Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien

Association historique Premier et Second Empire (ouvert à tous les passionnés d'histoire napoléonienne)
 
AccueilSite APNFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sainte-Hélène : Napoléon juge Murat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Sainte-Hélène : Napoléon juge Murat   Dim 3 Aoû - 11:00

Citation :
je suis tombé sur des écrits du Dr O'Méara qui rapportent dans ses mémoires des propos de Napoléon sur le Roi Murat.

Ces lignes m'ont surpris car elles déclinent un Napoléon très en colère contre Murat mais aussi extrèmement attaché à ce dernier et qui expliquent comment les choses se sont passés du point de vue de l'Empereur.

J'aurais aimé en savoir un peu plus sur ces mémoires car nous sommes loin du discours habituel qui fait de Murat un traite et point.



Les propos tenus devant O’Meara sur Murat me semblent différer assez peu de ce que l’on peut lire chez les autres mémorialistes.


1-Trahison, ruine et ingratitude :
O’Meara (ici, c’est vrai, bien plus nuancé) : « Murat m’a deux fois trahi et ruiné. […]
Murat m’a fait plus de mal qu’aucun autre homme au monde. […]
Comme un fou, il attaqua les autrichiens avec sa canaille, et me ruina. […]
Il n’a jamais songé que sa défection de la première heure me serait si funeste ; sinon il ne se serait pas joint aux alliés.
On ne le plaindra pas : c’était un traître.
Il ne sera plaint par personne, quoique pourtant il fût loin d’être coupable de la double trahison qu’on lui impute. »


-Gourgaud : « Je puis bien assurer que c’est lui qui est la cause que nous sommes ici ! […]
Il avait intrigué avec Fouché avant mon second mariage. Je suis sûr qu’à Leipzig il me trahissait déjà. »

-Las Cases : « Il était dans la destinée de Murat de nous faire du mal. Il nous avait perdus en nous abandonnant, et il nous perdit en prenant trop chaudement notre parti. […]
J’ai été trahi par Murat, que de soldat j’avais fait roi, qui était l’époux de ma sœur. […]
Il est une des grandes causes que nous sommes ici. […]
[En 1815], il se perdit et contribua à nous perdre une seconde fois. »

-Bertrand : « Sans Murat, je ne serais pas ici. […]
La conduite de Murat à mon égard a été infâme. Il ne sait pas lui-même jusqu’à quel point il m’a fait du tort.
Dans la campagne de Russie, voyant
[Cataneo, écuyer de Murat] démonté, je dis à Caulaincourt de lui donner un cheval. Il n’osa pas me remercier. Par là, je pouvais juger des sentiments personnels de Murat : sa haine et sa jalousie folle contre moi. […]
C’est, je crois, un mauvais homme : il s’est conduit de manière à le prouver, lorsque je réfléchis avec quelle bassesse il me flattait et m’a ensuite trahi. […]
Ce qui m’a porté le dernier coup, c’est d’avoir fait Murat roi de Naples. »

-Montholon : « [A propos du séquestre des dotations de Mme Walewska], c’était être ingrat envers moi pour bien peu de choses. […]




2-Murat à Waterloo :
O’Meara : « Il s’en est fallu de bien peu, je vous assure, que je ne gagnasse la bataille. Enfoncer deux ou trois bataillons, et, selon toutes les probabilités, Murat y serait parvenu. »

-Las Cases : « Il nous eût valu peut-être la victoire, car que nous fallait-il dans certains moments de la journée ? enfoncer trois ou quatre carrés anglais ; or Murat était admirable pour une telle besogne ; il était précisément l’homme de la chose. »

-Bertrand : « Ce dernier trait de lâcheté [non remise de pension à Mme Walewska] m’indigna tellement qu’il combla la mesure dans mon esprit et m’empêcha probablement d’appeler Murat à Waterloo, où il eût commandé la cavalerie. Qui sait, s’il l’eût commandée, ce qui serait arrivé et l’influence que cela pouvait avoir sur mes affaires ! […]
Si Murat eût été là, peut-être la cavalerie, conduite autrement, eût-elle décidé de la victoire. »

-Montholon : « Si j’avais eu Murat, j’aurais gagné la bataille. »




3-Cavalier d’exception et bravoure au combat :
O’Meara : « Murat était le meilleur officier de cavalerie du monde. […] Il n’y avait pas, je crois, deux officiers au monde tels que Murat pour la cavalerie, et Drouot pour l’artillerie. […]
Il n’était brave que devant l’ennemi ; là il était probablement l’homme le plus brave du monde. […]
Les Cosaques mêmes l’admiraient à cause de sa bravoure extraordinaire. […]
C’était un paladin, un vrai don Quichotte sur le champ de bataille. […]
Murat et Ney étaient les hommes les plus braves que j’aie jamais vus. »

-Gourgaud : « Murat [était] incomparable sur un champ de bataille. […]
Murat, lui aussi, était bien brave. »

-Las Cases : « Il était impossible à Murat et à Ney de n’être pas braves. […]
Jamais à la tête de l’armée d’une cavalerie on ne vit quelqu’un de plus déterminé, de plus brave, d’aussi brillant. […]
Murat avait un très grand courage. […] Il était difficile, impossible même, d’être plus brave que Murat et Lannes. […]
Le roi de Naples était vraiment sublime au feu, le meilleur officier de cavalerie au monde. Au combat c’était un “césar” »

-Bertrand : « Murat, Lannes et Ney étaient les trois plus braves de l’armée. »




4-Incapacités :
O’Meara : « Je l’élevai là où il était. […] Sans moi il n’était rien. […]
Laissé à lui-même, c’était un imbécile sans jugement. Je ne peux concevoir comment un homme si brave put être si lâche. […]
Au cabinet c’était un homme sans jugement ni décision. […]
Il était comme un homme qui regarde avec étonnement les décors changeants de l’opéra, sans jamais penser aux machines par derrière, qui actionne tout. […]
Cet imbécile de Murat me perdit environ douze ou treize cents hommes par le sot débarquement qu’il fit en Sicile. […]
[Caroline était] douée de beaucoup plus de fermeté et de talent que son mari pour le cabinet. »

-Gourgaud : « [Murat] n’a commis que des bêtises. […] »
Murat s’entendait mieux que Ney à conduire une campagne, et encore, c’était un bien pauvre général. Il faisait toujours la guerre sans carte. […]
Combien de fautes Murat n’a-t-il pas commises pour pouvoir établir son quartier général dans un château où il eût des femmes ! »

-Las Cases : « On n’avait pas moins de tête que [Ney et Murat], [Murat] surtout. […]
Oudinot, Murat, Ney n’avaient que de la bravoure personnelle. […]
Murat, mon ouvrage, le mari de ma sœur, celui qui me doit tout, qui n’eût été rien, qui n’existe, qui n’est connu que par moi. […]
Murat avait fort peu d’esprit. […] Murat n’était demeuré que brave. […]
Au combat c’était un “césar”, mais, hors de là, presqu’une femme »

-Bertrand : « Murat était sans esprit, quoiqu’il eût quelque instruction. […]
Murat étant grand amiral voulait influer sur la marine. Il ne comprenait pas que je ne voulais pas faire de cela qu’un titre. »




5-« Folie » :
O’Meara : « Il avait attaqué les troupes de l’Empereur [d’Autriche, en 1815] comme un imbécile, sans raison ; et comme un fou, il s’était engagé sans jugement dans une expédition sans plan et si mal combinée qu’il ne put jamais rassembler même sa propre garde. […]
Murat a entrepris une expédition da coglione al fondo, en voulant envahir Naples avec deux cents Corses alors que ce royaume était occupé par vingt mille Autrichiens ; et il a fini sa vie comme un fou. »

-Gourgaud : « [A propos du débarquement de 1815], Sa Majesté […] me dit qu’il faut que Murat ait été fou. […] On ne peut concevoir cette bêtise de Joachim de descendre en Calabre avec trente Corses ! […] Il a fait la plus grande folie que l’on puisse commettre. […]
La tête lui a tourné. Il était très ambitieux. […]
C’est une pauvre tête, qui se forge des chimères et se croit un grand homme ! »

-Las Cases : [Le succès de son débarquement de 1815] était purement chimérique au moment où et de la manière dont il l’a entrepris. »

-Marchand : « Descendre en Calabre avec cinquante hommes était l’action d’un fou »



salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Sainte-Hélène : Napoléon juge Murat   Dim 3 Aoû - 17:18

Bonjour JBR,

Un grand merci pour cette passionnante lecture qui complète les extraits que j'avais parcouru de 0'Méara.

Il faut absolument que je lise une des biographies que vous avez indiqué par ailleurs comme une des meilleures et que je trouve le livre de Patrice.
Car je l'avoue, la relation de Napoléon avec Murat reste encore pour moi une certaine énigme tant les conséquences ont été lourdes militairement.

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cavalier Imago

avatar

Nombre de messages : 111
Age : 69
Localisation : Languedoc Roussillon
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Un personnage méconnu   Ven 26 Sep - 16:51

Très intéressante compilation, que j'ai imprimée et archivée.
Je veux signaler un article sur "Jochim Napoléon, roi des Deux-Siciles par Patrice Raynaud, paru dans le dernier numéro de la revue Napoléon ( No35 Août 2008 ) , d'où il ressort que Murat avait pris son rôle de Roi très au sérieux et s'était montré un administrateur avisé. Ce qui contredit l'affirmation de l'Empereur, selon laquelle il ne valait rien dans le travail de cabinet.
A propos de "cabinet" -excusez cette transition douteuse - j'avais été étonné en lisant dans je ne sais plus quel rapport de sa main en 1806, que confronté à une épidémie de dysenterie, le Maréchal commandant la Réserve de Cavalerie prenait la peine d'aller inspecter lui même les latrines et d'en rendre compte. Et d'autres lettres moins pittoresques montrant un chef de corps compétent et consciencieux, voulant tout vérifier par lui même.
Loin en tout cas de l'image du clown emplumé à laquelle on veut le cantonner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davout

avatar

Nombre de messages : 144
Age : 39
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Sainte-Hélène : Napoléon juge Murat   Sam 1 Nov - 3:10

Quelle belle prose: l'amour-haine en somme.

C'est vrai que Murat durant la campagne de France et surtout à Wat... à la morne plaine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice Raynaud



Nombre de messages : 3656
Age : 66
Localisation : Villeneuve la Comptal 11
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Sainte-Hélène : Napoléon juge Murat   Jeu 6 Nov - 12:04

Trés bonne compilation concernant les petites phrases de l'Empereur sur son beau frère.
Grace à cette liiste et en croisant les sources, quelques réflexions sautent aux yeux.
- des contradictions.
- une négation de réalités
- de vrais mensoges
- les qualités semblent être reconnues du bout des lèvres ou à contre coeur.

Il en ressort que Napoléon ne retient que 1814 et 1815, évitant d'évoquer 1795, 1799, 1800 et toutes les campagnes menées par une cavalerie qui intervenait brillament durant et aprés les batailles en en faisant des victoires.
J'ai vu que j'étais cité , ce qui est assez flatteur, mais en fait je n'ai jamais étudié l'Empire à travers Napoléon et donc juger le "militaire" Murat, au risque d'étonner je me suis attaché à la manière d'administrer les charges qu'on lui confiait. Ceci commence dès 1796 et durera jusqu'en 1815. Postes de haut niveau , Milan, Paris , Vasovie, Berg, Madrid et Naples, chaque fois il réussit trés bien , seule Madrid tournera mal bien qu'il n'y soit pas pour grand chose..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Sainte-Hélène : Napoléon juge Murat   Sam 8 Nov - 14:14

Citation :
Il en ressort que Napoléon ne retient que 1814 et 1815

Les points 3 et 4 relèvent d'une vision globale de la carrière de Murat ; de plus, bien évidemment, il ne s'agit pas là une compilation exhaustive. Il existe bien d'autres bons mots héléniens comme par exemple lorsque Napoléon, évoquant la campagne de Russie, reconnaît en Murat "un héros de la Moskowa".
L'Empereur s'est aussi attaché aux côté plus intimes du Centaure. Face à Bertrand :

"Le roi Murat était, à ce qu'il paraît, un homme prolixe (en amour). Il affolait la Reine en venant, la nuit, à l'heure où il était agité de quelque besoin pressant, et il n'y avait pas moyen de reculer. Après les premières enfilades, c'était pour elle un vrai supplice et qui lui inspirait du dégoût. Murat était sans conduite et par cette raison je ne voulais pas que Caroline l'épousât. Je le lui ai dit plusieurs fois : vous verrez un jour ce que c'est que de coucher avec un homme sans conduite, lorsque sans chemise, vous vous trouverez seule avec lui et que l'homme sera nu. Elle a reconnu la sagesse de ce conseil depuis."

Question abscence de conduite, Napoléon est étrangement silencieux sur la manière dont il viola la malheureuse Marie Walewska... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice Raynaud



Nombre de messages : 3656
Age : 66
Localisation : Villeneuve la Comptal 11
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Sainte-Hélène : Napoléon juge Murat   Sam 8 Nov - 20:33

Merci pour votre appréciation personnelle sur Napoléon.
Vous citez Marie Walewska mais il y en a eu d'autres. Il ya de la mesquinerie dans ces propos, surtout qu'à Naples les relations , amoureuses et politiques entre Murat et Caroline sont trés réduites , il faut attendre 1814 pour qu'il y ait un rapprochement. C'est vrai aussi que la soeur de Napoléon était une sainte ...elle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Sainte-Hélène : Napoléon juge Murat   Sam 8 Nov - 23:14

Citation :
Vous citez Marie Walewska mais il y en a eu d'autres.

D'autres viols ? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice Raynaud



Nombre de messages : 3656
Age : 66
Localisation : Villeneuve la Comptal 11
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Sainte-Hélène : Napoléon juge Murat   Dim 9 Nov - 12:06

Non, je n'irai pas jusque là.
Napoléon oublie aussi que Murat et Caroline quand ils étaient à Paris servaient de rabatteurs.

Quittons les alcoves et revenons aux citations .
Tout ce qui est dit sur "la morne plaine" est un tissu de mensonges et d'hypochrisie.
En quittant Naples , Murat a fait savoir qu'il allait mettre son épée au service de son beau frère. Arrivé à Cannes, il écrit à Napoléon et à son ami Fouché.
Il est à Lyon quand arrive la réponse de l'Empereur : Interdiction d'approcher de Paris et assigné à résidence à Lyon. Motif, , l'armée française ne comprendrait pas et ne supporterait pas de voir dans ses rangs un homme qui a trahi l'année d'avant, etc
C'est donc de la mauvaise foi totale de parler de la présence de Murat à la tête de notre cavalerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice Raynaud



Nombre de messages : 3656
Age : 66
Localisation : Villeneuve la Comptal 11
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Sainte-Hélène : Napoléon juge Murat   Dim 9 Nov - 13:30

Je reviens maintenant sur un autre mensonge: l'affaire de Sicile.
Depuis que Joseph régnait à Naples , l'idée d'envahir la Sicile était dans l'air. Quand Murat arrive , il reprend Capri et veut faire pareil contre la cour de Palerme. Pendant deux ans il va étoffer son armée, fortifier les cotes de Calabre, bien armer les forts, en vue de cette attaque .
Napoléon lui donne le feu vert et mets les régiments français stationnés dans le royaume à sa disposition, mais avec une idée derrière la tête, pour Napoléon la démonstration de force doit inviter les Anglais à envoyer des troupes d'Espagne en Sicile . Pas un mot à Murat.
Murat rassemble 15 000 h. face à Messine, le 17 septembre la division Cavaignac débarque en Sicile, abandonné le lendemain c'est le repli et la capture de 753 soldats et 42 officier, dpnt le colonel d'Ambrosio, perte également du drapeau du régiment (Real Corso).
Pourquoi c'est échec ? Napoléon avait écrit au général Grenier , commandant les Français dans le royaume de ne pas soutenir l'attaque , si bien que les troupes de divisions de Partouneaux et Lamarque n'ont pas bougé.
Donc , Napoléon ment sur les pertes de ses soldatts aussi bien que sur le nombre, ceux sont des Napolitains qui ont été capturés, ensuite mensonge par omission , il ne dit pas que c'est lui qui a fait échoué l'expédition.
Le motif de cette conduite est aussi politique, sur le trone à Palerme la femme du roi est Marie Caroline , soeur de notre Marie Antoinette, or Napoléon a des vues sur Marie Louise de Habsbourg...

J'ai été un peu long mais vous avez les faits tels qu'ils se sont passés.


Je ne vais pas relever les contradictions , tout le monde peut le faire; une amusante concernant l'affaire de Pizzo, selon la personne en face les Corses de Murat passent de 200 à 50 Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Sainte-Hélène : Napoléon juge Murat   Dim 9 Nov - 15:51

Citation :
C'est donc de la mauvaise foi totale de parler de la présence de Murat à la tête de notre cavalerie.

Il ne me semble pas que ce soit le terme qui convienne. Quand Napoléon évoque la présence de Murat à Waterloo, il se laisse aller, comme souvent à Sainte-Hélène, à un simple what-if. Mais dans le même temps, il ne cache pas que c'est bien lui-même (on peut se souvenir à ce propos de sa lettre à Caulaincourt le 19 avril 1815) qui a refusé de lui offrir un commandement.
Ainsi, il écrit, avant d'imaginer Murat chargeant le Mont Saint-Jean :
"Je l'eusse amené à Waterloo ; mais l'armée française était tellement patriotique, si morale, qu'il est douteux qu'elle eût voulu supporter le dégoût et l'horreur qu'avait inspirés celui qu'elle disait avoir trahi, perdu la France. Je ne me sentis pas assez puissant pour l'y maintenir"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Sainte-Hélène : Napoléon juge Murat   Dim 9 Nov - 16:38

Ah, là on aborde le Napoléon qui perd pieds.
Qu'est-ce que l'armée a à voir dans sa décision de refuser les services de Murat en 1815 ? Le transfert de ses responsabilités sur le dos d'un autre.

Je ne défends pas particulièrement Murat à qui on peut faire des reproches, mais c'est un autre débat qui aborde la partie obscure de l'Empereur. D'ailleurs, à l'issu de cette campagne, à qui ne pouvait-on pas en faire ?

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Sainte-Hélène : Napoléon juge Murat   Dim 9 Nov - 17:16

Citation :
Qu'est-ce que l'armée a à voir dans sa décision de refuser les services de Murat en 1815 ? Le transfert de ses responsabilités sur le dos d'un autre.

Chose qu'il n'aborde dans sa lettre du 19 avril :
"M. Baudus doit partir sur-le-champ pour se rendre au Golfe Juan.
Il dira au roi de Naples que Sa Majesté désire qu'il choisisse une campagne agréable entre Grenoble et Sisteron pour y habiter jusqu'à l'arrivée de la reine et jusqu'à ce que les nouvelles de Naples soient arrêtées.
Il témoignera en termes honnêtes et réservés les regrêts que l'Empereur éprouve de ce que le roi a attaqué sans aucun concert, sans traité, sans aucune mesure prise pour pouvoir instruire les fidèles sujets d'Italie de ce qu'ils devaient faire, ni les diriger dans le sens de l'intérêt commun.
Le roi a décidé l'année dernière du sort de la France en paralysant l'armée d'Italie, puisqu'il en est résulté une différence de 60 000 hommes à notre désavantage.
Il est peu convenable que le roi vienne à Paris.
Le reine doit y venir avant lui, afin que le public s'accoutume à sa disgrâce.
M. Baudus le consolera et l'assurera que l'Empereur oublie tous ses torts, quelques graves qu'ils soient, pour ne voir que ses malheurs. Mais il désire ne le voir à Paris que lorsque tout ce qui le concerne sera arrêté."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice Raynaud



Nombre de messages : 3656
Age : 66
Localisation : Villeneuve la Comptal 11
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Sainte-Hélène : Napoléon juge Murat   Dim 9 Nov - 17:21

Mis à part les mensonges que j'ai évoqué, le pire c'est de dire que si Napoléon est à St Hélène c'est de la faute de Murat.

En quoi, , employons des termes absolument exagérés, le fait que le roi de Naples s'alliant aux Autrichiens pouvait numériquement et politiquement ajouter un plus à la détermination des Alliés à mettre Napoléon hors la loi en Europe ?
Pourquoi Napoléon à l'ile d'Elbe accepte de communiquer avec "le traitre" et le tient au courant de ses plans de retour en France ?
Pourquoi, lui puis Joseph lui écrivent pour promettre un soutien militaire quand Murat décide d'attaquer les Autrichiens en Italie ?
Enfin, pourquoi depuis Jean Tulard autant d'auteurs ont écrit des bios sur Murat , plutot en la faveur du "traitre" ?

Je pose des questions non résolues par la Bible de St Hélène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice Raynaud



Nombre de messages : 3656
Age : 66
Localisation : Villeneuve la Comptal 11
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Sainte-Hélène : Napoléon juge Murat   Dim 9 Nov - 17:31

Je connais la lettre à Baudus , c'est toujours la même histoire , Napoléon pratique le choix du clan et de la fratrie.
On sait ce que ce principe a couté .

Dernière question : pourquoi Murat est populaire de nos jours en Italie et si trainé dans la boue par nos napoléoniens ?
Nous nous félicitons que les descendants de Bernadotte régnent encore en Suède mais oublions qu'en 1813 , Bernadotte commandait un corps d'armée contre nous , or au même moment Murat servait encore avec brio la France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Sainte-Hélène : Napoléon juge Murat   Dim 9 Nov - 17:46

JBR, la citation historique est incontestable et incontestée. Il n'en demeure pas moins, vos documents à l'appui, que Napoléon ment à Murat.

Est-il influencé, peut-être, mais pas sur.

Pour autant, cela ne répond pas à ma grande interrogation qui est celle de reprendre le Maréchal Ney qui a juré de le ramener dans une cage de fer et qui s'est livré sans retenue au retour de Louis XVIII et à son service.
Murat propose juste ses services de cavalier accompli au retour de l'Empereur. On connait les conséquences militaires de cette décision de Napoléon.

Est-ce l'essence même de ce qu'il adviendra à Waterloo et de cette charge de cavalerie... que je ne qualifierais pas, pour être lancée par un Maréchal de France.
Elle décide quand même du sort de la bataille, ce n'est pas rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Sainte-Hélène : Napoléon juge Murat   Dim 9 Nov - 17:51

Citation :
En quoi, , employons des termes absolument exagérés, le fait que le roi de Naples s'alliant aux Autrichiens pouvait numériquement et politiquement ajouter un plus à la détermination des Alliés à mettre Napoléon hors la loi en Europe ?

Disons que Napoléon concidère que l'attitude de Murat en 1814 et 1815 a contribué à sa défaite.

Citation :
Dernière question : pourquoi Murat est populaire de nos jours en Italie et si trainé dans la boue par nos napoléoniens ?

Parce que pour ces derniers il est peut-être bien difficile de couvrir d'éloges un personnage qui a trahi Napoléon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patrice Raynaud



Nombre de messages : 3656
Age : 66
Localisation : Villeneuve la Comptal 11
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Sainte-Hélène : Napoléon juge Murat   Dim 9 Nov - 18:01

Dans ce cas pourquoi se prévaloir de la dynastie de Bernadotte en Suède ?
Ensuite , il y a un trés gros distingo entre 1814 et 1815, il faut être plus nuancé.

Où se situe la trahison en 1815 ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Sainte-Hélène : Napoléon juge Murat   Dim 9 Nov - 18:04

JBR,

J'avoue que j'ai du mal avec cette idée de trahison de Murat.

Pourquoi Napoléon n'est-il pas resté avec son armée qu'il a jeté dans un enfer indescriptible ? Sous prétexte de gérer l'Empire ?

C'est mettre beaucoup de rsponsabilités sur Murat qui est parti, certes; mais quand l'Empereur lui même s'en va, se qualifiant volontiers de troupier attaché à ses hommes et à son armée,....et qu'il rentre à Paris.

Cela pose un certain nombre de questions, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Sainte-Hélène : Napoléon juge Murat   Dim 9 Nov - 18:14

Citation :
Où se situe la trahison en 1815 ?

Nulle part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Sainte-Hélène : Napoléon juge Murat   Dim 9 Nov - 18:27

Mais sur le fait de rester avec l'armée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drouet Cyril

avatar

Nombre de messages : 4184
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Sainte-Hélène : Napoléon juge Murat   Dim 9 Nov - 18:30

Si vous parlez de la campagne de Russie et de "l'abandon" de Smorgoni, j'aurais tendance à dire que Napoléon n'était pas seulement un chef d'armée, il était aussi à la tête d'un Empire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lieutenant legros

avatar

Nombre de messages : 7580
Age : 51
Localisation : la trinité, 06
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Sainte-Hélène : Napoléon juge Murat   Dim 9 Nov - 18:41

Oui JBR,
Mais cela n'adhère pas à ses discours.
Je renvoie mes propos à l'attitude de Murat. Quand l'Empereur s'en va, tout s'écroule, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sainte-Hélène : Napoléon juge Murat   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sainte-Hélène : Napoléon juge Murat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sainte-Hélène : Napoléon juge Murat
» Sainte Hélène
» Le médaillé de Sainte-Hélène
» Sainte Hélène et Saint Alberto Hurtado Cruchaga
» L'aéroport de Sainte-Hélène

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis du Patrimoine Napoléonien :: SALON DES DEUX EMPIRES :: - Discussions Générales --
Sauter vers: