ombre des cyprès.

Sur une des faces, une petite plaque de marbre porte cette inscription, rédigée par Fournier lui-même, pour sa mère.

.............Ici a été inhumé Marie-Anne Borne, veuve Fournier, Décédée à Sarlat le 12 décembre 1818...P.P.E......Jamais mère n'aima mieux son fils, Jamais fils n'aima mieux sa mère........

FIN....

Merci....Pierre Vabret....de nous avoir parlé de cet illustre Général qui était hors du commun, avec une vraie passion de la vie.

_________________
" Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter "   (Sagesse Chinoise).

Jean-Baptiste Guindey, 1785-1813
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
Gouvy

avatar

Nombre de messages : 804
Age : 34
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Général Fournier-Sarloveze.....   Sam 14 Juin - 18:29

Merci Jean Baptiste pour ce récit Wink

Pour Trajan, voila un dessin attribué à Fournier sans que je sache si c'est celui là dont vous parlez... :

http://www.photo.rmn.fr/cf/htm/CSearchZ.aspx?o=&Total=59&FP=337588&E=2K1KTSSOK7IQ&SID=2K1KTSSOK7IQ&New=T&Pic=9&SubE=2C6NU0BWOI2U

En cherchant plus, ca doit etre celui là Wink :

http://www.photo.rmn.fr/cf/htm/CSearchZ.aspx?o=&Total=59&FP=337588&E=2K1KTSSOK7IQ&SID=2K1KTSSOK7IQ&New=T&Pic=10&SubE=2C6NU0BWOZCP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice Raynaud



Nombre de messages : 3656
Age : 66
Localisation : Villeneuve la Comptal 11
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Général Fournier-Sarloveze.....   Sam 14 Juin - 19:45

Tout ceci est trés bien fait avec beaucoup plus de détails que dans s biographie de J.Delpech Laborie, ou M.Dupont et même le Dr Houtoulle.
Enfin du vivant sur ce personnage aussi haut en couleurs que Lasalle . A croire que la cavalerie légère engendre un type d'homme hors du commun.

Il ne faut pas oublier ses duels qui sont à la base du film "Les Duellistes".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trajan

avatar

Nombre de messages : 481
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Général Fournier-Sarloveze.....   Sam 14 Juin - 19:56

Merci pour ces liens Gouvy...mais ce n'est pas mon fameux tableau Crying or Very sad
l'oeuvre en question ressemble un peu à du Lalauze. quand à ces dessins, leur style naïf ressemble aux dessins du Lt Chevallier. Ce sont par ailleurs des sources intéressantes!

Concernant Fournier, si ma mémoire est bonne, il y a dans les mémoires de Petiet (Aide de camp de Soult, officier du 8e hussard entre autres) un épisode se situant en 1813 je crois, qui démontre bien la filouterie du personnage.
Destitué de son commandement une fois de plus en pleine campagne, et escorté par des gendarmes chargés de le conduire sur les arrières, un hourra de cosaques attaque notre petit groupe et voilà notre "prisonnier" qui prend le commandement de ses gardiens pour contre charger les cosaques! Peu après, il s'echappe dans les bois, échange son uniforme brodé contre les frusques d'un homme des bois, et reviens en guenilles à son état major... là, il parvient à emprunter divers effets (manteau etc...) à ses collègues officiers, dont le bonnet de police de Petiet. Ce dernier ne rendra jamais les affaires empruntées... et niera par la suite cet épisode avec effronterie et suffisance lorsqu'il sera rentré en grâce chez les Bourbons! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 11542
Age : 71
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Général Fournier-Sarloveze.....   Sam 14 Juin - 21:10

......sunny .......


Merci....à vous trois...pour ces liens.... et ces compléments d'information sur ce sacré bonhomme que fut... Fournier-Sarloveze...!!!

salut

_________________
" Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter "   (Sagesse Chinoise).

Jean-Baptiste Guindey, 1785-1813
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
Corso
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2003
Age : 56
Localisation : Prades le Lez - 34730
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Général Fournier-Sarloveze.....   Dim 15 Juin - 8:16

sunny

Cette époque était une vraie fabrique de héros.
Fournier, Lasalle, Montbrun, Murat, Daumesnil, ces noms claqueront encore au vent pendant des siècles comme la soie d'un drapeau.

_________________
On me croit sévère, même dur. Tant mieux cela me dispense de l'être. Ma fermeté passe pour de l'insensibilité. A Caulaincourt
Si je monte au Ciel, et que Napoléon n'est pas au Paradis, alors ce ne sera pas le Paradis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/tirailleurscorses/
Robért André

avatar

Nombre de messages : 50
Age : 54
Localisation : Turin
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Général Fournier-Sarloveze.....   Jeu 23 Oct - 12:04

Bon travail! Je pensais que le général Fournier n'a pas aimé beaucoup. Maintenant je découvre avec plaisir que j'avais tort. Fournier Sarloveze est bien considéré des passionnés du épopée napoléonien! De beaucoup de temps, j'ai été attiré par ce hussard très particulier et spécial!
Il n'y a pas de motif particulier. Est-ce que ce caractère, peut-être, a en commun des choses avec moi, qui sait?
Voilà! Vive le général François Fournier !!!

salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fidele

avatar

Nombre de messages : 3
Age : 62
Localisation : Strasbourg - France
Date d'inscription : 12/11/2011

MessageSujet: La fameuse charge des 80 escadrons   Sam 12 Nov - 14:39

Bonjour,
Je suis également un grand admirateur de Fournier Sarloveze.
Mais ce passage à Eylau où Fournier a encloué la batterie russe,
permettant la grande charge. J'ai pas mal lu sur Fournier, et vous êtes
le seul à raconter cet épisode qui m'a l'air vital pour la suite de la bataille.
Etes vous sûr de vos sources ?
Amicalement ; Fidele
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rodrigo

avatar

Nombre de messages : 75
Date d'inscription : 13/06/2010

MessageSujet: Re: Général Fournier-Sarloveze.....   Dim 13 Nov - 15:56

fidele a écrit:
Bonjour,

Mais ce passage à Eylau où Fournier a encloué la batterie russe,
permettant la grande charge. J'ai pas mal lu sur Fournier, et vous êtes
le seul à raconter cet épisode qui m'a l'air vital pour la suite de la bataille.
Etes vous sûr de vos sources ?
Amicalement ; Fidele

Bonjour, ayant lu pas mal de bouquins sur Fournier et Eylau, je pense que cet épisode est une pure invention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fidele

avatar

Nombre de messages : 3
Age : 62
Localisation : Strasbourg - France
Date d'inscription : 12/11/2011

MessageSujet: Re: Général Fournier-Sarloveze.....   Lun 14 Nov - 16:55

Bonjour,
Je crois hélas que vous avez sans doute raison.
Mais comme j'aurais aimé que ce fut vrai !
Ceci dit, dommage que l'auteur de cette affirmation sur Fournier à Eylau ne s'explique pas :
que je sache, les canons à Eylau étaient derrière 2 lignes de grenadiers russes.
Ce qui fait que ce soit - disant exploit m'apparait comme impossible.
I s'n't it my dear ?

PS: Quoique l'exploit de Marbot à Eylau et la fin du 14ème est tout aussi incroyable, mais vrai !

Fidèle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 11542
Age : 71
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Général Fournier-Sarloveze.....   Lun 14 Nov - 17:10

........ sunny .......

Bonjour....

Il est vrai que l'auteur " Pierre Vabret "....ne s'explique pas davantage sur les faits...L'histoire a-t-elle toute sa vérité...?...Hélas non... entre Histoire et Légende il n'y a qu'un pas...que certains historiens franchissent peut-être.

.....

_________________
" Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter "   (Sagesse Chinoise).

Jean-Baptiste Guindey, 1785-1813
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
Fouché de Nantes

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 25/06/2013

MessageSujet: Re: Général Fournier-Sarloveze.....   Mer 26 Juin - 19:25

Bonjour


Quand on lit cet article sur un des généraux les plus typiques des guerres napoléoniennes cela fait tout de suite penser au film de Ridley Scott,Les Duellistes. Je trouve quand même que ce type d'homme ne vaut que par son courage, pas comme un personnage comme Lannes qui se cultive dès qu'il le peut ("je l'avait pris pygmé, je l'ai perdu géant").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Général Fournier-Sarloveze.....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Général Fournier-Sarloveze.....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FOURNIER-SARLOVEZE (François) - Comte - Lieutenant-général
» Général Fournier-Sarloveze.....
» Le 20e Chasseurs à cheval 1805-1814
» Empire, quelques 54mms
» Figurines en 180 mm

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Vos Articles --
Sauter vers: