Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Roi MURAT......

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Patrice Raynaud



Nombre de messages : 3656
Age : 66
Localisation : Villeneuve la Comptal 11
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Le Roi MURAT......   Lun 23 Juin - 9:50

Bonjour,

Bien sur , je ne vais pas m'étendre sur "les pages que certains voudraient arracher", c'est quand même plus complexe comme situation que ce qu'écrit Henri-Robert.
Déja Murat n'avait pas envie de partir en 1812 se battre contre les Russes, dans ses lettres à sa fille , il n'arréte pas de parler de Naples et de la Paix ( depuis 1808, il n'a été dans aucune campagne) mais en plus suite à la désastreuse retraite de Russie les Anglo-siciliens ont repris en Calabre et dans le sud du royaume des actions pour soulever les régions.
La trahison de 1814, car c'est bien de quoi il s'agit, date de novembre 1808. Il fallait vraiment être aveugle pour ne pas la voir arriver. Tout va s'accelerer pendant la retraite quand Murat va demander à Napoléon de lui confier le commandement de toutes les troupes en Italie, refus de Napoléon. En 1813, Murat va écrire lettres sur lettres pour redemander ce commandement, il ne reçoit aucune réponse.
Au moment des négociations même Caroline le soutient ( en prenant l'ambassadeur , le comte Mier, comme amant...).
Napoléon n'a t il pas vu l'interet en 1813 d'avoir une importante armée d'à peu prés 100 000 h ( Italiens + Napolitains) en Italie marchant sur Vienne et la Bavière ? C'est possible...
En n'acceptant pas l'idée de Murat, il a permis aux Alliés de concentrer leurs forces sur l'armée française et donc sur lui.

Concernant son royaume , il faut savoir ce que Murat avait fait de ce qu'avait laissé Joseph et de quelle popularité il bénéficiait à Naples. Jérome et Joseph n'avaient pas l'estime de leurs sujets et essayaient de se maintenir avec des troupes françaises, pas Murat.
Par sa politique , il s'était attaché les grandes familles de son royaume , même des borboniens convaincus l'avaient rejoint.
Difficile de perdre tout ce qu'il avait mis des années à construire.

A suivre...( dirait notre hussard)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice Raynaud



Nombre de messages : 3656
Age : 66
Localisation : Villeneuve la Comptal 11
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Le Roi MURAT......   Lun 23 Juin - 10:03

PS: juste un point , ce n'était pas du tout un mauvais bateau celui affreté pour aller en France en 1815.
C'était un chébec louait par le général Manhés et grace à son beau père le Prince Pignatelli-Cerchiera , ils avaient pu quitter Naples sans être attaqués par la flotte anglaise. Le navire s'appelait la Santa Caterina. Ils naviguait sous pavillon anglais avec les papier obtenus auprés de l'amiral Campbell, car Mahès connaissait bien son frère qui était colonel. Ils étaient une quarantaine à bord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Le Roi MURAT......   Lun 23 Juin - 10:14

Bonjour à tous,
ce récit remet quelque peu sur le tapis les travers de l'Empire qui construiront son destin. Peut-être en débattrons nous en conclusion.
La conclusion à Jean Baptiste
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice Raynaud



Nombre de messages : 3656
Age : 66
Localisation : Villeneuve la Comptal 11
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Le Roi MURAT......   Lun 23 Juin - 10:48

La conclusion , la voici:



pale Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Le Roi MURAT......   Lun 23 Juin - 11:37

Bonjour Patrice,
je parlais du récit de Jean-Baptiste. Personnellement, je réviserais volontiers l'éxécution de Murat au travers de cette lecture qui s'annonce.
Alors j'en profite pour faire appel à vous. Que devient Caroline ? Elle disparaît de mes souvenirs aux alentours de 1813. Merci.
A voir cette photo, c'est une sépulture qui rend bien peu grâce à la vie de ce personnage émérite de l'Empire.
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 11597
Age : 71
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le Roi MURAT......   Lun 23 Juin - 14:38

....... sunny .....


Merci à Patrice pour ces compléments d'informations...il connait parfaitement le sujet évoqué succinctement par notre... historien, avocat, académicien Henri-Robert...

Il me reste un chapitre à retranscrire....

Sur Caroline j'ai un article la concernant d'un autre auteur que je mettrai en ligne....peut-être un autre sujet avant le sien....!!!!....

salut

_________________
" Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter "   (Sagesse Chinoise).

Jean-Baptiste Guindey, 1785-1813
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 11597
Age : 71
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le Roi MURAT......   Lun 23 Juin - 17:57

...... sunny ......


Suite.....12 ième et dernier chapitre.....(Sources Henri-Robert)...


Il revêt un bel uniforme....dernier reste de sa splendeur...pour impressionner les populations qui demeurent d'abord indifférentes, puis hostiles.

Par malheur, les gendarmes envoyés à sa rencontre sont commandés par le capitaine Trentacapilli qui est un fanatique partisan des Bourbons et un ennemi mortel de Murat à qui il impute la mort de ses trois frères pendus comme brigands, sur les ordres du général Manhès.

.....Sire, lui crie Trentacapilli, venez avec confiance avec moi, je vous ferai escorter jusqu'à Monteleone.

Murat s'avance, et Trentacapilli lui met la main au collet pour l'arrêter. Une courte lutte s'engage....le roi parvient à s'échapper et à gagner le rivage. La felouque qui l'avait amené a repris le large...Murat et ses compagnons cherchent en vain à mettre une barque à la mer...le roi s'accroche avec ses éperons aux filets de pêcheurs qui sèchent sur le rivage, il tombe...la meute qui le poursuit le rejoint, des coups de feu sont tirés, deux de ses compagnons sont massacrés. Le général Franceschetti se sacrifie héroïquement pour le sauver et crie aux assassins...." A moi, mes amis, sauvez-moi...je suis le roi ! "......

Murat est pris, garrotté, tandis que la foule hurle et lui jette des pierres. Conduit au château, il est emprisonné dans un étroit réduit. Trois jours se passent....On attend les ordres du roi Ferdinand qui prescrit de réunir une Commission militaire pour juger le général Murat....il ajoute cette phrase redoutable....." Il ne sera accordé au condamné qu'une demi-heure pour recevoir les secours de la religion "....

Les juges sont d'anciens officiers qui doivent leur avancement à Joachim. Ils veulent faire oublier à Ferdinand l'origine de leurs grades.

Murat refuse de comparaître devant la Commision militaire et interdit à son défenseur d'office de prendre la parole en sa faveur.

Les juges sont mes sujets, s'écrie-t-il, ils n'ont point le droit de me juger...je n'ai d'autre juge que Dieu et le peuple. Pour que je descende au niveau des juges qui viennent d'être nommés, il faudrait déchirer trop de pages de l'histoire de l'Europe.

Comme le rapporteur veut l'interroger dans le réduit obscur qui lui sert de prison, Murat le chasse et s'écrie....." Je suis Joachim Napoléon, roi des Deux-Siciles...sortez monsieur ! ".....

La Commission Militaire rend sa sentence, elle est prévue....c'est la mort. Murat se confesse, écrit à Caroline une lettre pleine de tendresse où il déclare...." Que sa plus grande peine dans les derniers moments de sa vie est de mourir loin de ses enfants "....

Puis, il se redresse et marche d'un pas tranquille vers la petite terrasse du château...Calme, moins ému que les soldats du peloton d'exécution, il se place devant les fusils, refuse le fauteuil et le bandeau préparés.... dit d'une voix assurée...." Soldats ! respectez le visage et visez au coeur ! "....

Il tombe foudroyé et son cadavre est jeté dans la fosse commune...Sic transit....

Nous pouvons répéter avec le fidèle Agar, comte de Mosbourg...." Il sut vaincre, il sut régner, il sut mourir ! "....

.........FIN...

Merci.....Henri-Robert....de nous avoir permis de connaître un peu mieux Joachim Murat.....Nous retriendront une de vos phrases......L'historien ou le conteur doit la vérité à ceux qui le lisent.

Qui était Henri-Robert....?

Avocat, Historien, Académicien....

Né à Paris, le 4 septembre 1863, Henri Robert était un enfant naturel.
Devenu avocat en 1885, il fut secrétaire de la Conférence et acquit une rapide notoriété par ses plaidoiries dans de célèbres affaires criminelles. Son nom fut lié notamment à l’affaire Gouffé, dans laquelle il défendait Gabrielle Bompart, accusée de complicité dans le meurtre d’un huissier de justice. Son talent d’orateur lui valut d’être considéré comme l’un des meilleurs avocats d’Assises de sa génération ; on alla jusqu’à le surnommer « Maître des maîtres de tous les barreaux ». Il fut d’ailleurs élu bâtonnier du barreau de Paris en 1913, fonctions qu’il devait exercer jusqu’en 1919.

Après la Première Guerre mondiale, il choisit de se consacrer aux procès civils, et rédigea plusieurs ouvrages dans lesquels il faisait revivre les grandes causes de notre histoire. Citons entre autres : Les Grands Procès de l’Histoire, Marie Stuart, Henri VIII, Catherine de Médicis, Cinq-Mars, Fouquet, Marie-Antoinette, Camille Desmoulins, Le duc d’Enghien.
Henri Robert fut élu à l’Académie française, le 15 novembre 1923.

Sa fille avait épousé Paul Reynaud, futur président du conseil.

Il meurt le 12 mai 1936.


......... salut

_________________
" Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter "   (Sagesse Chinoise).

Jean-Baptiste Guindey, 1785-1813
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Le Roi MURAT......   Lun 23 Juin - 20:22

bonsoir,
un grand merci à vous Jean-Baptiste pour cet épique récit et vivement celui sur Caroline.
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice Raynaud



Nombre de messages : 3656
Age : 66
Localisation : Villeneuve la Comptal 11
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Le Roi MURAT......   Mar 24 Juin - 10:08

J'ai mis en ligne dans cette rubrique un article que j'avais écrit sur la mort de Murat il y a quelques années.

Caroline avec ses passeports quitte Naples avec les enfants, les généraux de Livron et Mac Donald, part s'installer en Autriche , à Trieste, puis à Gratz et à Hainburg où elle reste assez longtemps. Ensuite c'est le chateau de Frohsdorf, puis retour à Trieste.
En 1830 Louis Philippe l'autorise à faire un séjour en France et on lui accorde une rente de 100 000 francs. Pour finir à Florence, elle meurt le 18 mais 1839.
Durant ces 14 ans elle s'appelle Comtesse Lipona ( Napoli)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Baptiste
Administrateur adjoint
Administrateur adjoint
avatar

Nombre de messages : 11597
Age : 71
Localisation : En Languedoc
Date d'inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Le Roi MURAT......   Mar 24 Juin - 14:00

....... sunny .....Bonjour...


Oui...Merci pour toutes ces informations... et les détails sur la fin de vie de....Joachim Murat....un sacré bonhomme....!!!!


salut

_________________
" Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter "   (Sagesse Chinoise).

Jean-Baptiste Guindey, 1785-1813
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbaptiste.guindey.pagesperso-orange.fr/
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Le Roi MURAT......   Mar 24 Juin - 18:40

Bonjour,
L'article de Patrice est incroyable de précision. Quelle vie que celle de Murat.
Par contre, Patrice et Jean Baptiste, une question qui me taraude, comment Caroline s'installe-t-elle en Autriche ? Je ne m'y étais jamais intéressé avant ces lectures. Le fait même que Murat y ait pensé aussi me perturbe quelque peu.
Merci d'avance.
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice Raynaud



Nombre de messages : 3656
Age : 66
Localisation : Villeneuve la Comptal 11
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Le Roi MURAT......   Mar 24 Juin - 19:00

A propos de Murat , Fouché avait obtenu de Metternich des passeports . pour Caroline ce sont les généraux autrichiens aprés le traite de Casalanza qui lui donnent les passeprts nécessaire pour l'Autriche , il ne faut pas oublier qu'elle avait été la maitresse de Metternich...

D'aprés les sources , Caroline disposait de 500 000 frans or, mais je pense que c'est surement beaucoup plus car il faut voir son train de vie jusqu'à sa fin.

Je voulais apporter une autre précision , aprés la mort de Murat des troubles ont été importants dans le Royaume de Naples en 1820-1821. Le roi Ferdinand 1er ( ex Ferdinand IV , puis II en Sicile) fut obligé d'accorder une Constitution.
Les quelques muratiens ont été exilés , mais avec l'accession de François I er de Naples , c'est le retour en force des idées de Murat , jusqu'aux uniformes et le général Filangieri sera Ministre de la Guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Le Roi MURAT......   Mar 24 Juin - 19:33

J'avais complètement oublié sa liaison avec Metternich, désolé. Tout s'explique de soi-même.
Malgré tout, mener grand train en Autriche en étant soeur de l'Empereur qui les a tant combattu et qu'ils ont tant essayé d'abattre......? Drôle de parcours.
Merci
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice Raynaud



Nombre de messages : 3656
Age : 66
Localisation : Villeneuve la Comptal 11
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Le Roi MURAT......   Mar 24 Juin - 19:52

Oui , toutefois , elle était quand même aussi de la "famille".
Napoléon restait son gendre et le mari de sa fille , son fils était colonel en Autriche...
Une fois les batailles finies tout le monde se faisait des "mamours" et redevenait courtois et civilisé. Que devaient en penser les morts ?
L'époque , au niveau des dirigeants était assez cynique. De la boucherie des champs de batailles on tombait vite dans les dentelles du XVIII éme siècle.
Je peux affirmer que Caroline n'a jamais habité dans un "Gasthaus" autrichien. Laughing

Mais toutes les interogations sont bonnes study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Le Roi MURAT......   Mar 24 Juin - 23:37

Bonsoir Patrice,
C'est cette réalité de cette époque qui est particulièrement troublante. Mais les choses ont-elles tant changé que ça ?
Cela pose de nombreuses questions sur l'Empire. Il serait intéressant de les développer un jour. La vie de Murat en est un résumé ou un condensé en soi, c'est comme on veut. C'est ce qui en fait un personnage passionnant et tellement emblématique de l'époque napoléonienne.
Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice Raynaud



Nombre de messages : 3656
Age : 66
Localisation : Villeneuve la Comptal 11
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Le Roi MURAT......   Mer 25 Juin - 11:48

Disons que Ney et Murat incarnent vraiment cette période dans la mesure où ils meurent avec l'Empire. On pourrait ajouter Brune mais durant l'Empire proprement dit , il est plutot tenu à l'écart des glorieuses campagnes
Ney a été condamné par ses frères d'armes, Murat par son ennemi et le Congrés de Vienne, Brune par les royalistes.

Quand on voit tout ce qui a été écrit sur l'Empire dans le Monde , on mesure le poids de ces 11 ans d'Histoire. Si on ajoute la Révolution et le Consulat, je ne crois pas qu'une autre époque ait sucité autant de passion.

Ceci pour dire que , ne connaissant pas tout, je pense que toutes les questions ont du être abordées sous des angles différents.

Mais c'est quand même bien agréable de parler de ce l'on aime.


study cheval au galop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Le Roi MURAT......   Mer 25 Juin - 18:38

Tout à fait Patrice !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Roi MURAT......   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Roi MURAT......
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Murat et l'affaire du Duc d'Enghien
» Campagne de Murat
» Murat Austerlitz?
» "Hussards guides" de Murat
» Murat Roi de Naples...en Historex

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Vos Articles --
Sauter vers: