Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ROSTOPCHIN Féodor, Comte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8966
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: ROSTOPCHIN Féodor, Comte   Jeu 19 Juin - 12:45

Lieutenant-général d'infanterie russe, descend d'une ancienne famille de russie. entré de bone heure das la carrière des armes, il était lieutenant à 21 dans dans la garde impériale . Il quitta alors la Russie pour voyager et résida quelque temps à Berlin, où il était encore en 1778.
Son esprit et la vivacité plurent au comte Romanzow, frère du ministre des affaires étrangères, alors ambassadeur à Berlin. Sous Paul 1er, son avancement fut aussi rapide que brillant. Il fut décoré du grand ordre de Russie et fait comte, ainsi que son père ; mais bientôt ils tombèrent l'un et l'autre, pour des raisons inconnues, dans une disgrâce à laquelle le comte Panim e fut pas étranger et eurent ordre de se retirer dans leurs terres. Le comte Rostopchin rentra en faveur sous Alexandre et il était chargé du gouvernement de Moscou, lorsque les français parurent sous ses murs en 1812. Le 11 septembre, veille de l'arrivée del'Empereur Alexandre, il adressa à la garnison une proclamation conçue en termes bizarres, mais énergiques et propres à enflammer l'enthousiasme patriotique et religieux des Moscovites. Le 12, il se rendit auprès du prince Kutusoff, général en chef de l'armée russe, en annonçant son départ en style plus singulier encore.
Le 14 à midi, suivant le 19emebulletin, les Français entrèrent à Moscou ; le même jour (20e bulletin), les Russes mirent le feu à plusieurs édifices publics de ce cette grande ville. L'incendie, qui ne tardza pas à s'étendre de tous côtés et à consummer presque entièement l'immese capitale, ravit aux Français les ressources de tout gere qu'ils devaient y trouver pour leurs quartiers d'hiver, les força à une retraite précipitée et produisit les désordres de cette campagne. Les rapports officiels annonçèrent que ds forçats libérés,des bandits de toute espèce mirent le feu dans cinq cents endroits différets par ordre du gouverneur. A Woronovo, dit le 23e bulletin, le comte Rostopchin mit le feu à sa maison de campagne et laissa l'écrit suivant attaché à un poteau :"J'ai embelli pendant huit ans cette maison de campagne et j'y ai vécu heureux au sein de ma famille. Les habitants de cette terre, au nombre de 1 720, la quittent à votre approche, et je mets le feu à ma maison, afin qu'elle ne soit pas souillée par votre présence. Français, je vous ai abandonné mes deux maisons de Moscou avec des meubles valant un demi-million de roubles ; ici vous ne trouverez que des cendres."
le comte conserva le gouvernement de Moscou jusqu'en septembre 1814. a cette époque, il donna sa démission et accompagna à vienne l'empereur Alexandre. En 1817, il vint à Paris, où il paraissait avoir l'intention de fixer son séjour, et on n'y vit pas sans quelque étonnement dans celui que l'on se représetit comme un féroce vandale, l'un des hommes les plus remarquables de l'époque par la finesse et l'originalité de son esprit.
Le comte Rostopchin est mort à saint-petesbourg le 30 janvier 1826. Il a laissé un fils qui s'est distingué dans la carrière militaire et une fille qui épousa le petit-fils du comte de Ségur.

Source : Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850 par M. C Mullié.

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
 
ROSTOPCHIN Féodor, Comte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CHARPENTIER Henri-François-Marie - Comte et général .
» FRIANT Louis - Général et Comte d'Empire
» BARAGUEY D'HILLIERS Louis , Comte d'Empire .
» Le Général Comte de Flahaut ...
» Nesselrode, Charles-Robert, comte de

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les ennemis de l'Empereur :: Les coalisés-
Sauter vers: