Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 LORCET (DE) (Jean-Baptiste) Baron - Général de brigade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
CapitaineCOIGNET

avatar

Nombre de messages : 1455
Localisation : Vierzon (CHER)
Date d'inscription : 29/10/2007

MessageSujet: LORCET (DE) (Jean-Baptiste) Baron - Général de brigade   Lun 28 Juil - 22:49

Fiche présentée par M. Jean-Pierre BIBET – APN
Sources : Dictionnaire Historique et Biographique des Généraux Français (Courcelles-1822)
Archives nationales (CARAN) – Dossier de la Légion d’honneur côte LH/1658/7
Service Historique de l’Armée de Terre – Fort de Vincennes – Dossier côte : 8 Yd 805
Dessin d’armes : M. Jean-Pierre BIBET, d’après le Dictionnaire Armorial du Premier Empire (A.Révérend)


DE LORCET (Jean-Baptiste)
(1768 – 1822)

Volontaire de 17921er bataillon de volontaires fédérés du département de la Marne
Baron de l’Empire
Général de brigade
Maréchal de camp
Lieutenant-général (Général de division) (non reconnu en 1815)
Commandant de la Légion d’honneur


Règlement d'armoiries:

« Ecartelé :1) d'azur au dragon ailé d'or.-2) de gueules à l'épée haute d'argent.-3) de gueules au lion d'or.-4) d'azur à deux serpents entrelacés, les têtes à senestre posées en fasce d'or, entre deux fasces d'argent. »



Né le 17 mars 1768, à Reims (Marne)
Baptisé le 18 mars 1768.
Décédé le 4 décembre 1822.

Etat des services :
Entré au service comme lieutenant au 1er bataillon des volontaires fédérés nationaux du département de la Marne, 22 juillet 1792.
Capitaine aux chasseurs de Cassel, 1er mai 1793.
Officier d’état-major à l’armée de l’Ouest, attaché au général Vachot, 20 avril 1794.
Adjudant général chef de brigade, sur le champ de bataille de Condé, à titre provisoire, 8 juin1794.
Adjudant général chef de brigade, confirmé en date du 23 octobre 1794.
Attaché dans la division du général Augereau, en Italie, en 1797.
Général de brigade, 30 juillet 1799, nommé à titre provisoire.
Général de brigade, confirmé par décret du gouvernement en date du 23 octobre 1794.
Commandant de la 2e subdivision de la 13e division militaire du 30 août 1803 au 26 mars 1804.
Commandant du département de l'Yssel, 31 mars 1812.
Commandant du département des Bouches de la Meuse, 20 mai 1812.
Commandant du département de la Frise, 7 septembre 1813.
Commandant de la place de Saint-Malo et de l’arrondissement de Saint-Malo, du 10 mars 1815 au 29 juin 1815.
Lieutenant-général de cavalerie (général de division), nommé par l’Empereur en 1815, (pendant les Cent-Jours), mais cette nomination ne fut pas reconnue à la seconde restauration du trône des Bourbons et ne confirma pas ce nouveau grade.

Mis en non-activité avec le grade de général de brigade, 29 août 1815.
Mis en disponibilité du 1er décembre 1815 jusqu’à son décès, 4 décembre 1822.


Campagnes et actions d’éclat :
1792, 1793 et 1794 : Employé à l’armée du Rhin et à l’armée de Vendée avec la garnison de Mayence.
10 avril 1793. Il reçut du général Aubert-Dubayet, l’ordre de pénétrer avec 50 hommes dans le village de Costheim. Ayant trouvé dans ce village un corps de 400 Prussiens, il les chargea vigoureusement, les mit en fuite, et les força de se retirer dans un tel désordre, que la moitié se noya en voulant passer le Mein sur des radeaux peu solides.
Participa au siège de Mayence du 10 avril 1793 au 23 juillet 1793.
Employé dans le corps du général Kléber, il combattit à l’affaire de Cholet, 9 octobre 1793.
Assista au combat de Condé, 8 juin 1794.
1795 : Employé de nouveau à l’armée du Rhin.
1796 et 1797 : Employé à l’armée d’Italie, sous les ordres du général en chef Napoléon Bonaparte.
Il se trouva sous les ordres du général Masséna, à la bataille de Castiglione, 3 août 1796.
Se trouva également au passage du Tagliamento, en Italie, 16 mars 1797.
Il reçut vers le 15 janvier 1797 l’ordre de faire une reconnaissance, à fond, sur Villa-Franca et Trévise, avec un escadron du 1er régiment de Hussards, et un du 9e régiment de dragons. Parti de Padoue, il arriva après deux jours de marche, à Villa-Franca, où il rencontra deux régiments de cavalerie autrichienne. Malgré l’infériorité des forces, il attaqua aussitôt ces deux régiments, les poursuivit jusqu’à trévise, entra en même temps qu’eux dans la ville, et les suivit l’épée aux reins jusqu’à Saint-Artien. Là il engagea un combat des plus vigoureux dont tout l’avantage resta aux Français, qui continuèrent à poursuivre l’ennemi l’espace d’environ 4 milles, et le força à repasser la Piave. L’adjudant-général Lorcet revint à Padoue avec un nombre de prisonniers qui excédait celui des combattants commandés par lui dans cette expédition.
1798 à 1799 : Employé à l’armée de Mayence du 21 août 1798 au 25 septembre 1799, sous les ordres des généraux Ney et Moreau.
Assista à la bataille de Winterthur, 25 mai 1799.
1799 à 1801 : Employé à l’armée du Rhin du 25 septembre 1799 au 16 septembre 1801, sous les ordres des généraux Ney et Moreau.
1801 à 1803 : Employé à la 13e division militaire du 16 septembre 1801 au 30 août 1803, sous les ordres de Ney.
Il reçut le 4 octobre 1799, l’ordre du général Ney de prendre le commandement d’environ 10.000 hommes d’infanterie et de cavalerie placés sur les hauteurs de Hocheim, et de forcer les Autrichiens de passer la Nidda et le Mein.
Dès le 13 octobre 1799 au matin, le général Lorcet ayant disposé ses troupes sur trois colonnes, fit attaquer l’ennemi, dont les forces s’élevaient à 28.000 hommes, les culbuta, et les obligea de se replier en toute hâte au-delà du Mein.
25 avril 1800, jour de l’ouverture de la célèbre campagne d’Allemagne, par le général en chef Moreau, les redoutes et retranchements d’Albrouck, sur la rive droite du Rhin entre Bâle et Tingen, furent attaqués par la division du général Leclerc ; mais après trois heures de combat rien n’était encore décidé sur ce point. Le général Moreau ordonna alors au général Lorcet, qui commandait une brigade de la division Delmas, d’attaquer de vive force les positions des Autrichiens, et il le fit en même temps soutenir par les brigades Grandjean et Boyer. Quoique les forces ennemies s’élevassent à 5000 hommes, Lorcet, plein de confiance dans la valeur de ses troupes, fait marcher l’arme au bras, arrive aux redoutes, les attaques, s’en rend maître, s’empare de l’artillerie ainsi que des munitions, et fait bon nombre de prisonniers. Les Autrichiens étaient en fuite, Lorcet se met à la tête du 4e régiment de Hussards, charge les fuyards et les pousse jusqu’à Tingen.
26 avril 1800 : Le général Moreau fit attaquer Tingen et Lorcet se distingua dans cette affaire.
1801 à 1803 : Employé dans la 13e division militaire.
1804 à 1807 : Employé à la 2e division militaire, au camp de Boulogne et à la grande armée d’Allemagne, du 26 mars 1804 à janvier 1807.
1807 à 1808 : Employé à l’armée de réserve de janvier 1807 au 17 novembre 1808.
1809 à 1809 : Affecté à l’état-major général de l’armée d’Espagne du 17 novembre 1808 au 4 janvier 1809, sous les ordres du maréchal Ney.
Commandant l’avant-garde du 6e corps, il rencontra, 12 août 1809, à Aldea-nueva-del-Comino, les troupes anglaises aux ordres du général Wilsou, et quoique la position de l’ennemi fût très forte, le général Lorcet l’emporta au premier choc.
28 novembre 1809 : Après avoir fait une grande diligence, il atteignit la division espagnole du duc de Parque, qui se retirait sur Salamanque dans l direction d’Alba-de-Tormès. Cette division fut attaquée par le général Lorcet, qui, trop faible pour résister aux forces supérieures de l’ennemi, se retira en bon ordre, après avoir vaillamment combattu.
1809 à 1810 : Affecté au 6e corps de l'armée d'Espagne du 4 janvier 1809 au 17 avril 1810.
1810 à 1811 : Employé à l’armée du Portugal, 17 avril 1810.
18 octobre 1810 : Il se trouva avec la division du général Marchand à l’affaire de Tamamèse, en Portugal.
Se signala à la bataille de Fuentes de Oñoro,, en Portugal, 5 mai 1811.
1812 : Employé à l’armée de Hollande, sous les ordres du général Molitor.
1813 à 1814 : Employé au 1er corps de la Grande Armée, 25 décembre 1813 jusqu’au printemps de 1814.

Blessures :
- Blessé à l’affaire de Costheim, 10 avril 1793.
- Atteint d’un coup de feu à l’affaire de Cholet, en Vendée, 9 octobre 1793.
- Atteint d’un coup de feu au travers du corps et a eut son cheval tué sous lui au combat de Condé, 8 juin 1794.
- Atteint de deux coups de feu à la bataille de Castiglione, en Italie, 3 août 1796.
- Reçut une blessure et a eut deux chevaux tués sous lui au passage du Tagliamento, en Italie, 16 mars 1797.
- Blessé d’un coup de feu dans le ventre au combat de Brackenheim, 1er novembre 1798
- Blessé d’un coup de feu à l’affaire de Winterthur, 25 mai 1799.
- Blessé d’un coup à l’affaire de Tingen, 26 avril 1800.
- Blessé d’un coup de feu à l’affaire de Tamamèse, 18 octobre 1810.
- Blessé d’un coup de biscaïen à la bataille de Fuentes de Oñoro, en Portugal, 5 mai 1811.

Décorations :
- Membre (Commandant) de la Légion d’honneur par décret du Premier Consul du 25 prairial an XII (14 juin 1804)
- Chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis par ordonnance du 5 juillet 1814.

Titre :
Baron de l’Empire par lettres patentes du 15 août 1810.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LORCET (DE) (Jean-Baptiste) Baron - Général de brigade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LORCET (DE) (Jean-Baptiste) Baron - Général de brigade
» CORNEBISE Louis-Jean-Baptiste - COLONEL du 16e Léger -
» ALBERT Joseph-Jean-Baptiste - général de division
» MORIN Jean-Baptiste-Louis -général de brigade.
» MERLIN (Jean-Baptiste) Général de brigade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: BIOGRAPHIES :: - Salon Biographique des Deux Empires - :: Premier Empire :: Les Militaires :: Les Généraux de la Révolution et de l'Empire-
Sauter vers: