Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Souvenirs de l'adjudant Pierre Labadie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8966
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Souvenirs de l'adjudant Pierre Labadie   Dim 6 Juil - 19:12

La vie de Napoléon pendant son séjour à l'île d'Elbé écrite jour par jour par l'adjudant major de place labadie pierre, capitaine en retraite. Nommé à cette place, le 2 août 1813, sorti par l'ordonnance du roi, le 6 septembre 1815 ; auant été délégué pour être le gardine de la famille impériale pendant les Cent-Jours. (Source : La Nouvelle Revue Rétrospective, deuxième semetre, janvier-juin 1895).

Le 3 mai 1814, est arrivé Napoléon dans la rade de Porto-Ferrajo (île d'Elbe), avec une frégate anglaise. Son escorte était M. B. (sic), comte drout, des généraux anglais, prussiens, autrichiens, etc, etc., le colonel jermanowski.
le 4 mai, à quatre heures du soir, napoléon fit son entrée à Porto-ferrajo. Toute la troupe de la garnison, le 33e de ligne, le 3e bataillon formèrent la haie du port avec la garde nationale jusqu'à la cathédrale, où l'on chanta le "Te Deum" au son au son du canon.
Le "Te Deum" fini, on forma la haie jusques à l'hôtel de la commune où ses appartements étaient préparés depuis quelques jours.
Il reçut, dans cet hôtel,,toutes les autorités civiles et militaires. De suite, il descendit, il monta à cheval avec tous ces messieurs, pour faire une promenade sur les chemins de Lonuone, en attendant son souper.
A sonretour, la musique de la garde nationale ne cessa de jouer, pendant son souper et toute la nuit. Les militaires sur pied et le peuple ne cessait de crier : "Viva Napoleone, il nostro sovrano !"
le lendemain 5 mai, napoléon se leva à quatre heures du matin, prit le capitaine de garde du 35e, appelé M. Rey, pour le conduire au fort Falcone, l'une des plus belles forteresses de France et de l'Europe.
Ayant su, par l'ordonnance que Napoléon était au fort falcone, le commandant de place M. Duval, général, ordonne à M. l'adjudant de place labadie de s'y rendre, lequel fit toute la tournée avec M. Buivilot, chef d'artillerie, qui le fit venir déjeuner avec lui ; ayant vu son pavillon, ordonna que demain serait le palais Napoléon.
Le 6, S.M., à 6 heures du matin, fut se promener avec l'officier de garde au fort de l'Etoile, et par sa gaîetée et son visage, il paraissait content de cette belle position. il fit changer quelques pièces de canon.
Il fut voir M. le Gouverneur un instant ; on lke voyait prendre sa prise de tabac d'un air bien content. ayant vu tous ces bastions, il disait "C'est bon ! C'est bon !" Après son déjeuner, Napoléon fit une visite à M. le général Duval, commandant la place, et promit à sa belle demoiselle de l'accompagner au bal à Longuone, qui devait avoir lieu le lendemain. Mais, ce jour-là 7, M. le colonel du génie, appelé Vincent, et celui du major d'artillerie Buivilot, pour s'y établir de suite et donner les plans nécessaires pour faire un superbe palais.
Les ouvriers de Porto-Ferrajo ont commencé à démolir une caserne en face du palais, pour faire une supebe terrasse et donner belle vue audit palais.
Le 13 mai, messieurs les généraux qui avaient accompagné Napoléon dans l'île sont partis pour Paris.l
Le 14, Napoléon a supprimé la table des officiers d'ordonnance, fourriers du palais, le médecin Foureau, le payeur Peyrusse, colonel, et autres chefs, le tout pour économiser.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/


Dernière édition par Jean-Yves le Lun 14 Juil - 12:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
Jean-Yves
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 8966
Age : 56
Localisation : Evreux
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Souvenirs de l'adjudant Pierre Labadie   Lun 14 Juil - 12:44

Le 15, l’on voyait Napoléon, de bon matin levé, faire travailler sur tous les points, démolir, bâtir, et impatient de voir arriver du continent des ouvriers. Il prit ledit bataillon napoléon pour le faire travailler.
Le 16, napoléon fut au bagne faire sa visite. Il monta à la tour Mortelle ; il ordonna de placer deux pièces de canon et faire porter des munitions, et d’y faire une chambre pour un officier. Cela a été exécuté.
Le 17, Napoléon, de bon matin, accompagné de M ; le maréchal Bertrand, le comte Drouot et toute sa belle escorte, fut voir le port de Rio, ainsi que cette belle mine de fer, qui est superbe. M. Pons, commandant de cette administration donna à Sa Majesté un repas de superbe. Par sa conduite, ce monsieur a eu l’entière et pleine confiance de Sa Majesté.
Le 18 mai, S.M. Napoléon a nommé pour chambellan M. Lapis, commandant la garde nationale, M. Traditi, maire de Porto-Ferrajo, M. Vantini commissaire impérial, et le major de Rio, tous quatre chambellans de S.M. Napoléon le Grand.
Le 19, cinquante ouvriers venant du continent sont arrivés pour travailler au palais de S.M., qui a été fort content de voir arriver ces braves gens de tout état.
Le 20, ledit bataillon de S.M. Napoléon est arrivé commandé par le général Cambronne, grand guerrier, et le colonel Malet, brave militaire. Ils ont débarqué à 11 heures du matin ; à midi, ils sont entrés dans la place d’armes où ils se sont rangés en bataille, en présence de Sa Majesté, qui les a fait défiler.
Dans cette journée, grenadiers et chasseurs n’ont fait que chanter. Aussi S.M. les a bien récompensés.
Le 21, S.M. Napoléon a ordonné de travailler sur le chemin de Longuone, les uns à piquer les rues, les autres au palais, d’autres à tracer pour les jardins et faire les allées, etc….etc….
Le 23, vingt hommes par compagnie de ce bataillon ont commencé de transporter des terres pour faire la terrasse de devant le palais. Napoléon était présent pour voir travailler ces braves gens.
Le 24, le 35eme Léger, le 3eme Etranger, une compagnie de canonniers, une compagnie de vétérans, tout l’Etat-major, excepté ceux que l’ordonne (sic) du 11 avril donné à Fontainebleau leur accordait de rester, sont partis pour rentrer en France.
(A suivre)

_________________
Pour en savoir plus sur notre association, visitez notre site :
http://www.lesapn.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/laiglonparlimage
 
Souvenirs de l'adjudant Pierre Labadie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Souvenirs de l'adjudant Pierre Labadie
» MONTENAT (Pierre) Adjudant Sous-officier - 35è Léger -
» ROBILLARD - Capitaine Adjudant-major - 114è de ligne -
» LECLERC - Capitaine-adjudant de Place (Fort de Soisson-1815)
» quelle pierre pour la chambre?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: LES MONUMENTS ET SOUVENIRS DES DEUX EMPIRES :: - Les Monuments et Souvenirs du Premier Empire - :: - Les Exils - :: - L'île d'Elbe --
Sauter vers: